Diffusion de Presse et Libertés

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Riki35
Messages : 1
Inscription : 16 mai 2011, 09:31
Contact :

Diffusion de Presse et Libertés

Message non lu par Riki35 » 16 mai 2011, 10:29

Avant de m'installer, la liberté de la presse était pour moi synonyme de pouvoir écrire ce que l'on voulait sans être inquiété, du moins tant que cela n'était pas diffamatoire.

Aujourd'hui je vie cette liberté comme une forme de dictature.

Comme disait le regretté Coluche "certains sont plus libres que d'autres".

En effet, la liberté de parole, s'est transformée en absence totale de liberté pour les diffuseurs de choisir des titres.

Un exemple, je souhaiterai proposer "ONZE MONDIALE", malgré des tentatives, je ne l'obtient pas et passe pour les clients comme un incapable.. sensation peu sympathique !

A l'opposé je reçois des titres que ne se vendent jamais.

Cette situation s'explique par le système de diffusion où tous les coups sont permis, pas seulement de manière horizontale entre éditeurs, mais également de manière verticale où tout le monde concurrence tout le monde...

Cela peut paraître faux, pourtant, les éditeurs cherchent par tous les moyens à vendre directement leurs publications aux clients, supprimant ainsi les revenus de toute la filière.

Si l'on considère que les dépôts en font de même, cela a pour conséquences que les diffuseurs rament pour boucler leurs fin de mois et couvrir les objectifs des "qualifications"..

Les éditeurs qui comme tous ont des impératifs économiques sont en train de se noyer avec les suppléments "gratuits", trop de titres et de formats.
Ils entraînent avec eux les rayonnages des dépôts et diffuseurs.

Trop de produits tuent ou décrédibilisent le produit.

Tout cela ne serait pas trop grave, si la situation économique de la presse écrite ne se dégradait pas chaque année.

Le dernier trimestre 2010 a été très symbolique.

Il s'agit d'une période ordinairement très délicate. Contre coup de la rentrée de Septembre, le paiement du solde des impôts, des factures d'électricité de gaz etc..., la préparation de Noël..

C'est ajouté à cela les chutes de neige et les différents mouvements de grèves.

Le résultat en terme d'image vis à vis de la clientèle a été désastreux.

La liberté d'écriture est un droit inaliénable, la liberté de tous également.

Personne n'a le droit de se prévaloir sur les autres.

Ce principe de base de toute démocratie n'a-t-il pas été oublié ?

Quoi qu'il en soit, aucune proposition commune et fiable n'a réellement été trouvée pour pérenniser toute une filière qui à mon avis a bien besoin de s'alléger pour être plus efficace et rentable.
Flode
Messages : 12
Inscription : 23 janv. 2012, 13:59
Contact :

Re: Diffusion de Presse et Libertés

Message non lu par Flode » 05 mars 2012, 19:18

Ce que je trouve beau et honorable avec la liberté, c'est qu'elle ne cesse jamais de s'amplifier et de se débattre , en particulier lorsque sa nature aérienne se fait brimer !

Une sorte d'entité idéale et mouvante comme un étendard .

Bonne continuation à vous !

Flode
http://flode.over-blog.com
Flode , dessinateur de presse
Répondre

Revenir à « Discussion générale »