Citation et point final

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
bernardmorin
Messages : 10
Inscription : 19 nov. 2008, 05:00
Contact :

Citation et point final

Message non lu par bernardmorin » 24 janv. 2018, 01:38

Bonjour,

J'ai un gros doute quant à la place du point final avec une citation qui :
— commence par une phrase incomplète,
— se termine par une phrase complète.

Exemple :
La lettre précisait qu'il ne devait « en aucune manière s'inquiéter. Les choses finiraient par s'arranger tôt ou tard. »
Ou bien :
La lettre précisait qu'il ne devait « en aucune manière s'inquiéter. Les choses finiraient par s'arranger tôt ou tard ».

Merci de votre aide
cargo06
Messages : 176
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par cargo06 » 24 janv. 2018, 09:15

D'après le Lexique des règles typo de l'IN, le point final se met à l'extérieur des guillemets.
Mme Lepic compare les cheveux de Poil de Carotte à des « baguettes de tambour. Il userait un pot de pommade tous les matins si on lui en donnait ».
Ilola
Messages : 31
Inscription : 28 oct. 2017, 07:14
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par Ilola » 24 janv. 2018, 10:15

Je confirme.

Explication "logique" :

La phrase considérée – celle qui fait partie du texte, pas celle qu'on cite, puisqu'on peut toujours tronquer une citation – prime. Elle commence ici par "Mme Lepic" et a besoin de se terminer par une ponctuation forte : le point final de cette phrase-là sera donc à l'extérieur de la citation qu'elle contient, quel que soit le contenu de la citation.

Il peut arriver aussi que la phrase contenue dans la citation se termine elle-même par une ponctuation forte qu'on préfère laisser, tel un point d'exclamation ou un point d'interrogation : on ajoutera tout de même le point final à l'extérieur de la citation.

Exemple (désolée, je n'arrive qu'à faire avec mon ordi, dans ce forum, que des guill droits, alors que, dans mon logiciel Word, mes guill français sont bien en forme de chevrons) :
Mme Lepic compare les cheveux de Poil de Carotte à des "baguettes de tambour. Il userait un pot de pommade tous les matins si on lui en donnait !".

Ce n'est pas toujours du meilleur effet, mais c'est la règle...

On peut parfois se tirer de ce mauvais pas en introduisant la citation de manière différente, par exemple comme ceci :

Mme Lepic compare les cheveux de Poil de Carotte à des "baguettes de tambour" : "Il userait un pot de pommade tous les matins si on lui en donnait !"
Dernière édition par Ilola le 24 janv. 2018, 20:37, édité 1 fois.
cargo06
Messages : 176
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par cargo06 » 24 janv. 2018, 12:12

Ilola,
je ne suis pas sûr de ton dernier exemple. Pourquoi " après tambour ? Et où refermes-tu les guillemets français ? Ont-ils besoin d'être ouverts, dans ta proposition ?
Ilola
Messages : 31
Inscription : 28 oct. 2017, 07:14
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par Ilola » 24 janv. 2018, 14:41

cargo06 : rapidement, pardon, l'essentiel est que moi, j'en suis sûre ! :-)

Les règles fixent les conditions, mais aucune règle ne va t'imposer comment écrire TA phrase en particulier. Il faut donc arriver à interpréter la règle...

Il ne me semble pas que, dans les deux solutions que j'apporte, il y en ait une qui soit "fautive" au regard de la règle. Donc, quand on prétend être libre de s'exprimer dans sa langue 1/ comme on le veut, 2/ tout en respectant les règles qui s'imposent – en tout cas au lecteur-correcteur – et 3/ en conservant toute sa clarté au propos, eh bien... il me semble que mes deux solutions y parviennent ?

C'est donc un "choix" que, dans un manuscrit, si je voulais être vraiment aux petits oignons et à l'écoute de l'auteur, je pourrais trouver judicieux de lui suggérer. Car la seconde me semble plus élégante (à moi) et ne contrevient pas à la règle.

Mais... on peut ne pas être d'accord, soit parce que aucun manuel ne l'"édicte", soit par avis personnel, soit... par insuffisance de compréhension de la règle grammaticale, qui me paraît, à moi, tout à fait respectée... :-)
Ilola
Messages : 31
Inscription : 28 oct. 2017, 07:14
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par Ilola » 24 janv. 2018, 14:41

Message annulé car doublon, pardon !
Dernière édition par Ilola le 24 janv. 2018, 20:39, édité 1 fois.
cargo06
Messages : 176
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par cargo06 » 24 janv. 2018, 15:11

Si tu le dis…
Ilola
Messages : 31
Inscription : 28 oct. 2017, 07:14
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par Ilola » 24 janv. 2018, 20:49

Cargo06 : j'ai rectifié le message incriminé, car les "guill anglais" n'étaient pas volontaires, mais étaient supposés être de simples guill "droits" en guise de guill français, que je n'arrive pas, ici, à obtenir en forme de chevrons. Il y a sans doute un paramétrage à faire, mais je ne vois pas comment je peux intervenir là-dessus, s'agissant d'un forum !
Quelqu'un peut-il me dire ???
Quand je tape dans Word, mes guill français sont bien en forme de chevrons et mes guill anglais sont des guill droits, donc...

Comment faire ici ? Je l'ignore :-)

Du coup, je comprends mieux ton interrogation, en effet, vu le mélange guill français et guill droits ! Mon second exemple visait juste à montrer qu'on pouvait opter, tout simplement, pour découper la citation en deux parties, ce qui permet ainsi de conserver la ponctuation finale à l'intérieur de la citation.

Toutes mes excuses pour la réponse faite un peu rapidement ! C'est en allant vérifier mes exemples que je me suis rendu compte que... les guillemets n'étaient pas tous de même type.
cargo06
Messages : 176
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par cargo06 » 24 janv. 2018, 21:23

ok ok.
Mais quand on parle de détails de ponctuation, autant être rigoureu.x.se et précis.e.
Pour les guillemets français, tu tapes Alt/174 pour les ouvrants et Alt/175 pour les fermants. Pour les guillemets anglais c'est respectivement Alt/0147 et Alt/0148.
Mes guides en matière de ponctuation sont le Lexique typo de l'IN et le Traité de la ponctuation française de Jacques Drillon sur lesquels, en l'absence de directives particulières du client, je me base. Le Drillon est passionnant, il se lit comme un roman !
Sinon, chaque journal, chaque magazine, chaque éditeur, chaque auteur peut avoir sa propre marche, au.à la correcteur.rice de s'en informer. Il n'y a pas de Vérité Universelle nous imposant sa Norme !
Et sur ta proposition, elle n'est pas fausse, mais elle ne répond pas à la question initiale de bernardmorin.
Ilola
Messages : 31
Inscription : 28 oct. 2017, 07:14
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par Ilola » 24 janv. 2018, 23:16

OK, mea culpa pour le manque de rigueur : ayant fait un copié-collé de la phrase que tu donnais et étant intervenue au milieu, je n'avais pas vu qu'il y avait en amont des guill en chevrons... et que, donc, "mes" guill, qui sont droits, tout en étant « français » (ce sont les guill des machines à écrire d'antan), allaient donc apparaître comme « anglais ».

Merci pour la manip, ça m'évitera de devoir la rechercher :-) L'ennui de les utiliser ici, apparemment, est que ce forum ne semble pas permettre l'espace insécable, mais le lecteur rectifiera !

Pour le reste de ton message, je m'étonne : la ponctuation n'est pas, pour moi, une question de marche typo, mais de français, et, a priori, c'est le lecteur-correcteur qui tranche, ici. Mon "guide", c'est ce que j'ai appris et pratiqué durant plus de 30 ans et qui a toujours été considéré comme "bon" et partagé par la profession !
Bien sûr, il peut toujours y avoir des cas épineux, et, là, chacun adopte la solution qui lui paraît la meilleure.

Mais je n'ai jamais, de toute ma carrière, tant en édition qu'en presse hebdo, vu un éditeur ou un directeur de la rédaction imposer des règles de ponctuation dérogeant aux règles usuelles appliquées par les lecteurs-correcteurs ou réviseurs de presse ! Les temps auraient-ils tant changé ?
Olivier MONTULET
Messages : 4
Inscription : 28 nov. 2017, 14:22
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par Olivier MONTULET » 25 janv. 2018, 02:14

cargo06
Quelle horreur que l'écriture exclusive et ségrégationniste que vous utiliser en lieu et place de l'écriture inclusive qu'est le Français justement écrit. En effet quand je dis tous c'est tous le monde inclus. Quand j'écris le charabia illisible (à jamais) tou.te.s, non seulement ça me fait tousser, mais au sur plus distingue (donc discrimine) homme et femmes et pourquoi ne pas écrire tou.te.s.l.g.b.t.h... (h pour handicapés sans oublier les trois petits points pour tous les autres ou n noirs, b blancs, j jaunes, v verts; e pour les enfant; a pour les ados; se pour les séniors, etc etc. etc.). Le ridicule tue la raison et se vante par ceux qui l'ont déjà perdue.
cargo06
Messages : 176
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par cargo06 » 25 janv. 2018, 06:03

Olivier MONTULET,
je suis tout à fait d'accord avec vous : cette écriture "inclusive" est une parfaite horreur.
Je ne faisais que de l'humour en l'utilisant dans mon message. Si on peut plus rigoler…
Comment croire qu'on peut "sérieusement" écrire rigoureu.x.se ou correct.eur.rice ?
Mais vous avez raison, il faut se battre.
bernardmorin
Messages : 10
Inscription : 19 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par bernardmorin » 01 févr. 2018, 15:52

cargo06 a écrit :
25 janv. 2018, 06:03
Olivier MONTULET,
je suis tout à fait d'accord avec vous : cette écriture "inclusive" est une parfaite horreur.
Je ne faisais que de l'humour en l'utilisant dans mon message. Si on peut plus rigoler…
Comment croire qu'on peut "sérieusement" écrire rigoureu.x.se ou correct.eur.rice ?
Mais vous avez raison, il faut se battre.
Cargo06 : J'ai vraiment cru que vous étiez sérieuse. Quand vous faites de l'humour, il faut que ce soit assez clair. Je vous assure que, dans votre post, il y avait de quoi s'y tromper. Ouf ! je respire. L'idée que cette écriture illisible (au sens propre du terme, car comment peut-on lire à haute voix le mot rigoureu.x.se ?) avait pu contaminer même une correctrice m'avait atterré.
cargo06
Messages : 176
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Citation et point final

Message non lu par cargo06 » 01 févr. 2018, 17:02

bernardmorin, c'est vrai que l'humour à froid non signalé par un émoticon ou un néon clignotant risque de ne pas être reconnu comme tel. C'est le risque…
Signé : un correcteur
Répondre

Revenir vers « Correction & correcteurs »