Elle a quand même quelques qualités la demoiselle

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
FRIZOU
Messages : 5
Inscription : 19 août 2007, 22:50
Contact :

Elle a quand même quelques qualités la demoiselle

Message non lu par FRIZOU » 27 août 2007, 04:23

bonjour,

Je suis journaliste depuis 6 ans et j'ai parcouru les posts avec plus ou moins d'intérêts. Ok pour les couplets sur l'orthographe: respecter les règles c'est un signe de rigueur, une qualité qui me semble nécessaire et même indispensable dans ce métier (et dans beaucoup d'autres).
Chère future journaliste: je pense que tu as déjà démontré deux qualités non négligeables pour le journalisme: la curiosité et le soucis de multiplier les points de vue (et l'autocritique qui est tout à ton honneur).
Je stoppe là les compliments.
Si je peux livrer mon avis sur les stages: j'ai encadré des stagiaires de tous niveaux. Nous attendons de la motivation (même pour les sujets "chiants"), de la disponibilité (ne pas trop compter ses heures), de l'initiative (proposer des sujets ou questionner sur l'actualité: le journaliste a besoin d'avis extérieur), de la rigueur aussi (je n'ai que cemot là à la boucheence moment!!!) et puis de la bonne humeur car les journalistes font toujours la gueule alors un stagiaire qui sourit ça fait du bien :wink:

Bonne chnace et j'espère que le témoignage te servira.

Fred
gavroche
Messages : 113
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 27 août 2007, 08:23

ouais,
autant je suis d'accord sur ce que tu dis sur cette eprsonne...
autant une des attentes me semble ubuesque : qui dit stagiaire, dit travail gratuit ou presque ! et malgré tout faudrait ne pas compter ses heures ???? :shock:

ah c'est vrai, 35h ou 50 h à zero euro ca fait toujours 0 euro...

mais franchement, tant que vous y etes demandez nous à baisser le pantalon, ca aura le mérite d'etre plus clair niveau entubage... :o
gavroche
Messages : 113
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 27 août 2007, 17:52

un stage peut être rémunéré, c'est toujours le cas lorsque l'on sort de l'une des grandes écoles.


Faux !!! seuls les stages d eremplacement sont d'été sont prémunérés ! sinon c'est au bon vouloir de l'entreprise ! et c'est 300 euros par mois maximuùm soit que de chie !
Un journaliste ne compte pas ses heures, pas uniquement pour l'argent (les journalistes sont rarement bien payés) mais par amour de son métier.
aimer son métier et vivre d'amour et d'eau fraiche, c'est ça ?
jamais entendu parler que tout travail mérite salaire ???
si l'on ne fait pas preuve de la même motivation et plus encore lors d'un stage car on est débutant, c'est inquiétant.
Légère tendance a confondre motivation et esclavage on dirait ( ben oui,t ravail gratuit et corvéable jour et nuit, c'est ça ? appelons un chat un chat, donc !
jamais entendu parler que la rémunération c'est un aspect d ela motivation d'un travailleur ?
et qu'un stagiaire crevant la dalle car sans le sou, ben la motivation désolée... ca remplit pas ton assiette !
j'encadre une stagiaire en ce moment pour de la chronique littéraire.
je comrpend sle discours : version employeur : ton intéret du boulot le moins cher possible ( gratuit meme ! ) et pressurer le citron jusqu'au bout, hein ?
1/ elle défalque ses heures de lecture de ses heures de stage, et elle lit très très lentement. si lire est un travail, elle s'est trompée de voie.
2/ elle arrive à 14h30 au lieu de 14h, tout en m'assénant à la fin de la journée "je veux bien essayer mais il ne reste que six minutes". je lui ai rétorqué qu'elle avait 36mn et non 6 en raison de son retard ... elle a fait un scandale.
3/ j'ai aussi eu droit à "ne me parle pas sur ce ton" (et je te jure que mon ton n'avait rien de caractériel).
et alors ? ca veut dire quoi ça ? un exemple, et alors ?
il y a un juste milieu entre baisser son froc et faire preuve du dynamisme qui te donnera envie de bosser avec cette personne après la fin de son stage...
un juste milieu entre faire la pute et donenr envie a la eprsonne de t'embaucher ? mdrrr !!! ca se trouve ou le juste milieu ? la main dans la braguette ? ou carrément la pipe ? t'inquiètes, c'est une métaphore...

désolée un stagiaire n'est pas la pour remplacer un titulaire mais pour apprendre un métier. et la motivation ne devrait pas se jauger aux nombres d'heure sup effectuées ! si t'étais un minimum honnete ! au lieud e profiter d'une main d'oeuvre gratutie ou presque !
c'est deja honteux de ne pas payer les heures sup a des salariés ! mais alors en plus les exiger de quelqu'un qui gagne pas un sou ou juste trois radis, faut être sans vergogne !
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1537
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 27 août 2007, 19:24

Il faut reconnaitre que les stages sont rarement payés et lorsqu'ils s'agit de remplacement les perspectives d'emploi à la clé sont maigres voire inexistantes.
Que les journalistes ( moi le premier ) se déchargent plus du boulot sur les stagiaires qu'ils ne passent du temps à expliquer le pourquoi du comment.
Pourtant nous avons tous débutés comme cela : il faut faire ses preuves, être d'attaque, accepter de fermer sa gueule et encaisser.
Je n'ai jamais croisé quelqu'un en stage qui prenne des notes sur l'univers du travail ou qui puisse se balader librement et voir toutes les coulisses d'une rédac, agence ou autre.
Pendant les stages on voit si les gens s'acrochent ou lachent prises.
Dans un sens, c'est plus honnête car ils savent où ils en sont et où ils peuvent espérer arriver. Personnellement je n'ai fait que deux stages dans ma carrière, donc un dans la boite où je bosse actuellement.
Je me suis rendu indispensable, j'ai bouffé des côtes de vaches maigres et aujourd'hui j'ai un salaire et je peux travailler dans de bonnes conditions ( ayant connu plusieurs rédactions ce n'est pas toujours le cas ).
En ce moment on a un stagiaire qui arrive à 10h le matin et repart à 17h30 le soir. Il a l'air épuisé toute la journée, ne prends aucune responsabilité et cherche toujours le moyen d'en faire le moins, si une chose lui parait trop compliquée, il mobilisera l'attention d'une personne plutôt que d'essayer de comprendre par lui même...
Je ne le caricature pas ou le blâme, mais après tout si pour lui bosser en rédac c'est en faire le minimum, il n' a pas sa place chez nous. Lorsque on lui fait la remarque, il dit qu'il sera bien plus efficace une fois embauché.
Certes, mais d'ici là il passera un autre stagiaire plus motivé, qui acceptera plus de choses et qui au final sera bien plus motivant à l'embauche que l'autre, tout sympathique soit il.
Son stage est rémunéré 300 euros, tickets resto / transports compris
Pressipressa
Messages : 26
Inscription : 30 août 2007, 14:31
Contact :

Autre exemple

Message non lu par Pressipressa » 30 août 2007, 15:40

Bonjour,
J'ai réalisé 3 stages dont un de deux mois dans une petite chaine de la TNT.
J'en garde un souvenir merveilleux.
Pour moi c'est certes de l'exploitation mais volontaire.
Dans ce milieu aussi passionant que verrouillé, il faut tenir, y croire, mouiller la chemise.
Mes premiers jours furent assez tranquilles : j'étais transparent. J'ai du me faire remarquer en arrivant le premier, repartant le dernier, prendre tout le temps des initiatives, ne pas le prendre mal face à des interlocuteurs perpétuellement surbookés, peu enclin à partager leurs savoirs, m'appelant toujours Pierre de Toulouse alors que je suis Paul de Bordeaux (Véridique).
D'un naturel dynamique, je préfère que le rédac chef me dise "doucement" plutot qu'il ne me voit pas.Ce qui ne veut pas dire être foufou, juste de bonne humeur et toujours partant.
J'ai été payé 300 euros par mois pour 70heures par semaine et pourtant je bataille ferme depuis fin mai pour avoir la chance d'en faire un autre dans notre merveilleuse capitale.
Sans piston, en étant pas (encore?)en école de journalisme, c'est pas gagné.
Mais j'y crois.
Répondre

Revenir à « Forum général »