Ec. de journ. moi, j'abandonne...

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
cigalette
Messages : 4
Inscription : 03 oct. 2006, 13:02
Contact :

Ec. de journ. moi, j'abandonne...

Message non lu par cigalette » 10 juil. 2007, 19:59

Voilà. C'est décidé. Je ne repasserai pas l'an prochain les concours. Les échecs successifs m'ont démoralisée. Je suis désorientée. Peux plus lire les journaux, écouter la radio, regarder la télé. Tout ce qui me passionnait me dégoûte maintenant.

Voilà j'abandonne.

Comment faites-vous pour tenir?
Elora
Messages : 61
Inscription : 05 juin 2007, 15:47
Contact :

Message non lu par Elora » 10 juil. 2007, 20:36

t'as peut etre trop forçé...t'en as passé combien cette année?
citizen
Messages : 113
Inscription : 26 janv. 2007, 11:08
Contact :

Message non lu par citizen » 10 juil. 2007, 23:47

Faut pas te décourager... soit tu peux encore les passer l'année prochaine (j'ai vu plusieurs témoignages de personnes qui finissaient par l'avoir, malgré plusieurs années d'échec), soit tu arrêtes vraiment d'en passer, mais ça ne signifie pas que c'est foutu, l'avantage du métier de journaliste c'est que tu peux passer par plein de chemins différents...
Moi-même, après un quart de siècle dans les pattes, j'ai vaguement tenté une dernière fois les concours cette année (et encore ratés), mais je m'étais déjà fait une raison, je ferai sans, il faut juste trouver la motivation en soi ! ;)
Courage, je suis sûre que tu vas trouver ta voie...
maanolia
Messages : 50
Inscription : 29 juin 2006, 13:31
Contact :

Message non lu par maanolia » 11 juil. 2007, 01:12

Très cher toi,

Je comprends ô combien ton ras-le-bol, ta lassitude et ta tristesse.

Le système à la française veut (mais ça va changer), que pour exercer tel métier, il faut tel diplôme et tel réseau. Pour moi, tout ça, c'est du caca en barres... ça incite les jeunes à obtenir des diplômes, non pas pour ce que ça leur apporte comme connaissances et compétences, mais pour la ligne "Ecole" sur le CV.

Je ne suis pas en train de dire que les grandes écoles n'apportent rien, attention. Mais je dis seulement qu'on se trompe de logique, et que cette logique est malheureusement fatale à beaucoup de gens, notamment ceux qui ont une vocation et du talent, et qui sont pas des bêtes à concours!!

Dis-toi une seule chose, c'est que ce n'est pas l'école qui fait le journaliste, maisle contraire: c'est le journaliste qui fait l'école. Forme toi autrement, en évitant les pièges du métier, fais des stages, des piges, va étudier à l'étranger, ou dans une filière que tu kiffes, fais toi un bagage original qui correspond à ta personnalité. Fais ce que tu aimes, et fais le bien, avec sincérité et implication.

Laisse un bon souvenir partout où tu passes, oublie ces conneries de corporatisme... Et si ce métier est pour toi une passion, tu sauras le communiquer comme il se doit.

Le talent ne s'apprend pas, il se révèle et s'entretient.

Pour plus d'infos sur pourquoi je pense comme ça: "mp" ou mon blog.

Gros bisous, la meuf qui a dépassé tout ça, et qui s'en porte pas plus mal :)
BOUSSICOT
Messages : 369
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 11 juil. 2007, 07:42

cette logique est malheureusement fatale à beaucoup de gens, notamment ceux qui ont une vocation et du talent, et qui sont pas des bêtes à concours!!

Ne t'inquiete pas pour eux...ils trouveront leur place dans la mélée sans passer par les vestiaires, comme les autres moutons. :)
amandecherie
Messages : 1
Inscription : 11 juil. 2007, 09:16
Contact :

Message non lu par amandecherie » 11 juil. 2007, 09:19

Je comprends cette lassitude...
C'était la première fois que je passais les écoles, et j'ai réussi 3 écrits sur les 4 écoles que j'ai passées...
Mes oraux ont été désastreux, et c'est rageant de voir qu'il y a une telle différence entre mon niveau à l'écrit et celui à l'oral.
ça me déprime et en ce moment, overdose d'infos, je ne peux plus m'approcher un journal, d'une radio ou du JT... C'est déjà difficile de rester motivé(e) pendant 1 an, alors sur plusieurs années...!
Elo59
Messages : 6
Inscription : 20 juin 2007, 18:18
Contact :

ne pas se démotiver

Message non lu par Elo59 » 11 juil. 2007, 10:23

Si ça peut te rassurer, faire les meilleures écoles ne garantit pas un emploi à la sortie, loin de là.

En fait, tout dépend de la motivation, car certaines "bêtes à concours", qui ne se bougent pas trop une fois dans l école, n auront pas plus de chances que toi d obtenir un emploi à la sortie.

Tout ce qui compte, c est le réseau. Si tu as de la famille bien placée dans les médias, ton avenir est assuré!!! (c'est malheureux mais tellement vrai...)
Angus
Messages : 11
Inscription : 10 juil. 2007, 17:04
Contact :

Message non lu par Angus » 11 juil. 2007, 10:39

Elo, le coup de la famille, je ne sais pas si ça rassure grand monde sur son avenir dans la profession...
je suis d'accord avec les avis exprimés ici, tout est question de motivation et d'expériences réussies
je comprends parfaitement ta déception, elle est normale. Je suis passé par les concours l'année dernière, cette année aussi. J'ai 24 ans, et déjà un diplôme d'IEP en poche, mais avec aucun stage dans le métier, impossible de prétendre à quoi que ce soit... cette année j'ai fait un stage au Dauphiné Libéré, à Grenoble. Inutile de te dire que je n'ai pas bossé dans le service que j'aurais souhaité... mais au bout de quelques semaines, et encore plus au bout d'un mois ou deux, quand les gens qui t'emploient réalisent que tu fais du bon boulot, et que tu vas au devant du travail parce que tu en veux, beaucoup de choses se mettent à changer. Un jour mon boss m'a dit en réunion qu'en cas de nouvel échec à mes concours, il acceptait de me faire entrer au journal en CDD... Mes concours repassés, j'ai déjà une admission, à l'IFP, en attendant de passer les oraux de l'ESJ. Quoi qu'il arrive, je serai donc dans le circuit universtaire encore deux ans, mais à la sortie les mêmes problèmes vont recommencer : le tout n'est pas forcément d'avoir le CV, mais de faire savoir à la terre entière que tu veux bosser, et que tu seras patiente mais déterminée. Dans ma position c'est peut-être facile de parler, mais la seule chose que je peux te dire, c'est qu'un nouvel échec cette année n'aurait pas mis fin à mon envie d'écrire. La meilleure chose que je puisse te conseiller, c'est de te chercher un stage de quelques mois dans la PQR, puis pourquoi pas préparer un long voyage à l'étranger. Les gens bien se rencontrent partout, il suffit de bien chercher.
Courage, dans ce métier faut rien lâcher.
Sheena
Messages : 35
Inscription : 04 juil. 2007, 11:36
Contact :

Message non lu par Sheena » 11 juil. 2007, 11:10

Je suis d'accord avec ce qui a été dit avant.
Une école n'est pas le seul moyen pour faire une carrière dans le journalisme.

Durant mon entretien de motivation de l'EJT, c'est le son de cloche que j'ai eu. C'est la prof elle-même qui m'a motivée : "fais des stages, écris, propose des trucs, lance-toi ! les études, ça suffit ! allez !"...
Elle m'a dit que l'école, ça aide bien sûr pour la formation, amis surtout pour établir des réseaux, remplir son carnet d'adresse... "Donc commence à les créer maintenant tes réseaux, n'aies pas peur, que tu prennes des vents maintenant ou après une école, c'est pareil, alors autant que ce soit tout de suite ! T'as assez fait d'études! "
Bon, finalement, devant mon jeune age (20 ans), elle s'est excusée et m'a "autorisée" à continuer mes études, mais elle m'a interdit de travailler cet été pour faire des stages à la place.
Même si cet entretien m'a remuée et laissée perplexe (surtout à propos de la note qu'ils allaient me mettre...), je pense qu'elle avait complètement raison.

Je commence dans quelques jours un stage d'un mois en PQR. On verra ce que ça donne, mais école ou pas école, je compte bien essayer de "squatter" ce journal" !

Je pense qu'il ne faut pas se décourager, les concours sont très difficiles, certaines épreuves aberrantes (comme si la plupart des journalistes connaissaient les réponses de TOUTES les questions tordues de culture G ou actu qu'on nous pose!), et le tri est impitoyable.

Donc, si tu renonces aux concours, ne renonce pas à écrire, tente de faire des stages, commence par des journaux associatifs ou en PQR.
N'abandonne pas !
Melsilv

Message non lu par Melsilv » 11 juil. 2007, 11:58

Je suis totalement d'accord avec vous.

Je suis sur deux listes d'attente pour les écoles de journalisme, et franchement je suis dégoutée, parce que moi aussi ce sont les oraux qui m'ont coulée, j'ai l'impression qu'il suffit d'avoir du bagou, et que l'expérience a vraiment peu d'importance.

Bref tout ca pour en venir au fait, que les écoles c'est bien certes, mais moi je pense que c'est râpé pour moi cette année. Mais voilà qu'on me propose en emploi de journaliste papier pour 2 hebdo, et journaliste-web pour les 2 sites associés à ces hebdos...

Dans ce métier il faut la niak, c'est bien joli les écoles mais bon, leur sélection me parait tellement incensée que je préfère encore me démerder seule...
Sangee
Messages : 1
Inscription : 07 juil. 2007, 12:11
Contact :

Message non lu par Sangee » 11 juil. 2007, 13:46

Je n'ai pas tenté les concours des grandes écoles cette année, mais je voulais juste vous remercier pour vos témoignages très motivants. Cela fait plaisir de lire des personnes qui ont la 'niack' et qui s'accrochent. Bravo pour votre persévérance.

Et courage à toi, cigalette ;)
votrung
Messages : 21
Inscription : 07 mars 2007, 10:07
Contact :

Message non lu par votrung » 11 juil. 2007, 13:59

L'école c'est bien pour raccourcir les étapes et éviter certaines erreurs. Mais on peut devenir journaliste (et réussir) en autodidacte et à force de travail, de persévérance. N'ayez pas peur !!! :D
cigalette
Messages : 4
Inscription : 03 oct. 2006, 13:02
Contact :

Message non lu par cigalette » 11 juil. 2007, 15:05

Salut,

Merci pour vos réponses! J'ai repris un peu du poil de la bête depuis. :D

Je suis sûre, Elo59, tu as rassuré beaucoup de monde :wink: je pense, pour ma part, à renier ma famille (elle ne connaît rien au monde des médias :wink: et donc m'est inutile).

Non, plus sérieusement, il faut REPASSER les concours (c'était ma première tentative, et au fond, je sais que je n'ai pas assez bossé: avec un cursus universitaire en même temps, c'est un peu dur...).
BOUSSICOT
Messages : 369
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 12 juil. 2007, 08:16

que tu sois saturé suite à tes revisions se comprend...mais de là à tout laisser tomber, cela dénote une faible motivation de ta part peu compatible avec ce dur métier.

dis toi bien que le metier de journaliste n'est pas un long fleuve tranquille...
et que de nombreuses galeres t'attendent. Seuls les plus motivés resistent !
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 12 juil. 2007, 08:30

je rejoins boussicot
baisser les bras après un échec, c'est pas franchement un gage de motivation pour lé métier...

après, je te comprends tout a fait. overdose de boulot, etc...
prends de l'air durant 2/3 mois au moins niveau concours. Recharge tes batteries.
Et reviens au combat l'an prochain !

Ca ne s'oppose pas a une recherche de piges,de stages d'ailleurs !
par ailleurs, contrairement au discours tenu par d'autres, faut etre réaliste, le nombre de journalistes autodidactes e tnon sortis des écoles est en régression chaque année...

Ca veut pas dire que c'est impossible de faire son trou, mais faut s'attendre la aussi à des échecs ( et vu ta réaction a celui vis a vis des concours, ca risque d'etre dur pour toi... )
En plus ca dépend ou tu veux bosser...
Moi je sais qu'il ne faut pas que j'y compte a rentrer la ou je veux sans école; tous els recrutements se font sur les stagiaires...
et quand je dis tous, c'est vraiment tous...

allez, courage !
prends de l'air
reviens au combat l'an prochain pour els concours
et commence a chercher du boulot

je te souhaite bonne chance !
Répondre

Revenir à « Forum général »