Assedics réduites - le débat

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
carine

mal informée

Message non lu par carine » 26 févr. 2003, 13:39

ben en fait, c'est un peu ma faute, je ne me suis pas trop penchée sur la question, parce que le chomage m'angoisse assez déjà, je croyais que c'était dégressif. donc, en gros, on devient RMiste ?
En attendant, je cherche quand même du boulot, je ne compte pas vivre au crochet de la société, et surtout, j'ai envie de vivre pour moi, donc il me faut de l'argent pour en profiter !!!! :)
Bianca
Messages : 689
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 26 févr. 2003, 13:52

Dégressif, ah non, ça c'était avant. On touche "plein pot" pendant 23 mois puis stop-tout-net-plus-rien. Alors on se remue les fesses et on va à la pêche au boulot !!! Parce que vous allez pas me faire croire que tous ces chômeurs veulent travailler, ils sont bien contents d'être payés à rien faire, nan mais, mauvaise(s) graine(s) va !!!
Do

Message non lu par Do » 26 févr. 2003, 17:27

Moi, ça me décourage, je suis pas sûre que je pourrai retrouver du taf avant 23 mois dans ce boulot, parce que par chez moi, euh... peut-être des piges, ça peut se trouver, mais maintenant que je suis au chômage, ben je doute et je me remets en question : est-ce que je dois continuer dans cette voie, et alterner jusqu'à je ne sais pas quand des piges, des CDD de trois mois, du chômage... ?
Sev
Messages : 10
Inscription : 25 nov. 2002, 12:10
Contact :

Message non lu par Sev » 27 févr. 2003, 10:26

Juste une petite précision pour Bianca et autres "vieux" chômeurs, concernant la durée d'indemnisation:
"Ces dispositions s'appliquent à toute personne dont la fin de contrat de travail est postérieure au 31 décembre 2002", comme il est clairement précisé sur le site des Assedic.

Autre chose: chaque période travaillée repousse d'autant plus la durée d'indemnisation (piges, CDD, etc.)

Bianca, je comprends que tout ça te gonfle et que tu aies l'impression qu'on profite du faible pouvoir de protestation des chômeurs, de leur image et surtout de leur moral souvent au dessous de zéro... Bien sûr la plupart des chômeurs n'ont pas choisi d'être au chômage et rêvent de bosser, mais quand même, qu'on te laisse la chance, pendant 23 ou 30 mois de retrouver un boulot, sans être à la rue, c'est quand même pas négligeable... Ca te laisse quand même l'énorme avantage de pouvoir choisir et de ne pas accepter n'importe quoi pour payer tes factures, parce que des boîtes pourries qui embauchent des SR mal payés à tour de bras, j'en connaîs... Voilà, c'est juste histoire de voir le bon côté...
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 810
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 27 févr. 2003, 11:09

Sev a écrit : Bianca, je comprends que tout ça te gonfle et que tu aies l'impression qu'on profite du faible pouvoir de protestation des chômeurs, de leur image et surtout de leur moral souvent au dessous de zéro... Bien sûr la plupart des chômeurs n'ont pas choisi d'être au chômage et rêvent de bosser, mais quand même, qu'on te laisse la chance, pendant 23 ou 30 mois de retrouver un boulot, sans être à la rue, c'est quand même pas négligeable... Ca te laisse quand même l'énorme avantage de pouvoir choisir et de ne pas accepter n'importe quoi pour payer tes factures, parce que des boîtes pourries qui embauchent des SR mal payés à tour de bras, j'en connaîs... Voilà, c'est juste histoire de voir le bon côté...
Holà !!!
T'es toc toc du cerveau zou quoi ??? :shock:

C'est un dû, pas une chance qu'on nous laisse. J'ai cotisé, tu as cotisé, Bianca a cotisé comme tous les salariés de France et de Navarre pour que ce système existe.
Et quand le boulot revient, ben hop, on recotise pour ceusse qui sont à leur tour au chôm.

Je ne vois pas où est la chance là dedans, si ce n'est dans la propagande du Baron et de tous les foutriquets de l'UMP. :evil:

Nan mais.




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Avatar de l’utilisateur
Makhno
Messages : 377
Inscription : 17 sept. 2002, 19:02
Localisation : Chez moi
Contact :

Message non lu par Makhno » 27 févr. 2003, 11:17

PAREIL !
"Rien n'est là pour flatter beaucoup la soif du mieux. Qu'y faire ?"
Auguste Blanqui
Sev
Messages : 10
Inscription : 25 nov. 2002, 12:10
Contact :

Message non lu par Sev » 27 févr. 2003, 11:28

Waooh! Du calme.... Suis pas zinzin quand même! Je sais bien que tout le monde cotise (sauf les fonctionnaires) et c'est bien pour ça qu'on touche les allocs chômage quand on en a besoin... Et ce que je dis, c'est que ce système n'est pas si mal fait que ça. Est-ce que, s'il n'existait pas, vous penseriez, vous, à mettre du fric de côté pour vous laisser 23 ou 30 mois d'un petit salaire pour rechercher un boulot????
Pas moi en tout cas. Et quand je ne bosse pas en CDD, je suis contente de les avoir mes allocs, pour me laisser le temps de chercher autre chose... Je parle pas de chance, mais je pourrais, par rapport à pas mal d'autres qui sont dans la merde. Et entre nous, 23 mois pour trouver du taff, ça laisse quand même le temps et je suis extrêmement bien placée pour en parler.
Voilà.
ubik

Message non lu par ubik » 27 févr. 2003, 12:44

Tout à fait d'accord avec Sev !
Foin de ces archaismes, mettons enfin la France au travail !

:mrgreen:

(Mon Dieu, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font...)
Do

Message non lu par Do » 27 févr. 2003, 13:29

"l'énorme avantage de pouvoir choisir" , Sev ? c'est possible de choisir ? mais dans le contexte actuel, avec mon compte en banque et ce que je touche, tu crois que j'ai le luxe de choisir ?? tu crois qu'il y a du taff dans la région qui déborde de partout et que je peux me permettre de choisir ? mais il n'y a rien, rien de rien, alors 7 mois de moins, oui, c'est beaucoup et scandaleux
Ariane

Message non lu par Ariane » 27 févr. 2003, 13:53

Bianca a écrit :Sur ce, je pars à la manif des intermittents du spectac' (qui sont pas gâtés non plus). Bonsoir.
Ah cool d'être venue soutenir les intermittents! j'y étais aussi car j'ai été intermittente mais je suis en train de me reconvertir.
Sev
Messages : 10
Inscription : 25 nov. 2002, 12:10
Contact :

Message non lu par Sev » 27 févr. 2003, 14:43

Ouuuups! Pardonnez-moi, excusez-moi, enterrez-moi, oubliez-moi... J'avais oublié que, par ici, on préférait se lamenter sur les dérives et les atrocités du système, plutôt que d'essayer d'en voir un millimètre d'avantages, histoire de ne pas se laisser submerger par le désespoir et l'aigreur.
Donc, y'en n'a pas un pour soutenir mon point de vue?

Do, je le dis juste comme ça, pour énerver un peu plus: tu n'as peut-être pas beaucoup le choix dans ta région, certes. Mais est-ce que quelques mois en plus ou en moins vont changer quelque chose à cet état de fait? Est-ce qu'il ne faut pas, des fois, arrêter d'attendre que les choses arrivent, ou changent, ou bougent, ou évoluent et envisager autre chose?
Et qu'est-ce que tu ferais si n'avais pas du tout d'allocations chômage? "L'énorme avantage" dont je parle, tout en restant très relative -désolée pour le "énorme" - c'est de pouvoir choisir entre faire du journalisme et chercher du taff dans ce milieu, ou faire caissière pour payer les factures.
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 810
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 27 févr. 2003, 15:20

Décidemment ça passe mal. Il y a de la friture sûrement.

Quand je suis au chômedu, ce n'est jamais que mon argent que je récupère. Les assedics sont donc une précaution que l'Etat m'a forcé à prendre (grand merci à lui).

Il n'y a donc pas de lamentations dans le fait de signaler que 7 mois d'indemnisation ont disparu d'un claquement de petits doigts boudinés et poitevins.

Si mon banquier grignote en scrèd dans mon misérable bas de laine, je ne vais pas dire "quelle chance, il m'en reste tout de même un peu."

Et pour les fonctionnaires, laisse les en dehors de la discussion, ils ne perçoivent rien des Assedics, les cas de licenciements étant rares et les indemnités étant versées par l'administration lorsqu'il s'agit d'une fin de contrat.
Effet logique et intéressant : lesdites administrations réfléchissent beaucoup plus longuement avant de licencier ! La solution la plus simple pour le chômage serait donc d'augmenter les côtises de chaque entreprise qui licencie violemment.

Mais bon, je dis rien de plus, on pourrait me prendre pour un dangereux gauchiste.
Dernière modification par Olivier T le 27 févr. 2003, 15:36, modifié 1 fois.




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
ubik

Message non lu par ubik » 27 févr. 2003, 15:28

Sev a écrit :Ouuuups! Pardonnez-moi, excusez-moi, enterrez-moi, oubliez-moi... J'avais oublié que, par ici, on préférait se lamenter sur les dérives et les atrocités du système, plutôt que d'essayer d'en voir un millimètre d'avantages, histoire de ne pas se laisser submerger par le désespoir et l'aigreur.
Donc, y'en n'a pas un pour soutenir mon point de vue?

