Tarifs trop bas ?

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Pointilleuse

Tarifs trop bas ?

Message non lu par Pointilleuse » 27 sept. 2011, 18:51

Bonjour,

J'ai reçu par un ami éditeur cette candidature qui lui a été envoyée : http://www.mgcorrections.com

Il voulait mon avis concernant les tarifs. Cependant, après un rapide calcul, il me semble que ces propositions "négociables" sont bien plus basses que les tarifs que vous recommandez dans ce forum.

Et, du coup, je commence à douter de mon système de calcul, qui faisait revenir le tarif horaire brut de cette jeune correctrice aux environs de 11,30€ pour un projet d'environ 200 p. (je me suis appuyée sur un livre que je corrige pour le nombre de pages et pour comparer avec mon salaire), puisque les tarifs sont dégressifs. :mrgreen:

Alors, ma question est la suivante : est-ce que je me suis trompée, ou est-ce que ces tarifs font une sorte de concurrence déloyale aux autres correcteurs ?
Si oui, je suppose qu'il n'y a rien à faire, à part peut-être le signaler par mail, mais bon... :roll:

Merci d'avance pour vos réponses !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par coco47 » 28 sept. 2011, 03:48

Je paie ma femme de ménage 11,50 € l'heure. Mais elle fait très bien le ménage. Alors que cette correctrice qui brade son travail corrige peut-être très mal. Faut voir…
Sérieusement : pour moi, 15 € de l'heure est la plus basse rémunération acceptable pour un travail de correction simple.
MG Corrections
Messages : 3
Inscription : 28 sept. 2011, 20:40
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par MG Corrections » 28 sept. 2011, 20:45

Bonjour,

Je me permets d'intervenir puisque je suis cette jeune correctrice en question ! J'ai découvert ce sujet car les statistiques de mon site ont explosé suite à votre conversation !

Mes tarifs sont bas, en effet, mais étant en première année d'auto-entrepenariat et bénéficiant de l'ACCRE, je n'ai quasiment aucune taxe à payer. J'en profite donc pour me créer ma clientèle. Certes ce raisonnement peut sembler être fait "à l'envers", mais les temps sont durs...et ça marche, pour le moment !

Pour un projet d'environ 200 pages, je facture environ 360 euros. Au final, je compte plutôt en caractère : je compte 0,001133 € le caractère (espaces comprises).

J'espère avoir répondu à vos interrogations et à vos doutes !

Marie
MG Corrections
Messages : 3
Inscription : 28 sept. 2011, 20:40
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par MG Corrections » 28 sept. 2011, 21:10

Bonjour,

Je me permets d'intervenir puisque je suis la jeune correctrice, sujet de votre conversation !
J'ai découvert ce sujet car les statistiques de mon site ont explosé aujourd'hui, grâce à vous ! Merci d'ailleurs :lol:

Pour répondre à vos interrogations et doutes, j'ai préféré commencer mon activité avec des tarifs bas, car étant auto-entrepreneur en première année et bénéficiant de l'ACCRE, je ne paye quasiment aucune taxe, ou très peu.

Alors, certes, le calcul est peut-être mauvais, je peux le concevoir, mais j'ai préféré profiter de ces exonérations pour créer ma clientèle, et jusqu'à présent ça marche.

Pour un projet de 200 pages je facture environ 360 euros, quoique je préfère compter en caractère, ce qui est plus fiable pour le calcul. Mes tarifs sont de 0,001133 € le caractère, espaces comprises.

Pour un ouvrage de 200 pages, je passerai environ 25 heures, soit une moyenne de 8 pages corrigées par heure. 360 € / 25 = 14,40 € de l'heure, ce que je trouve honnête pour une débutante...

Ces 14,40 euros bruts deviennent environ 13,4 euros nets de l'heure...

Ce qui est plus que le SMIC horaire...

J'espère que mes explications vous conviennent !

Marie
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par cilou » 29 sept. 2011, 09:08

Bonjour,

Ca me semble une très mauvaise tactique : une fois que vous avez proposé un tarif bas à un client, vous ne pourrez pas le remonter, même lorsque vous aurez davantage de charges à payer. Autrement dit, votre travail actuel de création de clientèle en cassant les prix est un coup d'épée dans l'eau, puisqu'il vous faudra de nouveau prospecter en repartant de zéro lorsque vous demanderez des tarifs décents.
Et en attendant, c'est un peu de la concurrence déloyale pour les confrères qui, eux, pratiquent des tarifs normaux.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par ann65 » 29 sept. 2011, 11:04

Bonjour Marie,

Mais comment ferez-vous quand vous devrez payer des cotisations sociales * ?

Pensez-vous que les clients que vous avez appâtés avec des tarifs ridiculement bas accepteront de payer, l'an prochain, vos prestations 20% plus chères ?
A mon avis non...

Et soit ils continueront à vous faire travailler si, de votre côté, vous acceptez de continuer à brader votre savoir-faire, soit... ils trouveront un autre AE qui se bradera lui aussi.
Alors, certes, le calcul est peut-être mauvais, je peux le concevoir, mais j'ai préféré profiter de ces exonérations pour créer ma clientèle, et jusqu'à présent ça marche.
A mon avis toujours, la clientèle que vous pensez vous être "créée" n'en est pas une..
Une "clientèle", ce sont des clients qui vous font confiance, qui vont donc vous être fidèles, qui vont vous confier des travaux de façon régulière SUR LA DUREE... et avec qui donc vous avez négocié des tarifs qui évolueront peu d'une année sur l'autre.

Proposer (et accepter) des tarifs bas au départ est donc un très mauvais calcul à très moyen terme (1 an...) lorsque l'on souhaite développer son activité. Vous vous condamnez à être une gagne-petit. :?

Et "accessoirement" :roll:, avec cette logique de "low cost", vous cassez le marché. Vous habituez vos clients à payer des prix ridiculement bas pour des des prestations qui valent plus chères.
Vous dévalorisez le travail donc... Le vôtre et celui de vos petits camarades... Heu, je voulais dire de vos concurrents. :wink:

C'est de la concurrence déloyale pour vos confrères qui veulent pratiquer le juste prix pour un boulot de qualité. Et vous vous tirez une belle balle dans le pied. Attention à la gangrène gazeuse, vous savez, ça va vite !

EDIT
* Et je ne parle même pas de "vraies" cotisations sociales dont les travailleurs non salariés doivent s"acquitter (soit environ 40% du chiffre d'affaires).
Ne nous leurrons pas, on ne peut pas développer une activité avec le statut d'auto-entrepreneur, puisque le chiffre d'affaires annuel des AE est plafonné à 32 000 euros. Dès lors que vous dépasserez ce plafond, vous basculerez dans le régime des TNS...avec les cotisations et les impôts afférents.
Mais il est vrai qu'avec des tarifs au ras des pâquerettes tels que ceux que vous proposez, vous allez avoir du mal à dépasser ce plafond...
Dernière modification par ann65 le 30 sept. 2011, 12:06, modifié 1 fois.
Pointilleuse

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par Pointilleuse » 29 sept. 2011, 11:07

Bonjour,

En effet, maintenant que j'ai les tenants et aboutissants, il me semble également que la technique employée n'est pas la bonne. Comme le dit Cilou, non seulement vous ne pourrez plus augmenter vos tarifs auprès de vos clients actuels, mais en plus, ceux-ci seront habitués à des tarifs relativement bas et ne voudront peut-être jamais payer plus, cassant ainsi le marché.

J'ai un ami traducteur qui est dans ce cas. Il a commencé il y a des années maintenant, et tout se passait bien, mais aujourd'hui, tout le monde pense pouvoir traduire (comme la correction, ça semble facilement accessible, a priori) et casse les prix. Il doit donc travailler plus pour garder le même niveau de vie.
Rainbooowww
Messages : 2
Inscription : 29 sept. 2011, 11:55
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par Rainbooowww » 29 sept. 2011, 12:10

Bonjour,

"jeune" correctrice, mais ayant une longue expérience dans la culture en terme de tarifs bas, non déclarés, voire bénévolat jamais validé par un contrat au final, je me suis donc reconvertie comme correctrice et je trouve des entreprises privées qui ne "sursautent" pas quand j'annonce un tarif horaire de 25 euros net pour 8000 signes corrigés en moyenne.

Je crois qu'il faut absolument être solidaire et ne pas casser le tarif horaire sur le marché des maisons d'éditions et encore moins sur le marché web, qui à mon avis (et ceci n'engage que mon point de vue) n'a pas fini d'avoir besoin de correcteurs, surtout si le livre devient numérique (ce qui est une folie pure qui passera, mais qui pour l'instant est dans le marché actuel).

Question hors sujet : certains d'entre vous travaillent-ils en binôme ?
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par ann65 » 30 sept. 2011, 10:22

Et puis, brader son savoir-faire, c'est finalement montrer aux prospects (qui savent pertinemment qu'il s'agit de tarifs bradés) qu'on a pas si confiance en sa propre valeur.
Quand on est sûr(e) de soi et de ses compétences, on n'hésite pas à annoncer des tarifs convenables... et pas "convenables à la petite semaine" parce qu'on est exonéré(e) de charges sociales, mais convenables sur la durée.

La personne qui fait quelques heures de ménage chez nous n'hésite pas à nous demander 12 euros nets de l'heure. Son travail le vaut bien. son salaire n'est pas volé ! Elle le sait et nous le savons.
Pointilleuse

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par Pointilleuse » 30 sept. 2011, 10:33

Les tarifs ont augmenté sur le site, et 10% de frais forfaitaires s'ajoutent maintenant à l'ensemble de la note. :roll:

Au moins, ça réduit toujours la concurrence déloyale.

Rainbooowww, que veux-tu dire pas "binôme" ? Le premier correcteur corrige et le second relit, et inversement ? Je ne suis pas sûre que ça vaille le coup, puisqu'au final, ça divise les revenus par deux sans forcément augmenter le nombre de projets par binôme.
MG Corrections
Messages : 3
Inscription : 28 sept. 2011, 20:40
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par MG Corrections » 30 sept. 2011, 10:44

Bonjour,

Ne soyez pas étonnée, j'ai bien pris compte, dans une certaine mesure, de vos remarques !
Vous semblez oublier que certains débutent dans la profession. Comme vous l'avez mentionné, aucune charte, aucun encadrement spécifique ne nous permettent d'avoir une idée claire des tarifs pratiqués et praticables.
Quand on débute, on doit tâtonner, faire ses marques, en gros faire son trou sans aucune info officielle ou officieuse.
Donc, oui, j'ai légèrement augmenté mes tarifs et ajouté un forfait de 10% qui me permettra de pallier aux cotisations dues à mon statut. Je souhaite conserver toutefois des tarifs abordables car une partie de ma clientèle est étudiante. Je l'ai été il n'y a pas si longtemps que ça, et même si la correction d'une thèse est une étape quasi-obligée, je ne me voyais pas, à l'époque, débourser près 1000 euros dans sa correction !

Je suis prête à écouter toutes vos remarques et conseils, mais, s'il vous plaît, évitez le ton condescendant qui plane sur ce sujet !

Merci à tous :)
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par ann65 » 30 sept. 2011, 11:05

MG Corrections a écrit :Bonjour,

Ne soyez pas étonnée, j'ai bien pris compte, dans une certaine mesure, de vos remarques !
Vous semblez oublier que certains débutent dans la profession. Comme vous l'avez mentionné, aucune charte, aucun encadrement spécifique ne nous permettent d'avoir une idée claire des tarifs pratiqués et praticables.
Quand on débute, on doit tâtonner, faire ses marques, en gros faire son trou sans aucune info officielle ou officieuse.
Donc, oui, j'ai légèrement augmenté mes tarifs et ajouté un forfait de 10% qui me permettra de pallier aux cotisations dues à mon statut. Je souhaite conserver toutefois des tarifs abordables car une partie de ma clientèle est étudiante. Je l'ai été il n'y a pas si longtemps que ça, et même si la correction d'une thèse est une étape quasi-obligée, je ne me voyais pas, à l'époque, débourser près 1000 euros dans sa correction !

Je suis prête à écouter toutes vos remarques et conseils, mais, s'il vous plaît, évitez le ton condescendant qui plane sur ce sujet !

Merci à tous :)
Je te félicite d'avoir augmenté tes tarifs !

Et il me semble logique de proposer des tarifs différenciés en fonction de tes clients. Un doctorant n'a pas le même "pouvoir" d'achat qu'une entreprise. Et de surcroît, une entreprise déduit de son chiffre d'affaires toute dépense.


PS - On pallie quelque chose et non pas à quelque chose...
des Esseintes

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par des Esseintes » 30 sept. 2011, 11:46

MG Corrections a écrit :Comme vous l'avez mentionné, aucune charte, aucun encadrement spécifique ne nous permettent d'avoir une idée claire des tarifs pratiqués et praticables.
Quand on débute, on doit tâtonner, faire ses marques, en gros faire son trou sans aucune info officielle ou officieuse.
Vous pouvez toujours vous renseigner auprès du Syndicat des correcteurs,
« une étape quasi obligée », n'est-ce pas ? http://www.correcteurs.org

C'est trop fort, un ton qui plane. Je sais qu'il y a des poissons volants, mais quand même !
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par ann65 » 30 sept. 2011, 12:04

des Esseintes a écrit : C'est trop fort, un ton qui plane. Je sais qu'il y a des poissons volants, mais quand même !
Mais dans ce cas, il aurait fallu écrire un "thon volant". :wink:
PRODUCTIVIX
Messages : 1
Inscription : 07 juin 2007, 13:24
Contact :

Re: Tarifs trop bas ?

Message non lu par PRODUCTIVIX » 30 sept. 2011, 12:56

Bonjour,
si je peux me permettre, étant dans une autre profession (le conseil) sans tarifs affichés, avec des prix d'un facteur de 1 à 5, je rencontre des concurrents aux tarifs bas : ils sont généralement de passage et cherchent un job en fait. (Il y a pire : les subventions du gouvernement qui divise par 10 les prix, mais je n'en parle pas ici).
Plus globalement, et d'un point de vue marketing, il plusieurs moyens d'afficher des prix bas en pouvant les remonter : - indiquer comme vous le faisiez, que c'est adressé à une catégorie particulière de clientèle (ici les étudiants),
- limiter dans le temps la "promotion",
- limiter dans l'espace, si la prestation est sujet à déplacements par ex.
Cela fait parler de vous, mais pas forcément en "par cher".
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »