Page 1 sur 1

Apostrophe et élision

Publié : 01 févr. 2018, 16:03
par bernardmorin
Jusqu'ici, les graphies y'a ou y'en (que l'on peut étendre à y'aurait, y'avait, y'aura et tutti quanti) me paraissaient ridicules, sans plus. L'apostrophe remplace une ou plusieurs voyelles (J'ai : j'ai ; d'une : de une ; d'autres : des autres…). Or, entre le y et le a de il y a, il n'y a justement rien ! De même entre le y et le e de il y en a. La cause est donc entendue.
Mais voici que des auteurs dont je corrige les romans refusent que je corrige leurs y'a et y'en, au prétexte que, même si j'ai raison, leurs lecteurs (et ils en ont, car leurs livres sont plutôt bons) ne vont plus rien comprendre.
Qu'en pensez-vous ?

Re: Apostrophe et élision

Publié : 01 févr. 2018, 17:06
par cargo06
je corrige comme vous "y a" et y en a", et je n'ai jamais eu de retour. En fait, toute passe par l'éditeur (éditrice…), j'ai rarement un retour sur mes corrections, sauf cas particulier où je pose expressément la question.

Re: Apostrophe et élision

Publié : 02 févr. 2018, 00:51
par prof
bernardmorin a écrit : 01 févr. 2018, 16:03 Or, entre le y et le a de il y a, il n'y a justement rien !
Il se trouve une espace qu'on élide.

Re: Apostrophe et élision

Publié : 02 févr. 2018, 09:50
par Ilola
Prof : je veux bien qu'on élide une espace, mais l'espace ne fait pas partie, à mon sens, de la langue française, mais de l'usage typographique. L'espace n'a d'existence "physique" que pour le typographe qui glisse "une" espace entre les mots !
Mais, pour ce qui est de la langue, je dirais plutôt que l'espace, c'est un vide entre les mots...

Et puis... élider un vide, moi, ça me perturbe un peu... Du coup, je me demande si c'était de l'humour :-)

En tout cas, dans ma pratique pro, je n'ai jamais eu le moindre mal à retirer ces apostrophes incongrues ni la moindre contestation d'un auteur ou éditeur.

Et, si les livres sont "bons", ils ont des lecteurs qui, franchement, ne devraient pas s'étonner de l'absence d'une apostrophe indue !!!!!