correction s'il vous plait

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
melodygirl

correction s'il vous plait

Message non lu par melodygirl » 12 janv. 2009, 13:48

bonjour, ouvez ous me corriger si necessaire, merci d'avance( desolé c'est un peu long)

Dans le cadre du BTS , je m’intéresse au thème de l’apparence masculine. Aujourd’hui on peut remarqué que le culte de l’apparence a changé. En effet, avant celui-ci était réservé aux femmes mais aujourd’hui les hommes s’y intéresse aussi. Désormais le monde de la beauté est ouvert aux hommes, entre cosmétiques et soins, ils adorent. Les hommes évoluent et change, mais d’où vient l’intérêt qu’ils portent à leur apparence ? Pour répondre à cette problématique je me suis appuyé sur divers support, dont des sites internet réservé aux hommes, des rapports de psychologue et des reportages. Ainsi qu’un article du journal Le monde et un essai, ado à fleur de peau de Xavier Pommereau. Dans un premier temps, j’expliquerai d’où vient ce changement d’apparence, ainsi que l’intérêt qu’ils lui portent et ce qu’elle révèle. Puis dans un second temps, nous verrons les moyens qu’ils utilisent pour changer d’apparence, que se soit par chirurgie ou cosmétique. Et conclure sur ces nouveaux hommes qui s’assument et qui sont perçu comme des hommes metro sexuel car ils sont prennent soin de leur apparence.

Depuis des siècles le culte de l’apparence est réservé aux femmes, mais aujourd’hui les hommes prennent aussi soin de leur apparence. C’est un grand changement que tout le monde perçoit puisqu ‘il y a 88% des personnes qui pensent que les hommes sont aussi coquet que les femmes. Les hommes prennent soin d’eux pour le regard des autres, c’est le cas de Jeff âgé d’une vingtaine d’année qui consacre à son apparence quatre heures par jour. Cela, car il veut plaire et souhaite vieillir le plus tard possible, grâce à ces cosmétiques. Ce phénomène s’explique par le fait que les hommes souhaitent faire comme les femmes c’est-à-dire séduire. En effet car l’apparence est le principal moyen de séduire, la peau représente donc l’atout principale mais peut reste l’occupation principale des adolescents qui ont peur de déplaire. A tout âge l’apparence compte beaucoup car elle permet de se sentir mieux et d’être bien dans son corps. Ce qui peut pousser les hommes à changer leur apparence pour répondre à leur besoin.

L’apparence est le principale atout, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. Mais cet atout peut pousser à effectuer des changements physiques. C’est le cas de la chirurgie esthétique, qui de nos jours ne cesse d’augmenter. En effet les hommes représentent 15% des consultations et 77% des actes pratiqués en 2007. Mais pour compléter ces changements les hommes n’hésitent pas à se faire épiler ou encore à utiliser des cosmétiques. Ils en utilisent de plus en plus, ce marché ne cesse d’évoluer et le chiffre d’affaire aussi puisqu’ il a doublé au cours des cinq dernières années. Aujourd’hui les marques l’on bien compris, ils sont presqu’une centaine sur le marché des cosmétiques pour hommes. Ce qui pousse l’ouverture des salons féminins aux hommes et d’autre sont réservé qu’aux hommes. Désormais ils sont nombreux à utiliser les soins ou encore les épilations, ils sont par exemple 32% à utiliser les spas. A notre époque un homme qui se néglige est mis de coté, mais avant c’était le contraire, un homme qui prenait soin de lui été considéré comme une « femelette » de nos jours on l’appel metro sexuel.

Uber sexuel ou metro sexel l’homme est noyé dans le monde de la beauté. Entre le shopping et les cosmétiques l’homme reste malgré ça viril. C’est pour cela que son apparence compte et à n’importe quel âge. Avant 30 ans, les hommes utilisent les cosmétiques pour reter et paraitre en forme. Ils achètent des produits sans complexe, mais ils souhaitent rester naturel mais à condition d’être sublime. Après 30 ans, ils ont peur de vieillir et utilisent donc des produits pour protéger les zones sensibles de leur vissage. Tout les hommes font attention à leur look, ils utilisent des bijoux par exemple, pour paraitre plus soignés. Leur mode est une façon de ce montrer, « Les hommes font plus attention à leur manière de s’habiller et surtout à la manière dont s’habillent les autres hommes », témoigne Olivier, 49 ans, patron d’une maison d’édition spécialisée. L’apparence permet de séduire et donc de se mettre en évidence.
Cet atout est de plus en plus mis en évidence, que ce soit pour séduire ou pour se sentir bien. Il est important aux yeux de tous et reste donc un sujet sensible pour certain , ce qui les poussent à utiliser la chirurgie esthétique et à utiliser des cosmétiques . Aujourd’hui l’homme doit se positionner dans le monde de la beauté, mais il doit aussi rester viril.
juin81
Messages : 1
Inscription : 03 juin 2008, 12:24
Contact :

Message non lu par juin81 » 12 janv. 2009, 15:11

Dans le cadre du BTS , je m’intéresse au thème de l’apparence masculine. Aujourd’hui, on peut remarquer que le culte de l’apparence a changé. En effet, avant celui-ci était réservé aux femmes mais aujourd’hui les hommes s’y intéressent aussi. Désormais, le monde de la beauté est ouvert aux hommes, entre cosmétiques et soins, ils adorent. Les hommes évoluent et changent, mais d’où vient l’intérêt qu’ils portent à leur apparence ? Pour répondre à cette problématique je me suis appuyé sur divers supports, dont des sites internet réservés à la gent masculine, des rapports de psychologues et des reportages, ainsi qu’un article du journal Le Monde et un essai, Ado à fleur de peau de Xavier Pommereau. Dans un premier temps, nous expliquerons d’où vient ce changement d’apparence, ainsi que l’intérêt que les hommes lui portent et ce qu’elle révèle. Puis, dans un second temps, nous verrons les moyens qu’ils utilisent pour changer d’apparence, que ce soit par le biais de la chirurgie ou de la cosmétique. En conclusion, nous nous pencherons sur le cas de ces nouveaux hommes qui s’assument et qui sont perçus comme des hommes metro sexuel car ils prennent soin de leur apparence.

Depuis des siècles, le culte de l’apparence est réservé aux femmes, mais aujourd’hui les hommes prennent aussi soin de leur apparence. C’est un grand changement que tout le monde perçoit puisque 88% des personnes pensent que les hommes sont aussi coquets que les femmes. Les hommes prennent soin d’eux pour le regard des autres. C’est le cas de Jeff, âgé d’une vingtaine d’années, qui consacre à son apparence quatre heures par jour car il veut plaire et souhaite vieillir le plus tard possible, grâce à ses cosmétiques. Ce phénomène s’explique par le fait que les hommes souhaitent faire comme les femmes, c’est-à-dire séduire. En effet, car l’apparence est le principal moyen de séduire, la peau représente donc l’atout principale mais peut rester l’occupation principale des adolescents qui ont peur de déplaire. A tout âge, l’apparence compte beaucoup car elle permet de se sentir mieux et d’être bien dans son corps. Ce qui peut pousser les hommes à changer leur apparence pour répondre à leur besoin.

L’apparence est le principale atout, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. Mais cet atout peut pousser à effectuer des changements physiques. C’est le cas de la chirurgie esthétique, qui, de nos jours, ne cesse d’augmenter. En effet, les hommes représentent 15% des consultations et 77% des actes pratiqués en 2007. Mais pour compléter ces changements les hommes n’hésitent pas à se faire épiler ou encore à utiliser des cosmétiques. Ils en utilisent de plus en plus, ce marché ne cesse d’évoluer et le chiffre d’affaires aussi puisqu’il a doublé au cours des cinq dernières années. Aujourd’hui les marques l’ont bien compris, elles sont presque une centaine sur le marché des cosmétiques pour hommes. Ce qui pousse l’ouverture des salons féminins aux hommes et d’autres ne sont réservés qu’aux hommes. Ils sont désormais nombreux à utiliser les soins ou encore les épilations, ils sont par exemple 32% à utiliser les spas. A notre époque, un homme qui se néglige est mis de côté, alors qu'auparavant un homme qui prenait soin de lui été considéré comme une «femmelette». De nos jours, on parle de "metro sexuel".

Uber sexuel ou metro sexel, l’homme est noyé dans le monde de la beauté. Entre le shopping et les cosmétiques l’homme reste malgré cela viril. C’est pour cela que son apparence compte et à n’importe quel âge. Avant 30 ans, les hommes utilisent les cosmétiques pour rester et paraître en forme. Ils achètent des produits sans complexe, mais ils souhaitent rester naturels mais à condition d’être sublime. Après 30 ans, ils ont peur de vieillir et utilisent donc des produits pour protéger les zones sensibles de leur visage. Tout les hommes font attention à leur look, ils utilisent des bijoux par exemple, pour paraître plus soignés. Leur mode est une façon de se montrer, « Les hommes font plus attention à leur manière de s’habiller et surtout à la manière dont s’habillent les autres hommes », témoigne Olivier, 49 ans, patron d’une maison d’édition spécialisée. L’apparence permet de séduire et donc de se mettre en évidence.
Cet atout est de plus en plus mis en évidence, que ce soit pour séduire ou pour se sentir bien. Il est important aux yeux de tous et reste donc un sujet sensible pour certain , ce qui les poussent à avoir recours à la chirurgie esthétique et aux cosmétiques . Aujourd’hui l’homme doit se positionner dans le monde de la beauté, mais il doit aussi rester viril.
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: correction s'il vous plait

Message non lu par cilou » 12 janv. 2009, 15:14

melodygirl a écrit :bonjour, ouvez ous me corriger si necessaire, merci d'avance( desolé c'est un peu long)

Dans le cadre du BTS , je m’intéresse au thème de l’apparence masculine. Aujourd’hui on peut remarquer que le culte de l’apparence a changé. En effet, avant celui-ci était réservé aux femmes mais aujourd’hui les hommes s’y intéresseNT aussi. Désormais le monde de la beauté est ouvert aux hommes, entre cosmétiques et soins, ils adorent. Les hommes évoluent et changent, mais d’où vient l’intérêt qu’ils portent à leur apparence ? Pour répondre à cette problématique je me suis appuyé sur divers support, dont des sites internet réservé aux hommes, des rapports de psychologue et des reportages. Ainsi qu’un article du journal Le monde et un essai, Ado à fleur de peau de Xavier Pommereau. Dans un premier temps, j’expliquerai d’où vient ce changement d’apparence, ainsi que l’intérêt que les hommes lui portent et ce qu’il révèle. Puis dans un second temps, nous verrons les moyens qu’ils utilisent pour changer d’apparence, que se soit par chirurgie ou cosmétique. Et conclure sur ces nouveaux hommes qui s’assument et qui sont perçus comme des hommes metro sexuel car ils sont prennent soin de leur apparence.

Depuis des siècles le culte de l’apparence est réservé aux femmes, mais aujourd’hui les hommes prennent aussi soin de leur apparence. C’est un grand changement que tout le monde perçoit puisqu'il y a 88% des personnes qui pensent que les hommes sont aussi coquets que les femmes. Les hommes prennent soin d’eux pour le regard des autres, c’est le cas de Jeff âgé d’une vingtaine d’année qui consacre à son apparence quatre heures par jour. Cela, car il veut plaire et souhaite vieillir le plus tard possible, grâce à ces cosmétiques. Ce phénomène s’explique par le fait que les hommes souhaitent faire comme les femmes c’est-à-dire séduire. En effet car l’apparence est le principal moyen de séduire, la peau représente donc l’atout principale mais peut reste l’occupation principale des adolescents qui ont peur de déplaire. A tout âge l’apparence compte beaucoup car elle permet de se sentir mieux et d’être bien dans son corps. Ce qui peut pousser les hommes à changer leur apparence pour répondre à leur besoin.

L’apparence est le principal/ atout, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. Mais cet atout peut pousser à effectuer des changements physiques. C’est le cas de la chirurgie esthétique, qui de nos jours ne cesse d’augmenter. En effet les hommes représentent 15% des consultations et 77% des actes pratiqués en 2007. Mais pour compléter ces changements les hommes n’hésitent pas à se faire épiler ou encore à utiliser des cosmétiques. Ils en utilisent de plus en plus, ce marché ne cesse d’évoluer et le chiffre d’affaire aussi puisqu’ il a doublé au cours des cinq dernières années. Aujourd’hui les marques l’ont bien compris, ils sont presqu’une centaine sur le marché des cosmétiques pour hommes. Ce qui pousse l’ouverture des salons féminins aux hommes et d’autre sont réservés qu’aux hommes. Désormais ils sont nombreux à utiliser les soins ou encore les épilations, ils sont par exemple 32% à utiliser les spas. A notre époque un homme qui se néglige est mis de côté, mais avant c’était le contraire, un homme qui prenait soin de lui été considéré comme une « femelette » de nos jours on l’appel metro sexuel.

Uber sexuel ou metro sexel l’homme est noyé dans le monde de la beauté. Entre le shopping et les cosmétiques l’homme reste malgré ça viril. C’est pour cela que son apparence compte et à n’importe quel âge. Avant 30 ans, les hommes utilisent les cosmétiques pour rester et paraître en forme. Ils achètent des produits sans complexe, mais ils souhaitent rester naturels mais à condition d’être sublime [sublimes ou sublimés ?]. Après 30 ans, ils ont peur de vieillir et utilisent donc des produits pour protéger les zones sensibles de leur vissage. Tout les hommes font attention à leur look, ils utilisent des bijoux par exemple, pour paraitre plus soignés. Leur mode est une façon de ce montrer, « Les hommes font plus attention à leur manière de s’habiller et surtout à la manière dont s’habillent les autres hommes », témoigne Olivier, 49 ans, patron d’une maison d’édition spécialisée. L’apparence permet de séduire et donc de se mettre en évidence.
Cet atout est de plus en plus mis en évidence, que ce soit pour séduire ou pour se sentir bien. Il est important aux yeux de tous et reste donc un sujet sensible pour certains , ce qui les pousse/ à utiliser la chirurgie esthétique et à utiliser des cosmétiques . Aujourd’hui l’homme doit se positionner dans le monde de la beauté, mais il doit aussi rester viril.
J'ai fait une correction après une lecture rapide. Mais ton texte me laisse dubitatif. A te lire, on a l'impression que TOUS les hommes deviennent obnubilés par leur beauté. Ce qui est évidemment faux. Tu n'as pris aucun recul par rapport au discours publicitaire des fabricants de produits de beauté qui aimeraient bien vendre autant aux hommes qu'aux femmes. De plus, je trouve que ton texte se répète beaucoup, mais ne contient pratiquement pas de chiffres ni d'exemples pour appuyer tes dires. Peut-être parce que ces chiffres contrediraient le discours sur le "nouvel homme" ?
melodygirl

Message non lu par melodygirl » 12 janv. 2009, 15:17

un grand merci pour cette aide
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Message non lu par Catherine_75 » 12 janv. 2009, 23:17

Il y aurait encore beaucoup à corriger (il reste quelques fautes), il y a beaucoup de répétitions, des erreurs de ponctuation, etc.
Je n'ai pas le temps de le faire, mais si vous me donnez une adresse email (ce sera plus simple que sur le site), je vous enverrai ma version.

P.S. : je suis correctrice professionnelle.

P.S. 2 : je ne suis pas d'accord avec ce texte. Pour moi, intelligence, charme, humour, sont des atouts bien supérieurs à l'apparence physique (je parle d'une apparence physique "normale", dans la moyenne, pas de cas hors norme). Mais c'est une opinion toute personnelle, et je ne me vexe pas quand on ne la partage pas.
coco47
Messages : 987
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 13 janv. 2009, 05:34

Je ne parlerai pas ici du fond du texte de Melody. Ce sont ses idées et elle les assume. Est-ce que, tout correcteur professionnel que l'on puisse être (et je le suis depuis bientôt trente-huit ans), on se permet de reprendre un auteur ou un journaliste dont on corrige la prose ?
Bien sûr, il y a dans ce texte pas mal de maladresses de style, des répétitions, des mots mal choisis, mais, une fois corrigé orthographiquement, il est d'un honnête niveau bac + 4 (bac d'aujourd'hui, j'entends), et de nature à faire plaisir à ses examinateurs, qui se coltinent à longueur d'année des m… illisibles.
Mais l'essentiel est ailleurs. A quoi sert de corriger son devoir ? Parce qu'ensuite il faudra en corriger un autre, puis un autre… Alors que, d'elle-même, elle pourrait éviter 90 % de ses fautes. Il suffirait qu'elle se pose un instant, qu'elle se relise calmement, en faisant bien attention. Si on veut l'aider, il faut la convaincre qu'elle est capable toute seule d'éviter la plupart de ses fautes.
Des exemples ?
– On peut remarqué. Melody, connais-tu cette astuce : remplacer un verbe en er par un verbe en ir, ou en oir, ou en re ? Est-ce que tu dirais : On peut dit, ou On peut voulu, ou On peut prétendu ? Non. Tu dirais : On peut dire, vouloir, prétendre. Donc : On peut remarquer.
– Les hommes s'y intéresse. Les hommes, donc pluriel, donc s'y intéressent.
– Les hommes évoluent (pluriel bien orthographié) et change. Pourquoi change n'a-t-il pas droit au ent ? Tu orthographies bien un verbe et pas l'autre. C'est bien que tu ne fais pas attention.
– Je me suis appuyé (tu es une fille, donc tu t'es appuyée) sur divers support (pluriel, donc supports), dont des sites internet réservé (non : réservés, pluriel) aux hommes…
– … journal Le monde. Un titre de journal, c'est comme une marque. Donc ça prend une majuscule : le Monde. (Pour l'article "le", on peut mettre une majuscule ou pas, il n'y a pas trois correcteurs qui aient le même avis à ce sujet, donc on s'en fout, on fait comme on veut.)
– Les hommes sont aussi coquet. Bien sûr qu'il faut un s : coquets, puis que c'est un pluriel.
– Le principale atout. Un atout, masculin, pas de e à la fin. Dirais-tu le générale ?
Juste une question (très simple) de style pour terminer :
– Il y a 80 % de personnes qui pensent… Ça me rappelle mon enfance : Y a ma moto qu'a capoté. C'est pourtant si simple d'écrire : 80 % des personnes (ou des gens, ou de tout ce qu'on veut) pensent. Il y a … qui est à proscrire en langage "soutenu".
Bref : fais plus attention, relis-toi et tout ira bien (la force est en toi).

coco47
Messages : 987
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 13 janv. 2009, 06:49

Désolé : il faut lire puisque et non puis que. Coquille bête.
Catherine_75
Messages : 654
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Message non lu par Catherine_75 » 13 janv. 2009, 22:53

Je ne parlerai pas ici du fond du texte de Melody. Ce sont ses idées et elle les assume. Est-ce que, tout correcteur professionnel que l'on puisse être (et je le suis depuis bientôt trente-huit ans), on se permet de reprendre un auteur ou un journaliste dont on corrige la prose ?

Sur le fond, j'ai simplement donné à Melody mon AVIS qui n'engage que moi. Ce n'était pas la correctrice, mais l'être humain qui parlait. Et je ne me permets pas de le faire, bien entendu, avec un auteur

Bien sûr, il y a dans ce texte pas mal de maladresses de style, des répétitions, des mots mal choisis, mais, une fois corrigé orthographiquement, il est d'un honnête niveau bac + 4 (bac d'aujourd'hui, j'entends)

En revanche, quand je corrige le texte d'un auteur ou d'un journaliste, à défaut de corriger d'emblée, je fais des propositions en cas de répétitions ou de mots qui me semblent mal choisis. Dans le cas du texte de Melody, il serait possible d'écrire une ou deux fois "la clientèle masculine", quand elle parle des instituts de beauté, pour éviter de répéter trop souvent "les hommes", et trouver d'autres verbes pour enrichir un peu le texte et tenter de remplacer certains "faire", "être", "prendre"...
Enfin, je suggère à Melody de citer ses sources quand elle donne des pourcentages.
La correction n'est pas seulement supprimer les fautes d'orthographe, de grammaire et de typo, vous le savez aussi bien que moi, et même mieux sans doute puisque vous êtes correcteur depuis plus longtemps que moi.


Mais l'essentiel est ailleurs. A quoi sert de corriger son devoir ? Parce qu'ensuite il faudra en corriger un autre, puis un autre… Alors que, d'elle-même, elle pourrait éviter 90 % de ses fautes. Il suffirait qu'elle se pose un instant, qu'elle se relise calmement, en faisant bien attention. Si on veut l'aider, il faut la convaincre qu'elle est capable toute seule d'éviter la plupart de ses fautes.

Là, je suis d'accord. Avec davantage de concentration, elle pourrait éviter beaucoup de fautes.
Je précise en passant, au sujet du journal Le Monde, qu'il faut, en plus de la (ou des, au choix) majuscule(s), le mettre en italiques.


Bonne fin de soirée,
Catherine
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »