Corrigez si nécessaire

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Corrigez si nécessaire

Message non lu par PascalSR » 15 déc. 2008, 13:14

Corrigez si nécessaire :

• à part la manière de moissonner, les procédés culturels mis en œuvre pour faire pousser le blé n’ont guère changé ;

• il sera nécessaire de faire des coupes claires dans ce texte, il est trop touffu ;

• les comptables sont tenus de travailler en équipe et de se relayer pour épurer les comptes de cette entreprise tant son bilan financier est truffé d’erreurs ;

• des archéologues ont mis à jour les restes d’un squelette d’hominidé qui nous apprend beaucoup de choses sur le « chaînon manquant » ;

• le blanchissement de l’argent mafieux est actuellement le cadet des soucis des places financières et des grands États ;

• cette année, le Real de Madrid est resté invaincu ;

• Amélie Nothomb, la célèbre auteure franco-chinoise, se met à nouveau en scène dans son dernier roman à clefs et à succès ;

• Patrick de Carolis, président de France Télévision, a anciennement présenté Des Racines et des ailes et a également été directeur du Fig Mag ;

• Nonce Paolini, président de TF1, est marié avec Catherine Falgayrac, ancienne présentatrice de Téléshopping, qui s’est lancée sur la scène jazzy ;

• la mer Rouge ne mouille pas les côtes de la Lybie ;

• tous les plus de 25 ans se souviennent bien de Jean Lefèvre et des rôles qui l’ont fait connaître, dans les séries de films La Septième Compagnie et Le Gendarme ;

• tous les nouveaux-nés sont les plus beaux bébés du monde aux yeux de leurs parents, comme c’est le cas pour tous les premiers-nés ;

• dans cette époque pressée et qui fuit en avant dans la surconsommation, courant après une croissance hypothétique, les joyaux culturels comme la Comédie française ont bien du mal à prospérer et à attirer l’attention du public ;

• fond de commerce à céder ;

• les Vénézuéliens, peuple peu casanier, ne vivent pas tous au Vénézuela ;

• la presse people, avide de confidences chocs et retentissantes, s’est faite l’écho des relents d’aigreur de Cécilia concernant son mariage avec Nicolas ;

• je n’ai qu’une alternative : ou je meurs ou je te tue ;

• cette histoire, tissue de mensonge, est abracadabrantesque ;

• Rudolphe Noureiev était le seul capable de rivaliser, par son talent et son expérience, avec Maurice Béjard ;

• pour mon déménagement, il ne faut surtout pas que j’oublie d’emballer à l’avance mon frigidaire, ma poubelle, ma carte bleu et mon bec bunsen ;

• ce collectionneur possède un avion bombardier Canadair et une locomotive TGV de 1981 ;

• lors de son pèlerinage à Jérusalem, Benoît XVI a célébré une immense messe depuis la fenêtre de l’Annonciateur, qui a rassemblé des dizaines de milliers de fidèles sur le mont des Oliviers ;

• l’abbé Grégoire, s’il n’a pas l’étoffe de Mirabeau, Danton ou Robespierre, fut pionnier d’un œcuménisme tolérant et aussi un militant de l’émancipation des juifs ainsi que des noirs et des sang-mêlé ;

• seuls les tous premiers et les toutes premières à se présenter à cette vente privée pourront se payer le luxe d’avoir le choix parmi ces créations et accessoires de haute couture ;

• le château de Versailles attire près de 120 millions de visiteurs par an.
guibouz
Messages : 23
Inscription : 10 nov. 2004, 21:37
Contact :

Message non lu par guibouz » 15 déc. 2008, 15:35

J'ai voulu mettre des couleurs, puis ça a fini par me fatiguer... :)

• à part la manière de moissonner, les procédés de culture mis en œuvre pour faire pousser le blé n’ont guère changé ;

• il sera nécessaire de faire des coupes claires dans ce texte, il est trop confus;

• les comptables sont tenus de travailler en équipe et de se relayer pour vérifierles comptes de cette entreprise, tant le bilan financier de celle-ci est truffé d’erreurs ;

• des archéologues ont mis au jour les restes d’un squelette d’hominidé qui nous apprend beaucoup de choses sur le « chaînon manquant » ;

• le blanchiment de l’argent mafieux est actuellement le cadet des soucis des places financières et des grands États ;

• cette année, le Real Madrid est resté invaincu ;

• Amélie Nothomb, la célèbre auteure belge, se met à nouveau en scène dans son dernier roman à clefs et à succès ;

• Patrick de Carolis, président de France Télévision, a anciennement présenté Des racines et des ailes et a également été directeur du Figaro Magazine ;

• Nonce Paolini, président de TF 1, est marié à Catherine Falgayrac, ancienne présentatrice de Téléshopping qui s’est lancée sur la scène jazzy ;

• la mer Rouge ne mouille pas les côtes de la Libye ;

• tous les plus de 25 ans se souviennent bien de Jean Lefebvre et des rôles qui l’ont fait connaître, dans les séries de films La Septième Compagnie et Le Gendarme ;

• tous les nouveau-nés sont les plus beaux bébés du monde aux yeux de leurs parents, comme c’est le cas pour tous les premiers-nés ;

• dans cette époque pressée et qui fuit en avant dans la surconsommation, courant après une croissance hypothétique, les joyaux culturels comme la Comédie française ont bien du mal à prospérer et à attirer l’attention du public ;

• fonds de commerce à céder ;

• les Vénézuéliens, peu casaniers, ne vivent pas tous au Venezuela ;

• la presse people, avide de confidences choc et retentissantes, s’est fait l’écho des relents d’aigreur de Cécilia concernant son mariage avec Nicolas ;

• je n’ai qu’une alternative : ou je meurs ou je te tue ;

• cette histoire, tissu de mensonges, est abracadabrantesque ;

• Rudolf Noureiev était le seul capable de rivaliser, par son talent et son expérience, avec Maurice Béjard ;

• pour mon déménagement, il ne faut surtout pas que j’oublie d’emballer à l’avance mon réfrigérateur, ma poubelle, ma carte bleue et mon bec Bunsen ;

• ce collectionneur possède un avion Bombardier Canadair et une locomotive TGV de 1981 ;

• lors de son pèlerinage à Jérusalem, Benoît XVI a célébré une immense messe depuis la fenêtre de l’Annonciateur, qui a rassemblé des dizaines de milliers de fidèles sur le mont des Oliviers ;

• l’abbé Grégoire, s’il n’a pas l’étoffe de Mirabeau, Danton ou Robespierre, fut pionnier d’un œcuménisme tolérant et aussi un militant de l’émancipation des Juifs ainsi que des Noirs et des sang-mêlé ;

• seuls les tout premiers et les toutes premières à se présenter à cette vente privée pourront se payer le luxe d’avoir le choix parmi ces créations et accessoires de haute couture ;

• le château de Versailles attire près de 120 millions de visiteurs par an.
frgil
Messages : 1
Inscription : 24 août 2008, 22:33
Contact :

Intéressant

Message non lu par frgil » 16 déc. 2008, 18:07

Intéressant ce petit exercice de style. A montrer dans les écoles de journalisme (on avait un tableau du même type à la rédaction du journal dans lequel je travaillais). Cependant, certaines conventions peuvent prendre le pas sur la règle. Ainsi, on peut dire le Real de Madrid ou l'Inter de Milan, le "de" étant ici une indication d'appartenance à une ville (dans un autre registe, on précise Saint-Denis de la Réunion, alors que le chef-lieu de la Réunion s'appelle simplement Saint-Denis. Bizarrement on ne précise jamais "Saint-Denis de Seine-Saint-Denis").
Cordialement,
FG
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Corrigez si nécessaire

Message non lu par Lextraterrestre » 17 déc. 2008, 09:35

Amusant. Il reste des corrections, mais je n'ai pas le temps de tout passer au paigne fin. Malgré tout :
• je n’ai qu’une alternative : ou je meurs ou je te tue ;

devrait devenir : il se s'offre à moi qu'un membre de l'alternative : ou je meurs ou je te tue.

A suivre.
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Corrigez si nécessaire

Message non lu par Lextraterrestre » 17 déc. 2008, 09:36

Oups. Lire peigne, bien sûr :wink:
guibouz
Messages : 23
Inscription : 10 nov. 2004, 21:37
Contact :

Message non lu par guibouz » 17 déc. 2008, 12:15

Je n'aurais pas dit ça pour l'alternative : c'est un choix entre deux possibilités, donc pour moi la phrase est correcte.
Je peux tout à fait me tromper, je n'ai pas mes ouvrages sous la main.
Cleme
Messages : 94
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

Message non lu par Cleme » 17 déc. 2008, 15:44

A moi de mettre mon grain de sel !

Effectivement, une alternative est un choix entre deux possibilités, pas une de plus.

Donc il ne peut pas y avoir plusieurs alternatives : c'est là que réside l'erreur dans la phrase citée.

"Je n'ai qu'une alternative" est, me semble-t-il, un pléonasme.

Je dirais plutôt quelque chose du genre "Voici l'alternative : ou je meurs (...)".

Ou encore : "Il n'y a que deux solutions (...)".

C'est marrant, certaines des phrases proposées me rappellent furieusement les cours du CEC...
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 18 déc. 2008, 13:31

C'est normal, c'est M'sieur Jean-Pierre qui dispense (aussi) une partie des cours au CEC ! Les chats ne font pas des chiens... :wink:
vdn
Messages : 16
Inscription : 12 avr. 2005, 10:23
Contact :

Corrigés

Message non lu par vdn » 19 déc. 2008, 16:05

On pourrait avoir les corrigés, stp?

Parce qu'apparemment, je n'ai pas débusqué toutes les erreurs...

Merci !
cehel
Messages : 17
Inscription : 13 août 2008, 14:18
Contact :

Message non lu par cehel » 19 déc. 2008, 20:00

Je ne suis pas experte, mais voici quelques propositions, je n'ai pas remonté toute la liste :


La Mer Rouge ne mouille pas les cotes de la Lybie

Je n'ai qu'une alternative : je meurs ou je te tue

Seul Rudolphe Noureiev était capable de rivaliser, tant par son talent que par son expérience, avec Maurice Béjard

lors de son pèlerinage à Jérusalem, Benoît XVI, depuis la fenêtre de l'Annonciateur, a célébré une immense messe qui a rassemblé des dizaines de milliers de fidèles sur le mont des Oliviers ;

l’abbé Grégoire, s’il n’a pas l’étoffe de Mirabeau, Danton ou Robespierre, fut à la fois le pionnier d’un œcuménisme tolérant et un militant de l’émancipation des juifs ainsi que des noirs et des sang-mêlé ;

• seuls les tous premiers et les toutes premières à se présenter à cette vente privée pourront s'offrir le luxe d’avoir le choix parmi ces créations et accessoires de haute couture ;

Et Versailles attire toujours les foules, pourvu que ça dure...
Chipounette
Messages : 114
Inscription : 17 août 2008, 17:06
Contact :

Message non lu par Chipounette » 19 déc. 2008, 20:39

bonjour à tous !
un petit moment que je ne suis pas venue alors pas mal de retard, notamment dans le topic CEC (j'y reviens dès que possible :wink: )
en revanche peux-tu attendre un peu pour mettre les corrections :P ?
juste eu le temps de voir Béjart avec un T et non un D
bizzz !
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Corrigez si nécessaire

Message non lu par Lextraterrestre » 19 déc. 2008, 23:17

Ouille,

Non, surtout pas transformer ce "tout" pris adverbialement en "tous" adjectif. Il s'agit bien des "tout-premiers", avec un trait d'union comme dans "tout-petits". Le second "toutes" s'accorde bien par euphonie. Rigueur et français ne sont pas toujours conciliables, l'oreille a des exigences qui prennent le pas sur la règle. :o
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 20 déc. 2008, 03:37

@ L'extraterrestre : Pourquoi une div (un trait d'union) à tout-premiers ? Le tout adverbial n'implique pas la div. C'est en tout cas ce que dit notre maître à tous, Adolphe V. Thomas.
@ Pascal SR : N'aurais-tu pas un vague rapport avec "le Quotidien du Médecin" ?
cehel
Messages : 17
Inscription : 13 août 2008, 14:18
Contact :

Message non lu par cehel » 20 déc. 2008, 09:07

Petite rectif :
La Mer Rouge n'a pas la cote avec la Lybie, ni avec la Syrie d'ailleurs
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Corrigez si nécessaire

Message non lu par Lextraterrestre » 20 déc. 2008, 11:20

@ coco : exact, je fus emporté par la phrase originelle et mes tout-petits. Aucune raison, en effet. Merci Saint-Thomas et Dom Grevisse.
@ cehel : pas de côte commune et pas de "cap" dans la mer : la mer Rouge.

Les pièges sont partout dans ce casse-tête de correcteur !
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »