cap ou pas cap ?

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
claire30

cap ou pas cap ?

Message non lu par claire30 » 29 juin 2009, 22:26

Bonsoir à tous

Je profite de vos bons conseils, et me lance puisque je suis nouvelle sur le forum.
Je suis en train de me demander deux choses : le chemin de croix en tant qu'il se réfère à un évènement biblique se met-il en capitale ou doit-on le laisser en bdc ?

Bien merci pour vos conseils éclairés

Claire
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Message non lu par Catherine_75 » 29 juin 2009, 22:59

Bonsoir Claire,

Si l'on parle bien de l'événement relaté dans la Bible, j'appliquerais la même règle typo qu'aux événements politiques ou historiques, soit une cap initiale au mot caractéristique et à l'adjectif qui éventuellement le précède. Reste à définir quel est, ici, le mot caractéristique : "chemin" ou "croix" ? "le Chemin de croix" ou "le chemin de Croix" ? J'avoue que j'hésite, mais il me semble que je choisirais la 2e solution et mettrais une cap à "Croix".

Bien entendu, dans tout autre contexte (le chrétien qui fait son chemin de croix, l'homme dont la vie a été un chemin de croix), il faut tout laisser en bas de casse.
claire30

cap ou pas cap ?

Message non lu par claire30 » 29 juin 2009, 23:15

Merci beaucoup de ta réponse Catherine. Je vais préciser le contexte, il y a un parallèle dans la phrase, le chemin de croix et le chemin de gloire. C'est une lettre au sujet de Victor Hugo et l'auteur de la lettre parle d'un itinéraire funèbre qu'il s'apprête à composer pour le grand poète. Il dit : "Au lieu du chemin de croix, ce serait le chemin de gloire".

Puis-je t'embêter toujours au sujet de ces maudites capitales ; lors d'envolées lyriques, on parle de Victor Hugo en disant le romancier, le châtieur des rois, le vengeur des peuples, etc. Je suis hésitante également, le tout étant si je choisis de prendre un parti, uniformiser le tout à savoir tout en bdc ou une cap pour Châtieur, etc.

Merci de ton aide
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Message non lu par Catherine_75 » 29 juin 2009, 23:59

Dans ce contexte, sans hésiter, je laisse "chemin de croix" en bdc.

En revanche, il faut une cap pour les surnoms, donc "Châtieur des rois", "Vengeur des peuples", etc.

Bon courage.

Catherine
claire30

cap ou pas cap ?

Message non lu par claire30 » 30 juin 2009, 00:13

Merci Catherine, j'embrasse mon chemin de croix, et je laisse celui de Victor Hugo en bdc (le mien aussi par la même occasion).

Bonne soirée :D
Chipounette
Messages : 114
Inscription : 17 août 2008, 17:06
Contact :

Message non lu par Chipounette » 08 juil. 2009, 10:37

ahhh ! ces capitales ! quelle galère !
quelques imprécisions subsistent dans mon esprit : dans le cas d'une enseigne, par exemple un hôtel
dans le lexique des règles, page 77 : l'hôtel des Voyageurs
bdc. à des, OK
bdc. à hôtel :roll:
si l'on a un hôtel qui s'appelle LE PANORAMA
en fait je vais faire simple : quelles sont les bonnes graphies parmi les propositions suivantes :roll:

1- (en début de phrase, ou seul) : Hôtel Le Panorama
2- (en début de phrase, ou seul) : Hôtel le Panorama
3- l'histoire de l'Hôtel Le Panorama
4- l'histoire de l'Hôtel le Panorama
5- l'histoire de l'hôtel Le Panorama
6- l'histoire de l'hôtel le Panorama
7- l'histoire de L'Hôtel Le Panorama
8- l'histoire de L'Hôtel le Panorama
9- l'histoire de L'hôtel Le Panorama
10- l'histoire de L'hôtel le Panorama

:oops: j'en ai même peut-être oublié
je penche pour la 2, j'hésite entre la 4 et la 6, mais je le vois tellement souvent écrit à toutes les sauces que je ne suis plus sûre de rien !

:wink:
Chipounette
Messages : 114
Inscription : 17 août 2008, 17:06
Contact :

Message non lu par Chipounette » 09 juil. 2009, 10:18

:oops: personne ne m'a répondu
ma question était peut-être trop illisible :?: je n'aurais pas dû mettre toutes les possibilités :roll:
LE FOND ET LA FORME
Messages : 25
Inscription : 09 mars 2009, 15:46
Contact :

?

Message non lu par LE FOND ET LA FORME » 09 juil. 2009, 15:35

Je penche pour la 6...
Florence Durif
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Message non lu par Catherine_75 » 09 juil. 2009, 20:15

Chipounette a écrit ::oops: personne ne m'a répondu
ma question était peut-être trop illisible :?: je n'aurais pas dû mettre toutes les possibilités :roll:
Elles peuvent toutes être bonnes... Tout dépend du nom exact de cet hôtel.

Il peut s'appeler : Hôtel Le Panorama, Hôtel le Panorama, Le Panorama, etc.
Si je n'ai pas la possibilité de connaître ce nom, et la graphie de ce nom, j'opterai sans hésiter pour "l'hôtel le Panorama", comme le préconise le guide typo de l'Imprimerie nationale, (cf. l'exemple que vous citez, "l'hôtel des Voyageurs"). Il n'y a aucune raison de mettre une cap à "hôtel" qui est un nom générique.
Idem, naturellement, pour "café", "bar", "restaurant", etc.
À noter cependant : l'Imprimerie nationale suggère de composer en ital les noms des enseignes commerciales quand ils sont cités intégralement. Je crois que l'on peut oublier, ce n'est presque plus jamais mis en pratique.

Cela dit, tout dépend également de la marche du journal ou de la maison d'édition.
prof
Messages : 526
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Message non lu par prof » 09 juil. 2009, 21:30

Bonjour !
1- (en début de phrase, ou seul) : Hôtel Le Panorama
5- l'histoire de l'hôtel Le Panorama

.....Je considère que l'usage qui, en toponymie, place une minuscule initiale au générique et une majuscule initiale à la dénomination (rue des Voyageurs) n'a pas vocation à s'appliquer aux établissements et aux raisons sociales, et je respecte au plus près, autant que faire se peut, l'intitulé exact de l'enseigne (Hôtel des voyageurs). — Sans devoir s'imposer, l'italique peut apporter une certaine clarté (l'histoire du Panorama).
.....Cordialement.
Chipounette
Messages : 114
Inscription : 17 août 2008, 17:06
Contact :

Message non lu par Chipounette » 09 juil. 2009, 22:53

merci pour vos réponses :P
vos avis se rejoignent sur un point, dans la mesure où, comme dit Catherine, l'italique n'est plus vraiment de mise "au quotidien"
mais dans ton exemple, prof (l'histoire du Panorama ), le fait que "hôtel" soit occulté y est également pour beaucoup à mon avis
en fait je pense plutôt comme Catherine : tout dépend de la marche, et aussi de la charte des établissements
ensuite à eux de la faire respecter, ce qui n'est pas chose facile apparemment :roll:
gros bisous à vous deux, vos arguments me seront très utiles :wink:
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »