fbpx
Categorynet.com • de la com après du journalisme - Page 2
Page 2 sur 2

Publié : 04 déc. 2003, 12:20
par LeNonce
Est-il si compliqué de comprendre que la "presse d'entreprise" et la "presse des collectivités locales" ont pour PDG non un patron de presse, mais un patron... d'entreprise ou de collectivité locale ? Et n'ont, le plus souvent, de "presse" que le nom ?

(Si, si, ça change quelque chose. C'est même si énorme qu'on se demande comment font certains pour passer à côté).

LN

Publié : 04 déc. 2003, 15:23
par Makhno
Ah ben merde... Et moi qui pensait faire du journalisme dans une entreprise... Même qu'à la direction de la com' c'est comme ça qu'ils m'appellent : le journaliste. Bon, ben déçu, déçu alors. Ah, maintenant que j'y pense : c'est pour ça qu'ils me payent en droits d'auteur et qu'ils arrètent pas de me dire : "faut faire en sorte que les gens pensent que..." ou "ça on ne va pas en parler parce que ça fâche" ou encore : "faut que tu lui fasses dire que notre boîte est vachement super. C'est le plus important dans l'interview. De toutes façons, son directeur de cabinet est prévenu." C'était donc ça...

C'était donc ça !

Publié : 04 déc. 2003, 20:26
par YannL
Makhno, t'as tout compris !! 8)

de la com après du journalisme

Publié : 05 déc. 2003, 15:33
par lendaskin
Moi je fais les deux déjà. Le journalisme pour le plaisir et sans compter mon temps, ni le peu de gain en rapport ! Et le reste pour survivre et manger. Le truc en prime, c'est que moi j'ai choisi d'oeuvrer dans la culture. Je double donc la mise côté difficultés ! C'est pas toujours rose et souvent plutôt ardu. En tt cas ça ouvre aussi l'esprit, ça donne d'autres bouffées d'air, des idées. Et j'ai bien décidé de me tourner de + en + vers tt ec qui est conception-rédaction car effectievment, je pense que cal laisse une grande liberté d'expression et que c'est assez explosif comme sensation.

- De la com @près du journalisme -

Publié : 18 avr. 2006, 01:39
par dani l
_ toujours d'@ctualité ......
...
.............;
:shock:...
...
..........

Publié : 18 avr. 2006, 09:51
par ositonuca
salut
Olivier T comment fais-tu pour travailler dans la com tout en gardant ta carte de presse? Moi je vais devoir faire une croix dessus car mes revenus de com sont supérieurs à ceux de la com.
toutes les pistes et infos à ce sujet seront les bienvenues

bonne chance pour la reconversion, en répondant à la question initiale. moi j'ai attaqué les agences de com et la presse institutionnelle

bonne chance à tous :)

Publié : 18 avr. 2006, 15:34
par iamwhatiamnot23
LeNonce a écrit :Est-il si compliqué de comprendre que la "presse d'entreprise" et la "presse des collectivités locales" ont pour PDG non un patron de presse, mais un patron... d'entreprise ou de collectivité locale ? Et n'ont, le plus souvent, de "presse" que le nom ?
LN
Et qui sont les "PDG" des entreprises de presse d'aujourd'hui? Rarement des patrons de presse mais plutôt des industriels... A part Marianne ou le Canard Enchainé, très peu de journaux sont indépendants de tout pouvoir...
Pour avoir connu le milieu du journalisme kiosque et celui de la presse d'entreprises/de collectivités, la différence n'est pas bien grande ( si ce n'est que travailler pour la presse d'entreprises et de collectivités est bien plus enrichissant et moins limité)

Publié : 20 avr. 2006, 20:55
par corsaire
"Toujours pour ma part, je n'ai jamais apprécié l'écriture sociale des journalistes, comme s'il fallait que tout le journalisme nous enferme dans des rôles ou des stéréotypes sociaux (bien pire que la publicité à ce propos)."

Je me permets de te rappeler concepteur rédacteur et donc confrère (je dis bien confrère et non concurrent direct tu apprécieras puisque je suis plus dans une vision solidaire que marchande, à chacun son trip) que le rôle de la pub et par extension de la communication marchande c'est de faire vendre et celui de la presse écrite celui d'informer. Après qu'on apprécie les mots, la langue, la sémiologie, la linguistique de Saussure, Palo Alto, Watzlawick, Annah Arendt et consort, ne change rien à cette différence originelle. La pub est créatrice de stéréotypes à travers des paradigmes inspirés du Marketing dont l'objectif est de cibler, positionner pour in fine faire acheter. Je crois que le métier de journaliste est un métier noble (informer d'une réalité) à condition d'avoir une éthique. Le nôtre, la conception rédaction, est jouissif parce qu'il permet d'influencer les comportements. A lire : Stewart Ewen : Consciences sous influences... Après quant à la question de savoir si un CR en free lance gagne mieux sa vie qu'un pigiste ou un journaliste, je n'en sais rien. Tout dépend des qualités et des compétences du CR et du journaliste. Même si un scribe qui ne fait que des journaux d'entreprise peut aujourd'hui obtenir une carte de presse, il est intéressant de souligner que ce n'est pas du journalisme ! Le journalisme d'entreprise consistant en principe à vendre l'entreprise aux salariés, aux sous traitants, financeurs, partenaires, etc.

Publié : 21 avr. 2006, 15:59
par Laborman
Je suis devenu attaché de presse après avoir été formé au journalisme et travaillé dans le journalisme. J'ai du mal à croire que l'on puisse faire de la relation presse sans avoir été journaliste avant, mais c'est dû à mon parcours personnel et je veux bien croire que c'est quand même possible.

Ceci étant avoir été de l'autre côté est un avantage considérable pour faire le métier d'attaché de presse.