comment s'inscrire à l'URSSAF quand on est indépendant ?

Section réservée à la création et la gestion d'un media : qu'est-ce qu'une SARL de presse ? Comment financer un magazine ? Où trouver des annonceurs ? Combien coûte une publication ?
frity
Messages : 13
Inscription : 17 nov. 2005, 21:48
Contact :

comment s'inscrire à l'URSSAF quand on est indépendant ?

Message non lu par frity » 13 janv. 2006, 12:52

Je suis journaliste indépendant et je dois me déclarer à l’Urssaf. jusque là tout va bien. Sauf, que dans cette administration les agents sont « sportif ». je leur explique ma situation et ils me disent de m’inscrire à une sorte d’urssaf pour les artistes... j’ai donc écris sans grande conviction qui vient de me répondre en me disant que c’était bel et bien à l’urssaf que je devais m’inscrire. Alors, je prend mon courage et ma patience à deux mains et je retourne à l’URSSAF. ils ont alors tenté de m’expliquer que je devais m’inscrire en t’en que correspondant de presse... visiblement ils ne connaissent pas grand chose, alors si quelqu’un à déjà effectué ces opérations avec cette administration serait il possible de m’indiquer la recette magique pour que l’urssaf comprenne bien ma situation. Merci par avance. Ps : c’est urgent, plusieurs magazines pour qui j’ai écris refuse de me payer si je ne suis pas déclarer à l’Urssaf...
nudel
Messages : 11
Inscription : 06 juin 2005, 17:21
Contact :

Message non lu par nudel » 13 janv. 2006, 12:59

Si tu es bel et bien journaliste, tu bénéficies du statut de pigiste et tu n'es donc pas obligé de t'inscrire à l'urssaf. Vaut mieux éviter, même. Trop de paperasse, de ponctions...
La boite te fait une fiche de paie, une feuille de piges et basta.
C'est l'avantage du journaliste, profites-en !
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 13 janv. 2006, 13:19

Si tu es journaliste, intégré ou indépendant, tu dois impérativement être réglé sous la forme de fiche de paie ; bref, tu bénéficies du statut de salarié. Il ne faut donc pas s'inscrire à l'URSAFF ! Journaliste indépendant ne signifie pas travailleur indépendant.
Quant à la réflexion qui t'a été faite concernant concernant l'URSAFF des artistes, il s'agit sans doute des AGESSA ; mais les AGESSA ne gèrent pas les journalistes, seulement les auteurs !
Encore une fois, journaliste = fiche de paie = salarié = pas de statut de travailleur indépendant, donc pas d'URSAFF, surtout pas !!
Neil
Messages : 6
Inscription : 29 déc. 2005, 19:59
Contact :

Message non lu par Neil » 13 janv. 2006, 14:56

Je suis d'accord sur le fait que journaliste = salarié = feuilles de paie ou fiches de piges. Ca c'est la théorie. La pratique est différente.

Aujourd'hui, trouver des piges n'est pas évident, personne ne dira le contraire. Les conserver l'est encore moins. Perdre une collaboration suite à un différend sur le mode de rémunération me semble stupide puisqu'il faut ensuite repartir de zéro. Soit on endosse sa tenue de syndicaliste, on menace l'employeur de délation, on lui colle les prud'hommes sur le dos, on se pourrit la vie inutilement et... on perd à coup sûr la pige. Et accessoirement on finit tricard dans le milieu, car tout se sait.

Soit on réfléchit à des solutions constructives qui permettent de poursuivre la collaboration dans l'intérêt de chacun. Si les boîtes préfèrent payer sur facture, ce n'est pas forcément pour des questions d'argent puisque cela leur coûte en général aussi cher, voire plus cher (par exemple, vaut mieux salarier un informaticien que faire appel à une SSII). Cela leur donne plus de souplesse, leur évite les prud'hommes en cas de cessation de contrat (une pige n'est pas un engagement à vie par définition), leur permet de ne pas gonfler artificiellement les effectifs (pas de CE, pas de délégués syndicaux, etc.), et enfin cela allège la paperasse. Je n'approuve bien sûr pas cette situation, mais je la comprends, et la comprends d'autant plus que nombre de médias vivotent quand ils ne mettent pas la clé sous la porte.

Puisque les droits d'auteur ne sont pas légaux et que le salariat n'a pas bonne presse chez les rédac chefs, il reste deux solutions : le portage salarial et l'inscription à l'URSSAF. La première solution, très simple, coûte 10 % des revenus (marge de l'entreprise de portage) et la seconde nécessite de bien mûrir la question avant (URSSAF = création d'une entreprise, même individuelle). Le salon des microentreprises début février à la porte Maillot vous permettra d'en savoir plus sur le sujet.

Pour avoir testé différentes formules, il n'existe pas de solution miracle. C'est à l'Etat de se pencher sur la question et de proposer un système qui convienne à tout le monde car manifestement, tous les journalistes indépendant rencontrent des problèmes de paiement. Car notre job, à la base, c'est d'alimenter les médias en contenus, pas d'être chefs d'entreprises.
frity
Messages : 13
Inscription : 17 nov. 2005, 21:48
Contact :

Message non lu par frity » 13 janv. 2006, 15:23

Merci des renseignements. Donc si j’ai bien tout compris, je dois me déclarer à l’URSSAF. mais des amis journalistes m’ont dit que journaliste indépendants = profession précaire (comme les intermitemps du spectacle) donc exonération de toute taxe, et ou impôts divers. Bref, je ne voudrais pas me louper. Je n’ai aucune envie de me retrouver avec un redressement sur le dos autre chose. Bon allez, j’enfile ma tenue de super patience et diplomate pour retourner à l’urssaf...
Neil
Messages : 6
Inscription : 29 déc. 2005, 19:59
Contact :

Message non lu par Neil » 13 janv. 2006, 15:48

Si tu n'es pas sûr de ton coup, tu peux déjà opter pour le portage salarial dans un premier temps (des factures seront établies pour ton compte par l'entreprise de portage qui te salariera ensuite pour tes prestations). Tu conserves ainsi tes droits sociaux (chômage, protection sociale, retraite) et n'a rien à reverser. Et si après quelques mois ou années ta petite entreprise ne connaît pas la crise, tu pourras te mettre véritablement à ton compte, en bataillant cette fois avec l'URSSAF.
Duc
Messages : 206
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

Re: comment s'inscrire à l'URSSAF quand on est indépendant ?

Message non lu par Duc » 13 janv. 2006, 19:26

Allez Frity, mise à part toute polémique, comme disait Neil, essaye de trouver une association de gestion agréée sur ton secteur. Même si tu n'adhères pas dans un prtemier temps, ils savent être de bon conseil et comme à la base, il s'agit d'experts comptables, leurs infos sont le plus souvent exactes : adresse + interlocuteur, statuts et avantages, légalité... Puis, si tu décides de bosser comme travailleur indépendant, l'adhésion te permettra de bénéficier d'un abattement de 20 % sur tes bénéfices vis-à-vis des impôts.
zoom
Messages : 332
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 27 janv. 2006, 18:48

Je reviens du forum pigiste et j'ai recherché d'autres messages de Frity pour voir ... Les reponses faites ici notamment par Archaud te confirmeront, mon cher Frity, que le journaliste meme independant dans le mode de fonctionnement est un salarié dans le statut !
Un article doit donner lieu a un bulletin de SALAIRE !
Quand au discours de Neil, il me scandalise: c'est vrai quoi, il y a une méchante loi qui empeche les medias de rendre corveables a merci leurs salauds de pigistes ! A ce compte, et pour abonder dans ton sens, je me demande bien pourquoi les pigistes, forcèment des sous-journalistes prêts a tout pour bosser, ne sont pas rémunérés en tickets restaus ou carrément en liquide au black ? 8)
Je cite notre ami défenseur du journalisme indépendant:
"
Je suis d'accord sur le fait que journaliste = salarié = feuilles de paie ou fiches de piges. Ca c'est la théorie. La pratique est différente.
Aujourd'hui, trouver des piges n'est pas évident, personne ne dira le contraire. Les conserver l'est encore moins. Perdre une collaboration suite à un différend sur le mode de rémunération me semble stupide puisqu'il faut ensuite repartir de zéro. Soit on endosse sa tenue de syndicaliste, on menace l'employeur de délation, on lui colle les prud'hommes sur le dos, on se pourrit la vie inutilement et... on perd à coup sûr la pige. Et accessoirement on finit tricard dans le milieu, car tout se sait.
Soit on réfléchit à des solutions constructives qui permettent de poursuivre la collaboration dans l'intérêt de chacun.
Les solutions constructives, c'est respecter la loi, ne pas se laisser marcher sur les pieds, non pas courir vers un moins disant social en pensant être plus compétitif. En cas de soucis, je ne menace personne, je rappelle la loi, a un interlocuteur (redac chef) qui est souvent journaliste et comme moi, salarié: çà remet en général les choses en place. Dois-je préciser que je n'ai jamais eu de soucis pour avoir ma carte de presse ?

De toutes facons, ma petite experience (10 ans de pige) m'ont appris qu'une boite qui essaie de payer un pigiste sur factures, en Agessa ou autres (juste un chèque, çà vous va ? authentique, on a essayé de me faire le coup, un hebdo PHR qui a pignon sur rue !), n'est en general pas viable tres longtemps. Tu auras peut etre placé un papier ou deux entretemps, mais quand elle coulera, tu pourras toujours courir pour essayer de recuperer l'argent qu'elle te doit !
Dans ce boulot, si tu ne te fais pas respecter d'entrée, tu te feras baiser a chaque fois, et en plus, avec des conseils comme ceux de Neil, c'est toi qui paiera la vaseline ... :oops:
archaud
Messages : 660
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 27 janv. 2006, 19:03

100 fois oui, je confirme, signe des deux mains : tout travail journalistique = bulletin de paie ! Je vais plus loin : si les journaux n'ont pas les moyens de payer leurs journalistes sous forme salariale, cela signifie que :

1 / soit ils se moquent de vous, et dans ce cas-là, vous n'avez pas à bosser pour eux ;

2 / soit ils sont en mauvaise passe financière, et là aussi, il ne faut pas s'attarder.

Qui plus est être payé en AGESSA signifie :
1/ pas de cotisation aux ASSEDIC

2 / pas de cotisation aux caisses de retraite, ce qui est tout, sauf un détail !
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1537
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 25 mars 2006, 04:56

J'approuve
Répondre

Revenir à « Création et gestion d'un media »