C'est dur pour vous en ce moment?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Misty

C'est dur pour vous en ce moment?

Message non lu par Misty » 26 mars 2009, 16:31

Je me demandais si c'était moi qui etait en perte de vitesse ou la situation de la presse écrite en france devenait encore plus dure pour les pigistes?

Apres avoir demandé a plusieurs personnes la réponse est : oui c'est dur en ce moment, mieux vaut s'accrocher a ce que l'on a !

Pour vous, qu'en est il???? a savoir que l'on n'est pas tous dans le meme type de presse...
Mandrake
Messages : 28
Inscription : 04 févr. 2009, 22:00
Contact :

Message non lu par Mandrake » 26 mars 2009, 21:32

oui :cry:
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 26 mars 2009, 23:34

J'ai de la chance, j'arrive à maintenir un volume de piges à peu près constant, mais j'ai l'impression qu'on m'en demande de plus en plus pour le même salaire. Et le montant des piges n'a pas changé depuis plusieurs années. Mais je crois que je peux m'estimer heureuse, je n'ai pas de piges qui ont sauté, contrairement à certains de mes collègues.
BEB17
Messages : 12
Inscription : 05 juil. 2007, 23:43
Contact :

Ca se tient...

Message non lu par BEB17 » 27 mars 2009, 09:07

Je vous laisse donc apprecier cette reaction. Pour lui, 200 euros, est une somme faible. ET si je ne demandais rien, je pouvais m'asseoir dessus... Bravo pour le respect des collaborateurs. Je ne sais pas ce que cela cache mais en tout cas ce n'est pas joli. En attendant, je me demerde bien sans eux :wink: et je n'ai fais qu'envoyer des mails pour reclamer mon du... Rien de grave, non ?

Bref, les temps sont durs avec des en... de cette espece !

Bon courage et ne baissez pas les bras.
BEB17
Messages : 12
Inscription : 05 juil. 2007, 23:43
Contact :

Message non lu par BEB17 » 27 mars 2009, 09:15

ERREUR dans l'ordre des messages :

Le precedent va apres celui-ci :

Donc je reviens sur mon histoire.

Je bossais pour un hebdo qui me payait tous les mois. En janvier, je n'avais qu'une pige, 75 euros. Je n'ai rien, j'ecris, om me repond, cette somme est faible et les frais bancaires (c'est un journal base en Suisse) trop importants.

Je laisse tomber, et je continue a ecrire. Fevrier, mars... On est le 10 mars, je n'ai rien, je dois recevoir 200 euros. J'envoie un 1er mail, pas de reponse, donc un second, puis un 3e, 4e, et enfin au 5e la reponse du chef, le Graal :

Bonjour,

Je vais te faire ce virement aujourd'hui, mais je crois qu'à
l'avenir nous allons en rester là dans notre collaboration.

Ces rappels incessants pour une somme aussi faible me semblent un peu
excessifs et pas très rationnels pour notre gestion.

Bonne journée.

Finalement, j'ai bien ete paye mais pourquoi une telle mauvaise foi, et surtout prendre les gens pour des cons. Pour qui ici, 200 euros est une somme aussi FAIBLE ? Merci de laisser votre avis...
faust
Messages : 66
Inscription : 16 oct. 2007, 11:29
Contact :

Message non lu par faust » 27 mars 2009, 09:36

oui, c'est dur. enfin moi je ne suis pigiste que depuis un an, avant j'ai toujours été intégrée dans des rédactions. et comme les assedic ne comprennent rien à ma situation, ils me retirent des sous considérant que j'ai des "trop perçus" sur les mois précédents parce qu'ils estiment que ce que je déclare correspond à un nombre d'heures supérieur à ce que je déclare. même si j'ai bien fait gaffe de suivre les recommandations du guide la pige ("rédaction d'articles de presse = pas de correspondance horaire). donc, les mois où j'ai des piges, je ne touche rien du chômage, et les mois où je n'ai pas de piges, je ne touche pas autant que ce que à quoi j'ai droit car les assedic s'amusent à recalculer arbitrairement mes "heures" de travail.
donc oui, c'est dur. et malgré ça, j'ai été obligée de refuser une pige parce que comme j'écris un bouquin en parallèle et que je dois rendre les manuscrits en mai, ça n'était pas gérable de me rajouter ça (j'ai deux piges en plus ce mois-ci).
j'en suis à me dire que quand je me suis retrouvée au chômage, j'aurais dû tranquillement profité de mes 24 mois sans rien branler (dsl pour le langage) plutôt que de bosser et, d'une, réduire ma durée d'indemnisation à 15 mois (bonjour la perversité du système qui te pousse davantage à ne rien faire plutôt que de rester dans la course) et, de deux, ne pas toucher l'intégralité de ce que à quoi j'ai droit car ces bouffons des assedic ne comprennent rien à rien.
et non, 200 euros n'est pas une somme faible. moi je cours après un mec qui me doit 80 euros depuis le mois de septembre ("ah mais j'attendais votre facture, je ne peux pas vous payer en pige", alors que je lui avais bien expliqué avant). c'est pour le principe. il m'avait demandé un travail, petit, certes, mais urgent. et là, il met 6 mois à me payer ???? faut arrêter de nous prendre pour des larbins.
désolée je m'énerve toute seule :wink:
Misty

merci pour vos réponses

Message non lu par Misty » 27 mars 2009, 09:47

J'ai l'impression d'etre moins seule dans cette galère !!!!

Mais personnellement je commence a en avoir marre d'etre le larbon de tous ces employeurs qui vous payent à la petite semaine! Ca fait trois ans que je fais ca, et je commence a me dire que gagner des clopinettes quand on vit seule n'est pas une vie

SAUF.... que j'aime ce métier et que meme si c'est mission impossible de rentrer dans une rédaction, je continue... On doit etre un peu maso dans ce metier !
BEB17
Messages : 12
Inscription : 05 juil. 2007, 23:43
Contact :

Message non lu par BEB17 » 27 mars 2009, 11:14

Oui, c'est pas facile, et moi qui suis loin de France, je me debrouille pas trop mal...
Donc il faut chercher, parcourir le web, les annonces et Facebook. Et que ceux qui disent que sur le web, ce n'est pas possible c'est faux : je n'ai candidate que par le web, en envoyant des synopsys par mail. Aujourd'hui, j'ai plus de collaborations que quand j'etais en France... Et pourtant je ne connaissais personne avant dans ces medias.

Bref bon courage d'un correspondant de l'etranger de la presse francophone.
carolyn.s
Messages : 30
Inscription : 08 sept. 2008, 10:24
Contact :

pour répondre à faust

Message non lu par carolyn.s » 27 mars 2009, 11:39

au début pour la CAF(je touche un RMI différentiel), je faisais comme toi, j'écrivais "pas de correspondance horaire"...Résultat, tous les mois j'avais un coup de fil "on ne comprend rien à votre déclaration, gna gna gna..." (je parle de la petite feuille qu'on doit remplir tous les mois indiquant nos heures)

au bout de quelques mois j'en ai tellement eu marre que j'ai fini par compter toutes les heures que je passe sur mes piges et que maintenant je leur envoie un nombre d'heures estimé....Maintenant, ils me fichent la paix !

en revanche, au niveau des sous que je perçois, je n'ai toujours pas compris comment ils font leur calcul : normalement ils sont censés déduire de mon RMI le montant de mes piges avec trois mois de décalage puisque je fais une déclaration trimestrielle...Eh bien on ne doit pas compter pareil parce que ça ne correspond jamais !

enfin, ce sont les joies de l'administration...

sinon pour ne pas être complètement HS et répondre à Misty, oui c'est dur pour beaucoup de pigistes en ce moment...Il faut s'accrocher !!!
farrell2
Messages : 79
Inscription : 26 nov. 2004, 14:49
Contact :

Message non lu par farrell2 » 30 mars 2009, 16:24

Non, non, faut pas s'accrocher !
(Ça fera plus de piges pour ceux qui restent ) 8)
vanini
Messages : 2
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

Voyons le bon côté des choses

Message non lu par vanini » 30 mars 2009, 19:23

Il y a un mois j'étais dans le même état d'esprit que vous tous. J'adore mon boulot mais ramasser les clopinettes (j'avais un statut d'indépendante), devoir vérifier qu'on est bien payée, proposer des sujets mais pas les voir aboutir car leur grille est déjà complète (aaarghhh).. Bref, la galère. Mais ces derniers temps, je me suis mise un sérieux coup de pied aux fesses et je vous invite à faire de même. Si on tombe, personne ne sera là pour nous ramasser. Alors faut se serrer les coudes, ne pas hésitez à demander de l'aide aux autres journalistes pigistes quand on en a besoin, et faut pas lacher. Pour ma part, je vais écrire un super guide et je suis trop contente... mais j'ai du me faire violence pour me faire une place dans les maisons d'éditions belges. (oui oui je suis made in belgium). :P
wagadougou
Messages : 2
Inscription : 07 avr. 2005, 00:34
Contact :

Message non lu par wagadougou » 30 mars 2009, 22:02

c'est la galère surtout au niveau des paiements.
patdepar
Messages : 39
Inscription : 08 janv. 2003, 23:19
Localisation : Par ici
Contact :

Re: C'est dur pour vous en ce moment?

Message non lu par patdepar » 31 mars 2009, 17:53

Misty a écrit :Je me demandais si c'était moi qui etait en perte de vitesse ou la situation de la presse écrite en france devenait encore plus dure pour les pigistes?

Apres avoir demandé a plusieurs personnes la réponse est : oui c'est dur en ce moment, mieux vaut s'accrocher a ce que l'on a !

Pour vous, qu'en est il???? a savoir que l'on n'est pas tous dans le meme type de presse...
oui, c'est dur.
naïvement, je me disais que les rédactions n'embauchant plus et ne remplaçant pas les départs, ils auraient d'autant plus besoin de pigistes chevronnés dans mon genre (20 ans d'expérience en presse éco et spécialisée).
Eh ben non ...
La Tribune : plus de piges, l'Expansion : plus de budget, Challenges : pareil ... Même la presse pro, censée moins souffrir because annonceurs captifs ralentit le rythme. Bref, ça craint du boudin. Au point que je me demande s'il ne faut pas véritablement envisager une reconversion quelconque. Mais où et comment ? That is the question ...
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 31 mars 2009, 19:02

Les rédactions réduisent leurs coûts salariaux. Cela veut dire faire au maximum en interne, avec les journalistes en poste qu'on presse comme des citrons. Exit le pigiste. Le contenu des journaux s'en ressent, bien sûr, mais les employeurs s'en foutent.
emmy

c'est dur pour vous en ce moment ?

Message non lu par emmy » 31 mars 2009, 20:28

Oui, c'est dur. Et pour répondre à Patdepar, c'est le même problème dans ma branche, la presse jeunesse : les plans sociaux et le départ de journalistes salariés ne font pas augmenter le nombre de piges. On assite au mouvement inverse : les piges se raréfient. Comme dit Cilou, ils pressent le citron aux journalistes qui restent en poste dans les rédactions. Pour tenir le coup en tant qu'indépendant, il faut être sur tous les fronts : édition, comm', presse, asso... Tout en se souciant de pouvoir garder sa carte de presse... Pas facile facile tout ça. Et les écoles qui forment des journalistes à la pelle... pour quel avenir ?
Mais bon, il faut se battre et mettre en avant son savoir-faire ; parfois, ça marche ! Allez, on va y arriver :)
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »