Aux Anciens

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
Momolle
Messages : 88
Inscription : 04 juil. 2006, 18:58
Contact :

Message non lu par Momolle » 14 avr. 2007, 13:36

Il y a effectivement des "clauses secrètes" sur les notes éliminatoires et notamment d'anglais. En général les notes éliminatoires se décident à la dernière minute et c'est genre 5 ou 6 en anglais pour le CFJ.
Mais il ne faut pas non plus se voiler la face, si tu cartonnes partout mais que t'as 5 en anglais, même si c'est une note éliminatoire t'es quand même convoqué aux oraux....
donc tout n'est pas perdu!!! ;-)
nelsom

Message non lu par nelsom » 14 avr. 2007, 22:23

Enfin pour cartonner sur tout le reste... Faut vraiment y aller fort. L'année dernière, peu de personne (à ma connaissance) on reussit à avoir la moyenne à l'épreuve de synthèse. D'ailleurs, à ces fameux concours, les notes ne volent pas haut...

Quand à ce cas par cas sur l'anglais dont tu parles. Cela me semble bien louche, voir mafieux, car si une école repêche à son bon vouloir certains candidats, cela revient à dire que les dés sont pipés.

Je trouve cela d'autant plus étrange que, comme je l'ai dit précédemment, il y a peu d'écart entre les notes des candidats ( je le sais par expérience en ayant comparé mes résultats avec les autres admis dans mon école) donc comment déceler celui qui sort du lot (et en plus qui est naze en anglais) et le faire passer malgré qu'il ai en dessous de la note éliminatoire (fixée à 7 à mon époque pour les écoles privées).
journaliste srf
Messages : 7
Inscription : 19 févr. 2007, 16:50
Contact :

Message non lu par journaliste srf » 15 avr. 2007, 18:02

J'ai passé l'EJT y a quelques années, ma dernière tentative fut en 2003 donc mon expérience risque d'être un peu périmée. Je te fais un commentaire par épreuve selon mes souvenirs.

Epreuve actu : intéressant en général même si le sujet est parfois un peu bateau. Cette année là, on attendait tous un sujet sur l'Irak, on a eu un truc sur les grèves dans l'éducation nationale.

Epreuve légende photo : sympa. Mais bon, je sais pas s'ils l'ont gardée

Epreuve français : globalement facile si tu es bon en orthographe, grammaire et vocabulaire sauf un exercice que personne n'a su faire. Ils avaient découpé un texte mot à mot et fallait le recomposer? Pas assez de temps pour le faire.

Tests culture G/Actu : 120 questions de chaque, pas de QCM donc c'est assez dur, surtout que ça intervient en fin de journée et que tu commences à être claqué. Bon, comme on ne perd pas de point avec une réponse fausse, on perd rien à essayer de répondre mais certaines questions sont pas évidentes. Faut savoir qu'à l'EJT, à l'époque, ils étaient très branchés chiffres pour leur questionnaire. Nombre de détenus en prison, taux de suicide, taux de ci, de là... Surtout qu'à la fin, les questions s'emmêlent.

Reportage : on nous a fait tirer un sujet au sort et c'est parti pour le sujet. Moi,j'avais tiré consommation et j'ai eu une journée pour le faire. Assez exaltant.

Anglais (enfin oral de langue) : ça dépend de l'examinateur, me suis bien entendue avec le mien donc j'ai eu le 12 minimum alors que dixit le monsieur "vous n'avez aucun vocabulaire".

Oral de motivation : gros coeff et c'est ce qui fait que je n'ai plus retenté l'EJT puisque c'est profondément du grand n'importe quoi, arbitraire au possible. En gros, moi, je suis passée dans les dernières et j'ai eu droit à un oral de folie. Entre autres "pensez-vous que la taille de la balle de ping-pong est une question politique" "la culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale"... Mes compagnons de galère (donc ceux passés juste avant moi) : "qui a dit "on ne dîne pas avec l'opinion publique?". Vous ne savez pas? Normal, c'est moi qui l'ai inventé!"; "vous lisez Libération ? Citez des journalistes qui écrivent dedans! Ah ben vous le lisez pas, alors." Un ami qui a eu le concours et qui est passé au milieu des entretiens a eu droit à "pourquoi vous voulez faire journaliste?". En gros, j'ai l'impression que quand je suis passée, le choix était déjà fait et au revoir.

J'ai jamais plus repassé ce concours, je suis passée par la case master pro, moins arbitraire. Car l'entretien de motivation est coeff 4, j'ai eu 11.83 de moyenne, on est admis à 12, j'ai eu 10 à l'entretien.
La blogueuse folle
Momolle
Messages : 88
Inscription : 04 juil. 2006, 18:58
Contact :

Message non lu par Momolle » 16 avr. 2007, 09:37

Pour repartir sur l'épreuve d'angmais, bien sur qu'il y a des gens repêchés!! et encore heureux. Ils ne sont pas nombreux mais ils exitent. Tu crois qu'une école prendrait le rique de passer à côté d'un très bon élément jusque par ce qu'il a eu 5 en anglais??? faut être réaliste.

Et certains arrivent à cartonner aux concours... je ne sais pas comment ils font, mais ils y arrivent! :wink:
Répondre

Revenir à « Forum général »