Page 1 sur 2

Aux Anciens

Publié : 24 févr. 2007, 20:18
par Serge Karamazov
Pour les anciens, ceux qui ont déja passé des concours, quelle épreuve vous a-elle paru le plus dur?

Publié : 24 févr. 2007, 20:36
par havas
Tout dépend du concours...

Publié : 25 févr. 2007, 08:23
par Serge Karamazov
Si j'ai pas précisé, c'est que j'ouvrai la question à toute école, du moment qu'elle est reconnue par la profession, bien sûr... :shock:

Publié : 25 févr. 2007, 10:42
par citizen
Tout dépend des personnes, aussi... Certains ont du mal avec le questionnaire d'actu, d'autres avec l'épreuve d'anglais, d'autres encore avec l'oral de motivation... Ca dépend des faiblesses de chacun.
Après tu peux poser une question sur une épreuve particulière d'un concours particulier, et ceux qui l'auront passé te diront comment ils l'ont abordé, mais ça restera personnel...

Publié : 25 févr. 2007, 16:38
par Serge Karamazov
C'est re-lou un journaliste :P
Je vous demande vos impressions, je suis au courant que ça dépend des faiblesses et des atouts de chacun. Mais c'est juste pour recueuillir des sensations, et puis on peut etre bon en culture G et trouver le questionnaire difficile, et inversement.
Sinon, pas quelqu'un d'aimable dans l'Assemblée pour me livrer son sentiment sur les épreuves, aller je vais cibler, du PEMEP (concours commun), voire l'IJBA Ou l'EJT.
Merci d'avance

Publié : 25 févr. 2007, 19:40
par havas
Les concours changent chaque année... après certains ont la réputation de mutliplier les coefficients sur certaines disciplines de manière abusive, mais bon...
Les formulations de certaines questions sont parfois piègeuses, surtout pour le PEMEP, à côté de cela si tu lis régulièrement la presse tu passeras aisément le questionnaire d'actualité.
Il te faudra également lire toutes les rubriques ( savoir qui à sorti tel livre, qui a gagné telle compétition, quel acteur joue dans tel film... ) à peu près trois mois avant l'épreuve...
Certaines questions sont vraiment pointues, et demandent de travailler en profondeur des thèmes qui ne sont pas forcément les plus communs... notamment sur des questions économiques ou politiques.

Publié : 26 févr. 2007, 14:57
par Elododie
Serge Karamazov a écrit :C'est re-lou un journaliste :P
Je vous demande vos impressions, je suis au courant que ça dépend des faiblesses et des atouts de chacun. Mais c'est juste pour recueuillir des sensations, et puis on peut etre bon en culture G et trouver le questionnaire difficile, et inversement.
Sinon, pas quelqu'un d'aimable dans l'Assemblée pour me livrer son sentiment sur les épreuves, aller je vais cibler, du PEMEP (concours commun), voire l'IJBA Ou l'EJT.
Merci d'avance
Tu ne le cites pas, mais pour moi, le concours vraiment désagréable à passer, c'est le CUEJ. Ça n'en finit pas, et l'épreuve de culture générale est vraiment horrible. En outre, je trouve qu'ils pourraient supprimer l'épreuve d'observation (qui devait être intéressante avant, quand les candidats partaient sur le terrain).
C'est un sentiment personnel, mais je sais que le CUEJ n'est généralement pas un concours très apprécié par les étudiants.

L'IJBA, ça va à toute vitesse. Ça a ses inconvéniants, mais ça fait du bien de passer une bonne après-midi alors qu'on est en concours.

Le PEMEP, si tu passes les trois concours, faut pouvoir tenir la distance (d'autant qu'il faisait très chaud l'an passé). J'ai du mal avec l'épreuve de film, mais j'aime bien le libre propos.
L'an passé, plusieurs questions revenaient dans les différents questionnaires propres à chaque école. Je ne sais pas s'ils feront un peu plus attention cette année...

L'EJT, je ne l'ai pas passé.

Enfin, tu ne le mentionnes pas non plus, mais je vais en parler quand même ( :roll: ) : le concours du Celsa se déroule depuis l'an passé sur une journée. Personnellement, je préfère même si l'épreuve supprimée était intéressante.
L'anglais est toujours difficile au Celsa, mais l'an passé, c'est encore pire pour le texte à trou : il y avait beaucoup de questions de vocabulaire (et donc moins de grammaire).

Pfiou, j'espère que tu seras content, maintenant :lol: :wink:

Publié : 26 févr. 2007, 17:03
par Serge Karamazov
Voilà mon gros point faible: l'anglais :P
Sur le PEMEP ou autre, le niveau est-il très élevé (notamment au niveau de la notation)?

Publié : 01 mars 2007, 20:48
par havas
assez

Publié : 04 mars 2007, 19:00
par jb007
quelle épreuve a été supprimée au celsa ?

Publié : 08 mars 2007, 07:04
par Ironheart59
Paraitrait qu'au CUEJ, l'épreuve d'anglais est la moins difficile parmi toutes les écoles reconnues... L'année dernière, il fallait juste résumer en français un article anglais

Mais à côté de ça, il fallait disserter sur Rembrandt et les pôles de compétences... :/ Donc la difficulté est rééquilibrée.

(personnellement, même en ayant une Licence d'Histoire et un bac ES, j'aurais eu du mal avec ces sujets... Les pôles de compétences, ça remonte au lycée.. Rembrandt... Si tu n'es pas passionné par l'art, tu n'as plus qu'à lire un pavé sur les peintres et les sculpteurs, de la préhistoire à nos jours.. lol)

Publié : 08 mars 2007, 08:29
par Serge Karamazov
Passe pas le CUEJ, je viens de me "taper" une licence de Science Po centré sur les Relations Internationales, j'en ai plein les fouillles, pardonnez-moi cette expression, mais le journalisme international n'est vraiment pas pour moi^^.

Sinon, l'IJBA ne fait pas passer d'épreuves d'anglais. Mais le français a l'air plutôt corsé.

Publié : 09 mars 2007, 17:24
par Elododie
jb007 a écrit :quelle épreuve a été supprimée au celsa ?
L'épreuve de français.

Pour le PEMEP, l'épreuve d'anglais était très difficile l'an passé. En plus, elle est éliminatoire.

Je confirme pour le CUEJ, ce n'est qu'une formalité.
Pour la question Arts, rassure-toi, cela a à voir avec l'actualité de l'année (les commémorations d'artistes célèbres...).

Publié : 25 mars 2007, 17:29
par nelsom
Pour l'anglais, ce n'est pas tant le niveau qui compte mais l'existence d'une note éliminatoire...

Je m'explique: avec le PEMEP, un nul en anglais n'a aucun chance de compenser ses lacunes... Bref, à moins de croire en un miracle, qlq qui a un mauvais niveau perd son temps et son argent en y allant

Au Celsa: pas de note éliminatoire, donc même si l'épreuve est plus difficile, il est possible d'arriver à l'oral malgré un niveau lamentable. D'autant plus que la notation pour l'épreuve de dissert est beaucoup plus souple que pour les concours des 3 privées (en gros, quand j'ai passé les concours, j'ai eu une meilleure note dans cette épreuve au Celsa )

A l'IJBA: école idéale des nuls en anglais car pas d'épreuve...

Publié : 30 mars 2007, 16:42
par Serge Karamazov
nelsom a écrit :Pour l'anglais, ce n'est pas tant le niveau qui compte mais l'existence d'une note éliminatoire...

Je m'explique: avec le PEMEP, un nul en anglais n'a aucun chance de compenser ses lacunes... Bref, à moins de croire en un miracle, qlq qui a un mauvais niveau perd son temps et son argent en y allant

Au Celsa: pas de note éliminatoire, donc même si l'épreuve est plus difficile, il est possible d'arriver à l'oral malgré un niveau lamentable. D'autant plus que la notation pour l'épreuve de dissert est beaucoup plus souple que pour les concours des 3 privées (en gros, quand j'ai passé les concours, j'ai eu une meilleure note dans cette épreuve au Celsa )

A l'IJBA: école idéale des nuls en anglais car pas d'épreuve...
Excuse-moi, mais qu'est qui te fait dire que l'anglais est une note éliminatoire au PEMEP? D'après ce que j'ai vu, le mode de calcul varie d'une céole à l'autre Le CFJ exige la moyenne à chaque épreuve, tandis que l'ESJ demande une moyenne générale de 12/20. Donc, à moins d'une close secrète sur l'anglais...pourrais-tu t'expliquer?