Perles de journalistes

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 27 juin 2009, 03:21

Sois sage, o ma douleur, et tiens-toi plus tranquille
=> Baudelaire ?

Oui, effectivement, c'est Baudelaire bien sûr ! (Coco47, où aviez-vous la tête en attribuant ce poème à Musset ?)


Tout juste rentré d'une virée salée entre les Iles Vierges britanniques et les Açores via les Bermudes, je me sens tout couvert du rouge de la honte. Où avais-je la tête, vraiment ? J'invoque à ma décharge le « mal de terre » qui m'a pris quand j'ai posé le pied à Saint George, Bermudes. Et aussi ces chants désespérés qui sont les plus beaux et dont certains, immortels, sont de purs sanglots. Tout ça…

Pour d'ici…, en vieil usager du Thomas, je suis d'accord avec Catherine. Je dirai que, esthétiquement, c'est ce qui passe le mieux. Or, à un certain niveau de qualité et quand deux possibilités coexistent, l'esthétique peut devenir le critère qui fera pencher la balance. Dans certains cassetins de jadis, on parlait même de corrections sentimentales. Là, c'est l'affectif qui tranchait. Et, pour un même correcteur confronté au même problème, l'affectif pouvait varier d'un jour sur l'autre…
Oh, la poésie de ce métier !…
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 30 juin 2009, 16:19

Dans le Parisien d'aujourd'hui : (…) la folie Jackson n'est pas prête de s'apaiser.
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Message non lu par Catherine_75 » 30 juin 2009, 16:50

coco47 a écrit :Dans le Parisien d'aujourd'hui : (…) la folie Jackson n'est pas prête de s'apaiser.
Aïe ! Un triple zéro au journaliste, et au correcteur qui n'a pas vu l'énormité.
Mais le correcteur n'a eu peut-être eu qu'une minute pour relire cet article dans le feu du bouclage.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 01 juil. 2009, 01:45

Catherine_75 a écrit :
coco47 a écrit :Dans le Parisien d'aujourd'hui : (…) la folie Jackson n'est pas prête de s'apaiser.
Aïe ! Un triple zéro au journaliste, et au correcteur qui n'a pas vu l'énormité.
Mais le correcteur n'a eu peut-être eu qu'une minute pour relire cet article dans le feu du bouclage.
Je crois savoir que, par manque d'effectifs, le Parisien n'est pas corrigé en totalité.

Ce soir, dans l'excellente émission de France2 Voyage en terre inconnue, la chanteuse Zazie, qui n'est pas journaliste mais écrit souvent de bons textes, a commis un joli néologisme : « La farine s'est compactisée toute seule. »
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 01 juil. 2009, 08:47

Tout le monde sait qu'être un bon auteur de chansons et s'exprimer sans faire de fautes, ce n'est pas de la tarte. :wink: :arrow:
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 02 juil. 2009, 02:41

PascalSR a écrit :Tout le monde sait qu'être un bon auteur de chansons et s'exprimer sans faire de fautes, ce n'est pas de la tarte. :wink: :arrow:
Eh oui ! Brassens lui-même a écrit et chanté « la première fille qu'on a pris dans ses bras ». Des années plus tard, à la faveur d'une nouvelle version, il a rectifié.
Et Alain Souchon a chanté et rechanté (c'était une sorte de refrain) : « When I will be… » (Bon, d'accord, c'est de l'anglais, mais il aurait pu se renseigner.)
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 19 juil. 2009, 03:43

Le Canard enchaîné a longtemps été un modèle de correction. Je veux dire par là qu'il était très bien corrigé, principalement par des correcteurs de la presse quotidienne qui faisaient un ou deux "services" au Canard pour arrondir très grassement leur confortable paie de "piétons" à France Soir ou au Figaro).
On y lit aujourd'hui ceci (édition du 15 juillet 2009) : « Michel Rocard, 79 ans aux prunes, intelligence tantôt fulgurante tantôt fuligineuse, en est à la quatrième mission qu'il accepte en moins de deux ans de la part de Sarkozy. »
« En être à la énième mission qu'on accepte », que voilà une jolie expression ! Un langage qui cause très mieux la France, comme disait Coluche.
Je propose un jeu : remettre d'aplomb cette phrase pour le moins chaotique et hésitante. A vos claviers !
Pour ma part, je propose :
« Michel Rocard, 79 ans aux prunes, intelligence tantôt fulgurante tantôt fuligineuse, vient d'accepter de Sarkozy une nouvelle mission, la quatrième en moins de deux ans. »
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 21 juil. 2009, 18:24

Mais qui peut encore sauver la presse à Lyon ?

Ça ne veut pas embaucher de réviseurs. Du coup, ils sont obligés de retourner travailler à Paris ; et voici le résultat :
alléluia
Messages : 20
Inscription : 23 juin 2009, 18:08
Contact :

Message non lu par alléluia » 21 juil. 2009, 19:11

C'est peut-être une bdc délibérée.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 22 juil. 2009, 03:19

Et une non-interrogation délibérée ?...
Catherine_75
Messages : 698
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Message non lu par Catherine_75 » 22 juil. 2009, 03:31

Après tout, pourquoi pas ! Ils veulent peut-être signifier ainsi que c'est une fausse question, que personne ne peut sauver le parti socialiste ! :lol:
Plus sérieusement, cette absence de point d'interrogation me gêne, effectivement, surtout dans un gros titre à la une.
Porcile
Messages : 142
Inscription : 16 déc. 2005, 12:43
Contact :

Message non lu par Porcile » 22 juil. 2009, 12:13

Ajoutez à ça Aulas que l'on fait s'exprimer comme Louis XIV, une belle virgule entre un sujet et un verbe, des caps accentuées de façon aléatoire, une méconnaissance flagrante des règles orthotypo de base… J'ose à peine imaginer les merveilles que l'on doit trouver dans le reste du canard !
duplex
Messages : 103
Inscription : 30 oct. 2005, 12:01
Contact :

Message non lu par duplex » 22 juil. 2009, 13:30

Deux titres dans le dernier numéro de Science & Vie : « Les typhons initieraient des séismes » et « Les pères investissent davantage les enfants qui leur ressemblent ». J'avoue que l'expression « investir les enfants » me laisse perplexe... (À la lecture de l'article, on comprend qu'il s'agit d'évaluer l'engagement des pères dans l'éducation de leurs enfants).
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 22 juil. 2009, 14:39

Après leur avoir donné le jour, ils les « investissent ». Assez sadien, tout ça… La psychologie moderne n'a finalement rien découvert. :mrgreen: :arrow:

Trêve de plaisanterie, ce jargon psy est assez courant : il s'agit principalement de l'« investissement narcissique ».

Quelques clefs : ici et là (§ b, p. 53 et 54).
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par coco47 » 23 juil. 2009, 00:53

duplex a écrit :« Les pères investissent davantage les enfants qui leur ressemblent ».
A rapprocher du langage policier ou militaire : "La police a investi les lieux", "les hommes du 2e RCP ont reçu l'ordre d'investir le QG des rebelles".
Bonjour OEdipe et contre-OEdipe ! (Désolé pour ces OE, mais, loin de mon Mac, j'utilise un PC de rencontre et j'ai du mal avec ses "rallongis-clavier".)
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »