Carte après l'école ?

Tout savoir sur la carte de presse : comment l'obtenir ? Les conditions ? Les avantages de la carte de presse ? Abattement de charges et carte de presse ? Chômage et carte de presse ?
lolie
Messages : 43
Inscription : 06 oct. 2007, 18:22
Contact :

Carte après l'école ?

Message non lu par lolie » 07 févr. 2012, 14:13

Bonjour,

Je suis sortie de l'école de journalisme au mois de juin. Après un stage de remplacement cet été, j'ai continué à travailler pour le titre où j'ai fait mon stage. Étant diplômée, j'ai le statut de correspondante de presse locale. Le journalisme est l'essentiel de mon revenu.
Voici ma question: est-ce qu'il est possible de faire quelque chose pour que je puisse avoir la carte de presse?
Est-il possible de demander à son employeur qu'on soit considéré comme un journaliste au lieu d'être un correspondant sans perdre son poste?
Merci pour vos réponses car je suis très mal renseignée,
Lolie.
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par Climousse » 07 févr. 2012, 14:56

Désolée, Lolie, mais je suis obligée de m'énerver !

Après ton école d'abord, qui t'a effectivement "très mal renseignée" : quelle est cette école trop occupée à encaisser tes frais de scolarité pour t'enseigner le minimum des rudiments du droit du travail des journalistes avant de te balancer dans le grand bain de la profession ?

Après toi, ensuite : tu viens demander comment être journaliste, comment obtenir ta CP, alors que visiblement tu sais parfaitement que tu n'aurais pas dû te laisser avoir, et qu'il a dû t'arriver de lire des histoires similaires sur le forum qui auraient dû te mettre la puce à l'oreille !

Ce genre de message, ça me met en colère ! :evil:

Donc, je le redis une fois pour toutes (et d'autres sont peut-être en train, eux aussi, de répondre à ton message...), et ouvrez grands vos yeux, apprentis journalistes et pigeons putatifs :

un journaliste professionnel NE PEUT PAS être rémunéré comme correspondant local de presse

- car un journaliste professionnel doit être rémunéré en salaire (conformément à l’article L. 7112-1 du Code du travail : « Toute convention par laquelle une entreprise de presse s'assure, moyennant rémunération, le concours d'un journaliste professionnel est présumée être un contrat de travail. Cette présomption subsiste quels que soient le mode et le montant de la rémunération ainsi que la qualification donnée à la convention par les parties. »)

- car l’activité de correspondant local de presse est exercée à titre accessoire par rapport à une autre activité professionnelle, comme le rappelle cette notice de l'Urssaf (déjà ancienne mais toujours valable). Tu constateras également que "le correspondant local ne doit pas être titulaire d’un contrat de travail à ce titre" (et donc il n'est pas journaliste), "il ne doit pas recevoir de directives de la rédaction du journal à l’exception d’éléments d’information tel que l’agenda des manifestations locales ou d’informations techniques non personnalisées", il "gère librement son activité", "il ne peut lui être imposé d’horaire" etc etc : pas de lien de subordination = pas de salariat = pas journaliste ! D'ailleurs : "Le rattachement au régime des non-salariés est la règle." CQFD !

Cela étant posé, je relis ton message et je m'aperçois qu'en plus, tu dis gagner grâce à ton activité de CLP "l'essentiel" de tes revenus. Si tu parviens à gagner ta vie comme CLP, compte-tenu des tarifs, tu dois vraiment cravacher à mort ! Sinon, cela signifie que tes revenus ne te permettent pas de vivre décemment.

Quoi qu'il en soit, et compte tenu des éléments ci-dessus : le journal qui a continué à te faire travailler comme CLP à l'issue de ton stage se moque visiblement comme d'une guigne du droit du travail (et n'a probablement même pas l'excuse de l'ignorance), et a bien raison de s'asseoir dessus puisqu'il peut compter sur l'innocence (euphémisme) de jeunes recrues prêtes à se faire plumer sans vergogne. Tu peux toujours essayer d'envoyer un dossier à la commission de la carte de presse, qui est parfois plus coulante sur les conditions d'attribution pour une première demande. Mais comme ton journal refusera (à juste titre puisqu'il n'est pas ton employeur) de te fournir un certificat, ta demande a quand même peu de chances d'être acceptée. Eh oui ! c'est la dure loi de la CCIJP : pour obtenir la carte de presse... il faut être journaliste.

Tu comprendras donc que tu n'as rien à gagner à te complaire dans ce statut. Car pour répondre à ta deuxième question : à mon avis, si ton canard avait l'intention/la possibilité d'embaucher des journalistes (avec des salaires, des cotisations sociales, toutes ces protections des salariés assommantes pour les négriers), il n'exploiterait pas la candeur de jeunes diplômés en les faisant bosser comme CLP. A mon avis, il n'y a donc pas grand chose à attendre pour toi de ce journal-là, sauf peut-être, un jour, un poste hypothétique qu'on t'a sûrement déjà fait miroiter. Je pense pouvoir affirmer que tu y perds ton temps au lieu de chercher un vrai boulot de journaliste, de vraies piges, un vrai revenu.

Accessoirement, tu devrais faire part de cette expérience à ton ancienne école pour leur suggérer de revoir sérieusement leurs programmes et d'intégrer un cours de droit du travail et de droit de la presse.

Désolée pour ce long message à charge, mais... je suis en colère !
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par Climousse » 07 févr. 2012, 15:05

Et ça aussi, ça m'énerve :
http://www.categorynet.com/boards/viewt ... 1&start=15
Tu n'es pas si mal renseignée que ça, en vérité ! Ou alors tu ne lis pas les posts !
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par ann65 » 07 févr. 2012, 15:50

lolie a écrit :Bonjour,

Je suis sortie de l'école de journalisme au mois de juin. Après un stage de remplacement cet été, j'ai continué à travailler pour le titre où j'ai fait mon stage. Étant diplômée, j'ai le statut de correspondante de presse locale. Le journalisme est l'essentiel de mon revenu.
Voici ma question: est-ce qu'il est possible de faire quelque chose pour que je puisse avoir la carte de presse?
Est-il possible de demander à son employeur qu'on soit considéré comme un journaliste au lieu d'être un correspondant sans perdre son poste?
Merci pour vos réponses car je suis très mal renseignée,
Lolie.
Bonjour Lolie

Je crois que tu connais pertinemment les réponses à tes questions. :( :( :(

Tu as évidemment le droit de demander ce que tu veux à ton "employeur".
Et ton "employeur" a le droit de décider de se passer de tes services s'il considère que tu risques de lui poser des problèmes en lui demandant de te salarier.

En d'autres termes, si tu commences à l'ouvrir, tu vas te faire lourder... Mais en y réfléchissant, qu'as-tu à perdre en étant lourdée ? Combien gagnes-tu grâce à ton activité de CLP ? Quelle protection sociale as-tu ? Quelles sont tes perspectives de carrière dans ce canard qui t'exploite ?
AUCUNE.

Comme cela a été expliqué des centaines de fois, le journaliste professionnel est celui qui tire l'essentiel de ses REVENUS SALARIES de son activité de journaliste.

Pas de salaire (c'est ton cas)... pas de carte de journaliste pro.
Pas de bras, pas de chocolat.
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par Climousse » 07 févr. 2012, 16:10

ann65 a écrit :Pas de bras, pas de chocolat.
:lol:
lolie
Messages : 43
Inscription : 06 oct. 2007, 18:22
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par lolie » 10 févr. 2012, 18:03

@Climousse J'ai fait la licence pro de journalisme de Lannion. En effet, j'avais déjà posé la question sur un autre forum. A l'époque, ma situation était différente. J'étais étudiante et CPL. Là, ce n'est plus le cas. Donc, dois-je me tourner vers un syndicat pour bien me renseigner. Franchement, je suis perdue avec tout ça!
Dernière modification par lolie le 10 févr. 2012, 19:04, modifié 1 fois.
Camthalion

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par Camthalion » 10 févr. 2012, 18:16

lolie a écrit :Et il ne faut pas s'énerver pour ça!
Surtout pas, restons de marbre face aux abus et à la misère sociale.
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par Climousse » 10 févr. 2012, 21:34

Camthalion a écrit :Surtout pas, restons de marbre face aux abus et à la misère sociale.
:twisted:
lolie a écrit :@Climousse J'ai fait la licence pro de journalisme de Lannion. En effet, j'avais déjà posé la question sur un autre forum. A l'époque, ma situation était différente. J'étais étudiante et CPL. Là, ce n'est plus le cas. Donc, dois-je me tourner vers un syndicat pour bien me renseigner. Franchement, je suis perdue avec tout ça!
Ta situation était certes différentes, mais TOUS les avertissements et informations qui t'ont été délivrés à l'époque restent valables.

Tu peux effectivement contacter un syndicat, dans ton entreprise ou un représentant national, mais n'importe quel syndicat te dira EXACTEMENT la même chose qu'Ann65 et moi. Je ne comprends pas comment tu peux prétendre être "perdue" alors que les explications que nous t'avons fournies sont on ne peut plus claires :
- tu n'es pas encore journaliste professionnelle à proprement parler car bien que diplômée d'une école reconnue, tu n'as pas encore d'activité professionnelle (pour rappel, est journaliste professionnel celui qui a pour occupation principale, régulière et rétribuée, l’exercice de sa profession, dans les conditions mentionnées dans le post précédent, et dont ne font donc pas partie les activités de CLP, qui ne sont pas des activités de journaliste) ;
- par conséquent en te faisant travailler comme CLP ton journal n'est pas à proprement parler dans l'illégalité, mais il exploite ta naïveté et tes compétences à bon compte et te fait perdre ton temps.

Dès lors, tu peux :
- soit accepter la situation en t'efforçant de l'écourter le plus possible, en cherchant de vraies piges ou un vrai boulot (CLP n'en est pas un, c'est une activité accessoire) pour quitter ce titre avec de vraies perspectives ;
- soit demander des comptes à ta rédaction, à être rémunérée comme pigiste, intégrée ou via une procédure aux prud'hommes (ce que te suggérera vraisemblablement un syndicat s'il s'avère que ta situation s'apparente à du travail au noir), mais il faut évidemment t'attendre à être éjectée rapidement du titre.

Je ne vois pas de quelle autre manière te l'expliquer. Après, si tu préfères te complaire dans cette situation, entonner la complainte du jeune diplômé qui n'a pas le choix car le monde est cruel et qu'il faut bien manger, libre à toi. Mais tu ne pourras pas dire que tu n'avais pas été avertie, que les choses ne t'avaient pas été expliquées (je me suis même fait ch*** jusqu'à aller te chercher les références des textes !). Ou alors je ne sais pas, c'est que nos posts ne sont vraiment pas clairs !
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par ann65 » 11 févr. 2012, 11:14

lolie a écrit :@Climousse J'ai fait la licence pro de journalisme de Lannion. En effet, j'avais déjà posé la question sur un autre forum. A l'époque, ma situation était différente. J'étais étudiante et CPL. Là, ce n'est plus le cas. Donc, dois-je me tourner vers un syndicat pour bien me renseigner. Franchement, je suis perdue avec tout ça!
Et que crois-tu que va faire le syndicat ou plus exactement le responsable syndical qui te répondra ?????
Il va te dire qu'en tant que CLP tu n'es pas journaliste pro et que tu ne peux donc pas prétendre à la carte de presse.
Il va te dire aussi que tu as le droit d'engager des démarches pour faire respecter tes droits car ton "employeur" abuse carrément... Il te conseillera peut-être de demander une requalification de ton contrat de CPL, afin que soit reconnu ton statut de journaliste... En clair il va peut-être te conseiller d'intenter un procès a ce journal qui te fait bosser...
Il n'en reste pas moins que c'est toi et personne d'autre qui devras engager ces démarches. Et évidemment, ton patron ne sera pas joyeux si tu le fais. Et il est fort probable qu'il ne te donne plus de boulot.
En clair, si TU ne te bats pas pour tes droits... Personne ne le fera pour toi.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Carte après l'école ?

Message non lu par ann65 » 11 févr. 2012, 11:41

Camthalion a écrit :
lolie a écrit :Et il ne faut pas s'énerver pour ça!
Surtout pas, restons de marbre face aux abus et à la misère sociale.
C'est bien vrai ça ! On n'a pas idée de s'énerver quand on constate que tant de de petits jeunes qui ont investi du temps, de l'énergie et de l'argent dans leurs études, qui sortent de l'école avec des rêves de Rouletabille plein la tête.... Et qui se font plumer par des margoulins sans scrupules. Stops calmes et courtois...
Répondre

Revenir à « Carte de presse »