Comment devient t'on DA

Questions et débats sur la PAO et la mise en page : quel logiciel utiliser pour la mise en page d'un magazine ? Trucs et astuces pour XPress ? Pistes pour trouver un emploi dans la PAO, ...
michael/PARIS

Comment devient t'on DA

Message non lu par michael/PARIS » 24 sept. 2003, 14:37

Bonjour, je découvre votre site et forum, et j'en profite pour vous demander votre avis.

Je suis en train de me remettre au graphisme que j'ai quitté pendant deux ans pour raisons professionnelles, et je suis aujourd'hui décidé à bosser pour la presse magazine, alors que je travaillais à l'origine plus pour du web.

J'ai donc décidé d'apprendre X-press, dont je connais le principe, mais que je ne connais pas à fond. J'ai lu un sujet là-dessus dans ce forum et je me suis moi-même inscrit aux cours du soir de la mairie de Paris.

Je crois ne pas être le seul..., je suis sur liste d'attente. :(

J'ai cherché sur internet des infos sur le métier spécifique de DA presse, mais je n'ai pas trouvé grand chose.
Concernant les formations, j'en ai trouvé une au Greta, mais qui n'est pas financée pour les demandeurs d'emploi, ce que je suis actuellement, et qui coûte une fortune.

J'imagine que la réponse la plus évidente c'est d'apprendre sur le tas, de faire des stages...mais ce n'est pas si simple, car je ne peux avoir de convention.

Je pense avoir les acquis nécessaires pour être assistant DA (j'ai un BTS d'infographie-multimédia en poche et un peu d'expérience), ce qui me mettrait sur les rails, mais est-ce un poste reconnu dans la presse?

Enfin, je voudrais savoir ce que pensent les intérressés de ce métier : responsabilités, charge de travail, qualité de travail, type de relation avec les autres métiers de la presse, comment voient-ils ce métier évoluer...

Je suis preneur de conseils ou de témoignages si quelques-uns d'entre-vous sont DA ou en connaissent.

Merci d'éclairer ma lanterne,
michael
Avatar de l’utilisateur
DBardel
Messages : 142
Inscription : 10 mars 2003, 23:53
Localisation : 31
Contact :

Message non lu par DBardel » 25 sept. 2003, 00:18

J'ai beau chercher, mais je ne vois pas ce que veut dire "DA" (à part "oui" en russe...)
Je crois deviner que tu veux faire de la mise en page pour la presse magazine. Dans ce cas, pourquoi ne pas essayer un contrat d'apprentissage en alternance ?
Essaie de voir du côté du CFPJ. Si tu n'y trouves rien d'intéressant, creuse du côté de l'Afpa.
Apparemment, tu as une bonne orthographe (une seule faute dans ton post) : c'est un argument que tu peux valoriser dans ta recherche. Un maquettiste capable de voir les fautes, ce n'est pas aussi fréquent que ça... et ça peut commencer à ressembler à un secrétaire de rédaction (SR).
Puisque tu demandes quelle peut être l'évolution du métier de "DA", et si c'est bien ce que je crois avoir compris, je pense, et bien que je m'en désole, que la mise en page et le secrétariat de rédaction ne feront bientôt plus qu'un. Nombre de magazines ont un ou plusieurs maquettistes, et se passent de SR. Pire (ou mieux, tout dépend de quel côté on se place), on trouve souvent dans l'ours des SR qui sont en fait des monteurs PAO. Il y a confusion des genres. Le problème, de mon point de vue, c'est que cette situation est en grande partie responsable de la multiplication des fautes.
Donc, si tu peux faire de la mise en page ET te prévaloir d'une bonne orthographe (et, cerise sur le gâteau, d'une bonne connaissance des règles typographiques, qui ne sont vraiment pas compliquées à apprendre), tu peux avoir ta chance sur le marché du travail.

-----edit après une fulgurance dans mon neurone-----

Directeur artistique ? C'est ça ? C'est ce qu'on trouve dans les magazines "haut de gamme", où le graphisme tient une place prépondérante ? Il me semble qu'il faut avoir fait les Beaux-arts, non ? Ou du moins qu'il faut produire un book avec tes réalisations personnelles (dessins, photo, maquettes...) pour convaincre que tu peux apporter quelque chose, que tu es un créatif, etc.
Tu peux peut-être commencer par chercher quelque chose dans une agence de communication, parce que j'ai l'impression que, dans la presse, c'est loin d'être évident. Par contre, de nombreuses agences de com' créent des maquettes de magazines.
Ça ne change pas grand chose à ce que j'ai écrit précédemment, au sujet des fautes et du fait que si les dernières fautes (au mieux) sont dépistées au moment de la mise en page, c'est un plus...

DB_ki_percute_avec_trois_trains-de_retard
michael/PARIS

Message non lu par michael/PARIS » 25 sept. 2003, 09:40

Euh ... oui je suis désolé, je voulais parler de Directeur artistique, c'est à dire la personne qui a en charge la ligne graphique (maquette, typos...) d'un journal ou d'un magazine et qui choisit les photos, illustrations...

C'est un métier qui j'en suis sur demande une connaissance très spécifique de la presse et de son fonctionnement, que n'a pas le "simple" graphiste, sans oublier une pratique irréprochable de la typo.

C'est pourquoi je cherche des infos !

Pour ceux que ça intéresse, consultez les différents travaux d'un Super DA : www.frostdesign.co.uk

PS : j'ai du chercher moi aussi pour comprendre ce qu'est un SR... 1 partout !!! :)
Duc
Messages : 231
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

comment devient-on DA

Message non lu par Duc » 25 sept. 2003, 12:40

La formation la plus courante c'est art déco ou beaux-arts, regarde du côté de ces écoles, toutes ont des options visant à former des DA, mais plutôt orientés com'. Comme tu as déjà un bts, évite les structures privées qui inondent le marche d'infographistes plus ou moins bien formés.

L'idéal, puisque tu as les bases, ce serait de t'acoquiner avec un DA qui t'apprenne les ficelles du métier. Mais ne te contente pas de notions approximatives d'Xpress : faut vraiment maîtriser l'ensemble des logiciels : Phtoshop, InDesign, Illustrator...[/u]
Bianca
Messages : 749
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 25 sept. 2003, 12:41

Bonjour,
je pense qu'avant de se dire DA, il faut devenir un bon maquettiste. Si tu ne connais pas XPress, je ne vois pas comment tu pourrais te décréter DA avec des cours du soir.
Souvent les DA sont d'anciens maquettistes promus, ou alors free-lance, mais là, mieux vaut avoir tout l'attirail chez soi, avec G4 minimum, et Illustrator-Photoshop (logiciels que tu dois impérativement maîtriser et plutôt à fond) et XPress bien entendu. Bref, tout est dans la pratique et la durée, on ne devient pas DA en sortant d'une formation (même si ça doit exister, mais sans doute pour des gens ayant déjà une certaine expérience...). Par contre, on peut devenir maquettiste en sortant de formation.
Les formations étant difficiles à trouver, je te conseille de te munir au moins des logiciels nécessaires chez toi (dans les premiers temps, un simple iMac avec les trois logiciels suffit), et ce ne sera là qu'un début. Ensuite, tu bidouilles, tu fais des essais, ou bien tu prends des cours avec des gens que tu trouveras sans doute sur ce forum, et qui te seront certainement plus utiles que la Mairie de Paris.
Bref, je suis un peu pessimiste mais franchement, viser le niveau de DA quand on ne connaît pas à fond XPress et Photoshop et qu'on n'a pas d'expérience dans le domaine de la presse (où tu veux te lancer), je ne vois vraiment pas... Par contre, si tu souhaites te lancer dans la maquette, tu as sans doute plus de possibilités et de chances de travailler. Fais-toi un nom, un book, et après, peut-être à toi la gloire et la direction artistique !
J'espère quand même t'avoir éclairé.

SR : secrétaire de rédaction. :wink:
Avatar de l’utilisateur
DBardel
Messages : 142
Inscription : 10 mars 2003, 23:53
Localisation : 31
Contact :

Message non lu par DBardel » 25 sept. 2003, 12:50

michael/PARIS a écrit : PS : j'ai du chercher moi aussi pour comprendre ce qu'est un SR... 1 partout !!! :)
Tatatatatata ! C'est de la mauvaise foi, ça ! :wink:
J'avais écrit : "et ça peut commencer à ressembler à un secrétaire de rédaction (SR). "
Donc le point il est pour moi... :lol:
michael/PARIS

Message non lu par michael/PARIS » 25 sept. 2003, 18:54

Merci beaucoup pour ces observations.

Elles réunissent de bonnes idées de départ.

Je pense moi aussi comme le dit Duc, que le meilleur moyen d'acquérir une bonne connaissance du métier est de "m'acoquiner avec un DA" afin de découvrir toutes ses ficelles, comme un forgeron apprendrait à un apprenti forgeron.
C'est aussi enrichissant humainement, et puis cela permet de voir tous les aspects du métier, dans la pratique.
Reste à trouver, que dis-je gagner ma place auprès d'un maître.
Je suis évidemment d'accord avec le fait qu'il est impératif de connaître Xpress, concernant les deux autres, je les connais pas trop mal, je les pratique depuis 5 ans.

Concernant ce que dit Bianca, je vais aussi dans son sens, ceci dit, quand je parle de direction artistique, ce n'est pas un vieux fantasme ou un truc chouette à dire aux filles "et toi, qu'est-ce tu fais dans la vie", j'ai cru comprendre que cela correspond à un métier précis.

Je vois très souvent accolé au mot maquettiste, le mot exécutant, qui me fait un peu froid dans le dos...(moi je veux pas qu'on m'exécute, ni exécuter personne).
Ceci dit, un créatif doit aussi parfaitement maîtriser la technique s'il veut atteindre ce rang de DA, j'en suis bien conscient.
Je ne dis pas que je vais être DA en sortant de cours du soir, loin de moi cette idée...Je pense qu’il est nécessaire d’avoir de l’expérience.

Je voulais simplement avoir des conseils ou témoignages de ceux qui le sont.

Pour finir, les hasards de la vie ont fait que j'en ai rencontré un ce matin (un très bon graphiste, qui a créé des magazines, tels que Magic!).
Je lui ai expliqué mes lacunes en Xpress, il m'a répondu que le plus important n'était pas la technique mais la sensibilité.
Eternel débat.
Bref cela m'a tout de même rassuré (je suis un garçon très sensible), je lui ai demandé s'il n'avait pas besoin d'un stagiaire, il m'a répondu que pour le moment c'est assez "plat", mais pourquoi pas dès qu'il aura plus de boulot.

Ca c'est sur du boulot y en a pas trop en ce moment.
Je croise les doigts.
En attendant je « bidouille », mes travaux sont visibles sur mon site (en construction) www.rgb-mix.com

Pour finir, Je rend le point à Dbardel, c’est sur un autre post, le premier que j’ai lu, que je suis resté interloqué devant SR.

Michael

"Every master begins by first being an amateur"
Bianca
Messages : 749
Inscription : 17 sept. 2002, 20:12
Localisation : 44 (L.A.)
Contact :

Message non lu par Bianca » 25 sept. 2003, 19:11

Sensibilité, sensibilité…, OK, mais si tu ne maîtrises pas à fond les 3 logiciels, inutile de persévérer... C'est bien des paroles de DA ça ! :wink:
Quant au maquettiste, il n'est pas forcément exécutant, je comprends ce qui te rebute dans le fait de couler du texte dans des blocs, rien de fantasmant là-dedans, mais j'ai moi-même travaillé avec des maquettistes qui faisait ET de l'exé (comme on dit) ET de la créa (comme on dit). Je pense que si tu es capable de faire évoluer une maquette déjà existante, en apportant tes petits plus, tu es plutôt bien parti. Effectivement, avoir une sensibilité à la maquette, avoir du goût, comprendre les désirs de chacun, savoir les traduire en terme de maquette, savoir créer une maquette en fonction de son rédactionnel et la penser de manière intelligente (en pensant aux SR par exemple !!), tout cela est très important, mais un DA qui travaille bien et rapidement (et qui donc maîtrise bien les outils) est quand même à la "demi-base" de tout...
Ceci dit, tu peux devenir très rapide et très compétent sur ces trois logiciels en très peu de temps, puisque tout est question de pratique et que tu peux t'entraîner chez toi. J'en ai vu des DA qui ne savaient même pas ce qu'était une ligne de base ou un repère ! Et après, c'est qui qui s'emm... à tout bien recaler comme il faut les fantaisies créatrices du DA-je-suis-un-artiste ??? Le SR !!!! Et une maquette pas calée, moi, ça me donne des frissons. Même si pas un lecteur ne le voit, moi, si !!! :lol:
Bonne chance en tout cas !
Duc
Messages : 231
Inscription : 16 juin 2003, 18:03
Localisation : ailleurs, forcément
Contact :

Comment devient-on DA

Message non lu par Duc » 26 sept. 2003, 11:59

Bianca, à mon avis tu te focalises trop sur l'intitulé complet des initiales DA. Ce n'est qu'une appellation couramment acceptée, même si "maquettiste" est plus expressif quant à la réalité de la fonction ou du métier.
J'ai pris le temps de jeter un œil sur le site de Michael et j'ai été agréablement surpris. Il est sans dout trop modeste lorsqu'il parle de débutant. Nombreux sont les DA autoproclamés, incapables de faire preuve de la même créativité. Alors pour un débutant, c'est déjà bien : la technique, ça s'acquiert!
michael/PARIS

Message non lu par michael/PARIS » 26 sept. 2003, 19:51

J'adore les beaux livres et les beaux magazines, j'aime la typographie, et je me suis dit que ce métier là pourrait me rendre heureux, c'est quand même un rêve d'aller au boulot avec le sourire...

Quel que soit mon niveau technique ou créatif, j'ai énormément besoin d'être rassuré concernant mes capacités et le clairvoyance de mon orientation dans ce domaine.

C'est pourquoi je remercie Duc d'avoir pris le temps de consulter mon site, je le remercie pour ses bons conseils et ces compliments qui me font chaud au cœur et qui me poussent vers la lumière.

michael.

Merci aux autres aussi évidemment.
L'avantage avec un forum de journaliste c'est que les gens sont plutôt cultivés et savent écrire. et lire.
Journaliste aussi ça doit être un beau métier.
Pauline

Message non lu par Pauline » 29 sept. 2003, 15:13

Bonjour Michael,

Je comprends ce que tu ressens, tu as envie d'être rassuré car débuter n'est pas une chose facile surtout quand on ne te donne pas ta chance. Mon conseil serait de réinscrire à la Fac juste histoire de pouvoir avoir une convention de stage. Mais les stages ne rapportent que sur le plan de l'expérience et niveau financier c'est juste. Je ne sais pas l'âge que tu as et si tu peux te permettre cela...
Je voulais te dire aussi que suite au message de Duc je suis allée voir ton site et je suis du même avis que lui: tu vaut quelque chose, ton graphisme est bon alors lance toi, c'est juste un mauvais moment à passer. Et puis, petite stagiaire que je suis, je le vis bien car je me dis qu'il me reste beaucoup de chemin à gravir et que j'ai beaucoup de temps devant moi. L'ascension express ne m'a jamais tentée.
Bon courage et crois en toi afin de pouvoir arriver à faire un métier qui te tienne à coeur. :P
Pauline
michael/PARIS

Message non lu par michael/PARIS » 29 sept. 2003, 18:34

Merci Pauline,
merci d'avoir consulté mon site et pour tes encouragements. J'ai maintenant 32 ans, encore un peu une âme d'enfant, c'est pourquoi j'ai 100 fois changé de métier : ingé son, photographe, graphiste, régisseur pour festivals de cinéma.
Tous ces changements sont un luxe et je paye aujourd'hui le prix de cet instabilité.
Comme le dit le vieil adage, pierre qui roule n'amasse pas mousse.
Je ne regrette rien, je pense que la vie est faite pour découvrir beaucoup de choses, et toutes ces expériences m'ont enrichi humainement.
Il est grand temps aujourd'hui de me fixer sur quelque chose car je ne sais plus aujourd'hui quelles sont réellement mes compétences et j'ai décidé que ce serait celui de graphiste car il me permet d'être sans cesse dans l'exploration, la créativité, la recherche et tout çà, c'est bon pour le cerveau et c'est gratifiant.
Mais ce n'est pas donné à tout le monde, je crois qu'il faut être talentueux, le marché du travail est vraiment saturé, seuls s'en sortent les meilleurs.
C'est partout pareil...
Je vais essayer de faire un stage qui ne nécessite pas de convention, car je n'ai pas envie de perdre temps, argent et patience par une inscription à la fac, uniquement pour avoir un bout de papier.
Que la force soit avec nous !!!
michael
michael/PARIS

Message non lu par michael/PARIS » 29 sept. 2003, 21:03

Oups, pour le coup, j'aurais du me relire... veuillez pardonner fautes et répétitions. :oops:
Pauline

Pas qu'un bout de papier

Message non lu par Pauline » 01 oct. 2003, 20:45

Salut Michael,

Je réponds à ton post car il faut absolument que tu t'inscrives à la fac pendant qu'il est encore temps, c'est la rentrée, tu tombes bien! Je peux te dire que pour avoir cherché mon stage depuis 4 mois, j'en ai écumé des sites d'offres de stages (kapstages, iquesta...) personne ne te prends sans convention. Ce n'est pas qu'un bout de papier, c'est une garantie pour l'employeur que si tu as un accident de travail tu es couvert et qu'il n'aura pas de problème. Enfin c'est ce qu'il me semble mais si tu arrives à trouver un stage non conventionné tant mieux. L'avantage aussi d'une convention, c'est que tu as peut-être d'une façon plus évidente une indemnité mensuel (environ 300 euros).
Je voulais te dire aussi qu'avoir eu des expériences diverses t'a enrichi et c'est surement cela qui t'a conduit à ce projet professionnel.
Tu devrais proposer tes services aux nouvelles boîtes qui viennent de se créer afin de leur proposer une chartre graphique et une image, peut-être peux-tu avoir ces renseignements au Journal Officiel ou à la Chambre de Commerce et d'Industrie, c'est juste une idée....
Enfin, dernier truc: t'inscrire à la fac, ne vas pas être une si grosse galère que tu penses, il suffit d'arriver dans les premiers le matin. Et puis les mille balles que tu vas devoir sortir de ta poche pour les frais de dossier sont comme un investissement car cela va te permettre d'avoir un sésame pour apprendre sur le tas.
Allez, Courage!
Désolé de m'être prise pour Miss Conseils....
Pauline, convaincue de l'extrème utilité des stages
PS: Petit tuyau je suis à la Sorbonne et le bureau des stages de Paris IV est très efficace.
michael/PARIS

Message non lu par michael/PARIS » 02 oct. 2003, 19:12

Chère Pauline,
Très touché par tous ces conseils, et ton vibrant témoignage. Je suis comme toi persuadé que les stages sont une bonne chose, j'en ai fait moi-même, j'ai même eu des stagiaires (et oui, la roue tourne).
Je sais que ceux-ci sont formateurs quand ce sont des BONS stages, et ce n'est pas toujours le cas, il faut avoir de la chance et savoir exactement ce que l'on veut.
Il arrive parfois que les stagiaires soient - mais c'est un autre débat - une sacrée ressource de main d’œuvre "à pas cher".
Je me souviens pour mon premier stage m'être retrouvé seul dans une pièce pendant tout un été avec pour mission de faire des plaquettes pour une entreprise, un vrai boulot, non rémunéré, et surtout, non formateur.
J'étais dégoutté mais je n'avais pas le choix.
Je connais plein de boites aujourd'hui dans lesquelles il y a plus de stagiaires que de salariés !!!
Et ce ne sont pas forcément des boites underground, loin de là.

Je referme ce débat, mais c'est quelque chose que j'avais sur le cœur et je profite de cette tribune pour l'exprimer.

Me concernant, je me sens un peu vieux pour être stagiaire, je pense avoir des capacités pour être salarié, surtout dés que j'aurais pris mes cours du soir pour connaître xpress.
Je souhaiterai trouver un compromis, genre petit salaire, car je sais que je serais très vite opérationnel, en tout cas dans l'exécution, et je supporte de moins en moins être exploité, travailler pour rien, enfin, si, pour le patron.
Car je sais mes capacités. (j’espère que cela ne passera pas pour de l’orgueil mal placé).
Enfin, je pense que dans ma branche, il y a moyen de trouver une structure qui m'accueillerait sans cette convention.

Je viens d'une autre académie (Toulouse), et je me souviens que mon ex-copine avait vraiment galéré pour faire son transfert de dossier. J'ai quitté la fac il y a 10 ans, je pense que je ça va être infernal pour faire le lien.
L'anpe, dans certaines conditions, peut fournir cette convention, mais je crois pour conclure qu'il devrait y avoir un moyen plus simple pour s'inscrire en tant que stagiaire, ce qui reste, tu as raison, un excellent moyen d'apprendre auprès d'un pro et dans des réelles conditions de travail.

Michael, qui est d’accord avec toi Pauline.
Répondre

Revenir à « PAO - Mise en page »