Assedics réduites - le débat

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Agnès

Message non lu par Agnès » 03 mars 2003, 17:21

Oh la la non pas de prime de vacances dans ma boîte....
Un salaire avant le 8 voire le 10 du mois serait deja bien....

merci pour ces infos
Avatar de l’utilisateur
Makhno
Messages : 377
Inscription : 17 sept. 2002, 19:02
Localisation : Chez moi
Contact :

Message non lu par Makhno » 03 mars 2003, 17:37

Y a un délégué du personnel digne de ce nom dans ta boîte ?
"Rien n'est là pour flatter beaucoup la soif du mieux. Qu'y faire ?"
Auguste Blanqui
Agnès

Message non lu par Agnès » 03 mars 2003, 17:52

Mais bien sur !! :o)
Non, non, tout ce dont tu me parles là est bien loin de la réalité des choses
Sev
Messages : 10
Inscription : 25 nov. 2002, 12:10
Contact :

Message non lu par Sev » 10 mars 2003, 12:40

Impressionnée! Je suis impressionnée par la façon dont les choses sont déformées, interprétées et livrées en pack, dans le coin…
Alors donc, voilà qu'à mon retour de vacances, je découvre dans deux forums, que je suis, en vrac, une anti-gauchiste, une anti-Jospin, une anti-chômeurs, naïve, voire débile, que je m'énerve pour un rien, que je pique des crises, que je me suis mal "insérée" (dans le club des Catégorynautes, je suppose), que je gueule que vous êtes une bande de geignards, que je dis que les chômeurs ne savent rien faire d'autre que râler (???), que je n'ose plus vous répondre (peut-être parce que j'ai mal été insérée d'ailleurs), que je ne sais pas de quoi je parle et que je suis la chérie d'Ubik… Et j'en passe.
Tout ça! Rien que pour moi! C'est définitivement impressionnant…

Au risque d'en remettre une couche, je ne suis toujours pas complètement convaincue par vos arguments, à part peut-être ceux de Lenonce…

Mais tout ça m'a surtout éclairée sur le fait qu'il était très difficile d'avoir une discussion courtoise ici, et qu'il était interdit d'être d'accord avec des mesures qui ne favorisent pas les chômeurs ou qui favorisent les patrons, comme vous voudrez.

Ce que j'ai essayé de vous expliquer était, certes, centré sur mon petit univers comme le souligne Leepstick et a toujours été présenté comme tel.
Parce que quand, aux Assedics, on me dit, à moi, en avril 2002 que j'ai droit à 8300 francs par mois jusqu'en octobre 2004, oui, ça me gêne.
Oui, je suis contente, parce que je ne sais pas comment j'aurais fait autrement, mais oui, aussi, ça ma laisse la sale impression de profiter du système.
Non, ça ne m'encourage pas particulièrement à aller bosser et oui, ça contrarie la culture du travail et de l'argent gagné soi-même, qui m'a été inculquée.

Alors, qu'on me mette un coup de pied dans le derrière pour me secouer et me forcer à chercher du boulot, oui, ça me convient. Et oui, je trouve ça normal. Même si je suis la seule.

Je suis désolée, mais rester chez moi, sans bosser, à attendre que la déprime s'installe, je préfère que ça dure le moins longtemps possible.

Je ne vais pas vous faire un cours de recherche d'emploi, mais je ne suis ni plus pistonnée, ni particulièrement plus expérimentée que vous ou certains d'entre vous, mais ces premiers onze mois de chômage m'ont déjà permis de faire pas mal de CDD (en SR) et de refuser trois postes en CDI (suite à deux CDD et à une candidature spontanée) qui ne me convenaient pas.
Un an, ça laisse déjà pas mal le temps de se créer des contacts, de tâter le terrain, de se faire connaître.

Alors moi, sept mois d'indemnités en moins, non, ça ne me scandalise pas. Même que ça m'encourage à chercher encore plus activement du boulot (parce que ce n'est pas l'ANPE qui me bouscule…).

Désolée si cette vision des choses vous heurte, désolée de ne pas prendre le parti des chômeurs, désolée de ne pas hurler contre le système qui profite aux grands patrons et désolée, effectivement, de rester centrée sur mon petit univers.
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 810
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 10 mars 2003, 16:05

Sev a écrit :Impressionnée! Je suis impressionnée par la façon dont les choses sont déformées, interprétées et livrées en pack, dans le coin…
Alors donc, voilà qu'à mon retour de vacances, je découvre dans deux forums, que je suis, en vrac, une anti-gauchiste, une anti-Jospin, une anti-chômeurs, naïve, voire débile, que je m'énerve pour un rien, que je pique des crises, que je me suis mal "insérée" (dans le club des Catégorynautes, je suppose), que je gueule que vous êtes une bande de geignards, que je dis que les chômeurs ne savent rien faire d'autre que râler (???), que je n'ose plus vous répondre (peut-être parce que j'ai mal été insérée d'ailleurs), que je ne sais pas de quoi je parle et que je suis la chérie d'Ubik… Et j'en passe.
Tout ça! Rien que pour moi! C'est définitivement impressionnant…
Je viens de me retaper les deux discut' et j'ai pas trouvé tout ça... 'Scuze, je dois lire de travers c'est sûrement ça.
Au risque d'en remettre une couche, je ne suis toujours pas complètement convaincue par vos arguments, à part peut-être ceux de Lenonce…
Mais tout ça m'a surtout éclairée sur le fait qu'il était très difficile d'avoir une discussion courtoise ici, et qu'il était interdit d'être d'accord avec des mesures qui ne favorisent pas les chômeurs ou qui favorisent les patrons, comme vous voudrez.
Qui ne fait que dire la même chose que les autres. Et qui te colle juste entre les dents un magnifique "bête comme Madelin". Là pour le coup, moi ça m'aurait fait bondir ! :roll:

Ce que j'ai essayé de vous expliquer était, certes, centré sur mon petit univers comme le souligne Leepstick et a toujours été présenté comme tel.
Parce que quand, aux Assedics, on me dit, à moi, en avril 2002 que j'ai droit à 8300 francs par mois jusqu'en octobre 2004, oui, ça me gêne.
Oui, je suis contente, parce que je ne sais pas comment j'aurais fait autrement, mais oui, aussi, ça ma laisse la sale impression de profiter du système.
Non, ça ne m'encourage pas particulièrement à aller bosser et oui, ça contrarie la culture du travail et de l'argent gagné soi-même, qui m'a été inculquée.

Alors, qu'on me mette un coup de pied dans le derrière pour me secouer et me forcer à chercher du boulot, oui, ça me convient. Et oui, je trouve ça normal. Même si je suis la seule.
J'ai préfèré me botter moi-même les fesses pour trouver du taf. C'est déjà bien suffisant, pas besoin d'être bastonné par les sbires du Baron en plus. Et plus efficace puisque j'en ai un actuellement.
Je suis désolée, mais rester chez moi, sans bosser, à attendre que la déprime s'installe, je préfère que ça dure le moins longtemps possible.

Je ne vais pas vous faire un cours de recherche d'emploi, mais je ne suis ni plus pistonnée, ni particulièrement plus expérimentée que vous ou certains d'entre vous, mais ces premiers onze mois de chômage m'ont déjà permis de faire pas mal de CDD (en SR) et de refuser trois postes en CDI (suite à deux CDD et à une candidature spontanée) qui ne me convenaient pas.
Un an, ça laisse déjà pas mal le temps de se créer des contacts, de tâter le terrain, de se faire connaître.
Alors moi, sept mois d'indemnités en moins, non, ça ne me scandalise pas. Même que ça m'encourage à chercher encore plus activement du boulot (parce que ce n'est pas l'ANPE qui me bouscule…).

Désolée si cette vision des choses vous heurte, désolée de ne pas prendre le parti des chômeurs, désolée de ne pas hurler contre le système qui profite aux grands patrons et désolée, effectivement, de rester centrée sur mon petit univers.
Bravo. Mais une bonne moitié de ceux qui te "grognent discourtoisement" dessus bossent actuellement et cotisent pour que tu puisses faire la difficile (!) et, oh mon dieu, prendre des vacances (la garce à nos dépens!).
Alors excuse-nous d'être soufflés par ta réaction.
Tu devrais être contente de constater que nous sommes heureux de te voir bénéficier des allocs chôm et les mettre à profit.




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
lecordelier

Message non lu par lecordelier » 10 mars 2003, 16:54

Enfin Sev t de retour, kesske je me suis pris dans la g... pendant que t'étais pas là ! :roll: :wink:

ca m'apprendra à voler au secours d'une inconnue... J'espère que tu vas m'inviter au restau pour me remercier d'avoir (avec Epeire) pris ta défense...

Ca a tellement bardé que le fil de discussion a été rebaptisé "Categorynet est il un repaire de gauchistes" puis interrompu par les modérateurs...

bref, t'as raté un grand moment.

Re bienvenue !
Sev
Messages : 10
Inscription : 25 nov. 2002, 12:10
Contact :

Message non lu par Sev » 10 mars 2003, 16:59

Dis donc Olivier T,
Tu m'en veux? C'est perso ou quoi? T'as besoin de te défouler?
Tu commences en dégainant sur mon état mental et tout ce que tu tires de ce que moi j'ai retenu de positif dans l'argumentaire de Lenonce, c'est ce "bête comme Madelin". Tu le fais exprès, rassure moi?
Lenonce (ne fait peut-être que dire la même chose que les autres, mais il/elle le dit nettement mieux et beaucoup moins agressivement.
A quoi ça sert de discuter? D'échanger? Si c'est pour s'engueuler, s'insulter, faire de l'ironie à tout bout de champ, rester là où on en est, et prouver qui est le plus fort, je ne vois pas l'intérêt.
Je ne cherche pas à avoir raison, je tente d'expliquer mon point de vue. C'est quoi le problème? C'est interdit? Faut être d'accord avec toi si on ne veut pas se prendre une balle à chaque fois?
Pour en revenir au fond, ça ne t'a quand même pas échappé que l'Unédic - qui n'est pas gérée que par le Medef, mais, paritairement avec les partenaires sociaux, mais tu es sans doute au courant - doit combler un déficit de 3,7 milliards d'euros en 2002 et risquait de perdre encore 3 à 5 milliards d'euros par an pendant trois ans. Que, selon les spécialistes, il n'y a guère que trois solutions pour rééquilibrer le régime de l'assurance chômage: réduire la durée de cotisation ouvrant droit à indemnisation, ce qui a été signé, réduire le montant de l'allocation, ce qui n' a pas été signé, ou augmenter le taux de cotisation, ce qui a aussi été signé.
Alors, toi qui es si malin, qu'est-ce que tu proposes? Vas-y, fais-le avancer ce débat, puisque manifestement, tu as un avis très précis sur la question.
Avatar de l’utilisateur
flute
Messages : 701
Inscription : 17 sept. 2002, 19:40
Localisation : Ici et là-bas
Contact :

Message non lu par flute » 10 mars 2003, 17:04

Et allez ça reccommence :roll:
Sev, Olivier et les autres, vous pourriez mener votre guéguerre ailleurs SVP ? Y a aussi des gens qui ont des problèmes d'Assedic à résoudre.

Donc, please, vous utilisez les MP (sans spam cf la charte) ou vous vous retrouvez au bar du coin autour d'une petite mousse.
Si, en revanche, par hasard, vous avez quelque chose d'intéressant à dire sur les Assedics, c'est ici.
Dernière modification par flute le 10 mars 2003, 20:01, modifié 1 fois.
Sad story. You got a smoke?
Welcome to the human race!
Sev
Messages : 10
Inscription : 25 nov. 2002, 12:10
Contact :

Message non lu par Sev » 10 mars 2003, 17:15

Moi, j'suis d'accord. Les guéguerres, c'est pas mon truc et je suis pas là pour ça J'abandonne le débat.
Bianca
Messages : 689
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 10 mars 2003, 17:26

Sev a écrit : Pour en revenir au fond, ça ne t'a quand même pas échappé que l'Unédic - qui n'est pas gérée que par le Medef, mais, paritairement avec les partenaires sociaux, mais tu es sans doute au courant - doit combler un déficit de 3,7 milliards d'euros en 2002 et risquait de perdre encore 3 à 5 milliards d'euros par an pendant trois ans. Que, selon les spécialistes, il n'y a guère que trois solutions pour rééquilibrer le régime de l'assurance chômage: réduire la durée de cotisation ouvrant droit à indemnisation, ce qui a été signé, réduire le montant de l'allocation, ce qui n' a pas été signé, ou augmenter le taux de cotisation, ce qui a aussi été signé.
Euuuhhh… baisser le taux du chômage est aussi une solution, ça t'est jamais venu à l'idée ? Alors tu peux me rétorquer que c'est urgent, qu'il faut prendre des décisions vite vite vite et patati et patata mais moi je te réponds que ce genre de décisions se prend sur le long terme et ce n'est pas en réduisant les allocs chômdu qu'on va réduire le chômdu. Et qu'en plus le chômdu profite bien assez à certains pour qu'ils le fassent baisser.
Bianca
Messages : 689
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 10 mars 2003, 17:27

Je ne sais pas si c'était assez intéressant pour figurer ici mais je l'ai dit, voilà. :oops:
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 810
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 10 mars 2003, 17:29

Ok je me replie aussi, toujours aussi servile lorsque claque le fouet de Shib'...
Un dernier jappement tout de même :
Le déficit 2002 de l'Unédic fait suite à deux années excédentaires. Un excédent de 1,3 milliard d'euros en 2000 et 21,7 millions d'euros en 2001. Halte au catastrophisme donc.

Et un rapide passage sur le Monde du 27/12:
"Selon le chiffrage de l'Unedic, salariés et employeurs financeront chacun 25 % des économies via la hausse des cotisations, et les chômeurs 50 % à travers une baisse de leur revenu et un durcissement de leurs conditions d'indemnisation."

Pour toi, lequel de ces trois partenaires a le plus de moyens de protestation ?

Aïeeeeuuuuuu.

Ok ok je m'arrête Shib' !




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
az1212

Message non lu par az1212 » 10 mars 2003, 19:37

blabla
Dernière modification par az1212 le 11 mars 2003, 16:07, modifié 1 fois.
Solenn

Message non lu par Solenn » 11 mars 2003, 12:29

Et ben! J'étais pas venue depuis longtemps... Ca balance dans ce forum!
Tout ça n'est pas inintéressant au fond... Si j'interviens, ce n'est surtout pas pour prendre le parti des uns ou des autres, mais pour rebondir sur l'intervention de Bianca.
T'as sans doute raison et je suis d'accord pour dire qu'il faut prendre le problème à sa source en réduisant le chômage. Mais.... Comment?
C'est quand même un problème éternel, non? Et vu la situation actuelle, ça risque pas de s'arranger...
Bianca
Messages : 689
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 11 mars 2003, 12:32

Disons que toute petite que je suis, je n'ai pas LA solution (la réduction du chômage prendra du temps de toute façon), mais je voulais surtout recentrer les choses, parce que l'essentiel est là finalement. C'est tout.
Répondre

Revenir à « Discussion générale »