fbpx
Categorynet.com • Sortir d'une école non reconnue est-il vraiment une tare???
Page 1 sur 2

Sortir d'une école non reconnue est-il vraiment une tare???

Publié : 27 juil. 2005, 20:17
par crobinault
Bonjour tout le monde!

Voilà, étudiante et en train de me préparer à me jeter sur le marché du travail l'an prochain, je suis limite en train de déprimer!
Chaque fois que je rencontre un journaliste, celui-ci me dit clairement que je n'ai quasiment aucune chance de trouver du travail puisque je fais une école non reconnue par l'étatet donc par la profession...Dois-je croire ces personnes ou puis-je encore espérer?
Car parfois, le discours est tout autre et certains du métier disent que c'est notre patte qui fait la différence et non notre provenance...

Qu'en pensez-vous? Etes-vous dans mon cas et vous en sortez-vous?
Au fait, si quelqu'un veut m'embaucher dans un an, je compte m'installer dans le Sud-Ouest... :wink:

Publié : 27 juil. 2005, 20:20
par hugues17
Ce sont des blaireaux !

Tout est difficile par essence dans le milieu du travail. Dire que tu n'as aucune chance est une preuve de non intelligence. Preuve que l'intelligence ne s'apprend pas dans ces écoles soit disant reconnues...

Courage, bonne chance et n'hésite pas à dire à cette personne qu'elle s'était plantée le jour où tu recevras ta première fiche de paie avec comme intitulé "journaliste" :wink:

courage!

Publié : 28 juil. 2005, 09:37
par Annee
n'importe quoi!!!
je sors d'une école non reconnue, et l'important c'est la formation dispensée!!! J'y ai fait un stage en avril 2004, ils m'ont gardé comme pigiste tout au long de l'année. En mai, ils ont créé un nouveau mag et j'y suis pigiste régulière aussi. Le top, c'est qu'ils lancent un nouveau mag et qu'ils m'ont proposé la rédaction en chef (bon, c'est pas le tout, faut encore voir comment je m'en sortirais! lol)!!!
J'ai fait un remplacament dans un autre mag, j'y suis restée comme pigiste, avec recommandation de ma RC pour un autre mag.
J'ai demandé en février pour faire des remplacements en PQR, et ils m'ont appelé une semaine après pour faire des remplacements. Depuis fin mars j'ai dû arrêter une semaine (plus un mois pour le nouveau mag)
Je ne sais pas quels journalistes tu as rencontré pour qu'ils te disent ça! C'est vrai que sortir d'une école reconnue ça aide, car la qualité de la formation tient dans le nom de l'école. Si tu sors de l'ESJ, on sait quelle formation tu as reçue, et qu'elle était de qualité. Sinon, c'est à toi de le prouver. Journaliste, c'est pas comme avocat ou docteur: tu ne l'es pas parce que tu as tel formation et tel diplôme, mais parce que tu exerces ce métier. Si tu aimes et que tu es motivée, je ne vois pas pourquoi tu serais moins bonne que les autres! Il y a beaucoup de vieux de la vieille qui ont appris leur métier sur le tas. La meilleure des formations: rien ne remplace l'expérience, et je crois que c'est encore plus vrai chez nous. Tout le monde sait que l'école prépare juste à ce métier, et que le mieux pour apprendre c'est de faire. On s'en est tous rendus compte durant nos stages je pense!
Ce qui aide aussi, c'est la cooptation: oh, toi aussi tu es de l'ESJ!!! Et les stages et les contacts que tu peux t'y faire.
Perso, je suis de la première promo de mon école non reconnue, et nous sommes une majorité à avoir du boulot, dont pas mal de CDI. Donc laisse pas tomber!
Au fait, t'es à quelle école?

plutôt

Publié : 28 juil. 2005, 10:56
par Annee
je sais pas pour les autres, mais la mienne oui. (je sais plus combien, mais c'est pas donné. Sans compter que c'est à Paris: transport, logement...) Avantage: c'est en un an (car elle accepte qu'à bac +3 ou 4)

Merci annee.

Publié : 28 juil. 2005, 11:06
par crobinault
Je sais tout ça et j'aime ce que je fais et je ne perds pas pied car il ne faut pas mais c'est vrai que je crois avoir envie d eme rassurer en ayant des témoignages de gens dans mon cas qui ont trouvé du travail
Mon école c'était l'IICP dans le 11è et toi? Mais ça fait combien de temps que tu as ce boulot car ils disent tous que ce qui était bon y'a 10 ans et MêME ya 2 ans, n'est plus valable aujourd'hui!
Tu travailles pour quel style de mag? dans quelle région tu es qui recrute autant quand tu as les qualités?
lol

Re: plutôt

Publié : 01 août 2005, 16:31
par zora
Annee a écrit :je sais pas pour les autres, mais la mienne oui. (je sais plus combien, mais c'est pas donné. Sans compter que c'est à Paris: transport, logement...) Avantage: c'est en un an (car elle accepte qu'à bac +3 ou 4)
Bonjour,

Moi aussi ton école m'intéresse. Ont-ils un site internet ? Quand tu dis qu'ils acceptent les bac + 3 et + 4, cela comprend-il les cursus scientifiques ?

Merci pour ta réponse.

Publié : 01 août 2005, 20:10
par patrice2aA
Moi je viens de l'ecole de Nice "Nouvelles" :wink:

Non reconnue par l'Etat et j ai un boulot a plein temps donc ne l ecoutes pas!!!

nouvelles

Publié : 05 août 2005, 16:07
par meloslow
mais elle est reconnue par l'état nouvelles , depuis 95. pourquoi tu dis qu'elle est pas reconnue?

Re: plutôt

Publié : 06 août 2005, 11:23
par clemencehoud
zora a écrit :
Annee a écrit :je sais pas pour les autres, mais la mienne oui. (je sais plus combien, mais c'est pas donné. Sans compter que c'est à Paris: transport, logement...) Avantage: c'est en un an (car elle accepte qu'à bac +3 ou 4)
Bonjour,

Moi aussi ton école m'intéresse. Ont-ils un site internet ? Quand tu dis qu'ils acceptent les bac + 3 et + 4, cela comprend-il les cursus scientifiques ?

Merci pour ta réponse.
J'ai fait la même école qu'Annee, c'est l'IFJ (anciennement Faco). J'en suis sortie il y a un an, j'ai enchaîné aussitôt sur un CDD, suivi d'autres CDD, avant de signer un CDI le 2 juin dernier. Et on ne m'a jamais fait de remarque sur mon école, pas encore reconnue. Ce qui compte, c'est d'être motivée, d'avoir des idées, et de ne pas avoir peur de bosser beaucoup.

Publié : 06 août 2005, 13:34
par cancaline
En fait...tout dépend du média que tu souhaites intégrer. Très difficile d'intégrer Radio France, RTL, Europe 1, ou France Televisions sans école reconnue...Je pense qu'il en est de même pour les grands quotidiens type le Monde, Libé, le Figaro...C'est bien dommage, mais dans ces cas là l'école est un passeport indispensable, qui garantit que le diplomé va être efficace immédiatement. Et éventuellement faire taire son esprit critique ou sa singularité (cf les petits soldats du journalisme)
Pour le reste, avec du temps et de la débrouillardise, il est bien sûr possible de faire du journalisme ailleurs...tant mieux !
Bien à vous,

Cancâline

Re: nouvelles

Publié : 08 août 2005, 10:02
par patrice2aA
meloslow a écrit :mais elle est reconnue par l'état nouvelles , depuis 95. pourquoi tu dis qu'elle est pas reconnue?
Autant pour moi : elle est reconnue par l'Etat mais elle ne fait pas partie des 9 écoles reconnues par la Profession. :wink:

Publié : 08 août 2005, 10:27
par clemencehoud
cancaline a écrit :En fait...tout dépend du média que tu souhaites intégrer. Très difficile d'intégrer Radio France, RTL, Europe 1, ou France Televisions sans école reconnue...Je pense qu'il en est de même pour les grands quotidiens type le Monde, Libé, le Figaro...
C'est très difficile tout court d'intégrer les "grands" médias, même avec une école reconnue. Es-tu au courant que le Monde vient de licencier un nombre important de journalistes? Une chose est sûre, c'est que les grands médias ont des conventions avec des écoles reconnues pour les stages. Et c'est vrai que c'est très difficile d'obtenir un stage intéressant dans un quotidien, une radio, ou une télé nationaux quand on ne sort pas d'une de ces écoles. Mais pour trouver du boulot, je crois que la galère est la même pour tous. Les titres "prestigieux" ne recutent pas, car ils sont en crise comme presque tout le monde.
Pour l'anecdote : j'ai rencontré une ancienne élève de l'ESJ de Lille. Sortant d'une telle école, elle refuse tous les postes qui ne lui semblent pas assez bien pour sa formation. Et elle regarde un peu de haut mon CDI dans un hebdo de province. Elle en est sûre, son avenir est dans un des titres que tu as cité plus haut... Moyennant quoi, elle laisse passer toutes les occasions de se mettre le pied à l'étrier. Et pendant que je fais des reportages, que je cours les faits-divers, et que j'écris trois papiers par jours, elle vit du RMI. Comme quoi, avoir fait une école reconnue peut être un handicap.
C'est vrai, une bonne partie de la presse est en crise et le recrutement peu important. Mais il y a du boulot pour ceux, ayant fait une école reconnue ou pas, qui acceptent de dépasser le périphérique et d'écrire dans des journaux peu connus.

L'important c'est la vocation

Publié : 08 août 2005, 16:45
par tiltou
Il n'y a pas besoin d'aller suivre des cours dans une école quelconque pour être un bon journaliste. C'est un métier qui s'apprend sur le terrain avec de la volonté et de la passion.
Une personne motivée trouvera toujours du boulot à condition bien sur de ne pas solliciter un emploi de fonctionnaire bien planqué

Re: nouvelles

Publié : 08 août 2005, 19:19
par marieln
Autant pour moi : elle est reconnue par l'Etat mais elle ne fait pas partie des 9 écoles reconnues par la Profession. :wink:[/quote]

Pour info : maintenant il y a 11 écoles reconnues par la profession (les 9 + IUP Grenoble et IUT Lannion) et aussi le DESS Journalisme à l'IFP (Paris 2)

re

Publié : 09 août 2005, 09:31
par proxy
Bjr,
Les écoles reconnues ont déja leurs entrées via par voie royale dans certains mags et autres médias.

Pour une école non reconnue, il faut que tu fasses ton "trou" tout seul à la force de tes bras :P
Bon courage
proxy
http://infosnews.blogspot.com/