formation correcteur CEC "promo" 2011

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Karala
Messages : 89
Inscription : 01 août 2010, 01:21
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Karala » 22 déc. 2010, 10:13

Si pas d'autres réponses d'ici demain, vous me dites, d'ac ? Je suis curieuse maintenant :mrgreen:
"Ici, les gens sont aimables, courtois, serviables"...
Azucena. Ainsi soit-il !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par coco47 » 23 déc. 2010, 02:31

Bonjour Karala,

Chose promise, chose due.

Je rappelle les textes litigieux.
« Ce sont d'ailleurs les médecins-conseils de l'assurance maladie qui […] ont soulevé le lièvre. »
« Comme pour tout médicament, le Prozac a fait l'objet d'une étude de suivi. »
« Parmi les voyageurs qui ont dormi dans l'aérogare, nombreux avaient déjà été déroutés sur la France […]. »
« Les débats s'étaient déroulés à huis clos car, ainsi que le prévoit la loi, certains des accusés étaient mineurs au moment des faits. »


Je rappelle maintenant vos réponses et ajoute mes commentaires.

« Ce sont d'ailleurs les médecins-conseils de l'assurance maladie qui […] ont levé le lièvre. »
OK.

« Comme tout médicament, le Prozac a fait l'objet d'un suivi. »
Bravo pour avoir supprimé pour, mais il n'y a aucune raison de corriger étude de suivi, qui est une expression technique courante dans le domaine de la pharmacologie.

« Certains des accusés étant mineurs au moment des fait, les débats s'étaient déroulés à huis clos, ainsi que le prévoit la loi. »
OK. Très bien vu ! En effet, la loi ne prévoit pas que « certains des accusés étaient mineurs au moment des faits ». Elle prévoit qu'un accusé qui était mineur au moment des faits doit être jugé à huis clos.

J'ai gardé pour la fin la question la plus complexe, à laquelle vous avez répondu ce qui suit.
« Parmi les voyageurs qui ont dormi dans l'aérogare, nombreux avaient déjà été déroutés sur la France […]. »
J'ai un doute sur celui-là ; c'est d'abord "dérouté" qui m'a choquée, mais je vois que le Larousse donne aussi le sens "Faire changer de route, de destination un navire, un avion, etc.", donc pas de souci de ce côté-là, semblerait-il. Pis, à force de relire la phrase, j'arrive plus à penser droit ; ça se dit, "nombreux", comme ça ? On devrait pas plutôt dire "nombre d'entre eux" ? Pardon si je dis des bêtises :oops: En tout cas, dans "déroutés sur la France", je remplacerais le "sur" honni par un simple "vers". Soit : « Parmi les voyageurs qui ont dormi dans l'aérogare, nombre d'entre eux avaient déjà été déroutés vers la France […]. »
Hm, oui, sauf que maintenant, "nombre d'entre eux" me paraît redondant et moche avec "parmi". Bon, je crois que je déclare forfait pour celle-là, mais ça m'intéresserait bien d'avoir votre corrigé.


C'était effectivement la question la plus difficile.
1. Dérouter est bien entendu tout à fait approprié ici.
2. Je partage votre aversion pour l'horrible sur quand on le trouve, par exemple, dans « J'habite sur Montreuil mais je travaille sur Paris », mais qu'un voyageur ait été « dérouté sur la France », surtout s'il arrivait en avion, cela me semble tout à fait correct.
3. Pour moi, l'erreur du rédacteur (du SR en l'occurrence, puisqu'il s'agissait d'une légende) portait sur nombreux, qui est un adjectif et ne peut pas remplacer la locution adverbiale nombre de. Votre proposition : « Parmi les voyageurs qui ont dormi dans l'aérogare, nombre d'entre eux avaient déjà été déroutés » est, comme vous le dites, « moche et redondante » puisque parmi les voyageurs et d'entre eux font double emploi.
Je vous propose deux corrections.
— Si l'on veut coller à la construction de la phrase, on écrira : « Parmi les voyageurs qui ont dormi dans l'aérogare, un grand nombre avaient déjà été déroutés sur la France […]. »
— Mais je préfère ceci, qui a en outre le mérite de la concision : « Nombre des voyageurs qui ont dormi dans l'aérogare avaient déjà été déroutés sur la France […]. »

Votre réponse à cette dernière question m'amène à une réflexion d'ordre général. Vous dites avec spontanéité : « à force de relire la phrase, j'arrive plus à penser droit ». Et vous illustrez parfaitement ce danger qui guette le correcteur débutant : l'envie de (trop) bien faire. Par crainte de laisser passer une erreur, vous avez d'abord peiné sur dérouter, puis vous vous êtes indignée à propos de sur. Si bien qu'au moment d'aborder la vraie difficulté : nombreux, vous étiez fatiguée, troublée, vos capacités étaient émoussées. Bref : vous ne pouviez plus « penser droit ».
Si vous saviez combien de correcteurs, même aguerris, moi le premier, se sont plantés parce qu'ils s'étaient braqués sur une peccadille, parfois même une faute imaginaire, un mirage, et que dans la foulée, énervés, stressés, ils n'avaient pas vu la grosse, l'énorme coquille qui suivait ! Eternelle histoire de la paille et de la poutre…
Porcile
Messages : 142
Inscription : 16 déc. 2005, 12:43
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Porcile » 23 déc. 2010, 12:59

coco47 a écrit :« Certains des accusés étant mineurs au moment des fait, les débats s'étaient déroulés à huis clos, ainsi que le prévoit la loi. »
OK. Très bien vu ! En effet, la loi ne prévoit pas que « certains des accusés étaient mineurs au moment des faits ». Elle prévoit qu'un accusé qui était mineur au moment des faits doit être jugé à huis clos.
Si vous saviez combien de correcteurs, même aguerris, moi le premier, se sont plantés parce qu'ils s'étaient braqués sur une peccadille, parfois même une faute imaginaire, un mirage, et que dans la foulée, énervés, stressés, ils n'avaient pas vu la grosse, l'énorme coquille qui suivait ! Eternelle histoire de la paille et de la poutre…
Je ne peux qu’abonder dans le sens de Coco. La preuve ci-dessus : en réécrivant une phrase bancale, Karala y a ajouté une coquille…
La vraie Gavroche
Messages : 27
Inscription : 28 déc. 2010, 15:45
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par La vraie Gavroche » 28 déc. 2010, 15:50

Bonjour à tous...

Je suis aussi cette formation avec le CEC, par correspondance.
A ma connaissance, c'est le seul organisme de formation qui permette cette formule.

En revanche, n'étant pas dûment "agréé", aucun coup de pouce financier de la part de Paul Emploi... :evil:

En tous cas, jusqu'à présent, "ça roule", et c'est très intéressant.

Le tout est d'arriver, concrètement, à trouver du boulot à l'arrivée. Et, soyons fous, en télétravail. Je tiens beaucoup à l'art de vivre en campagne... :wink:

Quelqu'un sait-il si les organisateurs nous donneront quelques pistes, à l'issue de cette formation ?
La vraie Gavroche
Messages : 27
Inscription : 28 déc. 2010, 15:45
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par La vraie Gavroche » 28 déc. 2010, 16:35

coco47 a écrit :Le présent post aurait très bien sa place dans le sujet Perles de journalistes. Je préfère toutefois l'offrir en guise d'exercice aux aspirants correcteurs qui suivent les cours du CEC. Voici donc le fruit de ma pêche aux perles dans Le Parisien de lundi 20 décembre.
« Ce sont d'ailleurs les médecins-conseils de l'assurance maladie qui […] ont soulevé le lièvre. »
« Comme pour tout médicament, le Prozac a fait l'objet d'une étude de suivi. »
« Parmi les voyageurs qui ont dormi dans l'aérogare, nombreux avaient déjà été déroutés sur la France […]. »
« Les débats s'étaient déroulés à huis clos car, ainsi que le prévoit la loi, certains des accusés étaient mineurs au moment des faits. »

Je m'engage à fournir à ceux (ce qui inclut celles) qui voudront rectifier ces phrases un corrigé parfaitement lisible — et gratuit. (Mais je ne doute pas que d'autres confrères m'assisteront dans cette tâche.)
Bon, j'suis nouvelle ici... Merci donc d'être indulgent... :wink:
Et merci aussi pour ce petit entraînement gratuit. J'aime bien ce qui ne coûte rien, sauf un geste de la part de celui qui donne, et un merci de la part de celui qui reçoit...
J'écrirais :
"Comme tout médicament, le Prozac a fait l'objet d'un suivi."
"Parmi les voyageurs... nombreux sont ceux qui avaient déjà été déroutés"...
Et "vers la France", plutôt que "sur la France"...
Encore que le mot "dérouté" soit amusant dans ce cas, et à prendre (peut- être) au sens figuré... Vu qu'en principe, ce sont des véhicules qui sont déroutés, et pas les passagers. :wink:
Enfin, pour la dernière phrase :
"Comme le prévoit la loi, certains des accusés étant mineurs au moment des faits, les débats s'étaient déroulés à huis clos."
Merci de me dire si j'ai bon ?
lmagnante
Messages : 28
Inscription : 19 oct. 2010, 16:27
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par lmagnante » 04 janv. 2011, 13:13

bonjour et bienvenu La vraie gavroche !

Coco47 a donné des corrigés plus haut pour ces phrases...

Sinon, j'ai renvoyé le devoir sur les titres, chapeaux...en retard puisque je n'ai pas eu le temps de m'y consacrer vraiment en cette période.

Qu'en avez-vous pensé?
Pour ma part, j'ai eu un peu de mal. Ne pas se contenter simplement de vérifier et corriger des erreurs, pour se lancer dans l'écriture (même d'un simple titre) sont deux facettes qu'il va falloir maîtriser.
D'ailleurs, j'ai une question à adresser aux professionnels du forum : le correcteur est-il souvent confronté à des travaux de réécriture ou bien s'agit-il de cas ponctuels relevant plutôt d'une demande expresse du client ?

Désolée si ma demande paraît naïve, je pense que vous me répondrez certainement qu'un bon correcteur doit être capable de réécrire mais est-ce qu'il existe-t-il différents niveaux de correction dont le plus élevé serait la rédaction/réécriture ?
Susannah
Messages : 29
Inscription : 18 oct. 2010, 14:57
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Susannah » 04 janv. 2011, 13:25

La vraie Gavroche a écrit :Bonjour à tous...

Je suis aussi cette formation avec le CEC, par correspondance.
A ma connaissance, c'est le seul organisme de formation qui permette cette formule.

En revanche, n'étant pas dûment "agréé", aucun coup de pouce financier de la part de Paul Emploi... :evil:

En tous cas, jusqu'à présent, "ça roule", et c'est très intéressant.

Le tout est d'arriver, concrètement, à trouver du boulot à l'arrivée. Et, soyons fous, en télétravail. Je tiens beaucoup à l'art de vivre en campagne... :wink:

Quelqu'un sait-il si les organisateurs nous donneront quelques pistes, à l'issue de cette formation ?
Bienvenue Gavroche !

Pour répondre à ta question, une séance de regroupement aura lieu le 22 janvier à Paris, qui sera consacrée au CV et aux techniques de recherche d'emploi. Il nous est vivement conseillé de nous y rendre.

Bonne année à tous !
La vraie Gavroche
Messages : 27
Inscription : 28 déc. 2010, 15:45
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par La vraie Gavroche » 04 janv. 2011, 14:23

Susannah a écrit :
La vraie Gavroche a écrit :Bonjour à tous...

Je suis aussi cette formation avec le CEC, par correspondance.
A ma connaissance, c'est le seul organisme de formation qui permette cette formule.

En revanche, n'étant pas dûment "agréé", aucun coup de pouce financier de la part de Paul Emploi... :evil:

En tous cas, jusqu'à présent, "ça roule", et c'est très intéressant.

Le tout est d'arriver, concrètement, à trouver du boulot à l'arrivée. Et, soyons fous, en télétravail. Je tiens beaucoup à l'art de vivre en campagne... :wink:

Quelqu'un sait-il si les organisateurs nous donneront quelques pistes, à l'issue de cette formation ?
Bienvenue Gavroche !

Pour répondre à ta question, une séance de regroupement aura lieu le 22 janvier à Paris, qui sera consacrée au CV et aux techniques de recherche d'emploi. Il nous est vivement conseillé de nous y rendre.

Bonne année à tous !
Je suis un peu surprise par la date (22 janvier) puisque je dois me rendre à Paris le 5 février ? pour une séance de regroupement. Et sur le papier que j'ai reçu, aucune mention au sujet du CV...

Y aurait-il plusieurs groupes ?
lmagnante
Messages : 28
Inscription : 19 oct. 2010, 16:27
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par lmagnante » 04 janv. 2011, 20:49

Moi aussi j'avais noté une séance de regroupement le 5 février...
Peut-être y a-t-il en effet plusieurs groupes d'élèves ???
Porcile
Messages : 142
Inscription : 16 déc. 2005, 12:43
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Porcile » 04 janv. 2011, 22:09

lmagnante a écrit :Désolée si ma demande paraît naïve, je pense que vous me répondrez certainement qu'un bon correcteur doit être capable de réécrire mais est-ce qu'il existe-t-il différents niveaux de correction dont le plus élevé serait la rédaction/réécriture ?
Difficile de répondre de façon catégorique, car, même si un correcteur doit pouvoir être en mesure de réécrire tout texte qui lui passe sous les yeux, ce n'est pas forcément ce qu'on va exiger de lui. Par exemple, si on vous demande de vous contenter de décoquiller un texte écrit avec les pieds, il ne faut pas trop chercher à tout réécrire en bon français : non seulement vous allez perdre du temps (qui est de l'argent, comme chacun sait), mais on risque de vous en tenir rigueur si jamais vous avez laissé une pétouille.
En revanche, si vous travaillez dans un endroit où on vous donne carte blanche pour effectuer des retouches (si tant est que ça soit nécessaire), ne vous en privez pas.
Enfin, même si la réécriture peut parfois se révéler difficile, elle ne demande pas nécessairement plus de temps et d'influx nerveux que la vérification d'informations et l'unification d'un texte — travaux qui sont également du ressort du correcteur.
Fer

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Fer » 05 janv. 2011, 16:14

Bonne année à tous ! Qu'elle soit riche d'échanges, de projets...

Ca fait longtemps que je ne suis pas intervenue donc pour faire simple et rapide :
1. Bienvenue à la vraie Gavroche !
2. Merci à tous ceux qui ont échangé sur les participes passés ! Finalement, j'étais tellement concentrée sur cet exercice que je l'ai bien réussi ; ce qui n'est pas trop le cas du premier sur l'accord des verbes... Je crois que c'est Coco 47 qui parlait de poutres et de paille...
3. Pour le devoir 5, j'ai adoré me mettre dans la peau du journaliste et écrire des titres, chapeaux... C'est moins rébarbatif que les cours de grammaire ; super pour le temps des fêtes !
4. Une séance de regroupement ? Je ne suis au courant de rien...

Allez, je vous laisse pour commencer le devoir 6 qui semble être assez long... Lors de ma dernière préparation de copie, M. Decourt m'a indiqué qu'il ne fallait réécrire seulement si cela était spécifié (j'avais en effet corrigé certains passages que je ne trouvais pas très "fameux"). Du coup, aujourd'hui, je vais essayer d'en faire moins !

A bientôt !
lmagnante
Messages : 28
Inscription : 19 oct. 2010, 16:27
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par lmagnante » 05 janv. 2011, 21:40

Porcile a écrit :
lmagnante a écrit :Désolée si ma demande paraît naïve, je pense que vous me répondrez certainement qu'un bon correcteur doit être capable de réécrire mais est-ce qu'il existe-t-il différents niveaux de correction dont le plus élevé serait la rédaction/réécriture ?
Difficile de répondre de façon catégorique, car, même si un correcteur doit pouvoir être en mesure de réécrire tout texte qui lui passe sous les yeux, ce n'est pas forcément ce qu'on va exiger de lui. Par exemple, si on vous demande de vous contenter de décoquiller un texte écrit avec les pieds, il ne faut pas trop chercher à tout réécrire en bon français : non seulement vous allez perdre du temps (qui est de l'argent, comme chacun sait), mais on risque de vous en tenir rigueur si jamais vous avez laissé une pétouille.
En revanche, si vous travaillez dans un endroit où on vous donne carte blanche pour effectuer des retouches (si tant est que ça soit nécessaire), ne vous en privez pas.
Enfin, même si la réécriture peut parfois se révéler difficile, elle ne demande pas nécessairement plus de temps et d'influx nerveux que la vérification d'informations et l'unification d'un texte — travaux qui sont également du ressort du correcteur.
La marge de manoeuvre est donc variable en fonction de la demande...En tous les cas, comme vous le faites remarquer, la réécriture ne demande pas forcément plus d'énergie qu'une pure correction. merci pour vos réponses

A TOUS LES STAGIAIRES DU CEC : qui va à cette fameuse séance de regroupement, et quand ???? le 22 janvier ou le 5 février ?
La vraie Gavroche
Messages : 27
Inscription : 28 déc. 2010, 15:45
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par La vraie Gavroche » 05 janv. 2011, 23:06

A TOUS LES STAGIAIRES DU CEC : qui va à cette fameuse séance de regroupement, et quand ???? le 22 janvier ou le 5 février ?

J'y vais le 5 février.
Susannah
Messages : 29
Inscription : 18 oct. 2010, 14:57
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Susannah » 06 janv. 2011, 14:19

lmagnante a écrit :A TOUS LES STAGIAIRES DU CEC : qui va à cette fameuse séance de regroupement, et quand ???? le 22 janvier ou le 5 février ?
J'irai le 22 janvier, puisque telle est la date qui m'a été indiquée. Il doit effectivement y avoir plusieurs groupes... ce qui est dommage, car cela signifie que les membres du forum ne pourront pas tous se rencontrer !
Clare Bear

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Clare Bear » 07 janv. 2011, 12:06

Bonjour à vous!

Je suis moi aussi inscrite à la formation de correcteur de cette année! Cela me rassure de savoir que je ne suis pas toute seule et que vous rencontrez les mêmes frustrations et peurs que moi. ^^

Concernant la réunion, je suis pour ma part convoquée le 12 février. Est-ce normal qu'il y ait autant de dates de réunion? Sommes-nous si nombreux à nous être inscrits à cette formation?

Je vous souhaite une super journée et bon courage pour le dernier devoir!

Claire.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »