Les tics de langage qui vous agacent

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 21 sept. 2012, 03:51

CathyBerberian a écrit :
Catherine_75 a écrit :Cependant, au vu de son utilisation quasiment générale dans le sens d'"important", j'ai bien peur que cette définition de "conséquent" ne devienne tôt ou tard officiellement correcte.
En même temps, vu son utilisation […] La phrase de Catherine tombe à pic pour illustrer ce tic - qui m'a, hélas, aussi contaminée - qui consiste à utiliser « en même temps » au lieu de « cependant, et pourtant, mais tout de même… »
Bien vu Cathy. On entend même en ce moment, dans une pub pour les hypermarchés Leclerc, A la fois au lieu de En même temps. Un truc du genre : A la fois, c'est moins cher que …
Ça me rappelle une collègue de travail qui commençait toutes ses discussions par Par contre, alors qu'elle n'avait rien dit auparavant. Je la rencontrais un matin sans l'avoir croisée depuis deux jours et elle attaquait d'entrée de jeu par : Par contre, aujourd'hui il fait très beau, ou : Par contre, je me demande si …
Au fait, quid de ce tic typographique qui pousse à écrire les tirets avec des traits d'union : - au lieu de – ou — ?
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 21 sept. 2012, 04:01

FlorentT a écrit :Dans l'édition de 2007 que je possède (mais je soupçonne qu'elle ne soit qu'une réimpression à l'identique des éditions précédentes), ça se trouve à l'article cent. « Pour cent. Après une indication de tant pour cent, l'accord du verbe est facultatif : 50 p. 100 de la flotte ont été coulés ou a été coulée. » J'ai d'ailleurs été surpris par la permissivité de Thomas sur ce point, alors que Girodet en fait un peu plus en indiquant qu'il n'y a pas de règle absolue mais qu'il est préférable d'accorder le verbe avec le nombre du nom qui suit le pourcentage. Pour ma part je privilégie le pluriel effectivement et je ne corrigerais pas d’autorité un singulier.
Dont acte. J’avais cherché à Pourcentage. Mais, sur cette question, à Cent, Thomas n’envisage que des objets « non dénombrables ». Il parle de 50 p. cent de la flotte et de 20 p. cent de la recette. J’aimerais savoir ce qu’il dirait de 50 % des navires ou de 20 % des revenus.
Catherine_75 a écrit :Mon Thomas (2006) indique la même chose, et celui de Coco47 également, j'en suis sûre. (Effectivement, cet ouvrage est réimprimé à l'identique, d'une édition à une autre.) Cependant, il y a une différence importante entre 50 % de la flotte ont été coulés (ou a été coulée) et 75 % des personnes interrogées se sont opposées à … : Dans le premier exemple, le nom est au singulier, dans le second au pluriel. Donc, dans ce dernier cas, mettre le verbe au singulier n'est vraiment pas envisageable.
C’est justement ce que je disais plus haut. La différence se situe entre valeur non dénombrable et valeur dénombrable. Si je dis, en parlant de la Finlande, que 70 % du pays est couvert de forêt, je peux dire indifféremment 50 % du pays est couvert ou 50 % du pays sont couverts. Mais si je parle d’un certain nombre de pays, par exemple : 80 % des pays d’Afrique sont très pauvres, là je n’ai plus le choix : le pluriel s’impose. Il est impossible d’écrire : 80 % des pays d’Afrique est très pauvre. En tout cas, c’est impossible pour moi.
ann65 a écrit :
gingerbell a écrit :bonjour à toutes et à tous, me concernant, ce qui m'horripile le plus,c'est l'évocation des pourcentages, je m'explique, "50%des personnes se sont prononcées" alors qu'on dit 50% des personnes S EST prononcé!!!!!argh ça fait du bien, idem bien sûr pour "un tiers", et autres...
Sérieusement, tu dis et écris "50% des personnes s'est prononcé ?" :?: :?: :?: :?: :?: :?:
Quelle est la logique de cet accord ? Je n'en vois aucune...
Moi non plus Ann.
CathyBerberian a écrit :Bien entendu, j'écris moi aussi "50 % des personnes se sont prononcées" (désolée pour les pinces à linge coco), mais en suivant la même logique je ne conçois pas un "50 % de la flotte ont été coulés".
Mais pourquoi vous désoler, Cathy ? Il serait tellement plus simple d’utiliser de vrais guillemets. Des guillemets « chevrons », au classicisme élégant. A la rigueur des guillemets “anglais”, quoique plus familiers. Ne me dites pas que vous ne savez pas les faire ! Comment pourriez-vous exercer votre métier ?
A propos de guillemets, vous avez tous noté, je suppose, ce glissement qui nous est venu, je crois, d’Amérique du Nord et qui, ayant totalement gangrené les textes des « journaux » d'Internet, est en train de toucher la vraie presse. Alors qu’en typographie française les citations sont encadrées par des « et des » et que les citations du deuxième niveau (citation à l’intérieur d’une citation) sont encadrées par des “ et des ”, on a d’abord vu systématiquement des " et " pour les citations et des ' et ' pour les citations de citations. Aujourd’hui, nouveau pas dans la dégringolade : on en est arrivé à ' pour introduire la citation et ' pour la clore et + au début d’une citation dans une citation et + à la fin.
Le comble est atteint, bien sûr, quand le tic devient visuel et que, sur les écrans de télévision, on voit, mimes d’un genre nouveau, de distingués intellectuels au brushing impeccable et de délicates starlettes déjà liftées à trente ans dessiner des crochets en griffant l’air de leurs deux mains. C’est à la fois grotesque et vulgaire, pathétique et horripilant.
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 21 sept. 2012, 13:41

coco47 a écrit : Mais pourquoi vous désoler, Cathy ? Il serait tellement plus simple d’utiliser de vrais guillemets. Des guillemets « chevrons », au classicisme élégant..
Pardon, mais c'est tout sauf "plus simple" !
Je ne suis pas assez puriste pour m'astreindre, quand j'écris sur un forum à des combinaisons de touches me permettant d'obtenir des guillemets chevrons, même si je les trouve plus "élégants", évidemment.
Je me contente donc de mes "..." , rapides et efficaces.
CathyBerberian
Messages : 115
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par CathyBerberian » 21 sept. 2012, 20:17

Je suis un peu comme ann. Quand je tape du texte avec OpenOffice, c'est simple puisque j'ai paramétré les guillemets français. Mais ici ça ne marche pas. Cependant, j'ai cherché quels étaient les raccourcis claviers de mon Mac pour les obtenir et finalement ce n'est pas trop contraignant. alt+è pour «, et alt+maj+è pour ». Mais attention ces raccourcis ne sont pas valables pour toutes les versions de Mac OS X.
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 22 sept. 2012, 02:48

CathyBerberian a écrit :Cependant, j'ai cherché quels étaient les raccourcis claviers de mon Mac pour les obtenir et finalement ce n'est pas trop contraignant. alt+è pour «, et alt+maj+è pour ». Mais attention ces raccourcis ne sont pas valables pour toutes les versions de Mac OS X.
Effectivement, sur un PC je crois que c'est assez compliqué, bien que les adorateurs du PC prétendent que non. Ils disent que l'on peut programmer ses propres « raccourcis clavier » personnels. Mais sur un Mac c'est très simple (et j'ai eu à utiliser plusieurs générations de Mac OS X). Il faut faire comme dit Cathy : alt+ 7/è pour « et alt+maj+7/è pour ». Et taper alt+3/" pour et alt+3/" pour . Quand on le fait tous les jours, ça devient automatique.
Et je ne suis pas certain qu'on apprenne cela au C.E.C. Alors les jeunes correcteurs, on dit merci qui ? Merci les vieux du forum de Categorynet !
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 22 sept. 2012, 02:51

Voici une intervention que je viens de rédiger sur le thread « Majuscule aux noms de pommes de terre ». Elle a également sa place ici, me semble-t-il.
annrothe a écrit :non pas tous justement, d'où mon questionnement...
Vous voulez dire votre question ?
Cette perle serait à sa place dans le sujet Les tics de langage qui vous agacent. Je vais d'ailleurs l'y placer de ce pas.
Quand on me demande d'illustrer par un exemple ce qu'est un style ampoulé, je réponds : l'emploi de questionnement pour dire question. Bien sûr, le mot « questionnement » existe, mais dans un sens très précis, et s'interroger sur la nécessité ou non d'une capitale à roseval ou à ratte n'est, vous en conviendrez, qu'une simple question, légitime certes, mais qui ne mérite pas d'être élevée à la dignité de questionnement.
A la réflexion, ce questionnement au demeurant très à la mode (ce qui vous excuse un peu) n'est pas seulement ampoulé, il est carrément boursouflé. Mais la mode aime ça…
Fripouille

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par Fripouille » 22 sept. 2012, 10:40

Des tics de langage qui agacent... il y en a beaucoup !
Celui qui me dérange le plus en ce moment c'est... comment dire ?...
Un espèce de tic qui m'arrache l'oreille ! :lol:
grrrr je n'en peux plus de l'entendre celui-là :evil:
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 22 sept. 2012, 11:09

coco47 a écrit : sur un PC je crois que c'est assez compliqué, bien que les adorateurs du PC prétendent que non. Ils disent que l'on peut programmer ses propres « raccourcis clavier » personnels. Mais sur un Mac c'est très simple (et j'ai eu à utiliser plusieurs générations de Mac OS X). Il faut faire comme dit Cathy : alt+ 7/è pour « et alt+maj+7/è pour ». Et taper alt+3/" pour et alt+3/" pour . Quand on le fait tous les jours, ça devient automatique.
!
J'ignorais que le PC avaient été élevé au rang de dieu que l'on adore... :wink:

Plus sérieusement, autant je fais attention à utiliser les guillemets ad hoc quand j'écris des articles (sur word) ou quand j'en corrige (sur word, ou sur maquette), autant il ne me semble pas utile de me compliquer la vie quand j'écris sur un forum, avec un outil qui n'est pas un traitement de texte.

Et j'applique le même principe, pour les points de suspension, les quarts de cadratin et autres insécables qui passent à la trappe quand je participe à des discussions ici ou ailleurs.

A médias différents, usages différents.
Je ne ponctue pas mes articles de smileys, mais j'en utilise (sans excès) sur les forums et sur les mails (en fonction évidemment de leurs destinataires).
Mais jamais de MDR, ni de PRR, ni de LOL. Ca, j'aime pô.
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 22 sept. 2012, 11:13

Fripouille a écrit : Celui qui me dérange le plus en ce moment c'est... comment dire ?...
Un espèce de tic qui m'arrache l'oreille ! :lol:
grrrr je n'en peux plus de l'entendre celui-là :evil:
Et d'ailleurs, il m'est arrivé de me faire reprendre quand je dis "une espèce de tic"... On me dit que le tic est masculin, contrairement à la tique qui pique.

Bah oui, je sais, mais espèce est bel et bien du genre féminin quand même.
prof
Messages : 536
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par prof » 22 sept. 2012, 18:18

ann65 a écrit :il m'est arrivé de me faire reprendre quand je dis "une espèce de tic"...
Bonjour !
     Auriez-vous affaire à un sorte d'ignorant ?
prof
Messages : 536
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par prof » 22 sept. 2012, 19:03

CathyBerberian a écrit : Mais attention ces raccourcis ne sont pas valables pour toutes les versions de Mac OS X.
     Sont-ils valables sur ce forum ? Et sont-ils accompagnés de leurs espaces insécables ?
     Ici, sous PC je compose ces caractères au pavé numérique :
« Alt·0171     » Alt·0187     “ Alt·0147     ” Alt·0148     sans oublier l'espace insécable   Alt·0160   chaque fois qu'elle m'est nécessaire, notamment pour obtenir des espacements valant plusieurs espaces-mots.
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 25 sept. 2012, 04:02

prof a écrit :
CathyBerberian a écrit : Mais attention ces raccourcis ne sont pas valables pour toutes les versions de Mac OS X.
     Sont-ils valables sur ce forum ? Et sont-ils accompagnés de leurs espaces insécables ?
     Ici, sous PC je compose ces caractères au pavé numérique :
« Alt·0171     » Alt·0187     “ Alt·0147     ” Alt·0148     sans oublier l'espace insécable   Alt·0160   chaque fois qu'elle m'est nécessaire, notamment pour obtenir des espacements valant plusieurs espaces-mots.
Je vais essayer sur ce forum, avec mon tout récent Mac OS 10.7.4 (mais avec mon vieux Mac OS 10.4.5 ça marchait déjà). Je tente donc : « » “ ” … Ça marche ! Et le Ça aussi, par la même occasion : alt + 9/. Et même [ : alt + CAP + 5/. Et tant qu'à faire ] : alt + CAP + °/). Les insécables ? Comme d'habitude : alt + barre d'espace. Mais je plaisantais quand je faisais mine d'essayer : ça fait des années que je pratique ainsi sur ce forum !
Quant au PC, je compatis Prof.
coco47
Messages : 1009
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par coco47 » 25 sept. 2012, 04:08

ann65 a écrit :
coco47 a écrit : Dans quelques années, l'usage aura imposé échanger et communiquer intransitifs. Et on dira ce qu'on voudra, et je dirai ce que je voudrai : en fin de compte, c'est toujours l'usage qui a raison…
Certes... Mais en attendant que l'usage soit devenue une règle, cette tournure de phrase (échanger non suivi d'un complément), reste syntaxiquement fausse.
Au cas où où le correcteur la trouve dans un texte qu'il a à corriger, il devrait donc logiquement la corriger. Non ?
A moins que l'on considère que l'usage est la règle... et dans ce cas, elle est juste...
Entendu à la télévision : « Pendant que X s’occupe de sa voiture, son frère et sa fiancée échangent sur le parking. » C’est-à-dire qu’ils se parlent, qu’ils discutent. Peut-être même qu’ils bavardent, voire qu’ils papotent. Plus familièrement, p’têt bien qu’y tchatchent. En langage plus soutenu, il se pourrait qu’ils devisassent. Bref : les mots ne manquent pas. Alors, pourquoi cet horrible échanger transitif qui, outre qu’il est incorrect (il finira bien par le devenir), supprime toute nuance ?
Comme j’ai redoublé ma philo, j’au eu la chance de suivre pendant deux ans, à raison de huit heures par semaine, les cours de Jean-François Revel. Il disait que la pensée est du langage non exprimé. Donc que plus on a de mots à sa disposition, plus on a une pensée riche. Et inversement. Il me semble que la tendance actuelle est à la réduction du vocabulaire, en partie par paresse. Donc à l’appauvrissement de la pensée. C’est pourquoi ces modes me désolent. J’ajouterai ceci : quand on ne sait pas s’exprimer par les mots, on a tendance à s’exprimer par les coups. Ce que nos sociétés perdent en vocabulaire, elles le récupèrent en violence.
Et attention : je dis ça, je dis pas rien…
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par ann65 » 25 sept. 2012, 15:31

coco47 a écrit :
ann65 a écrit : Certes... Mais en attendant que l'usage soit devenue une règle, cette tournure de phrase (échanger non suivi d'un complément), reste syntaxiquement fausse.
Au cas où où le correcteur la trouve dans un texte qu'il a à corriger, il devrait donc logiquement la corriger. Non ?
A moins que l'on considère que l'usage est la règle... et dans ce cas, elle est juste...
Entendu à la télévision : « Pendant que X s’occupe de sa voiture, son frère et sa fiancée échangent sur le parking. » C’est-à-dire qu’ils se parlent, qu’ils discutent. Peut-être même qu’ils bavardent, voire qu’ils papotent. Plus familièrement, p’têt bien qu’y tchatchent. En langage plus soutenu, il se pourrait qu’ils devisassent. Bref : les mots ne manquent pas. Alors, pourquoi cet horrible échanger transitif qui, outre qu’il est incorrect (il finira bien par le devenir), supprime toute nuance ?
Comme j’ai redoublé ma philo, j’au eu la chance de suivre pendant deux ans, à raison de huit heures par semaine, les cours de Jean-François Revel. Il disait que la pensée est du langage non exprimé. Donc que plus on a de mots à sa disposition, plus on a une pensée riche. Et inversement. Il me semble que la tendance actuelle est à la réduction du vocabulaire, en partie par paresse. Donc à l’appauvrissement de la pensée. C’est pourquoi ces modes me désolent. J’ajouterai ceci : quand on ne sait pas s’exprimer par les mots, on a tendance à s’exprimer par les coups. Ce que nos sociétés perdent en vocabulaire, elles le récupèrent en violence.
Et attention : je dis ça, je dis pas rien…
OK, certaines modes vous désolent Coco... Et moi aussi

Mais tout cela ne répond pas à ma question : faut-il, à votre avis, corriger ou pas ce "ils échangent" non suivi d'un COD si on le trouve dans un texte ?

Soit c'est grammaticalement faux, et il faut alors choisir un autre verbe.
Soit on considère que cette forme est admise "par l'usage" et on peut alors laisser la phrase telle quelle, même si on la trouve "désolante".

Je penche pour la deuxième solution... parce que je suis très lâche dans mon genre.
prof
Messages : 536
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

Re: Les tics de langage qui vous agacent

Message non lu par prof » 25 sept. 2012, 16:02

coco47 a écrit :Les insécables ? Comme d'habitude : alt + barre d'espace.
Quant au PC, je compatis, Prof.
     Le raccourci du PC pour l'espace insécable, |Ctrl-Maj·espace|, ne fonctionne pas sur cet éditeur ; c'est la raison pour laquelle je tape son code ASCII au pavé numérique.
     Le raccourci que vous employez est-il toujours efficace ici ? Dans ‹ Perles de journalistes ›, votre message du 25 septembre 2012, 3:46, laisse traîner un guillemet fermant à la 7e ligne.
     Dois-je compatir ? En toute confraternité.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »