Page 1 sur 1

Pas de stage, point noir des candidatures ?

Publié : 05 janv. 2009, 23:35
par Mathil2
Salut tout le monde !

Voilà plus d'un an que j'ai découvert ce forum, mais que je le parcourais de manière non impliquée... Alors, je me lance !

Je postule pour les écoles de journalisme en 2009 (PEMEP et sciences po journalisme). J'ai commencé à remplir mon dossier sciences po et voici que je tombe sur la question fatale des stages.... Or, je n'en ai jamais fait, malgré de nombreuses tentatives échouées dues à des demandes de conventions rejetées. La question est la suivante : est-ce un gros point noir dans les candidatures que de n'avoir pas fait de stages ?
Je précise que je participe à un journal étudiant associatif et que je reviens d'un échange à l'étranger, ce qui pourrait peut-être (du moins je l'espère) estomper cette faiblesse.
Je fais donc appel aux personnes qui ont pu être pénalisé à cause de cela ou ceux qui n'ont pas eu de peine à rentrer tout de même dans une école.

Merci de votre réponse... et partageons nos craintes !

Publié : 06 janv. 2009, 00:18
par kaeak
Chaque année, les écoles reconnues recrutent leur lot de "sans expérience professionnelle" (les écrits des concours favorisent de toute façon le bachotage, plutôt que l'expérience).
Fais valoir ta participation à ce journal associatif : ça montre que tu as déjà été confrontée à l'exercice d'écrire pour être lue. Ton séjour à l'étranger est évidemment un plus aussi :wink:

Publié : 06 janv. 2009, 15:53
par Mathil2
Merci Keak pour ta réponse... Ca rassure un peu...

Publié : 06 janv. 2009, 19:07
par cilou
Je ne connais pas les écoles, mais je sais que si j'étais recruteuse, je préfèrerais un étudiant qui participe à un journal associatif à un étudiant qui a fait des mini-stages.

Publié : 06 janv. 2009, 22:13
par elnagwe
Salut
LA délicate question des stages...
Pour ma part, j'ai tenté 4 fois des concours avant de réussir. Et je dois reconnaître que j'ai vu une différence entre mes oraux sans, puis avec stage. Ce n'est pas forcément éliminatoire. Mais il est clair qu'un stage permet de parler sereinement de soi. C'est le cercle vertueux. Tu as eu un stage donc tu peux parler de ce métier que tu as déjà un peu exercé, et du coup, tu es plus convaincant, car tu as plus confiance...
Mais rassure-toi, dans ma promo, un petit tiers n'avait jamais mis un pied dans une rédaction. Alors chacun a sa chance. Tout ce que je peux dire, c'est qu'un stage peut être plus simple à obtenir que prévu. As-tu contacté les petits canards de par chez toi. Même les plus petits. Certains sont moins méticuleux sur la convention. Et même 2 semaines de stage, cela peut suffire. Tu peux aussi tenter les radios associatives, les télés locales, voire les sites web. Il faut tenter d'être publié, à tout prix !
D'ailleurs, plutôt que de parler d'un stage, pourquoi ne pas postuler à un titre local en tant que correspondante? Cela te permettra de te faire les dents, et montrera ton vrai appétit du métier. Et en plus, si tu as du talent, qui sait si le journal/site/radio/... en question ne t'ouvrira pas un peu plus ses portes que prévu...
Courage. Et n'hésite pas à envoyer un exemplaire de ton journal étudiant, et d'en apporter un à l'oral. Cela permet déjà de voir comment tu écris. Et évidemment, parle de tes voyages. C'est le genre de détal qui fait la différence !
Courage...

Publié : 09 janv. 2009, 13:29
par eolia_
Simplement pour référence, cette année à l'ESJ, tous les étudiants ont une expérience dans le journalisme. Mais ta participation a un journal associatif vaut un stage à mes yeux. Et puis il y a des personnes qui collectionnent les stages, ce n'est pas pour autant qu'ils sont pris dans les écoles. Les stages, ça joue, mais ça ne fait pas tout.

Publié : 09 janv. 2009, 22:12
par Jesky31
Au bout de 4 fois.
Ca me rassure, moi qui passe Bordeaux et Toulouse pour la 3eme fois, et les autres pour la 2eme lol

Publié : 06 févr. 2009, 19:07
par Athéna
Est-ce que les rédactions locales de province prennent en général facilement pour des petits stages d'observation? du genre de 2 semaines à 2 mois quoi. Ce serait l'idéal pour moi, qui suis overbookée entre mon mémoire de master, la préparation des concours et recherche de taf pour me faire de sous. Je compte envoyer des candidatures spontanées, en espérant avoir du positif.

Publié : 06 févr. 2009, 21:43
par carophenix
Les PQR prennent en effet plus facilement, mais il faut malgré tout s'y prendre à l'avance (les premières années des écoles ont un passage obligé par un stage en PQR donc c'est quelques centaines de candidatures..). Sinon ne pas hésiter à solliciter les journaux associatifs, les petites structures, etc.

Publié : 07 févr. 2009, 01:01
par Jesky31
Si tu cherches des stages, dépêche toi car moi dans les journaux ou radio locales, les personnes m'ont dit qu'elles prenaient une voire deux stagiaires maxi. Et en general le planning est fait jusqu'à juin la. Donc cours, va vite demarcher.

Re: Pas de stage, point noir des candidatures ?

Publié : 15 févr. 2009, 19:20
par gadjo
Plus que la PQR, tente la PHR, le rythme est coolos la plupart du temps, et puis c'est des petites rédactions qui te font faire plein de choses. Sauf que là c'est quand même le pire moment pour s'y mettre, à quelques semaines des concours, c'est plutôt le moment de se concentrer sur la préparation.
Mais je penses que le fait que tu sois dans un journal associatif pourrait suffire cela dit. Ce n'est pas comme si tu n'avais jamais écrit un article ni suivi le fonctionnement d'un journal. :wink:

En dépit des apparences, ce n'est pas si difficile d'avoir de stages non rémunérés, moi j'avais envoyé 5 candidature à la presse locale, et deux m'avaient acceptées. A l'oral, ça a fait la différence.

Je confirme: toutes les écoles ont des "quotas" officieux d'admis qui n'ont pas d'expérience. Mais c'est réduire inutilement ses chances aux concours que d'arriver sans aucune expériences (ni stage, ni journal étudiant ou associatif), puisque dans ma promo, il n'y en avait qu'une sur 50.

Enfin, le séjour à l'étranger n'a rien à voir dans les expériences pro, donc non ça n'estompera rien, parce que pas mal d'admis ont vécu à l'étranger un temps (avec Erasmus souvent).

Good luck.

Publié : 20 févr. 2009, 15:55
par Athéna
En parlant de stage en PHR, eh bah ça y est. En effet, j'ai envoyé des candidatures spontanées et j'en ai décroché un d'1 mois! Idéal puisque je suis overbookée!!!
Mais je ne vais pas m'arrêter là et vais essayer d'en trouver un pour cet été, quand j'en aurai terminé avec les concours.
Quels types (et titres) de journaux prennent l'été?

Publié : 20 févr. 2009, 16:19
par jimbo
Tous ceux qui, après avoir recruté un certain nombre d'étudiants en école (reconnue) de journalisme, se penchent sur les autres candidatures.
Ouest-France par exemple...

Publié : 20 févr. 2009, 17:03
par eowyn316
la PQD (je pêche pour ma paroisse, viens dans mon journaaaaaal petite stagiaire motivéééééé lol) cherche pas mal aussi (mais attention, souvent non rémunéré... Nous on s'était débrouiller pour donner à notre dernière stagiaire un statut de correspondante pour qu'elle puisse toucher quelque chose) car ils sont toujours bouder par les étudiants d'école (pas assez prestigieux).
Et, pour rebondir sur ce que les autres disaient, ton journal associatif vaut largement mieux qu'un stage d'observation, fut-il au Monde