Une tite blague pour la route !

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Avatar de l’utilisateur
Fennek
Messages : 265
Inscription : 11 mai 2004, 19:12
Contact :

...

Message non lu par Fennek » 11 mars 2006, 17:20

Le premier ministre veut savoir lequel de ces trois services assurant la sécurité du territoire, de la DST, du GIGN ou de la Police Nationale, est le plus efficace pour lutter contre le crime.
En guise d'exercice, il affecte un bois à chaque service et on lâche un lapin dans chaque bois. A charge à chacun de ces services de retrouver son lapin.

Le GIGN est le plus rapide :
Il encercle son bois, fait une sommation rapide, mitraille tout, met le feu aux arbres, supprime toute trace de vie. Très fiers et sans s'excuser (alors qu'une certaine presse soutient avoir les photos du lapin les pattes en l'air), les ninjas rapportent le cadavre carbonisé du lapin et déclarent au premier ministre : "Mission accomplie".

La DST, moins rapide :
Les espions de la DST placent des micros, engagent des lapines bien roulées, soudoient des renards, truffent des carottes, font de l'intox dans les clairières, interrogent discrètement les plantes et les cailloux.
Après un mois d'enquête, dans le bureau du premier ministre, ils concluent :
"L'affaire est close, ce lapin n'a jamais existé".

La Police, elle, fait comme d'habitude :
Les policiers pénètrent dans leur bois avec le plusieurs véhicules dont un panier à salade. Ils font une descente dans une clairière, interpellent plusieurs animaux de la forêt et repartent toutes sirènes hurlantes les interroger au commissariat.
Quelques heures plus tard, ils relâchent les animaux (qui, soit dit en passant, se démerdent pour regagner la forêt) à l'exception d'un seul qu'ils mettent en garde à vue.
Le lendemain, une conférence de presse est organisée sur le perron du commissariat, et à cette occasion, le commissaire présente au premier ministre et à la presse réunie un sanglier apeuré et bien amoché qui ne cesse de répéter : « Ok, ça va, ... je suis un lapin... je suis un lapin.. ! »
well I'm sorry but I'm not interested in gold mines, oil wells, shipping or real estate...
What would I liked to have been?
everything you hate!
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 11 mars 2006, 19:16

Décision gouvernementale très sarkozienne :
"A partir du dimanche 12 mars 2006, les moteurs à explosion sont interdits en Corse et au Pays Basque."
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 11 mars 2006, 19:19

Dracula rentre dans un hôpital à minuit, affammé, il regarde le plan général de l'hosto, s'offre une dizaine de patients en soin intensif. Après un tel festin, il se rend au 3e étage couloir D, où sont installés les diabétiques. Il entre dans la chambre en s'écriant :
- Ah maintenant une petite douceur !
Shinji

Message non lu par Shinji » 12 mars 2006, 12:32

ça faisait longtemps que j'étais pas venue... je comprends mieux pourquoi :wink:

si vous voulez vous marrez, je vous conseille dans 15 minutes "les papous dans la tête" sur france cu'
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 12 mars 2006, 13:19

En cours de sciences, la maîtresse de CM2 demande à ses élèves :
- Savez-vous pourquoi la grenouille a toujours la partie postérieure immergée ?
Le dernier de la classe lève la main énergiquement et fait de grands gestes "moi maîtresse, moi, moi, moi..."
La maîtresse :
- Oui Julien !
- Mon paternel dit que c'est pour avoir la raie nette m'dame !
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2609
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

- Ch@rlie Brown -

Message non lu par dani l » 12 mars 2006, 19:14

Image
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 656
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 12 mars 2006, 21:22

8)
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 13 mars 2006, 00:13

La femme à son mari :

Tu sais les maux de têtes que j'avais continuellement depuis quelque temps... et bien, ils sont disparus.

Plus de maux de tête ? questionne le mari. Qu'est-ce que t'as fait ?

Mon amie m'a référé à un hypnotiseur et il m'a dit de me tenir devant un miroir en répétant : je n'ai pas mal à la tête, je n'ai pas mal à la tête, je n'ai pas mal à la tête et ça a marché.

Mes maux de tête sont disparus.

C'est fantastique, réplique le mari.

Tu sais, tu n'es pas trop performant au lit depuis quelques temps , enchaîne la femme. Peut-être devrais-tu le consulter toi aussi ?

Après avoir consulté l'hypnotiseur, le mari revient à la maison, enlace sa femme, l'entraîne dans la chambre, la couche sur le lit et lui dit :
Ne bouge pas, je reviens dans quelques minutes. Il s'enferme ensuite dans la salle de bains et quelques minute plus tard revient dans la chambre et honore sa femme avec une passion peu commune.

Sa femme ne tarit pas d'admiration devant une telle performance. Le mari dit :
Ne bouge pas, je reviens dans quelques minutes et il retourne dans la salle de bain s . Au bout de quelques minutes, il revient dans la chambre et refait l'amour à sa femme encore plus passionnément que la première fois.

La femme est épuisée mais ravie. Le mari dit :
Ne bouge pas, je reviens dans quelques minutes et il retourne dans la salle de bain .

Cette fois , sa femme le suit intriguée. Elle le voit debout devant le miroir qui répète

Elle n'est pas ma femme, elle n'est pas ma femme, elle n'est pas ma femme ..
Eleria
Messages : 25
Inscription : 14 avr. 2005, 17:56
Contact :

Message non lu par Eleria » 13 mars 2006, 14:28

lol Elle est bien bonne : un magazine mensuel à tirage assez conséquent recherche un(e) journaliste stagiaire, chargé(e) de "véritables enquêtes" pour le support. Il/elle devra évidemment avoir déjà de l'expérience (1 ans minimum, si, si) et accepter de travailler pour rien, puisque ce stage n'est pas payé... Jusque-là, rien de bien neuf, mais l'annonceur qui a passé cette arnaque est... le journal Stop Arnaques, de Julien Courbet ! Ca ne s'invente pas ! :twisted:

Eleria.

---
Galère "presse magazine", septième rang à droite en entrant, au bout.
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 812
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Message non lu par Lara Croft » 14 mars 2006, 02:18

à propos du travail
à ceux qui ont vu le film de Pierre Carles Attention danger travail, qu'en avez-vous pensé ???
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 812
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Message non lu par Lara Croft » 14 mars 2006, 02:52

...... .....................
Duc
Messages : 206
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

Message non lu par Duc » 14 mars 2006, 15:46

Relevé je ne sais plus où, merci à son auteur...

PROCHAINEMENT DANS LES URNES…

Supposons 2 vaches :

SOCIALISME : Vous avez deux vaches. Vos voisins vous aident à vous en occuper et vous vous partagez le lait.

COMMUNISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous fournit en lait.

FASCISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous prend les deux et vous vend le lait.

NAZISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous prend la vache blonde et abat la brune.

DICTATURE : Vous avez deux vaches. Les miliciens les confisquent et vous fusillent.

FÉODALISME : Vous avez deux vaches. Le seigneur s'arroge la moitié du lait.

DÉMOCRATIE : Vous avez deux vaches. Un vote décide à qui appartient le lait.

DÉMOCRATIE REPRESENTATIVE : Vous avez deux vaches. Une élection désigne celui qui décidera à qui appartient le lait.

DÉMOCRATIE DE SINGAPOUR : Vous avez deux vaches. Vous écopez d'une amende pour détention de bétail en appartement.

ANARCHIE : Vous avez deux vaches. Vous les laissez se traire en autogestion.

CAPITALISME : Vous avez deux vaches. Vous en vendez une, et vous achetez un taureau pour faire des petits.

CAPITALISME DE HONG KONG : Vous avez deux vaches. Vous en vendez trois à votre société cotée en bourse en utilisant des lettres de créance ouvertes par votre beau-frère auprès de votre banque. Puis vous faites un "échange de dettes contre participation", assorti d'une offre publique, et vous récupérez quatre vaches dans l'opération tout en bénéficiant d'un abattement fiscal pour entretien de cinq vaches. Les droits sur le lait de six vaches sont alors transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d'une société des îles Caïman, détenue clandestinement par un actionnaire qui revend à votre société cotée les droits sur le lait de sept vaches. Au rapport de la dite société figurent huit ruminants, avec option d'achat sur une bête supplémentaire. Entre temps vous abattez les deux vaches parce que leur horoscope est défavorable.

CAPITALISME SAUVAGE : Vous avez deux vaches. Vous équarrissez l'une, vous forcez l'autre à produire autant que quatre, et vous licenciez finalement l'ouvrier qui s'en occupait en l'accusant d'avoir laissé la vache mourir d'épuisement.

BUREAUCRATIE : Vous avez deux vaches. Le gouvernement publie des règles d'hygiène qui vous invitent à en abattre une. Après quoi il vous fait déclarer la quantité de lait que vous avez pu traire de l'autre, il vous achète le lait et il le jette. Enfin, il vous fait remplir des formulaires pour déclarer la vache manquante.

ÉCOLOGIE : Vous avez deux vaches. Vous gardez le lait et le gouvernement vous achète la bouse.

FÉMINISME : Vous avez deux vaches. Le gouvernement vous inflige une amende pour discrimination. Vous échangez une de vos vaches pour un taureau que vous trayez aussi.

SURRÉALISME : Vous avez deux girafes. Le gouvernement exige que vous leur donniez des leçons d'harmonica.

CAPITALISME EUROPÉEN : On vous subventionne la première année pour acheter une 3e vache. On fixe des quotas la deuxième année et vous payez une amende pour surproduction. On vous donne une prime la 3e année pour abattre la 3e vache.

MONARCHIE CONSTITUTIONNELLE BRITANNIQUE : Vous tuez une des vaches pour la donner à manger à l'autre. La vache vivante devient folle. L'Europe vous subventionne pour l'abattre. Vous la donnez à manger à vos deux moutons.

CAPITALISME A LA FRANÇAISE : Pour financer la retraite de vos deux vaches, le gouvernement décide de lever un nouvel impôt : la CSSANAB, cotisation sociale de solidarité avec nos amis les bêtes. Deux ans après, comme la France a récupéré une partie du cheptel britannique, le système est déficitaire. Pour financer le déficit on lève un nouvel impôt sur la production du lait : le RAB, Remboursement de l'Ardoise Bovine. Les vaches se mettent en grève. Il n'y a plus de lait. Les français sont dans la rue: "DU LAIT, ON VEUT DU LAIT!" La France construit un lactoduc sous la Manche pour s'approvisionner auprès des Anglais. L'Europe déclare le lait anglais impropre à la consommation. Le lactoduc ne servira jamais. On lève un nouvel impôt pour l'entretien du lactoduc.
Avatar de l’utilisateur
Fennek
Messages : 265
Inscription : 11 mai 2004, 19:12
Contact :

Message non lu par Fennek » 14 mars 2006, 18:32

Je crois que je suis plutôt suréaliste niveau politique alors:
SURRÉALISME : Vous avez deux girafes. Le gouvernement exige que vous leur donniez des leçons d'harmonica.
Elle est excellente!
well I'm sorry but I'm not interested in gold mines, oil wells, shipping or real estate...
What would I liked to have been?
everything you hate!
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 812
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Pourquoi le poulet a traversé la route ?

Message non lu par Lara Croft » 15 mars 2006, 07:15

Oui ! Là je vous parle pas des girafes mais des poulets, c'est plus commun et en plus j'ai peur que beaucoup la connaissent... Cela dit je m'y suis engagée (Croix de bois, croix de fer, etc.), alors que faire ??

voilà...

Pourquoi le poulet a traversé la route ?

ARISTOTE :
C'est la nature du poulet de traverser les routes.

KARL MARX :
C'était historiquement inévitable.

CAPITAINE JAMES T. KIRK :
Pour aller là où aucun autre poulet n'était allé auparavant.

MARTIN LUTHER KING JR. :
J'ai la vision d'un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.

EINSTEIN :
Le fait que ce soit le poulet qui traverse la route ou que ce soit la route qui se meuve sous le poulet dépend uniquement de votre référentiel.

RAMBO :
J'en ai raté un ?

RENÉ DESCARTES :
Pour aller de l'autre côté.

ANDERSEN CONSULTING :
La dérégulation du côté de la route où se trouvait le poulet menaçait sa position dominante sur le marché. Le poulet était donc confronté au challenge significatif de créer et développer les compétences requises pour ce nouveau marché compétitif. Andersen Consulting, en partenariat avec le client, a aidé le poulet à repenser sa stratégie de distribution physique et ses processus d'implantation. En utilisant le nouveau Poultry Integration Model (PIM), Andersen a aidé le poulet à mettre à profit ses talents, méthodologies, connaissances, fonds et expériences de manière à aligner le personnel, les processus et la technologie du poulet avec sa stratégie globale au sein d'un Program Management Framework. Andersen Consulting a réuni pendant un tour de conférence de deux jours un large panel constitué d'analyse des routes et des meilleurs poulets avec des consultants Andersen possédant de grandes connaissances dans l'industrie du transport afin de profiter au maximum de leur capital de connaissances personnelles, implicitement et explicitement, et de leur permettre d'entrer en synergie les uns avec les autres de manière à parvenir au but implicite de sortir, d'architecturer et d'implanter avec succès un framework d'entreprise au travers du continuum des processus de trans-médiane de la gent gallinacé. La réunion a eu lieu dans un endroit ressemblant à un parc, ce qui a permis de créer un environnement plein de sens, en ce qu'il véhiculait un message stratégique pour l'industrie, construit sur une vision cohérente et claire du marché, et qu'il était en adéquation avec les valeurs fondamentales, la mission et la vision du poulet. Cela nous a guidé tout au long de la solution d'intégration de l'entreprise. Andersen Consulting a participé à la réussite de la migration du poulet. Merci pour votre attention.

BILL GATES :
Nous venons justement de mettre au point le nouveau "Poulet Office 2000", qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi les œufs, classera vos dossiers importants, etc.

ZEN :
Le poulet peut vainement traverser la route, seul le Maître connaît le bruit de son ombre derrière le mur.

PREMIER MINISTRE :
Le poulet n'a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille.

DOC GYNECO :
Ouah, cool, le poulet, il est hyper cool, mais là quand il traverse la route, là tu vois, j'hallucine, c'est trop prise de tête.

JEAN ALESI :
Je ne comprends pas, théoriquement, le poulet il avait le temps de passer.

SCOTT MAC NEALY (PDG DE SUN) :
Nous venons d'annoncer la prochaine disponibilité de l'API JavaChicken 1.1, qui corrige les insuffisances de l'API JavaChicken 1.0 publié il y a trois jours. Elle permet de programmer les poulets en 100 % pur Java, ce qui fait qu'ils pourront traverser n'importe quelle route, quel que soit son revêtement. SUN a déjà noué des accords de partenariat avec les principaux constructeurs de routes qui ont acquis la licence de l'API JavaChicken. Ils proposeront bientôt des implémentations de l'API sur toutes sortes de routes, du chemin vicinal à l'autoroute urbaine.

UN COMMERCIAL D'IBM :
Nous proposons de construire une infrastructure technique permettant aux poulets de traverser les routes. Un cluster de 5 serveurs massivement parallèle à tolérance de panne, reliés par un réseau FDDI, avec 10 To de disques RAID devrait suffire. Côté logiciel, il faudra approvisionner une centaine de licences DB2, Netview et Visual Age, car ces produits sont en totale adéquation aux besoins de traversée des routes, moyennant une prestation d'adaptation mineure de 2,5 années/hommes (8000 francs/jour).

NELSON MONTFORT :
J'ai à côté de moi l'extraordinaire poulet qui a réussi le formidable exploit de traverser cette superbe route : "Why did you cross the road ?"
"Cot cot !"
Eh bien, il dit qu'il est extrêmement fier d'avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C'était une traversée très dure, mais il s'est accroché, et...

AIMÉ JACQUET (entraîneur des champions du monde ...)
Ouais, je leur ai fait traverser la route ! Personne ne me faisait confiance mais j'y suis arrivé. Qu'est-ce t'y connais aux poulets, toi ?

RICHARD VIRENQUE :
C'était pas un lapin ?
corsaire
Messages : 731
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 15 mars 2006, 13:20

Didier Deschamps
Je tiens à souligner que tant sur le plan tèquenique que sur plan taquetique, les poulets ont joué collectif !
Verrouillé

Revenir à « Discussion générale »