Les tics de langage qui vous agacent

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 07 sept. 2012, 20:23

aureloise a écrit :Dans les tics de langage aussi, et qui s'avère en plus être une "énooooorme fôte"

Il me semble que l’expression "s’avérer être" n’est pas correcte, peut-être parce que ce "être" s'avère inutile.
Mais je ne suis pas sûre de mon explication. Les spécialistes le feront. Ou m'expliqueront que je me trompe !
Je crois qu'on écrit : "Cette histoire s'avère amusante", et non : "cette histoire s'avère être amusante".
dAprilli
Messages : 5
Inscription : 14 juin 2006, 23:18
Localisation : Grandcour / Suisse
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par dAprilli » 07 sept. 2012, 23:07

Catherine_75 a écrit :Bonne idée, ce sujet, Cathy.

Des tics qui m'agacent et auxquels je pense spontanément :
— l'expression "au jour d'aujourd'hui",
— vouloir faire chic et savant en utilisant des mots longs, le plus souvent non adaptés, comme "thématique" au lieu de "thème", "volumétrie" au lieu de "volume", etc.

Sauf que la volumétrie et le volume, ce n'est pas la même chose, car en volumétrie, on mesure le volume et alors le mot volume sans le sens de mesurer en prend un tout autre (sens) ! De la thématique est la gestion du ou des thèmes mais c'est vrai qu'il y en a qui sont plus forts en thèmes qu'en thématique car il ne savent pas utiliser les mots de manière appropriée à ce qu'ils veulent communiquer (ou simplement dire ...)
d'Aprilli
Minacz
Messages : 18
Inscription : 07 juin 2007, 09:30
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par Minacz » 08 sept. 2012, 00:24

S'avérer, vient du latin "verus", "vrai". Cela signifiait initialement "être reconnu comme vrai". Donc s'avérer être est une répétition, s'avérer vrai un pléonasme :-)

Sinon, oui, cette mode du "on" à la place du "en" est intolérable. Les onfants, les paronts... C'est une intonation trop courante, dont l'objectif snobinard est hélas certain... D'ailleurs, voyez chez les animatrices francophones, en France comme en Belgique : Chazal a un ton pédant, Schonberg et Lucet aussi et que dire de Daphné Roulier ou Pascale Clark... :/

C'est comme le grotesque "asap" pondu à toutes les sauces prononcé "hassape". On a pourtant les excellents "dès que possible", "rapidement" ou "au plus vite" dans notre bonne vieille langue !

Je pense aussi aux si courus "fact checking" ou "editing". Comme si utiliser l'anglais nous rendait plus travailleurs, ou mettait mieux en valeur notre travail.

J'ai beau adorer l'anglais et mater toutes mes séries/films en VO, cette récurrence des mots anglais a tout du vomi de boîte de consulting.
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 08 sept. 2012, 10:10

Merci Minacz de ces explication et confirmation pour la construction de avérer.

Et concernant relation à", qu'une penses-tu ?

Deux expressions orales qu'on entend beaucoup dans les soirées bobos parisiennes et qui m'énervent aussi : "À tout bientôt" et "À très vite" Je les trouve ridicules.

Allez, j'arrête de râler. Bon week end à tous. Take care ! :lol:
F.G.

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par F.G. » 10 sept. 2012, 18:21

la tendance, particulièrement chez les femmes me semble-t-il, à transformer le son en en son on. Il y a quelques années, sur Europe 1, Pascale Lafitte-Certa animait une excellente émission sur la défense de la langue française qui, dans sa bouche, devenait « la défonce de la longue fronçaise ». Elle a fait école et, en cette période de rontrée scolaire, on ontond très souvent des journalistes femmes parler à la radio ou à la télévision des onfonts, des paronts et des onseignonts.
Mais tout à fait ! D'ailleurs, je n'appelle plus ça du français, mais du froncé... et ses utilisateurs, des froncés.
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 11 sept. 2012, 04:08

Ce qui m'énerve grave aussi, c'est le mot échanger employé sans complément. Jadis, on échangeait des idées, des propos, des arguments, voire des invectives, et même, dans les cas extrêmes, des coups. De nos jours, on échange tout court. Ce mot passe-partout remplace les verbes parler, discuter, débattre, polémiquer… Il sert à supprimer des nuances. Il couvre l'imprécision de la pensée. Il permet de rester dans le vague. Et cette mode atteint ceux qui devraient justement résister aux modes : les correcteurs. Dans un autre « fil » de cette rubrique « Correction & correcteurs », chacune des trois dernières interventions comporte le mot échanger employé de cette façon. Ça m'agace ! Presque autant que communiquer tout court. (Exemple : « La société Truc a refusé de communiquer à ce sujet. »)

Allez, un autre coup de gueule. Au journal télévisé de FR3, hier soir, un reportage sur un joueur d'échecs qui vient d'obtenir un permis de séjour nous apprend que, grâce à lui et à son talent, son club, à Bourg-en-Bresse, vient d'accéder à la Nationale une. Mais, nom de Dieu de p. de b… de m… ! dans Nationale 1, un n'est pas un article indéfini ! Sinon que serait deux dans Nationale 2 ? Et va-t-on dire Division une ? Ligue une ? Va-t-on parler de la radio Europe une ? Et qu'on ne m'objecte pas que certains parlent de la numéro une mondiale au tennis. Une monstruosité ne fait pas la règle !
Bon, je me calme.
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 11 sept. 2012, 17:06

J'ai bien fait de passer, car j'ai appris qu'échanger était transitif et qu'il devait donc être suivi d'un complément.
J'avoue bien volontiers que je l'ignorais et que j'utilise souvent échanger ou communiquer sans complément.
Je veillerai à ne plus le faire.
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 12 sept. 2012, 06:34

ann65 a écrit :J'ai bien fait de passer, car j'ai appris qu'échanger était transitif et qu'il devait donc être suivi d'un complément.
J'avoue bien volontiers que je l'ignorais et que j'utilise souvent échanger ou communiquer sans complément.
Je veillerai à ne plus le faire.
C'est tout à votre honneur, Ann, mais il faut reconnaître que ce combat est perdu d'avance. Dans quelques années, l'usage aura imposé échanger et communiquer intransitifs. Et on dira ce qu'on voudra, et je dirai ce que je voudrai : en fin de compte, c'est toujours l'usage qui a raison…
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 12 sept. 2012, 06:39

dAprilli a écrit :
Catherine_75 a écrit :Bonne idée, ce sujet, Cathy.
Des tics qui m'agacent et auxquels je pense spontanément :
— l'expression "au jour d'aujourd'hui",
— vouloir faire chic et savant en utilisant des mots longs, le plus souvent non adaptés, comme "thématique" au lieu de "thème", "volumétrie" au lieu de "volume", etc.
Sauf que la volumétrie et le volume, ce n'est pas la même chose
C'est exactement ce que disait Catherine quand elle parlait de mots non adaptés.
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 12 sept. 2012, 10:36

coco47 a écrit : Dans quelques années, l'usage aura imposé échanger et communiquer intransitifs. Et on dira ce qu'on voudra, et je dirai ce que je voudrai : en fin de compte, c'est toujours l'usage qui a raison…
Certes... Mais en attendant que l'usage soit devenue une règle, cette tournure de phrase (échanger non suivi d'un complément), reste syntaxiquement fausse.
Au cas où où le correcteur la trouve dans un texte qu'il a à corriger, il devrait donc logiquement la corriger. Non ?
A moins que l'on considère que l'usage est la règle... et dans ce cas, elle est juste...
hervé le fellic
Messages : 1
Inscription : 12 sept. 2012, 11:44
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par hervé le fellic » 12 sept. 2012, 11:47

Le pire de tout, c'est cette manie de mettre " du coup " à toutes les phrases... :evil:
belami
Messages : 11
Inscription : 12 juil. 2011, 16:29
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par belami » 12 sept. 2012, 15:36

S'avérer, vient du latin "verus", "vrai". Cela signifiait initialement "être reconnu comme vrai". Donc s'avérer être est une répétition, s'avérer vrai un pléonasme.

Et que dire du splendide : "s'avérer être faux" ! L'un de mes préférés !
Azucena64
Messages : 41
Inscription : 10 mars 2010, 13:50
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par Azucena64 » 13 sept. 2012, 08:35

Ma petite liste (non exhaustive...) :

Tout d'abord deux anglicismes qui m'irritent l'oreille et la plume :
— "challenge", à tel point que j'ai récemment entendu : "relever le challenge"... Allons bon ! Les bras m'en tombent !
— "initier", dans le sens anglais (ou italien) du verbe, quoique le Robert, cédant peut-être à la mode, l'ait admis en 4e ou 5e acception. Pourquoi avoir recours à ce mot fourre-tout alors que nous avons une riche panoplie de mots français tels que : commencer, entreprendre, donner le jour, mettre en place, mettre en route, lancer, créer, démarrer, entamer, fonder, ouvrir, débuter, etc. Je suggère de mettre cette liste de verbes (à compléter) en commentaire lorsque, dans les fichiers qui nous sont confiés, nous rencontrons cet horrible "initier".

Côté français :
— Elle s'est faite couper les cheveux, elles se sont faites réprimander...
— Un engagement responsable (réfléchi)
— La première priorité (tant pis pour la deuxième et les suivantes !)
— Suite à (à la suite de)
— Via (au moyen de, par le biais de, voire par le truchement de...)
et bien d'autres

Dans ma région, j'entends dire, quand le temps est ensoleillé mais lourd et orageux : "Il fait mauvais !" alors que, tout bien considéré, en dépit de la lourdeur et du côté orageux, il fait tout de même "beau".

Par ailleurs :
— L'illogique combinaison passé simple dans la principale et présent du subjonctif dans la subordonnée continue à me chatouiller le tympan. Quand le cas se présente à l'écrit, si l'imparfait du subjonctif se révèle trop "ridicule" ou "pédant", je tourne la phrase autrement.

C'est tout pour aujourd'hui.
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 13 sept. 2012, 10:33

Azucena64 a écrit : Dans ma région, j'entends dire, quand le temps est ensoleillé mais lourd et orageux : "Il fait mauvais !" alors que, tout bien considéré, en dépit de la lourdeur et du côté orageux, il fait tout de même "beau".
Peut-être parce que tu aimes l'orage. :wink:

Pour moi qui n'aime ni l'orage ni le temps lourd, il "fait mauvais" quand le temps est lourd et tourne à l'orage, mais aussi quand il pleut ou quand le ciel est gris...
Et il "fait beau" quand le ciel est bleu (ou à peu près dégagé, je ne suis pas difficile) mais ni lourd ni orageux.
CathyBerberian
Messages : 115
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par CathyBerberian » 16 sept. 2012, 14:00

Azucena, le "il fait mauvais" est aussi utilisé dans l'Aude, et parfois uniquement parce qu'il "trop" chaud. Mais ça ne fait pas partie des expressions qui se répandent du jour au lendemain dans tous les médias et sur le web. Ni aucun rapport avec ces anglicismes qui n'apportent rien à la langue.
Celui qui m'agace le plus est "impacter". Et je grince aussi devant "les fondamentaux" utilisé comme un substantif.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »