L'EAFP= arnaque??????

Forum à propos de l'EFAP
jerevedetrejournaliste

Message non lu par jerevedetrejournaliste » 01 mai 2004, 12:07

Salut à vous Communygirl et Genuchette!

J'aimerai tout d'abord poser une question à communy girl. Tu aspirais à devenir journaliste en entrant à l'EFAP. Apparamment, tu as l'air déçue mais tu t'es dirigée vers quel métier alors? Un métier de la com'? Penses-tu pourvoir un jour atteindre ton objectif principal?

Et toi Genuchette, puis-je te demander, si ce n'est pas indiscretn, comment tu as dfait pour transformer ton essais, soit de devenir journaliste en sortant de cette institution? Grâce à des stages supplémentaires? A une formation payée par un de tes employeurs????

Enfin, 2 ou 3 dernières question à celles et ceux qui voufront me répondre. Est-ce que l'EFAP est reconnue par l'Etat? Peut-on par exemple poursuivre ses études en DESS après les 4 années????

Que de questions me direz-vous!!!! :) :) :) :)
Encore merci pour vos précieuses réponses! :D
communygirl
Messages : 8
Inscription : 30 avr. 2004, 19:45
Contact :

Efap

Message non lu par communygirl » 03 mai 2004, 11:32

Bonjour à tous,


Pour répondre à ta question. Quand je suis entrée à l'EFAP, je ne savais pas quel métier je souhaitais faire plus exactement. J'hésitais entre attachée de presse dans le domaine musical (étant passionnée de musique) et journaliste. C'est pour cette raison que je suis rentrée dans cette école. En arrivant, j'ai vite compris que les attachées de presse dans la musique ne concernait que 10 % de la profession. Je me suis aussi rendu compte que ce métier ne me correspondait pas.

Je me suis orientée vers le journalisme. Comme je te le disais, les cours de journalisme sont très minces à l'EFAP. J'ai donc construit tt mon expérience autour de ce métier qui me plait à 200 %.

Bien sur je ne désespère pas et j'aspire vraiment à devenir journaliste. Ceci étant, le marché du travail est saturé et la carte de l'EFAP n'est pas réellement la meilleure des choses dans ce métier. Pour exemple, un directeur d'un journal régional t'expliquera mieux que moi que pour éspérer etre embaucher... il vaut mieux avoir faire l'IPJ ou des écoles reconnues. Mais ce n'est pas le tout... Bon nombre arrive à devenir journaliste en sortant de l'EFAP. La route sera simplement plus longue.

Autre chose en ce qui concerne l'EFAP. Ne te laisse pas endormir par "diplome homologué par l'Etat". Pour te répondre (je lai découvert moi même en dernière année), sache que ce diplome n'est pas reconnu par l'Etat. Il est reconnu par la profession (soit la communication).

Cela veut dire que si tu evux un diplome reconnu, il te faudra passer une équivalence. D'autre part, cela veut aussi dire que l'Etat n'a aucun droit de regard sur les cours ou les horaires pratiqués par l'école. Par exemple, l'EFAP lyon dispose d'une capacité d'accueil de 100 élèves maxi. Les dernières années doivent donc suivre les cours après les autres (soit terminer vers 22h les cours). C'est un rythme soutenu... et l'Etat n'a aucun droit de regard sur cette école.

Voilà, je te conseille vivement de tenter une autre école.
communygirl
Messages : 8
Inscription : 30 avr. 2004, 19:45
Contact :

Efap

Message non lu par communygirl » 03 mai 2004, 11:33

Bonjour à tous,


Pour répondre à ta question. Quand je suis entrée à l'EFAP, je ne savais pas quel métier je souhaitais faire plus exactement. J'hésitais entre attachée de presse dans le domaine musical (étant passionnée de musique) et journaliste. C'est pour cette raison que je suis rentrée dans cette école. En arrivant, j'ai vite compris que les attachées de presse dans la musique ne concernait que 10 % de la profession. Je me suis aussi rendu compte que ce métier ne me correspondait pas.

Je me suis orientée vers le journalisme. Comme je te le disais, les cours de journalisme sont très minces à l'EFAP. J'ai donc construit tt mon expérience autour de ce métier qui me plait à 200 %.

Bien sur je ne désespère pas et j'aspire vraiment à devenir journaliste. Ceci étant, le marché du travail est saturé et la carte de l'EFAP n'est pas réellement la meilleure des choses dans ce métier. Pour exemple, un directeur d'un journal régional t'expliquera mieux que moi que pour éspérer etre embaucher... il vaut mieux avoir faire l'IPJ ou des écoles reconnues. Mais ce n'est pas le tout... Bon nombre arrive à devenir journaliste en sortant de l'EFAP. La route sera simplement plus longue.

Autre chose en ce qui concerne l'EFAP. Ne te laisse pas endormir par "diplome homologué par l'Etat". Pour te répondre (je lai découvert moi même en dernière année), sache que ce diplome n'est pas reconnu par l'Etat. Il est reconnu par la profession (soit la communication).

Cela veut dire que si tu evux un diplome reconnu, il te faudra passer une équivalence. D'autre part, cela veut aussi dire que l'Etat n'a aucun droit de regard sur les cours ou les horaires pratiqués par l'école. Par exemple, l'EFAP lyon dispose d'une capacité d'accueil de 100 élèves maxi. Les dernières années doivent donc suivre les cours après les autres (soit terminer vers 22h les cours). C'est un rythme soutenu... et l'Etat n'a aucun droit de regard sur cette école.

Voilà, je te conseille vivement de tenter une autre école.
communygirl
Messages : 8
Inscription : 30 avr. 2004, 19:45
Contact :

Efap

Message non lu par communygirl » 03 mai 2004, 11:33

Bonjour à tous,


Pour répondre à ta question. Quand je suis entrée à l'EFAP, je ne savais pas quel métier je souhaitais faire plus exactement. J'hésitais entre attachée de presse dans le domaine musical (étant passionnée de musique) et journaliste. C'est pour cette raison que je suis rentrée dans cette école. En arrivant, j'ai vite compris que les attachées de presse dans la musique ne concernait que 10 % de la profession. Je me suis aussi rendu compte que ce métier ne me correspondait pas.

Je me suis orientée vers le journalisme. Comme je te le disais, les cours de journalisme sont très minces à l'EFAP. J'ai donc construit tt mon expérience autour de ce métier qui me plait à 200 %.

Bien sur je ne désespère pas et j'aspire vraiment à devenir journaliste. Ceci étant, le marché du travail est saturé et la carte de l'EFAP n'est pas réellement la meilleure des choses dans ce métier. Pour exemple, un directeur d'un journal régional t'expliquera mieux que moi que pour éspérer etre embaucher... il vaut mieux avoir faire l'IPJ ou des écoles reconnues. Mais ce n'est pas le tout... Bon nombre arrive à devenir journaliste en sortant de l'EFAP. La route sera simplement plus longue.

Autre chose en ce qui concerne l'EFAP. Ne te laisse pas endormir par "diplome homologué par l'Etat". Pour te répondre (je lai découvert moi même en dernière année), sache que ce diplome n'est pas reconnu par l'Etat. Il est reconnu par la profession (soit la communication).

Cela veut dire que si tu evux un diplome reconnu, il te faudra passer une équivalence. D'autre part, cela veut aussi dire que l'Etat n'a aucun droit de regard sur les cours ou les horaires pratiqués par l'école. Par exemple, l'EFAP lyon dispose d'une capacité d'accueil de 100 élèves maxi. Les dernières années doivent donc suivre les cours après les autres (soit terminer vers 22h les cours). C'est un rythme soutenu... et l'Etat n'a aucun droit de regard sur cette école.

Voilà, je te conseille vivement de tenter une autre école.
guenuchette
Messages : 35
Inscription : 17 mars 2004, 13:47
Localisation : rhone alpes
Contact :

Message non lu par guenuchette » 03 mai 2004, 16:20

Je vais te répondre sur la façon dont je suis devenue journaliste après l'EFAP. Dans un premier temps, faute de pouvor faire une école de presse, je me suis rabattue sur une ecole de com, et suis devenue attachée de presse, métier que j'ai exercée pendant 10 ans. Pour des raisons personnelles, j'ai du quitter mon emploi et ma bonne ville de Lyon et ai eu l'opportunité de devenir correspondante en PQR d'un grand quotidien. Après quelques années de travail de journalisme plus que correspondant, j'ai fait ma demande de carte de presse, envoyant un dossier sur les papiers que je réalisais sans que le statut suive, et je l'ai eu sans aucun souci. Depuis, je suis journaliste et travaille différemment mais avec toujours autant de plaisir et d'envie de découverte dès que je mets le pied parterre le matin. J'ai la chance d'être dans une région très riche en tourisme, culture, patrimoine etc, et ne me lasserai jamais d'écrire.J'ai su saisir au vol les opportunités qui se présentaient à moi, et un peu d echance ne fait souvent pas de mal....
guenuchette
Messages : 35
Inscription : 17 mars 2004, 13:47
Localisation : rhone alpes
Contact :

Message non lu par guenuchette » 03 mai 2004, 16:21

Je vais te répondre sur la façon dont je suis devenue journaliste après l'EFAP. Dans un premier temps, faute de pouvor faire une école de presse, je me suis rabattue sur une ecole de com, et suis devenue attachée de presse, métier que j'ai exercée pendant 10 ans. Pour des raisons personnelles, j'ai du quitter mon emploi et ma bonne ville de Lyon et ai eu l'opportunité de devenir correspondante en PQR d'un grand quotidien. Après quelques années de travail de journalisme plus que correspondant, j'ai fait ma demande de carte de presse, envoyant un dossier sur les papiers que je réalisais sans que le statut suive, et je l'ai eu sans aucun souci. Depuis, je suis journaliste et travaille différemment mais avec toujours autant de plaisir et d'envie de découverte dès que je mets le pied parterre le matin. J'ai la chance d'être dans une région très riche en tourisme, culture, patrimoine etc, et ne me lasserai jamais d'écrire.J'ai su saisir au vol les opportunités qui se présentaient à moi, et un peu d echance ne fait souvent pas de mal....
guenuchette
Messages : 35
Inscription : 17 mars 2004, 13:47
Localisation : rhone alpes
Contact :

Message non lu par guenuchette » 03 mai 2004, 16:22

Je vais te répondre sur la façon dont je suis devenue journaliste après l'EFAP. Dans un premier temps, faute de pouvor faire une école de presse, je me suis rabattue sur une ecole de com, et suis devenue attachée de presse, métier que j'ai exercée pendant 10 ans. Pour des raisons personnelles, j'ai du quitter mon emploi et ma bonne ville de Lyon et ai eu l'opportunité de devenir correspondante en PQR d'un grand quotidien. Après quelques années de travail de journalisme plus que correspondant, j'ai fait ma demande de carte de presse, envoyant un dossier sur les papiers que je réalisais sans que le statut suive, et je l'ai eu sans aucun souci. Depuis, je suis journaliste et travaille différemment mais avec toujours autant de plaisir et d'envie de découverte dès que je mets le pied parterre le matin. J'ai la chance d'être dans une région très riche en tourisme, culture, patrimoine etc, et ne me lasserai jamais d'écrire.J'ai su saisir au vol les opportunités qui se présentaient à moi, et un peu d echance ne fait souvent pas de mal....
Avatar de l’utilisateur
Viviane
Messages : 7
Inscription : 21 mars 2004, 20:12
Contact :

Message non lu par Viviane » 05 mai 2004, 21:21

[quote="guenuchette"]Pour des raisons personnelles, j'ai du quitter mon emploi et ma bonne ville de Lyon et ai eu l'opportunité de devenir correspondante en PQR d'un grand quotidien.

Salut Guenuchette, moi aussi, je suis une gône expatriée en Alsace (oh, le choc!) qui rêve d'ailleurs de revenir exercer son beau métier à Lyon (mais ça a l'air franchement bouché, là-bas, pour l'instant).
Bon, ça, c'était pour faire coucou à une compatriote!
:lol:
Mais pour en revenir au sujet de l'EFAP, je dois dire que lorsque j'ai su que je voulais devenir journaliste, j'habitais alors à Lyon, et bien j'ai préféré prendre mes jambes à mon cou plutôt que d'aller à l'EFAP qui n'est pas du tout appropriée pour apprendre le métier. ben quoi, faut dire ce qui est. Donc après avoir passé un DEUG culture et communication à LYON 2 (franchement, moi, j'ai bien aimé Bron, il y a le champ de courses en face et le matin, ça sent bon le cheval :lol: ) -et un d'anglais, ça peut toujours servir- j'ai passé différents concours d'écoles de journalisme et ai finalement atterri à l'IUP de Bordeaux, qui possède une option journalisme tout à fait correcte. Tout ça pour dire que bien sûr, on peut faire toutes les études du monde et être débrouillard et parvenir à ses fins, mais il vaut quand même mieux avoir une formation adequate à ses aspirations, non?
non? :?
Sans parler des frais de scolarité de l'EFAP qui étaient (sont?) exhorbitants (faut un h ou pas, je sais pu)... :oops:
A bon entendeur, bonne soirée à tous et à toutes! :D
guenuchette
Messages : 35
Inscription : 17 mars 2004, 13:47
Localisation : rhone alpes
Contact :

Message non lu par guenuchette » 06 mai 2004, 13:35

Tu as tout à fait raison, mais le problème c'est comme j'ai passé mon bac en 1982, il n'y avait pas de cursus com à la Fac. Autant te dire que sinon j'aurai sauté sur l'occase. bref, la licence a été instaurée quand je suis sortie de l'EFAP. Après, j'avais un boulot, donc je n'ai pas poursuivie. Autrement, ça bouge sans arrêt à Lyon, il y atoujours des places qui se libèrent....
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2716
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

1982 ...en effet ...

Message non lu par dani l » 06 mai 2004, 14:07

guenuchette a écrit :...................................

en 1982, il n'y avait pas de cursus com à la Fac. Autant te dire que sinon j'aurai sauté sur l'occase. .........................

..... à l' époque n' existait que le CELSA / cf. PARIS 4 ... proposant alors exclusivement une Formation Gestion/Management incluant dans le cursus une unité de valeur dédiée aux Relations Presse et une autre aux Relations Publiques ... J' ai opté pour l' ISERP - institut créé un an auparavant / 1981 - et dont la vocation était de faire connaître et reconnaître une PROFESSION A PART ENTIERE ... LES RELATIONS PUBLIQUES ...


@ +
dani l

:roll:
gisèle huber
Messages : 2
Inscription : 06 mai 2004, 16:21
Contact :

Efap : arnaque ???

Message non lu par gisèle huber » 06 mai 2004, 16:42

La critique est aisée, l'art en est difficile.
Ce n'est pas l'EFAP qui fera quelque chose de toi (malgré toi...) mais toi qui sauras mettre à profit l'enseignement dispensé par d'excellents professionnels de la com. A condition de faire preuve d'un peu d'intelligence et de volonté.
Maintenant, si tu estimes que la qualité d'une formation est liée à la déco et à la présence pléthorique de matériel, il vaut mieux en effet pour toi prendre une autre voie. D'ailleurs à quoi te servirait-il de disposer de tant d'outils si tu ne sais pas t'en servir ? Commence donc par apprendre, après tu pourras te permettre de critiquer.
Foi d'une efapienne (promotion 1981) qui est passionnée par son métier comme au premier jour et qui aujourd'hui crée son agence de com.
gisèle huber
Messages : 2
Inscription : 06 mai 2004, 16:21
Contact :

Efap : arnaque ???

Message non lu par gisèle huber » 06 mai 2004, 16:43

La critique est aisée, l'art en est difficile.
Ce n'est pas l'EFAP qui fera quelque chose de toi (malgré toi...) mais toi qui sauras mettre à profit l'enseignement dispensé par d'excellents professionnels de la com. A condition de faire preuve d'un peu d'intelligence et de volonté.
Maintenant, si tu estimes que la qualité d'une formation est liée à la déco et à la présence pléthorique de matériel, il vaut mieux en effet pour toi prendre une autre voie. D'ailleurs à quoi te servirait-il de disposer de tant d'outils si tu ne sais pas t'en servir ? Commence donc par apprendre, après tu pourras te permettre de critiquer.
Foi d'une efapienne (promotion 1981) qui est passionnée par son métier comme au premier jour et qui aujourd'hui crée son agence de com.
joy23

Message non lu par joy23 » 06 mai 2004, 17:15

salut

j'ai lu pas mal de post au sujet de l'EFAP et je ne sais plus vraiment quoi en penser...

ecole de fils a papa ou pas? pour quelles raisons?
si c'est a partir des frais de scolarité qui sont excessifs que l'on dit ça, l'EFAP ne serait en rien différente des écoles de commerces qui fonctionnent sur le même systeme(frais des concours, de scolarité... sont aussi chers)...
pourquoi dit on ça de cette école et pas des autres écoles de commerces (tellement a la mode actuellement)? les etudiants qui ont la chance d'avoir des parents pour financer leurs études se retrouvent dans toutes les formations aujourd'hui et pas seulement à l'EFAP...
à la fac (j'y suis depuis 3ans maintenant) on en trouve aussi des fils à papa..!!
enfin avoir des parents qui peuvent financer les etudes est une chance et c est dommage qu'aujourd'hui cela créer de la jalousie autour..

en plus l'EFAP se passe en alternance puisque l'on est tous les jours en stage, ces stages étant rémunérés, donc les fils a papa s'ils ne veulent rien faire de leur dix doigts je vois pas pourquoi ils iraient là bas... puisqu'ils reçoivent de l'argent de poche de papa, pas besoin de bosser en alternance!!!

sinon j'ai d'autres interrogations:
les coûts elevés d'inscription? quelles en sont les raisons?
y a t il vraiment une pénurie de materiels ou pas? (nan parce que j'envisage d'intégrer la filière image... si en faite on ne touche a rien comment on apprend?)

et sinon pour détendre le débat, l'ambiance avec les elèves est elle bonne? c vrai qu'ils organisent des WEI, des voyages?
guenuchette
Messages : 35
Inscription : 17 mars 2004, 13:47
Localisation : rhone alpes
Contact :

Message non lu par guenuchette » 06 mai 2004, 18:25

C'est ce que l'on n'arrête pas de répéter Gisèle, ce n'est pas l'école qui fait le moine......mais il faut savor s'en servir pour saisir des opportunités de stages et peut être de jobs. toutes les écoles sont de la même manière critiquables ou enviables, c'est selon......
mais il y a bien longtemps qu'on n'a pas été à l'école, et franchement, quand je vois mes gamins ce qu'ils apprennent, ça me laisse perplexe :roll:
jerevedetrejournaliste

Message non lu par jerevedetrejournaliste » 16 mai 2004, 11:40

Bonjour à vous tous!!!

Ca fait un petit bout de temps que je n'étais pas venu, préparation des concours oblige. Pour répondre à Gisèle, pour une scolarité qui s'élève à 35000 francs l'année (je parle en francs désolé!!!), je pense que l'on est en droit de se demander où part notre argent. La déco, on s'en fout effectivement. Par contre, le fait qu'il ait des ordinateurs (toujours sympa au XXIème siècle), une bibliothèque, du matériel spécifique à tel ou tel métier.... C'est toujours un plus, non? Avant j'étais dans une école publique mais il y avait beaucoup plus d'ordis par exemple, d'où mes interrogations initiales.
Je pense que l'EFAP est quand même très axée fric quoi qu'on en dise. Je viens de recevoir mes résultats de concours et il faut s'inscrire avant le 13 juin et fournir un chèque de 770 euros! En juin pour septembre!!! Et si jamais tu te désiste, tu ne peux que récupérer 50 % de la somme! En plus de 4 années d'enseignement supérieur, c'est la premère fois qu'une école me demande mi-juin, avant même d'avoir passer les concours des autres écoles, de payer une telle somme.

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais si ça ne ressemble à une histoire d'argent l'EFAP, je me demande à quoi ça ressemble!!! :)
Répondre

Revenir à « EFAP »