Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par coco47 » 18 juin 2015, 05:43

Bonjour,
Je dois facturer un travail de correction effectué en tant qu'auto-entrepreneur. S'agissant d'une « activité libérale », les charges, d'après l'URSSAF, sont de 22,90 % hors prélèvement libératoire de l’impôt. Mais, si j’ai bien compris, elles comprennent des cotisations de Sécurité sociale et de retraite (dont je n’ai pas besoin, mais cela est une autre question). La question que je me pose est celle-ci : est-il normal de faire payer au client ces cotisations ? Puis-je (dois-je ?) facturer au client 22,90 % de charges ? Comment font les correcteurs auto-entrepreneurs qui fréquentent ce forum ? Merci de vos éclaircissements.
cargo06
Messages : 198
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par cargo06 » 18 juin 2015, 13:49

Bonjour Coco47,
je travaille aussi en tant qu'autoentrepreneur.
Mes charges URSSAF sont de 22,9 % + 0,2 % de formation libérale obligatoire (?!?).
Je me fais payer à un prix brut de l'heure (pas de TVA) réellement passée, ou sur forfait basé au nb de signes par heure x prix de l'heure, et je me vois mal demander à mon client 23,1 % en plus.
Ça vient donc pour ma pomme, en déduction de ce que je touche, et avant IR !
Il faut faire beaucoup d'heures pour gagner correctement sa vie !
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par CathyBerberian » 21 juin 2015, 00:51

Il est 00h50, je dois être très très fatiguée et je n'ai pas compris ce que je viens de lire…
Sinon, au secours !
christelle35
Messages : 8
Inscription : 11 nov. 2012, 14:32
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par christelle35 » 26 juin 2015, 01:15

Bonsoir,

En fait, tu prends le problème à l'envers. Lorsque tu fais un devis, réfléchis à combien tu veux toucher en net, et rajoute à ce montant un quart pour les charges. Tu n'as pas besoin d'expliquer à ton client ta cuisine. Si ce dernier te propose un tarif qui ne te convient pas, compte tenu des charges, refuse le job.
mymy

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par mymy » 27 juin 2015, 00:52

Je confirme, le bon sens veut que l'on estime la somme nette que l'on veut toucher et que l'on y rajoute les charges que l'on va payer (Attention : les 22 ou 25% de charges sont à calculer à partir de la somme totale, pas de la somme nette... Si on calcule les charges à partir de la somme nette, il faudra plutôt rajouter 30%)
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par coco47 » 27 juin 2015, 03:22

Compris. Donc, pour avoir 20 € de l'heure au bout du compte, je facture 24,50 €, sans parler de charges ni de quoi que ce soit. Et pas de TVA puisque je suis AE.
kenzo133
Messages : 36
Inscription : 14 mars 2014, 11:48
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par kenzo133 » 27 juin 2015, 08:21

Deux petites choses.
Sur la facture, mieux vaut porter la mention "Non assujetti à la TVA", parce que les comptables ne connaissent pas tous le statut AE.
Il vaut mieux compter 25 % pour les charges. Si tu factures 25 euros/h, il te reste plutôt 18,75 euros que 20. Pour avoir vraiment 20, il faudrait que tu factures 27.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par coco47 » 28 juin 2015, 02:43

kenzo133 a écrit :Deux petites choses.
Sur la facture, mieux vaut porter la mention "Non assujetti à la TVA", parce que les comptables ne connaissent pas tous le statut AE.
Il vaut mieux compter 25 % pour les charges. Si tu factures 25 euros/h, il te reste plutôt 18,75 euros que 20. Pour avoir vraiment 20, il faudrait que tu factures 27.
Dans les 25,1 % de charges, il y a le versement libératoire de l'impôt sur le revenu. Je ne me vois pas faisant payer mes impôts par le client ! Je m'en tiendrai donc à 22,9 %. La formule est alors 20 : 77,1 x 100 = 25,9 €.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par coco47 » 06 juil. 2015, 03:58

Permettez que j''élargisse un peu ce fil à la correction en auto-entrepreneuriat en général. Parce que je découvre le sujet.
Lundi 29 juin. Septième entrevue avec une conseillère de l’URSSAF (jamais la même). Verdict : « Un correcteur ne peut être que salarié. » Je m’étonne :
« En sept visites, c’est la première fois qu’on me dit ça.
– Ça m’étonnerait. Je vais appeler une collègue. »
La collègue répète la même chose : correcteur = salarié. Moi :
« Tapez “correction de manuscrits” sur Google, vous trouverez un paquet de correcteurs indépendants.
– Mais pour qui travaillent-ils ? Pas pour des particuliers quand même !
– Si, justement.
– Mais il n’y a que des entreprises, pour avoir recours à des correcteurs. Des journaux ou des maisons d’édition. Et nous, nous devons empêcher que du travail qui devrait être salarié soit déguisé en auto-entrepreneuriat.
– Ce souci vous honore, mais je ne suis pas concerné.
– Mais alors, qui sont vos clients ? Des particuliers ?
– Oui, tous.
– Et qui sont-ils donc ?
– Ce sont des gens qui ont écrit un livre et qui soit veulent s’auto-éditer, notamment au format numérique, soit veulent envoyer à des éditeurs un manuscrit propre.
– Vous me certifiez que votre activité est indépendante.
– Je vous l’assure.
– Alors je vous inscris. »
La dame a pianoté sur son ordinateur et le samedi 4 juillet j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres un courrier de l’INSEE m’annonçant mon inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements sous le code APE 8219 Z : Photocopie, préparation de documents et autres activités spécialisées de soutien de bureau.
Que dois-je faire à votre avis ? Ne rien dire et exercer mon activité en tant que « photocopieur, préparateur de documents et souteneur de bureau » ? Ou me rendre une huitième fois à l’URSSAF ?…
Dernière question : depuis le 1er janvier 2015, un auto-entrepreneur doit avoir un compte bancaire réservé à son activité. Et s'il ne le fait pas ? S'il dépose ses recettes sur son compte personnel, il se passe quoi ? Qui vérifie ? Quelles sanctions éventuelles ?
Merci.
Avatar de l’utilisateur
renew
Messages : 24
Inscription : 22 sept. 2014, 10:08
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par renew » 06 juil. 2015, 20:43

Bonjour,

M'intéressant aux problématiques - quelles qu'elles soient - du métier de correcteur, j'ai parlé de ce genre de situation à mon père qui y connaît un rayon dans le domaine administratif.
Il n'a malheureusement pas de réponse précise à apporter, mais il m'a parlé du rescrit social.
Urssaf.fr a écrit :Le rescrit social vous permet d’obtenir une décision explicite des organismes de recouvrement (Urssaf et Cgss) sur l’application de certains points de législation à votre situation.

Ainsi, l’organisme de recouvrement sera lié, pour l’avenir, par la position explicite qu’il prendra à votre demande, sauf changement de législation ou de situation de fait.
L'organisme a obligation de répondre à votre demande écrite, ce qui engendrera possiblement un "creusement" de la question plus approfondi que lors d'un entretien. Leur réponse sera opposable lors d'éventuels contrôles.
"Vous m'avez dit ça ; je l'ai appliqué. S'il y a un problème, ce n'est pas de ma faute." Grosso modo.

À vous de voir si ça peut être utile dans votre cas.

J'espère avoir pu être d'une aide quelconque.
renew, correcteur en herbe
Syberg
Messages : 10
Inscription : 29 juil. 2014, 16:46
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par Syberg » 07 juil. 2015, 23:17

coco47 a écrit :Permettez que j''élargisse un peu ce fil à la correction en auto-entrepreneuriat en général.
Bonsoir !
Ceci n’est pas à proprement parler une réponse, et je me demande si ce ne serait pas davantage à sa place dans les « tics de langage », quoique ce n’en soit pas un non plus… Toutes ces précautions « oratoires » étant prises, je me lance !
Depuis quelque temps déjà, j’ai de plus en plus de mal à ne pas « grincer de l’oreille » quand j’entends le mot entrepreneuriat, voire aussi parfois entreprenariat.
Or, professeur —> professorat
recteur—> rectorat
docteur—> doctorat
Et il y en a plein d’autres sur le même modèle, mais j’ai la flemme de chercher…
Alors pourquoi pas entreprenorat ?
Et si on me classe dans la catégorie de « l’emmerdorat », hében tant pis, je prends le risque !…
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par coco47 » 09 juil. 2015, 04:44

Syberg a écrit :
coco47 a écrit :Depuis quelque temps déjà, j’ai de plus en plus de mal à ne pas « grincer de l’oreille » quand j’entends le mot entrepreneuriat, voire aussi parfois entreprenariat.
Vous avez bien raison, mais, pour ma part, j'ai renoncé à m'interroger sur ces néologismes barbares. Comme le mot entrepreneuriat figure dans les documents officiels, je les suis bêtement. De toute façon, dans la « vraie vie », je n'utilise jamais ce terme. Je biaise en tournant ma phrase autrement.
Cela dit, comme je n'ai pas obtenu de réponse en dehors de celle de renew (que je remercie vivement), je repose mes deux questions simples :
– Si vous êtes correcteur et auto-entrepreneur, sous quel nom d'activité l'INSEE vous a-t-elle répertorié ?
– Avez-vous ouvert un compte bancaire séparé pour votre activité ? Et pensez-vous qu'il y a un risque à utiliser son compte personnel ?
Je suis certain qu'il y a sur ce forum des gens qui pourraient me répondre. Un grand merci à eux.
kenzo133
Messages : 36
Inscription : 14 mars 2014, 11:48
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par kenzo133 » 09 juil. 2015, 17:29

Je t'ai répondu il y a trois jours sur MP, parce que ça me stresse quand vous me reprenez sur mon orthographe. Je trouve qu'on est pas là pour se juger.
Je me suis inscrite en 2012 sous le code APE que tu cites. Je vais bientôt changer parce que je passe à la rédaction et que la correction ne correspond plus qu'à 20 % de mon activité.
En fait, je pense qu'on s'en fiche, l'important est de payer les charges. Le code me semble uniquement créé pour les statistiques.
Pour ce qui est du compte séparé, je pense que cela est demandé, parce que, dans l'avenir, cela facilitera les contrôles.
En fait, il ne faut pas forcément prendre un compte pro, un simple compte sans moyen de paiement suffit. Ton banquier peut te l'ouvrir en dix minutes et ça coûte rien.
Voilà.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par coco47 » 09 juil. 2015, 17:51

kenzo133 a écrit :Je t'ai répondu il y a trois jours sur MP, parce que ça me stresse quand vous me reprenez sur mon orthographe.
Je viens juste de lire ton MP (je n'ai pas le réflexe de regarder si j'en reçois), et je t'ai répondu. Merci de tes infos, qui répondent à mes deux questions.
Petit-Pierre
Messages : 17
Inscription : 14 janv. 2013, 11:44
Contact :

Re: Facturation des charges par un auto-entrepreneur

Message non lu par Petit-Pierre » 21 juil. 2015, 09:57

"il ne faut pas forcément prendre un compte pro, un simple compte sans moyen de paiement suffit. Ton banquier peut te l'ouvrir en dix minutes et ça coûte rien."

:?

Sans moyen de paiement : qu'est-ce à dire ? Et comment je fais pour récupérer mes sous ? Vous pouvez étayer ce que vous avancez, s'il vous plaît ?
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »