Rassemblement de protestation des précaires de l'édition

Questions et débats sur la PAO et la mise en page : quel logiciel utiliser pour la mise en page d'un magazine ? Trucs et astuces pour XPress ? Pistes pour trouver un emploi dans la PAO, ...
garic

Rassemblement de protestation des précaires de l'édition

Message non lu par garic » 17 mars 2009, 11:48

C'est confirmé. Si le cœur vous en dit…

Vendredi 20 mars à 14 heures, rassemblement de protestation des travailleurs précaires de l'édition devant le siège du Syndicat national de l'édition (SNE), 115, bd Saint-Germain à Paris.

A l'initiative des représentants CGT et CFDT du Syndicat des correcteurs et des professions connexes, une réunion aura lieu le 20 mars à 14 h 30 au siège du SNE entre l'intersyndicale de l'édition, d'une part, et les représentants du Syndicat national de l'édition (SNE, le syndicat patronal de l'édition) d'autre part.

Les points à l'ordre du jour sont les suivants :
– les Agessa ;
– les 8,33 % et leur application ;
– la couverture mutuelle des TAD.

Cette réunion est l'occasion ou jamais d'exprimer notre colère et de montrer notre unité et notre
détermination. Il s'agit de faire respecter les droits de tous les TAD travaillant dans l'édition, qu'ils
soient correcteurs, maquettistes, iconographes, éditeurs, etc. Ils sont environ 10 000 en France dans le
secteur de l’édition. C'est pourquoi nous appelons l'ensemble des travailleurs précaires de l'édition,
qu'ils soient ou non en TAD (travail à domicile), à venir nombreux à ce rassemblement pour soutenir
les représentants syndicaux dans cette négociation et pour protester contre les pratiques illégales
des éditeurs, qui organisent la précarité et profitent de notre isolement pour imposer des conditions de
travail inacceptables et illégales.

Nous invitons tous ceux qui exercent les mêmes professions dans la presse, concernés eux aussi par la
précarisation et la dégradation des conditions de travail, à se joindre à nous pour manifester leur
solidarité.

Les TAD sont par définition isolés, les patrons profitent de cet isolement pour bafouer les droits les
plus élémentaires des travailleurs. Ce rassemblement est une première, il est très important que nous
soyons aussi nombreux que possible pour ce comité d'accueil aux patrons de l'édition.

Front commun des travailleurs précaires de l'édition, qu'ils soient exploités à domicile ou dans les
locaux de l'entreprise. Solidarité entre travailleurs de la presse et de l'édition.

Diffusez cet appel aussi largement que possible, nous devons nous saisir de cette occasion pour
briser notre isolement, montrer notre unité et établir un rapport de force qui seul nous permettra de
faire respecter nos droits.
Répondre

Revenir à « PAO - Mise en page »