Do, je le dis juste comme ça, pour énerver un peu plus: tu n'as peut-être pas beaucoup le choix dans ta région, certes. Mais est-ce que quelques mois en plus ou en moins vont changer quelque chose à cet état de fait? Est-ce qu'il ne faut pas, des fois, arrêter d'attendre que les choses arrivent, ou changent, ou bougent, ou évoluent et envisager autre chose?
Et qu'est-ce que tu ferais si n'avais pas du tout d'allocations chômage? "L'énorme avantage" dont je parle, tout en restant très relative -désolée pour le "énorme" - c'est de pouvoir choisir entre faire du journalisme et chercher du taff dans ce milieu, ou faire caissière pour payer les factures.
C'est vrai, Do !
Et le fait que tu finances directement et indirectement les Assedics ne t'éxonère pas de tes responsabilités, manant. Car Sev et moi t' avons démasqué : un geignard gauchiste qui vit aux crochets de la collectivité et qui n'a même pas la reconnaissance du ventre. Mais n' abuse pas trop de la charité chrétienne des forces vives de la nation. Tu as effectivement le choix : fais un stage, travaille à quart temps, offre tes piges gratuitement. En bref mets-y un peu du tien !
En procédant ainsi tu seras utile à la collectivité et, avec nos amis de la CFDT, nous pourrons enfin réformer ce droit du travail, obsolète et nuisible. Il n'est qu'une loi, celle du marché.
En attendant je t'inciterais à te réjouir au lieu de cracher dans la (ta...) soupe. Ah, adopte aussi une morale digne de ce nom, genre "ça pourrait être pire..." et surtout... dis merci.
Avatar de l’utilisateur
Makhno
Messages : 377
Inscription : 17 sept. 2002, 19:02
Localisation : Chez moi
Contact :

Message non lu par Makhno » 27 févr. 2003, 15:43

Mais oui Sev'... Jusqu'ici tout va bien... Et puis quand de 27 on passera à 22, ça sera toujours bien hein ? Et puis merde quoi ! Au diable l'avarice : tranchons pour 16. Seize c'est bien aussi ! C'est mieux que rien... Ca laisse encore le temps d'entreprendre, de libérer les forces vives qui sont en chacun de nous. Quand bien même cela ne serait que 12, ça m'irait parce que 12 c'est toujours beaucoup plus que 7 qui lui même est nettement supérieur à 2. A zéro, c'est promis je fais caissière. Mais à Mammouth seulement... Un rêve de gosse quoi.
"Rien n'est là pour flatter beaucoup la soif du mieux. Qu'y faire ?"
Auguste Blanqui
Avatar de l’utilisateur
flute
Messages : 701
Inscription : 17 sept. 2002, 19:40
Localisation : Ici et là-bas
Contact :

Message non lu par flute » 27 févr. 2003, 15:45

Sev a écrit :Ouuuups! Pardonnez-moi, excusez-moi, enterrez-moi, oubliez-moi... J'avais oublié que, par ici, on préférait se lamenter sur les dérives et les atrocités du système, plutôt que d'essayer d'en voir un millimètre d'avantages, histoire de ne pas se laisser submerger par le désespoir et l'aigreur.
Donc, y'en n'a pas un pour soutenir mon point de vue?
NON. A part le Baron, mais vu son action avec Air Lib c'est peut être pas une référence.
Sans vouloir se lamenter, il se passe que jusqu'à l'an dernier, tes cotisations te permettaient d'accéder à une garantie d'indemnités de 30 mois. Désormais, ces mêmes cotisations (qui elles n'ont pas baissé et grèvent tout autant ton salaire lorsque tu es en poste) ne s'assurent plus qu'une garantie de 27 mois.
Que dirais-tu si ton assurance te disais, "vous me payez les mêmes cotisations mais en cas de pépin je vous rembourse moins ?" Tu ne hurlerais pas au scandale en les menaçant d'aller voir ailleurs ?
Peut être que pour une majeure partie des chômeurs, journalistes ou non, 23 mois est suffisant pour retrouver un emploi. Mais ce n'est pas le cas de tous. Et vu l'état précaire de la presse en ce moment... Quant à trouver et garder un job de caissière, bon courage.

D'autre part, qui te dit que nous faisons que nous lamenter ? Le fait de "lâcher du lest" sur un forum de discussion n'implique pas que ceux d'entre nous qui sont chômeurs restent les bras croisés sans rien faire en attendant que ça se passe.
Sad story. You got a smoke?
Welcome to the human race!
Répondre

Revenir à « Discussion générale »