Page 1 sur 2

Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poème ?

Publié : 12 déc. 2014, 05:45
par coco47
Dans son très beau discours pour la remise de son prix Nobel (http://www.lemonde.fr/prix-nobel/articl ... 72031.html), Patrick Modiano a cité un poème de Yeats. Dans les vers ci-dessous, le traducteur (Jean-Claude Masson) a commis une erreur, que l'éditeur (les éditions Verdier) a laissée passer. Et donc que notre confrère chargé de la correction n'avait pas vue. A vous de la repérer. Indice : la consultation du texte anglais devrait vous aider.
Voici l'extrait en cause :
Le dix-neuvième automne est descendu sur moi
Depuis que je les ai comptés pour la première fois ;
Je les vis, avant d'en avoir pu finir le compte
Ils s'élevaient soudain
Et s'égayaient en tournoyant en grands cercles brisés
Sur leurs ailes tumultueuses.

Attention ! Ne cherchez pas du côté de la ponctuation, même s'il y aurait à dire à ce propos. Je parle d'une faute importante.

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 12 déc. 2014, 08:14
par Catherine_75
Bonjour,

Il n'est pas nécessaire de lire le poème original de Yeats, je crois, pour s'apercevoir que le traducteur a utilisé le verbe "s'égayer" (s'amuser, se divertir) à la place de "s'égailler" (se disperser, s'éparpiller).

Catherine

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 12 déc. 2014, 20:25
par coco47
Ça n'a pas traîné ! Bravo Catherine !
C'est quand même bizarre que ce « s'égayaient » qui, dans le contexte, ne veut rien dire soit passé sans gêner personne. Et Modiano lui-même, comment a-t-il prononcé le mot ? Il faudrait l'enregistrement sonore.

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 04 janv. 2015, 17:08
par Edmée
Il est bien de relever et de corriger des erreurs. Encore faut-il ne pas commettre d'erreur à son tour sur le nom du traducteur de Yeats chez Verdier, qui n'est pas Jean-Claude Masson.

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 06 janv. 2015, 19:39
par coco47
Edmée a écrit :Il est bien de relever et de corriger des erreurs. Encore faut-il ne pas commettre d'erreur à son tour sur le nom du traducteur de Yeats chez Verdier, qui n'est pas Jean-Claude Masson.
Au temps pour moi, il s'agit de Jean-Yves Masson. Ça change tout !

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 14 janv. 2015, 14:49
par CathyBerberian
coco47 a écrit :Ça n'a pas traîné ! Bravo Catherine !
C'est quand même bizarre que ce « s'égayaient » qui, dans le contexte, ne veut rien dire soit passé sans gêner personne. Et Modiano lui-même, comment a-t-il prononcé le mot ? Il faudrait l'enregistrement sonore.

Bonjour Coco47,
Je suis peut-être fatiguée, mais peux-tu m'éclairer ? Quelle différence de prononciation y a-t-il entre "égayaient" et "égaillaient" ?

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 14 janv. 2015, 18:08
par Catherine_75
Bonjour,

À mon avis :
— égailler se prononce comme ripailler [egaje] ;
— égayer se prononce comme bégayer [egeje].

D'accord avec moi, Coco47 ?
CathyBerberian a écrit :
coco47 a écrit :Ça n'a pas traîné ! Bravo Catherine !
C'est quand même bizarre que ce « s'égayaient » qui, dans le contexte, ne veut rien dire soit passé sans gêner personne. Et Modiano lui-même, comment a-t-il prononcé le mot ? Il faudrait l'enregistrement sonore.

Bonjour Coco47,
Je suis peut-être fatiguée, mais peux-tu m'éclairer ? Quelle différence de prononciation y a-t-il entre "égayaient" et "égaillaient" ?

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 14 janv. 2015, 22:33
par duplex
Bonsoir et meilleurs vœux à tous !

Catherine, j'étais partie pour répondre que j'étais d'accord avec vous, car c'est ce que j'avais appris… il y a longtemps. Mais je viens de consulter vite fait le Dixel que j'avais sous la main : les deux prononciations y sont indiquées.

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 17 janv. 2015, 02:27
par coco47
duplex a écrit :Catherine, j'étais partie pour répondre que j'étais d'accord avec vous, car c'est ce que j'avais appris… il y a longtemps. Mais je viens de consulter vite fait le Dixel que j'avais sous la main : les deux prononciations y sont indiquées.
Meilleurs vœux à tous aussi !
Ne sachant pas ce qu'est le Dixel, ni quelles sont « les deux prononciations » qui y sont indiquées, ni pour quel(s) mot(s) elles sont indiquées, j'en suis resté à ce que j'ai appris dans ma jeunesse. Dans les Côtes-du-Nord, près de Saint-Brieuc, le verbe s'égailler était d'un usage courant dans les années 1950, dans le sens de s'étaler par terre, se casser la gueule, se ramasser, se vautrer dirait-on aujourd'hui. Exemple : Le gars Mathurin, il avait trop forcé sur la goutte, il s'est égaillé dans le fossé. Et on prononçait comme Catherine. Confirmation par le Petit Robert et le TLFi, qui donnent les phonétiques suivantes :
– égayer : egeje,
– égailler : egaje.

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 17 janv. 2015, 19:10
par CathyBerberian
Merci Coco47. Si je n'avais pas fait ma feignasse j'aurais pu aussi consulter un dictionnaire. Mais je n'ai pas imaginé une seconde cette possibilité de prononciation. :oops:

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 17 janv. 2015, 20:00
par coco47
CathyBerberian a écrit :Merci Coco47. Si je n'avais pas fait ma feignasse j'aurais pu aussi consulter un dictionnaire. Mais je n'ai pas imaginé une seconde cette possibilité de prononciation. :oops:
On vous pardonne, Cathy, en l'honneur de la nouvelle année. :wink:
Mais pour prononcer s'égailler, il faut travailler un tout petit peu, sinon, on aura maille à partir avec les correcteurs toujours prompts à voir la paille dans l'œil de leur voisin et pour qui il n'y a pas d'excuse qui vaille.

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 19 janv. 2015, 15:31
par SerialSR
Bonjour et bonne année à tous !
Bravo à Catherine_75 ! Moi, je me suis focalisée sur
"Le dix-neuvième automne est descendu sur moi
Depuis que je les ai comptés pour la première fois"
pensant que comptés répondait à la question combien (d'automnes ai-je compté, donc pas d'accord avec un complément circonstanciel) et non à quoi (j'ai compté quoi, accord avec le cod). Quelqu'un peut-il me réexpliquer la règle ? Merci !

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 20 janv. 2015, 19:11
par duplex
coco47 a écrit : Ne sachant pas ce qu'est le Dixel, ni quelles sont « les deux prononciations » qui y sont indiquées, ni pour quel(s) mot(s) elles sont indiquées, j'en suis resté à ce que j'ai appris dans ma jeunesse.
Effectivement, mon message était assez confus.
Le Dixel est la version en ligne du Petit Robert illustré, mais c'est la version papier que j'ai consultée. Et j'y ai trouvé ceci : « s'ÉGAILLER [egaje ; egeje]. »

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 21 janv. 2015, 23:13
par PLAZANET
Bonjour

Merci pour cette question mais il est étrange que vous fassiez vous-même une faute de grammaire... Qui la trouvera ?

:shock:

Re: Sauras-tu trouver la faute qui s'est nichée dans un poèm

Publié : 22 janv. 2015, 09:58
par Catherine_75
PLAZANET a écrit :Bonjour

Merci pour cette question mais il est étrange que vous fassiez vous-même une faute de grammaire... Qui la trouvera ?

:shock:
Rire… Bien vu ! Il s'agit bien sûr de l'« erreur, que l'éditeur (les éditions Verdier) a laissée passer ».

J'étais focalisée sur le poème et je n'ai lu qu'en diagonale le texte qui l'accompagnait. Vous étiez fatigué, ce jour-là, Coco47 ?