François de Closets : haro sur l'orthographe !

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
isaeb
Messages : 21
Inscription : 11 sept. 2008, 09:18
Contact :

François de Closets : haro sur l'orthographe !

Message non lu par isaeb » 31 août 2009, 21:41

Vous avez peut-être lu ou vu François de Closets, célèbre journaliste et écrivain, faisant la promotion de son dernier livre sur l'orthographe (Le Point, Femme Actuelle, JT de France 2 ce soir). Il y prône la simplification de l'orthographe et, en somme, la banalisation des fautes, ainsi que l'utilisation intensive du correcteur orthographique des ordinateurs...

Je crains que son propos ne rencontre un écho démesuré et n'ouvre une brèche dans laquelle ne manqueront pas de s'engouffrer tous les faibles en français !
duplex
Messages : 103
Inscription : 30 oct. 2005, 12:01
Contact :

Message non lu par duplex » 31 août 2009, 22:26

"l'utilisation intensive du correcteur orthographique des ordinateurs..."

L'a-t-il lui-même utilisé pour son livre ? :lol:
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: François de Closets : haro sur l'orthographe !

Message non lu par coco47 » 01 sept. 2009, 02:03

isaeb a écrit :Vous avez peut-être lu ou vu François de Closets, célèbre journaliste et écrivain, faisant la promotion de son dernier livre sur l'orthographe (Le Point, Femme Actuelle, JT de France 2 ce soir). Il y prône la simplification de l'orthographe et, en somme, la banalisation des fautes, ainsi que l'utilisation intensive du correcteur orthographique des ordinateurs...

Je crains que son propos ne rencontre un écho démesuré et n'ouvre une brèche dans laquelle ne manqueront pas de s'engouffrer tous les faibles en français !
C'est effectivement à craindre. (Je nuancerai toutefois en disant que parmi les « faibles en français » il y a un bon nombre de paresseux qui n'ont aucune excuse.)
Et le pire, c'est que ce type n'en a rien à f…, de l'orthographe ou de quoi que ce soit. Depuis des décennies, il fait son beurre, jadis à la télévision, aujourd'hui dans les librairies, en étalant grassement tous les lieux communs réactionnaires qui flattent le bon peuple. Les Français ne travaillent pas assez. Il y a trop de niches fiscales. On paie trop d'impôts. Nos impôts sont mal utilisés. Les petits commerçants s'y prennent mal. Les gros commerçants s'y prennent mal. Les grands patrons ruinent l'économie française. Les syndicats ruinent l'économie française. Il dit tout et n'importe quoi, mais comme ce poujadisme primaire plaît à certains, ça le fait vivre, et bien.
« Et cependant, il y a une civilisation française. » (Léon Werth dans Déposition, après avoir mentionné l'existence d'un roman intitulé Mon curé chez les riches, en 1944.)
efdlt
Messages : 66
Inscription : 24 févr. 2009, 08:56
Contact :

Re: François de Closets : haro sur l'orthographe !

Message non lu par efdlt » 01 sept. 2009, 17:29

coco47 a écrit : (...)
Et le pire, c'est que ce type n'en a rien à f…, de l'orthographe ou de quoi que ce soit. Depuis des décennies, il fait son beurre, jadis à la télévision, aujourd'hui dans les librairies, en étalant grassement tous les lieux communs réactionnaires qui flattent le bon peuple. Les Français ne travaillent pas assez. Il y a trop de niches fiscales. On paie trop d'impôts. Nos impôts sont mal utilisés. Les petits commerçants s'y prennent mal. Les gros commerçants s'y prennent mal. Les grands patrons ruinent l'économie française. Les syndicats ruinent l'économie française. Il dit tout et n'importe quoi, mais comme ce poujadisme primaire plaît à certains, ça le fait vivre, et bien.
« Et cependant, il y a une civilisation française. » (Léon Werth dans Déposition, après avoir mentionné l'existence d'un roman intitulé Mon curé chez les riches, en 1944.)
Je ne dirais pas mieux ! Voir ce faiseur inusable ramener sa fraise sur cette question-là est comme un nouvel épisode d'un cauchemar sans fin où sévirait aussi Attali, son concurrent en fadaises - celui-ci plus vicieux avec avec son humain nomadisé à roulettes et bracelet-montre wi-fi, celui-là plus terre à terre, visant les allées des marchés aux légumes, comme vous l'exprimez autrement.

Vous avez certainement vu le (très marrant) film américain "Un jour sans fin", où tous les matins c'est la même journée qui recommence (la "journée de la marmotte") ? Eh bien avec Closets et Attali, on se demande parfois...

Ce qui est nouveau, c'est cette virée du premier sur le terrain du second (le modernisme délirant). Mais Closets, qui n'envisage sans doute l'orthographe que comme un privilège de classe (conception idéologique à la base du désastre, et coup de couteau dans le dos des pauvres), parvient à cumuler ce grief avec le piètre baratin futuriste de l'autre enfumeur, car évidemment la langue française, avec ses vieilles aspérités et son humanité tordue, ne peut être qu'un obstacle à l'accomplissement larvaire immédiat et désinhibé des consommateurs avisés peuplant désormais la chère "planète".

Peut-on vous remercier pour votre citation, contenu et choix de l'auteur ?
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: François de Closets : haro sur l'orthographe !

Message non lu par ann65 » 01 sept. 2009, 19:35

isaeb a écrit :Vous avez peut-être lu ou vu François de Closets, célèbre journaliste et écrivain, faisant la promotion de son dernier livre sur l'orthographe (Le Point, Femme Actuelle, JT de France 2 ce soir). Il y prône la simplification de l'orthographe et, en somme, la banalisation des fautes, ainsi que l'utilisation intensive du correcteur orthographique des ordinateurs...
Je crains que son propos ne rencontre un écho démesuré et n'ouvre une brèche dans laquelle ne manqueront pas de s'engouffrer tous les faibles en français !
Utiliser un correcteur orthographique, mais c'est une honte !!!! Quelle horreur !!!!!!!!!!!!! :roll: :roll: :roll: Ce devrait être être interdit, comme utiliser une calculatrice pour effectuer de menus calculs d'ailleurs.

Avez-vous seulement conscience que parmi ceux que vous appelez des "faibles en français" se cachent des personnes qui souffrent réellement de leur dysorthographie. Et vous voudriez leur interdire d'utiliser des correcteurs orthographiques ????

En viendriez-vous à regretter ces bons profs d'antan (j'ai entendu sadiques ? ) qui n'hésitaient pas à infliger des -40 à des mauvais en dictée ?

Une langue est destinée à évoluer, à se simplifier. Son orthographe également.


je n'ai aps lu le bouquin (et ne le lirai) mais je trouve votre réaction bien... réactionnaire.
:wink:
Dernière modification par ann65 le 03 sept. 2009, 09:41, modifié 1 fois.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: François de Closets : haro sur l'orthographe !

Message non lu par coco47 » 02 sept. 2009, 02:19

ann65 a écrit :Utiliser un correcteur orthographique, mais c'est une honte !!!! Quelle horreur !!!!!!!!!!!!! :roll: :roll: :roll: Ce devrait être être interdit, comme utiliser une calculatrice pour effectuer de menus calculs d'ailleurs.
Avez-vous seulement conscience que parmi ceux que vous appelez des "faibles en français" se cachent des personnes qui souffrent réellement de leur dysorthographie. Et vous voudriez leur interdire d'utiliser des correcteurs orthographiques ????
Une langue est destinée à évoluer, à se simplifier. Son orthographe également.
je n'ai aps lu le bouquin (et ne le lirai) mais je trouve votre réaction bien... réactionnaire.
Moi, je trouve ça pratique, le correcteur orthographique. Enfin, je n'utilise que celui qui, sous Word, souligne automatiquement en rouge les mots mal orthographiés. Bon, c'est vrai, souvent il juge fautifs des mots qui ne le sont aucunement, mais je ne lui en veux pas : ce n'est qu'une machine.
Je n'interdis donc à personne d'utiliser cette machine. Mais je sais aussi qu'elle n'empêchera jamais un "grand" journaliste d'écrire circonvolution au lieu de circonlocution.

Je compatis bien sûr au malheur des gens qui souffrent de dysorthographie, mais je maintiens que nombre de "nuls en orthographe", notamment chez les journalistes, sont des gens qui ont eu toutes les possibilités d'apprendre leur langue et qui n'ont pas voulu en faire l'effort. Par paresse et parce que des obscurantistes à la de Closets les ont encouragés à la paresse en leur disant que de toute façon l'orthographe ne servait à rien. Rien n'excuse qu'un journaliste, diplômé de quelque haute école, écrive je serai au lieu de je serais, ou l'inverse, alors qu'il lui serait si simple, en cas de doute, d'essayer la deuxième personne du singulier : tu seras ou tu serais ? Rien n'excuse que le même écrive j'ai manger au lieu de j'ai mangé, ou je vais mangé au lieu de je vais manger, alors qu'il est facile de faire une simulation avec un verbe du deuxième ou du troisième groupe : j'ai boire ou j'ai bu, je vais boire ou je vais bu ?

« Une langue est destinée à évoluer… » Merci de cette idée nouvelle ! Oui, la langue évolue. Et heureusement. Mais c'est l'usage qui la fait évoluer, pas les marchands de papier sans foi ni loi. Et il ne faudrait pas confondre ignorance paresseuse et rénovation de la langue. Sinon, je vais faire évoluer l'arithmétique en énonçant que la racine carrée de 225 est 12. Faut évoluer, bon dieu ! (A ce propos, TOUS les journalistes, écrits, parlés ou télévisés — vous voyez que je fais évoluer la langue : je dis journaliste écrit, et je trouve ça bien, clair et expressif — prêtent à l'immortel inspecteur Bourrel l'expression : « Bon sang ! mais c'est bien sûr ! », alors qu'il ne l'a jamais prononcée. Raymond Souplex- Bourrel disait : « Bon dieu ! mais c'est bien sûr ! » Fin de la parenthèse.)

Sur la calculette : j'ai appris à huit ans à multiplier un nombre par 15 ou à le diviser par 125 en quelques secondes de calcul mental, c'était un jeu très amusant pour nous ; aujourd'hui, ma boulangère prend sa calculette pour savoir ce que valent deux baguettes à 85 centimes plus le Parisien à 1,20 euro (le dimanche ma boulangère vend des journaux, et je l'en remercie).

Mais venons-en à l'essentiel de votre message, chère Ann 65, essentiel qui tient en trois mots. Vous dites qu'une langue est destinée « à se simplifier ». Et pourquoi : se simplifier ? Parce que tout devrait toujours être plus simple ? Parce que l'esprit humain devrait toujours faire moins d'efforts ? Parce qu'il faudrait toujours réduire, rendre plus primaire, plus petit ? Parce qu'il faudrait faire comme TF1, M6 et la téléréalité ? Parce que les jeunes d'aujourd'hui seraient moins aptes à la complication ? Mais qui est ici réactionnaire ? Pour moi, le réactionnaire est celui qui s'oppose à la connaissance, celui qui veut réduire le champ des apprentissages. (Il faut se méfier de certaines inversions de sens. Ainsi, pour les pédagogistes porteurs de progrès — vous savez, ces technocrates de l'enseignement pour qui les élèves sont des apprenants et un ballon, un référentiel bondissant —, les enseignants de Sauver les lettres sont des réactionnaires. Le monde à l'envers…)

PS : Ce thread (vous voyez encore que je peux être moderne) est intitulé Correction et correcteurs. Iriez-vous, sur un forum de médecins, expliquer, par exemple, qu'il ne faut plus soigner que par les plantes ?

PS 2 : J'espère que vous êtes plus économe des !!!! et des ???? dans vos papiers…
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: François de Closets : haro sur l'orthographe !

Message non lu par coco47 » 02 sept. 2009, 03:12

efdlt a écrit :[Peut-on vous remercier pour votre citation, contenu et choix de l'auteur ?
On peut surtout faire découvrir ici ce grand auteur que fut Léon Werth, dont l'essentiel de l'œuvre a été réédité chez Viviane Hamel, notamment Clavel soldat, le plus grand livre français jamais écrit sur la guerre de 14-18, bien au-dessus de Dorgelès ou Barbusse. (Il faudra que je relise Remarque pour comparer.)
joechouky
Messages : 26
Inscription : 20 mai 2009, 12:54
Contact :

Message non lu par joechouky » 02 sept. 2009, 09:37

un bien beau post, un peu précieux peut-être, coco 47.

Reste qu'un correcteur orthographique c'est bien pratique, surtout quand en tapant vite, on écrit bine ou lieu de bien ou apr au lieu de par. Et restent les mots qu'on a jamais su écrire, souligné en rouge ça fait réfléchir. jusque là, je croyais dur comme fer à "l'ascenceur".

