Pour Pivoter

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 514
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Pour Pivoter

Message non lu par PascalSR » 04 sept. 2008, 15:19

Corriger s'il y a lieu :

– ma feu grand-tante ;
– saint Louis ;
– l'École Normale Supérieure ;
– Sydney, la glorieuse capitale qui a accueuillit les J.O. ;
– George Clémenceau et les brigades du tigre ;
– des gentilles vieilles personnes ;
– des vieux gens gentils ;
– 56° C ;
– la SNCF ;
– K.O. ;
– le Massif Central ;
– New-York ;
– 9/10e ;
– le Pays basque ;
– les Pays-de-la-Loire ;
– le sud-est asiatique ;
– Gustave Courbet, célèbre peintre bisontin ;
– la rue de Rivoli est un grand axe du 2e arrondissement de Paris ;
– ces grosses cerises, combien j'en ai mangé ;
– l'hémisphère nord ;
– dans ce roman, les personnages sont dépeints hauts en couleur ;
– la deuxième Guerre Mondiale ;
– le grand Jules César a mis fin à la troisième et dernière guerre punique ;
– un micro-roulement ;
– une vie de bohême ;
– le Front National ;
– le roi, qui n'avait guère soif, n'en but qu'un boisseau ;
– après qu'il eût fait cela, il s'en alla se coucher ;
– l'hippodrome de Longchamp est dans l'ouest de Paris ;
– la ville de Marseille est située au sud de la France ;
– journaliste, écrivain, il suffit d'avoir de la créativité pour entrer dans l'univers de la communication et œuvrer en tant que publiciste ;
– le grand combat dans le domaine médical prôné par le Président Sarkozy est la lutte contre le cancer. (Sans parler de son combat d'un autre genre contre ceux qui empêchent ses amis de passer des vacances tranquilles.)
Dernière modification par PascalSR le 04 sept. 2008, 18:56, modifié 2 fois.
cilou
Messages : 1658
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Pour Pivoter

Message non lu par cilou » 04 sept. 2008, 16:06

– ma feue grand-tante ;
– Saint-Louis (la ville) ; saint Louis (le roi)
– Sydney, la glorieuse capitale qui accueillit les J.O. (ou qui a accueilli);
– George Clémenceau et les Brigades du tigre ;
– des gentilles vieilles personnes ;
– 56°C ;
– la SNCF ;
– K.O. ;
– New-York ;
– 9/10e ;
– le Sud-est asiatique ;
– la rue de Rivoli est un grand axe du 2e arrondissement de Paris ;
– la deuxième guerre mondiale ;
– le grand Jules César a mis fin à la troisième et dernière guerre punique ;
– un micro-roulement ;
– une vie de bohême ;
– le Front National ;
– après qu'il eût fait cela, il s'en alla se coucher ;
– journaliste, écrivain, il te suffit d'avoir de la créativité pour entrer dans l'univers de la communication et œuvrer en tant que publiciste ;
– le grand combat prôné par le Président Sarkozy dans le domaine médical est la lutte contre le cancer. (Sans parler de son combat d'un autre genre contre ceux qui empêchent ses amis de passer des vacances tranquilles.)[/quote]
J'ai fait ça rapido sans vérification.
Je suis sûre que je me plante souvent sur les majuscules et les tirets.

Cilou-pas-SR
archaud
Messages : 685
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 04 sept. 2008, 17:52

– ma feu(e) grand-tante ;
– saint Louis ;
– l'École Normale Supérieure (dire "rue d'Ulm", c'est plus branché lol)
– Sydney, la glorieuse capitale qui a accueuilli (pas de t) les J.O. ;
– George(s) Cl(e)menceau et les brigades du (T)igre (car référence à Clemenceau) ;
– des gentilles veilles personnes ;
– des vieux gens gentils ;
– 56° C ;
– la SNCF ;
– K.(-)O. ;
– le Massif (c)entral ;
– New-York ;
– 9/10e ;
– le Pays basque ;
– les Pays-de-la-Loire ;
– le (S)ud-(E)st asiatique ;
– Gustave Courbet, célèbre peintre bisontin ;
– la rue de Rivoli est un grand axe du 2e arrondissement de Paris ;
– ces grosses cerises, combien j'en ai mangé ;
– l'(H)émisphère nord ;
– dans ce roman, les personnages sont dépeints (pas besoin d'écrire dépeints) hauts en couleur ;
– la (D)euxième (G)uerre (m)ondiale ;
– le grand Jules César a mis fin à la troisième et dernière guerre punique ;
– un micro roulement ;
– une vie de boh(è)me ;
– le Front National ;
– le roi, qui n'avait guère soif, n'en but qu'un boisseau ;
– après qu'il e(u)t fait cela, il s'en alla se coucher ;
– l'(H)ippodrome de Longchamp est dans l'ouest de Paris ;
– la ville de Marseille est située au (S)ud de la France ;
– journaliste, écrivain, il suffit d'avoir de la créativité pour entrer dans l'univers de la communication et (d')œuvrer en tant que publiciste ;
– le grand combat dans le domaine médical prôné par le Président Sarkozy est la lutte contre le cancer. (Sans parler de son combat d'un autre genre contre ceux qui empêchent ses amis de passer des vacances tranquilles.) :D ) :D

Bon, voilà, vite fait également :)
duplex
Messages : 98
Inscription : 30 oct. 2005, 12:01
Contact :

encore plus vite fait...

Message non lu par duplex » 04 sept. 2008, 18:41

... mais là, je n'ai vraiment pas le temps de m'amuser, donc juste quelques-uns en passant :

de gentilles vieilles personnes
des vieilles gens gentils (petit doute mais « les vieilles gens sont gentils »)
56 °C
New York
la Seconde Guerre mondiale
une vie de bohème (que rien n'empêche de vivre en Bohême)
après qu'il eut fait cela
duplex
Messages : 98
Inscription : 30 oct. 2005, 12:01
Contact :

et les fautes qui ne sont pas d'orthographe...

Message non lu par duplex » 04 sept. 2008, 18:55

le roi n'avait guère soif ? Complètement bourré, oui, avec un boisseau ! (bon, il a peut-être bu de l'eau, mais environ un décalitre, il y a de quoi le noyer !)
Jules César était sans doute grand mais la troisième et dernière guerre punique était terminée depuis belle lurette lorsqu'il est né.
Et le rue de Rivoli... je ne suis pas parisienne mais je la verrais plutôt dans le 4e
Gustave Courbet, doubiste mais pas bisontin

Cette fois, je m'en vais, je vous laisse le soin de terminer (et de me contredire si je me suis plantée !)
Chipounette
Messages : 114
Inscription : 17 août 2008, 17:06
Contact :

Message non lu par Chipounette » 04 sept. 2008, 20:30

:oops: PascalSR tu nous laisses un peu de temps ou même pas ? moi je veux bien essayer mais :shock: quelle horreur ! sacré boulot que celui de correcteur !
chapeau !

alors juste un truc en attendant de m'y remettre si (l') on m'en laisse le temps :P
et surtout parce que je suis toute contente d'avoir reçu mon livre (je vais en reparler dans la rubrique adéquate :wink: )
9/10
sans E :P :?:
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 514
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 04 sept. 2008, 23:35

Je donnerai les réponses lundi. Et comme tu as le bon ouvrage, tu vas passer un bon week-end ! :wink:
Chipounette
Messages : 114
Inscription : 17 août 2008, 17:06
Contact :

Message non lu par Chipounette » 05 sept. 2008, 18:15

houla que c'était dur (pour moi :lol: )
j'espère avoir quand même quelques bons résultats

– ma feue grand-tante ;
– saint Louis ; OK
– l'École normale supérieure ;
– Sydney, la glorieuse capitale qui a accueilli les J.O. ;
– Georges Clemenceau et les brigades du Tigre ;
– de gentilles vieilles personnes ; OK
– de vieilles gens gentils ; mais pas sûre, alors j'aurais essayé : de vieilles et gentilles gens :P
– 56 °C ;
– la SNCF ; OK
– K.-O. ;
– le Massif central ;
– New York ;
– 9/10 ;
– le Pays basque ; OK
– les Pays de la Loire ;
– le Sud-Est asiatique ;
– Gustave Courbet, célèbre peintre ornanais ; :roll:
– la rue de Rivoli est un grand axe situé dans les 1er et 4e arrondissements de Paris ;
– ces grosses cerises, combien j'en ai mangées ; (à cause du combien)
– l'hémisphère nord ; OK
– dans ce roman, les personnages sont dépeints hauts en couleur ; j'ai rien trouvé
– la seconde guerre mondiale ;
– Scipion ? a mis fin à la troisième et dernière guerre punique ;
– un microroulement ;
– une vie de bohème ;
– le Front national ;
– le roi, qui n'avait guère soif, n'en but qu'un boisseau ; = 10 L ! mais que mettre à la place ? une gorgée ?
– après qu'il eut fait cela, il alla se coucher ;
– l'hippodrome de Longchamp est (situé) dans l'ouest de Paris ; OK
– la ville de Marseille est située au Sud de la France ;
– journaliste, écrivain, ... , il suffit d'avoir de la créativité pour entrer dans l'univers de la communication et œuvrer ainsi en tant que publicitaire ? ;
– le grand combat dans le domaine médical,- prôné par le président Sarkozy, est celui de la lutte contre le cancer (sans parler de son combat, d'un autre genre, mené contre ceux qui empêchent ses amis de passer des vacances tranquilles en Corse). :lol: :lol:

à bientôt :P
mcm
Messages : 17
Inscription : 21 avr. 2005, 10:49
Contact :

Pour Pivoter

Message non lu par mcm » 05 sept. 2008, 23:39

- ma feue grand-tante ; mais feu ma grand-tante
– saint Louis, si c'est le saint ; Saint-Louis s'il s'agit d'une église, par exemple.
— l'Ecole normale supérieure
– Sydney, la glorieuse ville d'Australie qui a accueilli les J.O. ; (la capitale c'est Canberra).
– Georges Clemenceau et les brigades du Tigre ;
– de gentilles vieilles personnes ;
– de vieilles gens gentilles ;
– 56 °C ;
– la SNCF ;
– KO ;
– le Massif central ;
– New York ;
– 9/10 ;
– le Pays basque ;
– les Pays de la Loire (si l'on désigne la région administrative) ;
– le Sud-Est asiatique si l'on désigne un territoire
– Gustave Courbet, célèbre peintre né ; je ne sais pas où, mais pas à Besançon
– la rue de Rivoli est un grand axe traversant les IIe, IIIe et IVe arrondissements de Paris ;
– ces grosses cerises, combien en ai-je mangé ?;
– l'hémisphère Nord ;
– dans ce roman, les personnages sont dépeints haut en couleur ;
– la Seconde Guerre mondiale ;
– le grand Jules César a conquis la Gaule (entre autres) ;
– un microroulement (si ça existe) ;
– une vie de bohème ;
– le Front national ;
– le roi, qui n'avait guère soif, n'en but qu'une gorgée (le boisseau est une ancienne unité de mesure de céréales) ;
– après qu'il eut fait cela, il s'en alla se coucher ;
– l'hippodrome de Longchamp est à l'ouest de Paris ;
– la ville de Marseille est située dans le sud de la France ;
– journaliste, écrivain, il suffit d'avoir de la créativité pour entrer dans l'univers de la communication et œuvrer en tant que publicitaire ; (le publiciste, il fait du droit)
– le grand combat dans le domaine médical prôné par le président de la République Jacques Chirac était la lutte contre le cancer.
Chipounette
Messages : 114
Inscription : 17 août 2008, 17:06
Contact :

Re: Pour Pivoter

Message non lu par Chipounette » 07 sept. 2008, 20:58

mcm a écrit : – Sydney, la glorieuse ville d'Australie qui a accueilli les J.O. ; (la capitale c'est Canberra).
je m'étais également arrêtée sur cette idée, sachant que Sydney n'est pas la capitale de l'Australie
mais en poussant mes recherches (eh oui :oops: je suis nulle en géo et aussi en histoire, vous le verrez :wink: ), j'ai vu que Sydney était la capitale de la Nouvelle-Galles :roll:
donc je me suis dit : ce doit être comme les Etats-Unis, dont la capitale est Washington, mais dont chaque état a une capitale (par exemple Honolulu est la capitale de l'état d'Hawaii)
Sydney est donc bien une capitale :( !

si la phrase avait été "Sydney, la glorieuse capitale d'Australie qui a accueilli les J.O.", c'était ambigu
mais "Sydney, la glorieuse capitale qui ..." ne me semble pas incorrecte :oops: :roll:

tous les résultats demain alors ? :P
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 514
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 08 sept. 2008, 19:21

Corriger s'il y a lieu :

– ma feu grand-tante ;
• « feu » ne s'accorde que quand il est placé entre l'article défini, l'adjectif possessif ou le pronom possessif et le nom : donc ma feue grand-tante ;

– saint Louis ;
• « saint » ne prend pas de majuscule quand on parle des saints canonisés par l'Église. Mais Louis IX n'a pas été canonisé par l'Église. Ici « saint » est plutôt un surnom, faisant référence à son grand caractère pieux et à la justesse et la munificence des jugements qu'il rendait ;

– l'École Normale Supérieure ;
• la règle veut qu'on ne mette qu'une capitale initiale au premier nom de l'appellation des écoles à caractère unique, ainsi qu'à l'adjectif le précédant : donc École normale supérieure ;

– Sydney, la glorieuse capitale qui a accueuillit les J.O. ;
• Sydney, la ville la plus connue d'Australie, a accueilli les JO — graphie aujourd'hui dominante au sein des rédactions —, mais n'en est pas la capitale, qui est la toute jeune Canberra, puisque sa fondation date de 1913 ;

– George Clémenceau et les brigades du tigre ;
• Georges Clemenceau et les brigades du Tigre ; le Tigre étant le surnom de ce journaliste, député, devenu ministre de l'Intérieur, puis président du Conseil (au temps où le président de la République n'avait guère de pouvoir) ;

– des gentilles vieilles personnes ;
• ici, aucun problème ;

– des vieux gens gentils ;
• le nom « gens » a ceci de particulier qu'il s'accorde au masculin avec les adjectifs épithètes consécutifs, les attributs et les apposés, et au féminin avec les adjectifs épithètes précédant : ce qui donne « des vieilles gens gentils » ;

– 56° C ;
• le symbole degré « ° » se compose collé au symbole de l'échelle de mesure de référence, précédé d'une espace insécable : 56 °C ;

– la SNCF ;
• cette graphie n'est pas fautive, puisqu'encore très souvent employée ; mais l'usage récent met au même niveau typographique ce sigle très répandu, ainsi que de nombreux autres, et les acronymes qui se prononcent sans peine (Modem, Unesco...) et s'écrivent avec seule capitale initiale : on ne saurait vous reprocher de préférer écrire « la Sncf » ;

– K.O. ;
• il s'agit du sigle du terme anglo-saxon « Knock-Out », qui peut se traduire par « assommé pour le compte ». De ce fait, on se doit d'appliquer ici la typo anglaise, qui n'a pas évolué comme la nôtre, mais conserve ses points, ainsi que le trait d'union, à l'instar — par exemple — de « F.B.I. » : donc, K.-O. ;

– le Massif Central ;
• cette dénomination fait partie de celles, peu nombreuses, à prendre la capitale au nom commun d'espèce plutôt qu'à l'adjectif qui suit : Massif central ;

– New-York ;
• les Anglo-Saxons n'utilisent pas de trait d'union dans l'écriture des noms de villes : New York ;

– 9/10e ;
• l'écriture des formes et formules mathématiques représente un peu une section typographique à part ; néanmoins, concernant les fractions, il n'y a aucune raison de les écrire dans un texte courant différemment de la manière dont on a appris à les écrire dans nos vieux cahiers de maths : quand vous leviez le doigt, vous répondiez bien « neuf dixièmes » en voyant écrit « 9/10 » ;

– le Pays basque ;
• idem que pour Massif central ;

– les Pays-de-la-Loire ;
• cette région fait partie avec le Territoire de Belfort des quelques zones administratives françaises qui s'écrivent sans traits d'union ;

– le sud-est asiatique ;
• cette appelation n'est pas à proprement parler fautive ; mais pour être précis, surtout dans le cadre professionnel de diffusion d'informations historiques, géographiques et géopolitiques, il est nécessaire de connaître avec précision de quelles parties de la planète on parle. On identifiera de manière particulière — en général par l'usage de capitales — les régions qui se distinguent sur le plan géographique, politique, administratif, ethnique, culturelle voire cultuelle, économique ou historique. On ne peut guère dire que ce soit le cas ici : on voit à peu près à quoi correspond le sud-est de la France, mais le *sud-est asiatique demeure quoi qu'il en soit assez vague. Si on peut tolérer l'usage de « Sud-Est asiatique », au vu de l'usage répandu qu'il en est fait, on préfèrera — chaque fois que possible — l'emploi d'« Asie du Sud-Est » ;

– Gustave Courbet, célèbre peintre bisontin ;
• ce peintre mondialement connu, né dans le Doubs, a ses racines à Ornans, comme le montrent les nombreux tableaux qu’il a faits de son « pays » ;

– la rue de Rivoli est un grand axe du 2e arrondissement de Paris ;
• la rue de Rivoli est un des axes majeurs de Paris dans la mesure où elle relie — en sens unique — la place de la Bastille, dans la continuité de la rue Saint-Antoine, à la place de la Concorde, traversant deux arrondissements centraux de la capitale, le IVe et le Ier. Selon la bonne typographie, on écrit le numéro d’arrondissement en petites capitales — difficile à exécuter dans un forum de discussion, mais disponible dans Word et tutti quanti —, et bien évidemment l’abréviation ordinale en exposant ;

– ces grosses cerises, combien j'en ai mangé ;
• pour faire succinctement, le participe passé d’un verbe transitif conjugué à un temps composé dont le COD grammatical se trouve être le pronom « en » placé avant le verbe ne s’accorde pas avec le nom (ici, « cerises »), sauf quand précède un adverbe de quantité (autant, beaucoup, trop…) : donc, ces grosses cerises, combien j'en ai mangées ;

– l'hémisphère nord ;
• la plupart des zones et contrées du monde connues et reconnues, ne serait-ce que géographiquement, comme telles se distinguent en général par une capitale initiale. Pourquoi pas les hémisphères, surtout qu’il n’y en a que deux ? Ainsi, on écrit normalement « l’hémisphère Nord » ;

– dans ce roman, les personnages sont dépeints hauts en couleur ;
• on peut très bien dépeindre des personnages romanesques, fictifs ou non ; mais pour parler d'un personnage particulièrement pittoresque, on utilisera l’adverbe « haut », invariable, non pas l’adjectif, dans l’expression « haut en couleur », où « couleur » demeure au singulier ;

– la deuxième Guerre Mondiale ;
• on emploi l’ordinal « deuxième » quand on compte plus de deux unités, « second » quand il n’y en a que deux. Plus la règle de la capitale initiale au nom distinctif et à l’adjectif placé devant : on parle de manière optimiste de « la Seconde Guerre mondiale » ;

– le grand Jules César a mis fin à la troisième et dernière guerre punique ;
• la troisième et dernière guerre punique s’est soldée par la destruction totale de la ville de Carthage (« punico », en latin, signifiant « carthaginois »). Les deux grandes cités de Rome et de Carthage se disputaient la mainmise sur le commerce maritime en Méditerranée, et de manière stratégique le contrôle de l’île de Sicile. Conduits par leurs craintes, les sénateurs romains ont ordonné à Scipion Émilien, dit le Second Africain, de préparer et de mener des troupes de l’autre côté de la Mare Nostrum, sur le territoire de l’actuelle Tunisie, et de se tenir prêt à faire l’assaut. Le siège dura trois ans, et la grande Carthage tomba en 146 av. J.-C.
Caius Julius Cæsar IV, lui, est né vers 100 av. J.-C. ;


– un micro-roulement ;
• d’une manière générale, selon la typographie moderne la plus en usage, les préfixes se collent au nom qu’ils complètent, sauf quand cela est rendu difficile pour des raisons de lecture ou de prononciation malaisée, ou quand il s’agit d’un nom déposé avec trait d’union, voire d’une volonté des décideurs de presse ; dans ce dernier cas, les petits ouvriers de la langue que sont les SR et correcteurs acquiescent avec des courbettes ; mais dans tous les autres cas, on préfèrera s’imposer avec un « microroulement » bien senti ;

– une vie de bohême ;
• comme il a été prédédemment écrit, on peut tout à fait vivre une vie de bohème en Bohême. Mais l’indécis nom « bohémien » penche plus du côté de la boule de cristal, même si l’usage courant a quelque peu semé la confusion ;

– le Front National ;
• le Front national, ou Front national pour l'unité française, à ses débuts en 1972, ne prend qu’une capitale initiale au premier nom distinctif. Comment ça, aux deux noms ? Mon œil ! ;

– le roi, qui n'avait guère soif, n'en but qu'un boisseau ;
• pas de problème de typographie ici, juste du bon sens, le boisseau étant une ancienne mesure de capacité, principalement utilisée pour les céréales et les liquides, équivalant approximativement à 12,5 l ;

– après qu'il eût fait cela, il s'en alla se coucher ;
• « avant que » est suivi du mode subjonctif ; « après que » appelle l’emploi du mode indicatif ; « il eut fait » est du passé antérieur ;

– l'hippodrome de Longchamp est dans l'ouest de Paris ;
• selon toute vraisemblance, l’hippodrome de Longchamp se trouve à l’extérieur de la ville de Paris puisqu’on passe la porte d’Auteuil pour s’y rendre (quand on est à vélo) : il est donc bien à l’ouest de Paris ;

– la ville de Marseille est située au sud de la France ;
• la ville phocéenne et néanmoins française n’est ni une île, ni une cité-polder, ni noyée comme la légendaire Atlantide : elle se trouve donc bien dans le sud de la France ;

– journaliste, écrivain, il suffit d'avoir de la créativité pour entrer dans l'univers de la communication et œuvrer en tant que publiciste ;
• même si Voltaire et Jean-Jacques Rousseau ont été de bons publicistes en leur temps, à une époque où les lettrés se devaient de toucher un peu à tous les métiers de l’écrit, de nos jours, les publicistes ne sont que des juristes en droit public ;

– le grand combat dans le domaine médical prôné par le Président Sarkozy est la lutte contre le cancer ;
• Jacques Chirac a publiquement demandé d’investir l’argent public dans la recherche afin de lutter contre le cancer, tandis que le Président élu en avril 2007 s’est engagé pour financer avec nos impôts la bataille contre la maladie d’Alzheimer, qui touche et invalide tant de nos personnes âgées… Et qui d’autre ? Bah, je ne m’en souviens plus…
Dernière modification par PascalSR le 10 sept. 2008, 12:02, modifié 1 fois.
mcm
Messages : 17
Inscription : 21 avr. 2005, 10:49
Contact :

Pour Pivoter

Message non lu par mcm » 09 sept. 2008, 15:09

Pascal SR,

Où puis-je trouver l'explication détaillée pour la règle de l'accord du participe passé avec "en" et "combien" ? Je n'ai pas trouvé ce cas décrit de manière explicite dans le Grévisse.

Par ailleurs, désolée d'insister, mais le boisseau est bien une unité de mesure de capacité de SOLIDES et non de liquides. Je viens de vérifier dans le Furetière, le Trévoux et un Littré de 1873.
En outre, sa valeur différait selon les régions. On lit dans les actes au XVIIIe siècle : "tant de boisseaux de seigle, à la mesure de Chinon", par exemple.
GaranceParadis
Messages : 23
Inscription : 19 févr. 2008, 18:12
Contact :

Le participe passé précédé de en

Message non lu par GaranceParadis » 09 sept. 2008, 18:13

@ mcm

Votre question concernant les accords m'a intriguée. Du coup, j'ai cherché dans mon vieux bled si je trouvais la règle.
Il Y est dit :
"En, pronom personnel peut être équivalent à de cela et peut remplacer un nom précédé de la préposition de.
Lorsque le complément d'objet de en a un complément direct d'objet placé avant lui, le participe passé s'accorde.
Toutefois, si le verbe précédé de en a un complément direct d'objet placé avant lui, le participe passé s'accorde.

Deux exemples sont donnés pour illustrer la règle de l'accord du participe passé avec "en" :
"Voyez ces odorants lilas, j'en au cueilli pour ma mère."
"Il a vu ma mère; voici les nouvelles qu'il m'en a données.

J'espère que cela vous aidera.

Quant à l'accord avec "combien", j'ai pas (encore) trouvé.

sacré exercice que celui de Pascal SR !! :o
prof
Messages : 536
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: accord du participe passé après ‹ en › et ‹ combien ›

Message non lu par prof » 09 sept. 2008, 22:37

mcm a écrit : Où puis-je trouver l'explication détaillée pour la règle de l'accord du participe passé avec "en" et "combien" ? Je n'ai pas trouvé ce cas décrit de manière explicite dans le Grevisse.
Bonjour !
EN
Il s'agit comme toujours de poser la question ‹ qui › ou ‹ quoi › pour découvrir le complément d'objet direct, qui, s'il précède le participe passé, provoque son accord :
« Voyez les odorants lilas que j'ai cueillis pour ma mère. »

Et aux questions ‹ à qui ›, ‹ à quoi › ou ‹ de qui ›, ‹ de quoi › répond le complément d'objet indirect, qui laisse invariable le participe passé.
Dans l'exemple suivant, emprunté à GaranceParadis :
« Voyez ces odorants lilas, j'en ai cueilli pour ma mère. »
j'ai cueilli quoi ? La réponse est ‹ en ›, voulant dire ‹ de cela ›. J'ai donc cueilli ‹ de cela › et non ‹ cela ›, ce qui maintient l'invariabilité.

Dans cet autre exemple :
« Il a vu ma mère ; voici les nouvelles qu'il m'en a données. »
il m'a donné quoi ? La réponse est ‹ des nouvelles › qui, précédant le participe passé, commande l'accord.
Le ‹ en › fait ici référence à ‹ ma mère › : il m'a donné des nouvelles de ma mère.

COMBIEN
« Combien de pommes ai-je mangées ? »
On pose les questions de la même façon : j'ai mangé quoi ?

Cependant, si l'on a affaire à des notions de durée ou de mesure (avec des verbes comme courir, coûter, durer, marcher, mesurer, peser, régner, valoir, vivre, etc.), le complément est assimilé à un complément circonstanciel, et l'accord ne se fait pas :
« Combien de kilomètres ai-je parcouru ? »

Pour nombre de situations délicates, je vous conseille la consultation de Pièges et difficultés de la langue française, de Jean Girodet, chez Bordas.

Cordialement.
prof
Messages : 536
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: accord du participe passé après ‹ en › et ‹ combien ›

Message non lu par prof » 10 sept. 2008, 23:55

mcm a écrit : Où puis-je trouver l'explication détaillée pour la règle de l'accord du participe passé avec "en" et "combien" ? Je n'ai pas trouvé ce cas décrit de manière explicite dans le Grevisse.
Bonjour !
S'agissant de l'accord du participe passé, j'ai trouvé dans Le bon usage de Maurice Grevisse, Duculot, 1988, page 1372, § 911 :
« Certains verbes intransitifs, coûter, valoir, peser, mesurer, marcher, courir, vivre, dormir, régner, durer, reposer, etc., peuvent être accompagnés d'un complément adverbial de mesure, qu'il faut se garder de prendre pour un objet direct ; le participe passé de ces verbes est invariable : [...] » Suivent des citations d'auteurs ainsi que des commentaires sur les cas où « ces verbes peuvent aussi être employés transitivement ».

Par ailleurs, « Quand l'objet direct est le pronom personnel en » fait l'objet du § 910, page 1371.
Cordialement.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »