formation correcteur CEC "promo" 2011

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
lmagnante
Messages : 28
Inscription : 19 oct. 2010, 16:27
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par lmagnante » 14 nov. 2010, 17:13

petite baisse de moral...

Je viens de recevoir la correction du devoir N°1 (accompagnée du devoir 3). En ouvrant ma copie, le rouge m'a fait mal aux yeux...

Je me doutais bien qu'il y aurait des erreurs ; ce qui me déprime, c'est de ne pas pouvoir échanger directement avec les professeurs qui corrigent et commentent nos copies. Je n'arrive pas à déchiffrer certaines annotations, c'est assez frustrant. Je m'en veux vraiment car de nombreuses erreurs qu'un enfant aurait repérées, m'ont échappé. Par exemple "La cousin Gustave" dans le texte Au pays des proverbes.

Je termine mon week end avec ma petite fille avant de commencer le devoir n°3...demain !

Bon courage à vous tous.
Susannah
Messages : 29
Inscription : 18 oct. 2010, 14:57
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Susannah » 14 nov. 2010, 17:39

lmagnante a écrit :petite baisse de moral...

Je viens de recevoir la correction du devoir N°1 (accompagnée du devoir 3). En ouvrant ma copie, le rouge m'a fait mal aux yeux...

Je me doutais bien qu'il y aurait des erreurs ; ce qui me déprime, c'est de ne pas pouvoir échanger directement avec les professeurs qui corrigent et commentent nos copies. Je n'arrive pas à déchiffrer certaines annotations, c'est assez frustrant. Je m'en veux vraiment car de nombreuses erreurs qu'un enfant aurait repérées, m'ont échappé. Par exemple "La cousin Gustave" dans le texte Au pays des proverbes.

Je termine mon week end avec ma petite fille avant de commencer le devoir n°3...demain !

Bon courage à vous tous.
Beaucoup de rouge sur ma copie également... J'ai moi aussi laissé passer des erreurs qui auraient dû me sauter aux yeux !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par coco47 » 15 nov. 2010, 04:18

Catherine_75 a écrit :
Aurélien K. a écrit :« En revanche »… de quoi ? Une locution induisant une idée positive précédée et suivie d'une plainte ne me parait pas très heureuse…
Là, je suis d'accord avec vous ! Le « en revanche » de Coco arrivait comme un cheveu sur la soupe...
Lorsque j'ai écrit : « Par ailleurs, un accent circonflexe sur le i de entraîne et celui de paraît ne serait pas superflu. En revanche, deux fois hé hé en quelques lignes, c'est beaucoup », ça me semblait pourtant clair. Je disais à Aurélien : vous omettez des accents circonflexes, mais vous ajoutez à un premier hé hé un second hé hé dont la répétition, si près du premier, n'est à mon avis pas heureuse. Il y avait bien opposition entre quelque chose qui manque et quelque chose qui est en trop. Vous ne faites pas ceci, qu'il faudrait faire, mais vous faites ceci, qu'il ne faudrait pas.
Cela dit, en même temps, tout cela est juste bénin. Ou pas. (Vous voyez comme je parle actuel !)
Fer

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Fer » 17 nov. 2010, 16:19

Mission : remonter le moral d'Imagnante et de Susannah !

Voici ce que je retiens des corrections de M. Décourt :
1. J'ai très bien réussi les exercices sur les pléonasmes, barbarismes... Mais je n'ai pas vu "banalité courante" dans le texte des proverbes !
2. Seulement trois fautes dans le texte sur l'opéra mais pas des moindres : je n'avais pas noté que le titre de l'opéra n'était pas en italique !
3. Le meilleur pour la fin : "Au pays des proverbes" :
- pas de correction pour la phrase qui me posait problème ("Kafka dit...")...
- un cerveau tellement retourné par les guillemets et corrections de forme que j'ai oublié les règles fondamentales. Allez, faute avouée est pardonnée : "elles sont traduitent". C'est pire que "la cousin Gustave", non ? Si avec ça, vous avez toujours le cafard, je ne comprends pas !
- un point de consolation : M. Décourt a spécifié sur la copie que les signes étaient compris ; c'est toujours ça de gagné !

Au final un TB (Yes !) et un commentaire que je n'arrive pas à déchiffrer... Je pensais aller demander conseils à un pharmacien !!!

Après avoir passé deux heures à potasser la correction du devoir 1, je vais me mettre au devoir 3 !
plume01
Messages : 4
Inscription : 17 nov. 2010, 16:51
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par plume01 » 17 nov. 2010, 17:00

Bonjour,

Je viens de découvrir ce forum, je suis également inscrite à la formation promo 2011.
je serais ravie d'échanger avec vous, je me sens un peu seule face à mes cours!!!
J'ai reçu la corection du premier devoir je suis désespérée!!!
Un grand moment de découragement.
lmagnante
Messages : 28
Inscription : 19 oct. 2010, 16:27
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par lmagnante » 17 nov. 2010, 17:32

Après une petite pause, j'ai repris ma copie corrigée en prenant le temps d'analyser mes erreurs. Celle de "La cousin Gustave" je l'ai faite aussi !
Le moral est en effet remonté mais ne perdons pas de temps. Le devoir n°3 nous attend...La réécriture, un grand moment à mon avis...
En avant pour une nouvelle aventure et bon courage à tous !
Susannah
Messages : 29
Inscription : 18 oct. 2010, 14:57
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Susannah » 17 nov. 2010, 19:25

plume01 a écrit :Bonjour,

Je viens de découvrir ce forum, je suis également inscrite à la formation promo 2011.
je serais ravie d'échanger avec vous, je me sens un peu seule face à mes cours!!!
J'ai reçu la corection du premier devoir je suis désespérée!!!
Un grand moment de découragement.
Bienvenue Plume !

Et surtout ne perds pas courage, tu vois bien que nous en sommes tous au même point !
Karala
Messages : 89
Inscription : 01 août 2010, 01:21
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Karala » 17 nov. 2010, 20:54

Fer a écrit : Au final un TB (Yes !) et un commentaire que je n'arrive pas à déchiffrer... Je pensais aller demander conseils à un pharmacien !!!
lol, j'ai le même problème ^^
Beaucoup de rouge pour moi aussi, mais n'oubliez pas les mots du père Décourt: "Ne soyez pas inquiet du nombre de fautes commises sur l'ensemble du devoir. Vous n'en êtes qu'au début, et les exercices sont difficiles"!

Je suis ravie de constater (ouf) que les corrigés sont complets, je redoutais de (c'est français, redouter de ?) recevoir une copie corrigée avec quelques vagues annotations illisibles (ça, c'est le cas) et rien d'autre...
J'ai adoré lire toutes les explications et précisions :] même si je me rends compte que je ne suis pas toujours d'accord... (ha bon, "évènement" est inacceptable ? Selon qui ? Ha bon, "exactions" ne peut désigner que des "extorsions de fonds" ? Et "interrompre brutalement", pourquoi ça serait un pléonasme, on peut pas interrompre doucement, peut-être ? Et la boutique "bien achalandée", en l'absence de contexte, comment on était censé savoir qu'il fallait corriger en "bien approvisionnée" ? C'est pas parce qu'une expression est souvent mal utilisée qu'elle devient fautive dans tous les cas! etc.)

Et personnellement, je ne suis pas démoralisée par le nombre de fautes, même si certaines sont tellement énormes que je me demande comment elles ont pu échapper à mon attention (vous pouvez m'ajouter au peloton de "la cousin Gustave"... :roll: )
Je crois qu'il faut se résoudre à aller trèèès leeentement pour le moment... histoire d'être sûr de ne rien laisser échapper... la rapidité viendra avec la pratique :]

PS: j'aurais écrit "demander conseil"... je sens que quelqu'un va avoir un avis sur la question ^^ :mrgreen:
"Ici, les gens sont aimables, courtois, serviables"...
Azucena. Ainsi soit-il !
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Catherine_75 » 18 nov. 2010, 01:02

Karala a écrit :J'ai adoré lire toutes les explications et précisions :] même si je me rends compte que je ne suis pas toujours d'accord... (ha bon, "évènement" est inacceptable ? Selon qui ? Ha bon, "exactions" ne peut désigner que des "extorsions de fonds" ? Et "interrompre brutalement", pourquoi ça serait un pléonasme, on peut pas interrompre doucement, peut-être ? Et la boutique "bien achalandée", en l'absence de contexte, comment on était censé savoir qu'il fallait corriger en "bien approvisionnée" ? C'est pas parce qu'une expression est souvent mal utilisée qu'elle devient fautive dans tous les cas! etc.)
[…]
PS: j'aurais écrit "demander conseil"... je sens que quelqu'un va avoir un avis sur la question ^^ :mrgreen:
Eh oui ! Quelqu'un a un avis sur la question ! :lol: Et je suis certaine de ne pas être la seule.
Vous devriez être ravie de lire des commentaires, cela permet d'avancer, d'apprendre des points que vous ignorez peut-être, de comparer des avis différents et de vous faire votre propre opinion.

Ci-dessous, donc, mes commentaires.

— « Évènement » est tout à fait correct. C'est la graphie recommandée par la réforme de l'orthographe de 1990. Je préfère « événement », mais je ne corrigerai pas « évènement » dans un texte, sauf si les deux graphies sont présentes tour à tour dans un même texte. L'important est d'harmoniser et d'écrire le même mot de la même façon dans un même texte.

— « Exactions » (du latin exactio, action d'exiger un paiement) : oui, la signification de ce mot est bien « extorsion de fonds » ; mais la langue évolue, et le sens de « sévices » est maintenant accepté dans tous les dictionnaires, sachant que c'est une dérive que les puristes peuvent ne pas accepter (et que je corrigerais — ou pas — en fonction du niveau de langue du texte sur lequel je travaille).

— « interrompre brutalement » : à mon sens, c'est un léger pléonasme qui n'est pas tragique, « brutalement » renforçant l'idée d'interrompre ; cependant, effectivement, on ne peut pas « interrompre doucement », il y a contradiction entre les deux termes.

— quant à « la boutique bien achalandée », ce serait bien d'avoir le contexte et la phrase entière. En l'absence de tout contexte, effectivement, comment savoir si le rédacteur veut parler d'une boutique bien approvisionnée ou d'une boutique qui attire de nombreux clients ? J'ajouterai que l'expression est en passe d'être acceptée dans le langage courant, et je le déplore, car c'est un véritable contresens.
Lu dans le Petit Robert (2007) :
« Achalandé, ée [...] 2 cour. Par confus. (emploi critiqué) Qui a beaucoup de marchandises. »

Une preuve de plus que M. Décourt devrait actualiser de temps en temps les devoirs (et les corrigés) : certaines fautes d'il y a dix ou quinze ans sont aujourd'hui correctes.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par coco47 » 18 nov. 2010, 04:15

D'accord en tout point avec Catherine. Je rappellerai que dans achalander il y a chaland, c'est-à-dire client. Un magasin bien achalandé est un magasin qui est fréquenté par beaucoup de clients. Le sens bien fourni, richement approvisionné, fréquent dans le langage courant, est (pour l'instant encore) un contresens.
M. Décourt proposera sans doute bientôt à ses élèves un autre exemple de contresens très répandu : tirer les marrons du feu. Patience !
plume01
Messages : 4
Inscription : 17 nov. 2010, 16:51
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par plume01 » 18 nov. 2010, 14:22

Merci Susannah!
Je viens de finir la correction du devoir n°1 et finalement elles me permettent de mieux avancer dans mes cours.
Aujourd'hui je commence le devoir n°3 avec le sourire :D
A trés bientot.
Invité

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Invité » 18 nov. 2010, 19:27

coco47 a écrit : M. Décourt proposera sans doute bientôt à ses élèves un autre exemple de contresens très répandu : tirer les marrons du feu. Patience !
lol, bien vu, on a déjà eu droit aux marrons dans le deuxième devoir ^^
Karala
Messages : 89
Inscription : 01 août 2010, 01:21
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Karala » 18 nov. 2010, 19:29

coco47 a écrit : M. Décourt proposera sans doute bientôt à ses élèves un autre exemple de contresens très répandu : tirer les marrons du feu. Patience !
lol, bien vu, on a déjà eu droit aux marrons dans le deuxième devoir ^^
"Ici, les gens sont aimables, courtois, serviables"...
Azucena. Ainsi soit-il !
Karala
Messages : 89
Inscription : 01 août 2010, 01:21
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Karala » 18 nov. 2010, 19:49

Catherine_75 a écrit : — « Évènement » est tout à fait correct. C'est la graphie recommandée par la réforme de l'orthographe de 1990. Je préfère « événement », mais je ne corrigerai pas « évènement » dans un texte, sauf si les deux graphies sont présentes tour à tour dans un même texte. L'important est d'harmoniser et d'écrire le même mot de la même façon dans un même texte.

— « Exactions » (du latin exactio, action d'exiger un paiement) : oui, la signification de ce mot est bien « extorsion de fonds » ; mais la langue évolue, et le sens de « sévices » est maintenant accepté dans tous les dictionnaires, sachant que c'est une dérive que les puristes peuvent ne pas accepter (et que je corrigerais — ou pas — en fonction du niveau de langue du texte sur lequel je travaille).

— « interrompre brutalement » : à mon sens, c'est un léger pléonasme qui n'est pas tragique, « brutalement » renforçant l'idée d'interrompre ; cependant, effectivement, on ne peut pas « interrompre doucement », il y a contradiction entre les deux termes.

— quant à « la boutique bien achalandée », ce serait bien d'avoir le contexte et la phrase entière. En l'absence de tout contexte, effectivement, comment savoir si le rédacteur veut parler d'une boutique bien approvisionnée ou d'une boutique qui attire de nombreux clients ? J'ajouterai que l'expression est en passe d'être acceptée dans le langage courant, et je le déplore, car c'est un véritable contresens.
Lu dans le Petit Robert (2007) :
« Achalandé, ée [...] 2 cour. Par confus. (emploi critiqué) Qui a beaucoup de marchandises. »

Une preuve de plus que M. Décourt devrait actualiser de temps en temps les devoirs (et les corrigés) : certaines fautes d'il y a dix ou quinze ans sont aujourd'hui correctes.
Nous sommes d'accord sur à peu près tout! Pour la boutique bien achalandée, voilà la phrase entière : "Cette boutique est bien achalandée." lol :mrgreen: (ou sic, si vous préférez ^^) Le contexte est inexistant puisqu'il s'agit d'une phrase isolée.
En tant que correcteur, M. Décourt devrait savoir que le langage évolue... Pour ma part, je ne corrigerai jamais "événement" en "évènement", sauf, comme vous le dites, si les deux graphies sont présentes tour à tour dans le même texte.

Je vous recopie l'extrait du corrigé qui me chiffonne quelque peu:
"Remarque : pour l'ensemble du corrigé, vous risquez d'être étonné. En effet, certains ont trouvé dans les dictionnaires la consécration de certains usages. On vous donne le choix ou plutôt les deux sens. N'en tenez pas compte : la profession (édition ou presse) préfère garder le sens le plus précis plutôt que de consacrer certains usages injustifiables. Les exemples d' "alternative" ou d' "évènement" (avec deux accents aigus) le démontrent."

D'accord pour "alternative" (= "choix entre deux possibilité", et non "possibilité") mais pas pour "évènement"!
"Ici, les gens sont aimables, courtois, serviables"...
Azucena. Ainsi soit-il !
Itello
Messages : 45
Inscription : 17 nov. 2010, 16:56
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: formation correcteur CEC "promo" 2011

Message non lu par Itello » 18 nov. 2010, 21:09

Ah ! ah ! « Évènement » serait donc une graphie injustifiable. Cette personne a le sens de l’humour, c’est une qualité.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »