Dilemme

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
reydecali
Messages : 6
Inscription : 25 juin 2009, 11:44
Contact :

Dilemme

Message non lu par reydecali » 25 juin 2009, 12:07

Je me pose quelques questions au sujet de mon orientation pour la rentrée 2009, je me permets ainsi de solliciter vos avis. Actuellement inscrit en doctorat d'Histoire, j'ai décidé il y a peu de me lancer dans le journalisme. Délicat à 25 ans d'intégrer une formation lorsque l'on a aucune expérience dans le domaine... Mon objectif est de devenir journaliste sportif, j'ai pour cela envoyer un dossier à l'ESJ Paris, qui propose un master de journalisme sportif. J'ai également passé il y a une semaine le concours d'entrée pour l'AS de Tours. Dans l'attente des résultats de ce dernier (même si mes chances sont minimes), je dois d'ores et déjà réfléchir, et mettre en place les dispositions (administratives et financières) nécessaires. Dans l'hypothèse où les résultats de Tours seraient favorables, je me trouverais confronter à un sérieux dillemme. Quelle formation choisir ?

- A Paris, l'avantage est que le master est spécialisé sur le sport. Cela pourrait me permettre de m'intégrer plus rapidement dans un réseau sportif, d'autant plus que les grands médias du sport se trouvent pour la plupart dans la capitale. Inconvénients : d'après ce que j'ai pu lire, l'ESj ne brille pas par sa réputation, et le fait que la formation soit nouvelle suscite également quelques interrogations.

- A Tours, la formation est reconnue, avantage indéniable. Par contre, je ne sais pas si un DUT serait suffisant, et le fait de poursuivre une année supplémentaire en licence m'ennuie un peu, souhaitant arriver rapidement sur le terrain. De plus, je ne sais si j'aurais les mêmes opportunités pour développer un réseau dans le monde du sport.


La question est ainsi posée. Le mieux serait sans doute que je n'ai pas ce choix cornélien à faire, mais dans l'hypothèse contraire, j'aimerais avoir vos opinions sur ce dilemme.

En vous remerciant par avance pour vos réponses.


reydecali
juelz86
Messages : 60
Inscription : 26 mai 2009, 05:00
Contact :

Message non lu par juelz86 » 25 juin 2009, 13:25

Une fois n'est pas coutûme, opte pour la formation non-reconnue. C'est spécialisé dans le journalisme sportif et c'est là l'essentiel. Le monde du journalisme sportif s'en balance un peu que tu aies fait une formation reconnue, c'est une branche beaucoup moins exigeante que les autres. Un bon nombre de journalistes sportifs en poste n'ont même pas un cursus journalisme, ils sont entrés par la petite porte, sur leur expérience, ou ont fait justement l'ESJ Paris. Avec ton diplome en histoire tu pars déjà avec un bon bagage.

Sinon y'a l'IPJ (école reconnue) qui a une spécialisation journalisme sportif en deuxième année. Et si jamais on te parle de la classe de journalisme sportif de Nice-Nouvelles, fuis en courant. :D
Reshaf
Messages : 58
Inscription : 18 mars 2007, 16:02
Contact :

Message non lu par Reshaf » 25 juin 2009, 13:47

:shock:
Ce dernier message me semble un peu prendre le journalisme sportif à la légère. Je n'en ai aucune idée, car je n'ai pas, encore, essayé d'intégrer cet univers.
Mais dire qu'on y rentre sans problème presque, que le formation ne compte pas, me semble un peu dénigrer tout ça.
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 25 juin 2009, 15:51

Effectivement, je ne suis pas du tout d'accord avec juelz86.

"C'est une branche beaucoup moins exigeante que les autres". Non, ce n'est pas vrai. Un journaliste sportif, c'est avant tout un journaliste et il se doit de connaître les principes, les règles (surtout déontologiques) du métier.

Je ne dis pas qu'on ne peut pas devenir journaliste, sportif ou non, sans diplôme. Mais non, trois fois non, ce n'est pas "moins exigeant".

Et moi je conseillerais ASJ de Tours, une formation qui a fait ses preuves, même si elle n'est plus reconnue en tant que telle (NB: il faut soit faire le DUT, soit la licence pro derrière pour ça).
Cette formation est courte, tu seras vite opérationnel.

Et l'ESJ Paris, avec Roger Zabel en guest star, me paraît être une vaste blague, qui plus est une blague bien coûteuse. Mais on en a déjà discuté ici même, je te laisse le soin de retrouver la discussion concernée.

Enfin ça n'est que mon avis...
juelz86
Messages : 60
Inscription : 26 mai 2009, 05:00
Contact :

Message non lu par juelz86 » 25 juin 2009, 16:03

Hahaha. Ouais d'accord. Fallait-il alors préciser "moins exigeante en matière de formatage-voie royale-école reconnue"?

Je connais assez bien cette branche, j'y ai pas mal d'expérience et je peux affirmer que bon nombre de journalistes sportifs ne sortent absolument pas d'une formation reconnue, ni même d'un cursus purement journalisme. Ils ont souvent commencé sur le terrain, sur une radio locale, associative, une télé locale, etc...Ou simplement restés dans la boite après stage puis piges convaincantes.

Ce n'est pas dénigrer ce domaine, ce qui serait idiot puisque c'est le mien, c'est simplement présenter une réalité - pas une généralité, entendons-nous bien. Et répondre à reydecali qu'avec son bagage et une formation (une vaste blague, plutôt, paraît-il) spécialisée dans le sportif, il sera aussi bien armé que quiconque pour entrer. D'ailleurs reydecali, tu as raison, être sur Paris avec la pléthore de médias sportifs qui s'y trouvent, peut être un avantage indéniable pour accumuler de l'expérience et se forger un réseau.
Reshaf a écrit :Mais dire qu'on y rentre sans problème presque, que le formation ne compte pas, me semble un peu dénigrer tout ça.
Ca tombe parfaitement bien, ce n'est pas ce que j'ai dit.
hodum
Messages : 15
Inscription : 23 mai 2009, 19:02
Contact :

Message non lu par hodum » 25 juin 2009, 17:21

c'est vrai que la presse sportive, c'est un certain type de journalisme, une formation spécialisée est plus adaptée. et puis il est vrai qu'à Paris, il y a plus de médias sportifs que partout ailleurs...
juelz86
Messages : 60
Inscription : 26 mai 2009, 05:00
Contact :

Message non lu par juelz86 » 25 juin 2009, 17:29

La presse sportive, c'est tout simplement ce qu'on appelle de la presse spécialisée, donc moins regardante sur les gros cursus prestigieux ou reconnus que la sacro-sainte presse quotidienne nationale ou la presse plus généraliste.

A noter qu'un paquet de médias sportifs ne sont pas de presse écrite, mais télé, radio ou internet. Ce qui, je pense, donne encore un espoir de pouvoir y rentrer, par rapport à la presse écrite.
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 25 juin 2009, 20:01

Comparons ce qui est comparable. Effectivement, si on regarde la presse spécialisée dans le sport, ben oui, on trouve moins de profil "école" et plus de gens formés sur le tas.

Mais c'est vrai dans toute la presse spécialisée, pas seulement le sport : la presse spécialisée dans la cuisine, la grande distribution ou la mode canine, c'est pareil.

En revanche si on prend la presse nationale (L'équipe, les rédactions sports des grands médias généralistes, télés, radios,etc.) ou de la PQR (grand pourvoyeur d'emploi de journalistes sportifs) ou même des radios locales type Radio France (largement dominante), alors clairement non, il n'y a pas vraiment de différence de formation avec le reste des rédactions, en terme d'école, s'entend. Il y a quelques éléments formés "sur le tas", mais pas tant que ça. Bien sûr, je ne compte pas les correspondants.

Encore une fois, chacun voit midi à sa porte. J'ai côtoyé un certain nombre de rédactions nationales et régionales, et c'est ce que j'ai pu observer...
reydecali
Messages : 6
Inscription : 25 juin 2009, 11:44
Contact :

Message non lu par reydecali » 26 juin 2009, 17:30

Merci à vous pour ces réponses !
kaeak
Messages : 234
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Message non lu par kaeak » 28 juin 2009, 00:50

L'ASJ de Tours, sans expérience préalable, c'est un peu light, surtout pour être dans le sport justement, où la réactivité est essentielle... Mais avec l'IUT de Tours sur ton CV, tu es considéré comme sortant d'une formation de bien meilleure qualité que celle de l'ESJ Paris.

Pour avoir croisé de frais diplômés de cette dernière école assez récemment, je peux te dire que ça ne vaut pas le coup de dépenser pour aller là-bas. Parce qu'il est moins facile d'en tirer profit (même si, je le répète sans cesse, c'est possible et je connais des gens qui ont fait de très belles carrières en sortant de là-bas).

Si tu as le choix entre les deux, l'ASJ t'apportera un vrai plus sur le CV, un très bon réseau, des possibilités de stage sans doute plus larges. A toi ensuite de trouver de quoi te forger l'expérience qui complète "intelligemment" l'ASJ.
reydecali
Messages : 6
Inscription : 25 juin 2009, 11:44
Contact :

Message non lu par reydecali » 01 juil. 2009, 14:20

Je suis admis à Tours, ça n'arrange pas mes affaires ça... Il va falloir se poser les bonnes questions désormais. Je dois avouer que je suis bien perdu là...
samoht

Message non lu par samoht » 01 juil. 2009, 14:46

"Reydecali",

Je suis 2ème sur liste d'attente pour l'ASJ de Tours, si tu libères une place, fais le savoir !

Merci beaucoup

Th.
Ironheart59

Message non lu par Ironheart59 » 01 juil. 2009, 15:14

Entre une école reconnue et l'ESJ Paris, il n'y a pas d'hésitations à avoir...
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 01 juil. 2009, 15:30

En vieux con qui a eu — comme presque tout le monde — sa période de vache maigre : le mieux est souvent l'ennemi du bien.

Encore que là, selon les avis, le « mieux » n'en soit pas vraiment un...

Bon choix !
Répondre

Revenir à « Forum général »