Quant à la langue, à mon sens il s'agirait plutôt de la faire évoluer dans l'invention des mots et la façon de les agencer, de les tordre, de les faire se percuter pour que naisse du sens, quitte à zapper le "ne" de la négation.

L'inverse (sans offense) du triple point d'exclamation qui tente tant bien que mal de palier des lacunes de style. L'emphase a rarement besoin d'un grand trait vertical et d'un point. reste que l'écriture de post, comme celle de sms est un exercice particulier, on y met bien des smiley pur appuyer une blague (peut-être parce qu'elle est très mauvaise et que l'on craint qu'elle tombe à plat).

L'orthographe c'est aussi le sens et l'histoire des mots. dans une langue étrangère qu'on ne maîtrise pas parfaitement, on remplit souvent les trous du sens en rapprochant un mot nouveau d'un autre que l'on connaît, par sa racine, son orthographe, quitte à se planter.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: François de Closets : haro sur l'orthographe !

Message non lu par ann65 » 02 sept. 2009, 10:02

coco47 a écrit :
Moi, je trouve ça pratique, le correcteur orthographique. Enfin, je n'utilise que celui qui, sous Word, souligne automatiquement en rouge les mots mal orthographiés. Bon, c'est vrai, souvent il juge fautifs des mots qui ne le sont aucunement, mais je ne lui en veux pas : ce n'est qu'une machine.
Je n'interdis donc à personne d'utiliser cette machine. Mais je sais aussi qu'elle n'empêchera jamais un "grand" journaliste d'écrire circonvolution au lieu de circonlocution.

Je compatis bien sûr au malheur des gens qui souffrent de dysorthographie, mais je maintiens que nombre de "nuls en orthographe", notamment chez les journalistes, sont des gens qui ont eu toutes les possibilités d'apprendre leur langue et qui n'ont pas voulu en faire l'effort. Par paresse et parce que des obscurantistes à la de Closets les ont encouragés à la paresse en leur disant que de toute façon l'orthographe ne servait à rien. Rien n'excuse qu'un journaliste, diplômé de quelque haute école, écrive je serai au lieu de je serais, ou l'inverse, alors qu'il lui serait si simple, en cas de doute, d'essayer la deuxième personne du singulier : tu seras ou tu serais ? Rien n'excuse que le même écrive j'ai manger au lieu de j'ai mangé, ou je vais mangé au lieu de je vais manger, alors qu'il est facile de faire une simulation avec un verbe du deuxième ou du troisième groupe : j'ai boire ou j'ai bu, je vais boire ou je vais bu ?

« Une langue est destinée à évoluer… » Merci de cette idée nouvelle ! Oui, la langue évolue. Et heureusement. Mais c'est l'usage qui la fait évoluer, pas les marchands de papier sans foi ni loi. Et il ne faudrait pas confondre ignorance paresseuse et rénovation de la langue. Sinon, je vais faire évoluer l'arithmétique en énonçant que la racine carrée de 225 est 12. Faut évoluer, bon dieu ! (A ce propos, TOUS les journalistes, écrits, parlés ou télévisés — vous voyez que je fais évoluer la langue : je dis journaliste écrit, et je trouve ça bien, clair et expressif — prêtent à l'immortel inspecteur Bourrel l'expression : « Bon sang ! mais c'est bien sûr ! », alors qu'il ne l'a jamais prononcée. Raymond Souplex- Bourrel disait : « Bon dieu ! mais c'est bien sûr ! » Fin de la parenthèse.)

Sur la calculette : j'ai appris à huit ans à multiplier un nombre par 15 ou à le diviser par 125 en quelques secondes de calcul mental, c'était un jeu très amusant pour nous ; aujourd'hui, ma boulangère prend sa calculette pour savoir ce que valent deux baguettes à 85 centimes plus le Parisien à 1,20 euro (le dimanche ma boulangère vend des journaux, et je l'en remercie).

Mais venons-en à l'essentiel de votre message, chère Ann 65, essentiel qui tient en trois mots. Vous dites qu'une langue est destinée « à se simplifier ». Et pourquoi : se simplifier ? Parce que tout devrait toujours être plus simple ? Parce que l'esprit humain devrait toujours faire moins d'efforts ? Parce qu'il faudrait toujours réduire, rendre plus primaire, plus petit ? Parce qu'il faudrait faire comme TF1, M6 et la téléréalité ? Parce que les jeunes d'aujourd'hui seraient moins aptes à la complication ? Mais qui est ici réactionnaire ? Pour moi, le réactionnaire est celui qui s'oppose à la connaissance, celui qui veut réduire le champ des apprentissages. (Il faut se méfier de certaines inversions de sens. Ainsi, pour les pédagogistes porteurs de progrès — vous savez, ces technocrates de l'enseignement pour qui les élèves sont des apprenants et un ballon, un référentiel bondissant —, les enseignants de Sauver les lettres sont des réactionnaires. Le monde à l'envers…)

PS : Ce thread (vous voyez encore que je peux être moderne) est intitulé Correction et correcteurs. Iriez-vous, sur un forum de médecins, expliquer, par exemple, qu'il ne faut plus soigner que par les plantes ?

PS 2 : J'espère que vous êtes plus économe des !!!! et des ???? dans vos papiers…
Une réaction peu mesurée entraîne souvent une réaction peu mesurée.
isaeb a écrit :Vous avez peut-être lu ou vu François de Closets, célèbre journaliste et écrivain (...) Il y prône (...) l'utilisation intensive du correcteur orthographique des ordinateurs...
Je crains que son propos ne rencontre un écho démesuré et n'ouvre une brèche dans laquelle ne manqueront pas de s'engouffrer tous les faibles en français !
S'offusquer de la généralisation de l'utilisation du correcteur orthographe (ce qui a été fait par l'intervenant auquel j'ai répondu) me semble tout simplement ridicule (allez, je me fais plaisir, quelques !!!!! pour la route) :wink: C'est pour moi un combat d'arrière-garde, un combat réactionnaire.

Je ne prétends évidemment pas détenir un scoop en évoquant l'évolution (qui passe par une certaine simplification) de la langue. J'ai gardé quelques traces d'humilité.

PS : désolée de mon intrusion sur ce "thread" réservé aux correcteurs.
PS 2 : pour les !!!! et les ???? dans mes papiers, ne vous inquiétez pas, je sais me tenir en société. Je n'utilise pas non plus de smiley quand j'écris pour un mag. :wink:
PS 3 : malgré les efforts de mes instituteurs, j'ai toujours été nulle en calcul mental. Je n'ai jamais trouvé amusant d'additionner, de soustraire des chiffres et des nombres. C'était une torture mentale pour moi. C'est pourquoi j'ai été très heureuse quand j'ai eu ma première calculette. Pour autant, je ne regarde pas les émissions de télé réalité.
azucena
Messages : 51
Inscription : 01 août 2008, 20:12
Contact :

Message non lu par azucena » 02 sept. 2009, 13:57

Simplifier l'orthographe et la grammaire reviendrait à introduire le doute dans les esprits et à ouvrir la porte à n'importe quoi, à n'importe quel fruit de la paresse intellectuelle. Alors qu'il suffit d'apprendre, de faire quelques petits efforts.
Si, dans un souci de simplification, on tolérait n'importe quoi on on aurait tôt fait de "s'emmêler les pinceaux" et de ne plus savoir ce qui serait licite, permis, toléré ou défendu de faire... Il y a des règles, il convient de les apprendre voire de les réapprendre, de les respecter, de les faire respecter et de les expliquer à qui est assez intelligent pour bien vouloir entendre l'explication si le besoin se présente.
Nous sommes, ne l'oublions pas, l'un des tout derniers remparts en la matière.
A une époque où, puisque tout le monde "s'en fout" (pardon !), on "oublie" volontiers de faire corriger les textes par un correcteur, dans une période où, pour faire des économies, on accepte dans les imprimeries n'importe quel "fichier fourni" truffé de fautes, de coquilles et de non-sens et que le correcteur attend qu'on veuille bien lui donner du travail, SON travail (c'est mon cas), il convient que nous nous battions non seulement pour protéger l'intégrité de la langue mais aussi pour sauvegarder la pérennité de notre profession.
Je vois passer sous mes yeux, ou plutôt entre mes mains (hélas après tirage) trop de superbes plaquettes en quadrichromie, avec force or à chaud, pelliculage, etc., où les fautes et erreurs de typo de toute sorte sont légion !
Tous les types d'imprimés méritent le regard attentif du correcteur et la langue ne saurait tolérer quelque apauvrissement que ce soit. :cry:
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Message non lu par ann65 » 02 sept. 2009, 14:32

azucena a écrit :Simplifier l'orthographe et la grammaire reviendrait à introduire le doute dans les esprits et à ouvrir la porte à n'importe quoi, à n'importe quel fruit de la paresse intellectuelle. Alors qu'il suffit d'apprendre, de faire quelques petits efforts.
Si, dans un souci de simplification, on tolérait n'importe quoi on on aurait tôt fait de "s'emmêler les pinceaux" et de ne plus savoir ce qui serait licite, permis, toléré ou défendu de faire... Il y a des règles, il convient de les apprendre voire de les réapprendre, de les respecter, de les faire respecter et de les expliquer à qui est assez intelligent pour bien vouloir entendre l'explication si le besoin se présente.
Nous sommes, ne l'oublions pas, l'un des tout derniers remparts en la matière.
A une époque où, puisque tout le monde "s'en fout" (pardon !), on "oublie" volontiers de faire corriger les textes par un correcteur, dans une période où, pour faire des économies, on accepte dans les imprimeries n'importe quel "fichier fourni" truffé de fautes, de coquilles et de non-sens et que le correcteur attend qu'on veuille bien lui donner du travail, SON travail (c'est mon cas), il convient que nous nous battions non seulement pour protéger l'intégrité de la langue mais aussi pour sauvegarder la pérennité de notre profession.
Je vois passer sous mes yeux, ou plutôt entre mes mains (hélas après tirage) trop de superbes plaquettes en quadrichromie, avec force or à chaud, pelliculage, etc., où les fautes et erreurs de typo de toute sorte sont légion !
Tous les types d'imprimés méritent le regard attentif du correcteur et la langue ne saurait tolérer quelque apauvrissement que ce soit. :cry:
Simplifier ou rationaliser ne revient pas à supprimer toutes règles, ni d'accepter n'importe quoi mais à simplifier quelques "aberrations"...

Quant à la disparition des correcteurs (et même des secrétaires de rédaction) et la qualité qui s'en ressent, c'est un autre débat à mon sens.
C'est regrettable et vous avez raison de vous battre pour que ces professions ne disparaissent pas, pour vous et pour la qualité de la presse en général.
Votre combat devrait être celui de tous les journalistes. Il ne l'est pas vraiment, chacun restant arquebouté (vous me corrigerez :wink: ) sur son petit pré-carré.

Et puis, ce n'est pas toujours le grand amour entre les rédacteurs et les correcteurs... Le côté "donneur de leçons" de certains d'entre vous, gardiens du temple et de la Belle Langue Française (c'est exprès pour vous taquiner ces cap :wink: ), n'est pas toujours très très apprécié par lesdits rédacteurs.

Et j'insiste, ce que d'aucuns considèrent comme un "petit effort à fournir" ou le fruit d'une "paresse intellectuelle" ne l'est pas nécessairement. Et le correcteur orthographique informatique (même s'il ne remplace pas le correcteur tout court) est une aide précieuse pour nombre de handicapés de l'orthographe.... et pour tous les autres dont je suis.
Dernière modification par ann65 le 02 sept. 2009, 22:26, modifié 2 fois.
isaeb
Messages : 21
Inscription : 11 sept. 2008, 09:18
Contact :

Message non lu par isaeb » 02 sept. 2009, 21:37

Utiliser un correcteur orthographique, mais c'est une honte !!!! Quelle horreur !!!!!!!!!!!!! Ce devrait être être interdit, comme utiliser une calculatrice pour effectuer de menus calculs d'ailleurs.

Avez-vous seulement conscience que parmi ceux que vous appelez des "faibles en français" se cachent des personnes qui souffrent réellement de leur dysorthographie. Et vous voudriez leur interdire d'utiliser des correcteurs orthographiques ????

En viendriez-vous à regretter ces bons profs d'antan (j'ai entendu sadiques ? ) qui n'hésitaient pas à infliger des -40 à des mauvais en dictée ?

Une langue est destinée à évoluer, à se simplifier. Son orthographe également.

je n'ai aps lu le bouquin (et ne le lirai) mais je trouve votre réaction bien... réactionnaire.
En lançant ce thread (moi aussi, je sais être moderne...), je ne pensais pas déclencher une telle polémique. Nous sommes sur un forum de correcteurs, et il me semblait intéressant de porter à la connaissance de tous l'existence de ce livre (que je n'ai pas lu non plus).

Ann65, je ne "m'offusque" absolument pas de l'utilisation du correcteur orthographique, que je trouve très pratique et qui rend de nombreux services. Je n'ai d'ailleurs jamais dit que je voulais l'interdire ! Simplement, il faut, pour l'utiliser avec discernement, déjà disposer d'un bagage en français suffisant. Et surtout, ce n'est pas le correcteur qui rendra bon en français un rédacteur souffrant de dysorthographie...

Je ne pense pas non plus être réactionnaire, en revanche, le nivellement par le bas n'est pas ma tasse de thé. Avec ses nuances, subtilités et... difficultés, notre langue est belle, à nous de lui conserver sa richesse ! La simplifier, comme le font déjà à outrance les jeunes avec leur langage SMS, risquerait de conduire rapidement à l'anarchie. Coco47 et azucena l'ont très bien expliqué.

Et enfin, que deviendrait le métier de correcteur, déjà passablement sinistré, si M. de Closets faisait trop d'émules ?...

Mais tout ceci n'est que mon avis personnel !
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 03 sept. 2009, 02:53

@ Ann 65 :

Finalement, je ne suis pas sûr que nos points de vue respectifs soient si éloignés que cela…

Mais quand vous écrivez : « PS : désolée de mon intrusion sur ce "thread" réservé aux correcteurs », vous frisez la mauvaise foi ! Je n'ai pas souvenir que, sur ce fil, quiconque ait jamais « rejeté » un non-correcteur, et surtout pas moi. Ce que je vous ai reproché, c'est de tenir sur un thread consacré à la correction des propos qui pourraient laisser croire (voyez comme je suis prudent) que vous abondez dans le sens d'un écrivaillon qui s'en prend, après tant d'autres, à l'orthographe. Pour résumer : attaquer l'orthographe dans un endroit dévolu à la défense de l'orthographe, c'est un tout petit peu de la provoc'.

« malgré les efforts de mes instituteurs, j'ai toujours été nulle en calcul mental. Je n'ai jamais trouvé amusant d'additionner, de soustraire des chiffres et des nombres. »
C'est parce que vos instits n'avaient pas le sens du jeu ! Par exemple : comment multiplier 23 par 11 ? J'écris (sur le papier ou « dans ma tête ») le 2 de 23, je laisse un blanc et j'écris le 3. Dans le blanc j'écris la somme de 2 et 3, soit 5. Résultat : 253. CQFD. C'est pas marrant ?

Pour ma part, je n'ai rien contre le langage SMS pour l'écriture… des SMS ! Depuis mes douze ans, quand je prends des notes, j'écris jms, bcp ou m + flexe. Pour aller plus vite. Mais je sais écrire jamais, beaucoup ou même. Tout est là.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Message non lu par ann65 » 03 sept. 2009, 09:39

coco47 a écrit :@ Ann 65 :

Finalement, je ne suis pas sûr que nos points de vue respectifs soient si éloignés que cela…

Mais quand vous écrivez : « PS : désolée de mon intrusion sur ce "thread" réservé aux correcteurs », vous frisez la mauvaise foi ! Je n'ai pas souvenir que, sur ce fil, quiconque ait jamais « rejeté » un non-correcteur, et surtout pas moi. Ce que je vous ai reproché, c'est de tenir sur un thread consacré à la correction des propos qui pourraient laisser croire (voyez comme je suis prudent) que vous abondez dans le sens d'un écrivaillon qui s'en prend, après tant d'autres, à l'orthographe. Pour résumer : attaquer l'orthographe dans un endroit dévolu à la défense de l'orthographe, c'est un tout petit peu de la provoc'.

« malgré les efforts de mes instituteurs, j'ai toujours été nulle en calcul mental. Je n'ai jamais trouvé amusant d'additionner, de soustraire des chiffres et des nombres. »
C'est parce que vos instits n'avaient pas le sens du jeu ! Par exemple : comment multiplier 23 par 11 ? J'écris (sur le papier ou « dans ma tête ») le 2 de 23, je laisse un blanc et j'écris le 3. Dans le blanc j'écris la somme de 2 et 3, soit 5. Résultat : 253. CQFD. C'est pas marrant ?

Pour ma part, je n'ai rien contre le langage SMS pour l'écriture… des SMS ! Depuis mes douze ans, quand je prends des notes, j'écris jms, bcp ou m + flexe. Pour aller plus vite. Mais je sais écrire jamais, beaucoup ou même. Tout est là.


Je reconnais aisément le caractère provocateur de mon message sur ce forum...
Mais très sincèrement, cette petite phrase sur l'usage intensif des correcteurs orthographe m'a fait bondir !
Je le répète, cela me semble vraiment relever d'un combat réactionnaire, (voire corporatiste, mais c'est un autre débat).

Qui même le meilleure d'entre vous correcteurs aurait aujourd'hui l'idée de ne pas "passer" le correcteur orthographique de son logiciel de traitement de texte avant d'envoyer un message ? Ce serait stupide !

J'ai encouragé mes enfants à l'utiliser intelligemment dès qu'ils ont commencé à saisir des textes sur PC. Et ils se sont rendus compte, sans que j'ai à leur expliquer, que ce correcteur indiquait des fautes qui n'en étaient pas et proposait des corrections non pertinentes. Et du coup, ils ont même été "obligés" de s'interroger sur les corrections proposées. Elle n'est pas belle la vie ?

Le correcteur informatique un outil, rien de plus. IL ne remplace rien, il AIDE. S'offenser qu'il puisse être "utilisé intensivement", comme cela a été fait dans le premier message, de ce fil me semble vraiment ridicule... E c'est surtout ce qui m'a fait réagir comme je l'ai fait.

Rendre possible et encourager l'utilisation d'un PC avec logiciel de traitement de texte et correcteur, c'est, au contraire, donner sa chance à celui qui sans ces outils aurait échoué (dysgraphique, dyslexique, dysorthographique) par découragement.


Je n'ai jamais eu de gros problème avec l'orthographe et je n'ai jamais ressenti l'humiliation du "cancre " à qui l'on remet sa dictée maculée de rouge et notée - 40. Et je me suis, au contraire, toujours beaucoup amusée à apprendre l'étymologie des mots. Mais je n'ai jamais aimé les "jeux de chiffres"... Je suis ainsi "faite".

D'autres sont "faits" dans un autre moule. J'ai deux enfants. L'un a une orthographe presque parfaite, l'autre est très défaillante. Pourtant ils ont les mêmes parents et ont eu les mêmes instits ! Ils n'ont pas le même "rapport à l'écriture" (l'un a une belle graphie, l'autre une écriture "déplorable") C'est sûrement une question d'appétence, sûrement pas de paresse ! :wink:

La langue française, du fait de ses évolutions successives, contient quelques belles aberrations qui pourraient être corrigées sans qu'il s'agisse de supprimer toute notion de règle.
Je ne sais si c'est ce que préconise FDC. Avant de crier Haro sur son bouquin, peut-être faudrait-il lire attentivement ce qu'il recommande et ne pas se contenter des quelques extraits publiés dans Femme Actuelle ! Cela permettrait sans doute des réactions plus mesurées.
pelayer
Messages : 2
Inscription : 09 déc. 2007, 08:24
Contact :

Appauvrissement...

Message non lu par pelayer » 03 sept. 2009, 10:44

Je comprends mieux aujourd'hui pourquoi nos monuments de la presse française, hier écrits de référence, sont devenus des empilages de fautes... Closets a écrit un livre pour conserver son train de vie, sa retraite n'y suffisant pas et les "ménages" n'ayant pas été pris en compte. Le français est une langue vivante qui, au cours des siècles, s'est enrichi de vocables étrangers. Mais il conviendrait de ne pas faire n'importe quoi. On ne peut "simplifier" au prétexte que quelques-uns ont du mal à mémoriser les règles essentielles. Et les correcteurs des traitements de texte qu'ils soient PC ou Mac ont le plus souvent été créés par des Anglo-Saxons qui ne comprenaient rien à notre langue. Pour dix mots soulignés, un le mérite et vingt ont été oubliés... Pour avoir relu souvent des morasses, je sais que la correction n'est pas facile, mais elle est toujours enrichissante. :D
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »