Correspondant presse est-ce être pigiste ?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Avatar de l’utilisateur
cookie
Messages : 16
Inscription : 26 août 2005, 01:10
Contact :

Correspondant presse est-ce être pigiste ?

Message non lu par cookie » 27 mars 2006, 15:42

Bonjour,

Je voudrais savoir si écrire des articles pour un journal, en tant que correspondant, est être pigiste ?

C'est peut-être une question bête mais je n'ai pas la réponse, et celle-ci me permettrait peut-être de faire valoir mes droits, surtout au niveau rémunération.

Merci par avance.
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1607
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 27 mars 2006, 16:15

Un pigiste est un journaliste professionnel ( donc quelqu'un ayant un diplôme quelconque en journalisme, et signalé au SNJ ).
Tout dépend du contrat que tu signes avec ton chef d'agence.
En soi, le statut de correspondant est un statut bien à part dans le monde de la presse.
Si tu sors d'une école, ce n'est pas la meilleure façon de te lancer dans le métier ( on part du principe que tu a été correspondant avant d'intégrer ton école ), et de toute façon niveau rémunération le dédomagemment maximal excède rarement les 900 euros par moi, ce qui fait quand même un papier tous les deux / trois jours.
Généralement, il s'agit d'une activité complémentaire, d'où le rapport invesstissement/rémunération faible ( on fait appel à des retraités, ou des gens en temps partiel qui ont envie de rendre compte de réunions de quartiers, de belotes, etc... C'est très formateur, mais très peu de débouchés).
Sachant que cela demande beaucoup de déplacements, de coups de téléphones et d'investir dans un ordi et Internet ( les agences locales ferment à vitesse grand V, les correspondants bossent de plus en plus de chez eux ), et que tu n'es remboursé de tes frais qu'après deux mois ( dans le meilleur des cas ), tu vois que tu ne peux pas vivre que de ca.
Avatar de l’utilisateur
cookie
Messages : 16
Inscription : 26 août 2005, 01:10
Contact :

Message non lu par cookie » 27 mars 2006, 16:51

OK merci c'est très clair. :wink:

Ceci étant, pour 10 à 12 articles par mois, ils me donnent 55 euros (exemple en janvier) et ceci pour l'article et la photo. Autant dire que c'est quasi du bénévolat... non choisi !

En tout cas merci de ta réponse havas, et de ta rapidité :D
kheops_peluche
Messages : 16
Inscription : 29 nov. 2005, 14:37
Contact :

Message non lu par kheops_peluche » 27 mars 2006, 16:59

je suis d'accord avec toi, le statut de correspondant de presse n'est pas faulichon ! perso, je touche entre 6 et 9 euros pour l'article et la photo... pour ma part, c'est pour le CV... en attendant mieux !!!

bon courage.
clemencehoud
Messages : 58
Inscription : 25 août 2004, 17:16
Contact :

Message non lu par clemencehoud » 27 mars 2006, 17:04

Le pigiste est un journaliste professionnel (mais pas nécessairement sorti d'une école reconue ou non). Il est payé en fiche de paie, son employeur paie des charges sociales, il bénéficie de la Sécu, bref, c'est un salarié non permanent, payé pour chaque article qu'il écrit.

Le correspondant local de presse est un travailleur indépendant non soumis à cotisation, pour peu qu'il ne dépasse pas un certain seuil de rémunération (environ 300 euros/mois, il me semble). Il est lui aussi payé pour chaque article, mais beaucoup moins que le pigiste. Il n'a pas la carte de presse et n'est pas considéré comme un journaliste.

voilà quelques précisions.
Avatar de l’utilisateur
cookie
Messages : 16
Inscription : 26 août 2005, 01:10
Contact :

Message non lu par cookie » 27 mars 2006, 17:08

Oui c'est ce que je me suis dit au début, pour le cv, le plaisir de rencontrer les habitants, ls assoc'... mais là je suis vraiment très énervée car je viens de recevoir le relevé déclarable aux impôts avec une gentille note du service des correspondants, m'informant que je vais devoir payer des charges en qualité de correspondant "indépendant" donc urssaf... alors qu'à l'embauche j'avais demandé mon statut et qu'on m'a dit que c'était un statut particulier, ni indépendant ni salarié, mais que je ne payerai pas de charges. :evil: Alors 55 euros moins 47% de charges, tu vois ce qu'il reste !
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 677
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 27 mars 2006, 17:26

:D Dani ! un nouvel avatar à comptabilisé ici....il est magnifique...

"usa ! usa ! usa !..." .......une chanson me revient à l'esprit 8)

bon je sors....excusez-moi...pour le dérangement :wink:
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
clemencehoud
Messages : 58
Inscription : 25 août 2004, 17:16
Contact :

Message non lu par clemencehoud » 27 mars 2006, 18:31

cookie a écrit :Oui c'est ce que je me suis dit au début, pour le cv, le plaisir de rencontrer les habitants, ls assoc'... mais là je suis vraiment très énervée car je viens de recevoir le relevé déclarable aux impôts avec une gentille note du service des correspondants, m'informant que je vais devoir payer des charges en qualité de correspondant "indépendant" donc urssaf... alors qu'à l'embauche j'avais demandé mon statut et qu'on m'a dit que c'était un statut particulier, ni indépendant ni salarié, mais que je ne payerai pas de charges. :evil: Alors 55 euros moins 47% de charges, tu vois ce qu'il reste !
Attention, tu ne paie des charges qui si tu dépasse un certain niveau de revenu (de mémoire, 300 euros par mois, mais c'est à vérifier). Normalement, ton journal aurait dû t'en avertir et veiller à ce que tu ne dépasse pas ce niveau. En tout cas, je sais que j'y fais attention pour les correspondants dont j'ai la charge.
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1607
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 27 mars 2006, 18:46

Dans mon ancien journal, c'était effectivment 300 euros/mois, pour mes correspondants.
Avatar de l’utilisateur
cookie
Messages : 16
Inscription : 26 août 2005, 01:10
Contact :

Message non lu par cookie » 27 mars 2006, 18:57

le problème c'est que j'ai déjà un statut d'indépendant pour mon activité principale, alors forcément ça vient s'ajouter à mon CA, et voir me faire changer de tranche (comme ils le disent dans la note jointe).
"vous avez perçu jusqu'à 27 000 euros, vous avez deux régimes possible :
1. Spécial BNC : abattement de 37% pour les impôts
2.Déclaration controlée (frais réels) : vous devez avoir un numéro Siret"
De toutes les façons, je risque pas de dépasser 300 euros par mois, en n'en gagnant que quelques dizaines :lol:

Ce que je n'aime pas, c'est qu'on te dise vous n'êtes pas indépendant et après de recevoir ce document qui commence par "vous êtes TRAVAILLEUR INDEPENDANT... Vous devez vous faire connaître auprès de l'URSSAF dans les huit jours..."

Pour te dire, j'ai même pas droit au journal comme les autres correspondants :?

Merci Rita ! Mais je dirais plutôt "Califooooooirnia, Californiaaa" :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
cookie
Messages : 16
Inscription : 26 août 2005, 01:10
Contact :

Message non lu par cookie » 27 mars 2006, 19:01

Et chez vous, comment est le système de rémunération ? Vous fonctionnez par points en fonction du type d'article ou à la ligne ? Ou autre ?
Perso, je n'ai qu'un relevé de points mensuels, sans savoir à quoi cela correspond (tel article tant de points...), alors c'est impossible de vérifier. On me demande de pré remplir ma grille à savoir date, nom, matricule et signature, munie de mon book du mois et après le service des correspondants se charge de remplir le reste :roll:
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1607
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 27 mars 2006, 19:28

Ca marche souvent par points, selon l'espace et la place dans la page ( si tu fais la tête avec photo, tu prends plus qu'avec un simple filet ) et la pertinence du sujet est parfois prise en compte dans le calcul.
Lorsque un correspondant trouvait un bon sujet, il pouvait toucher des primes si son sujet changeait de rubrique, par exemple.
Tu as tenté d'avoir des explications de l'URSSAF ?
Si cela ne donne rien, renseigne toi auprès du SNJ, ou du comptable du journal pour lequel tu bosses.
Avatar de l’utilisateur
cookie
Messages : 16
Inscription : 26 août 2005, 01:10
Contact :

Message non lu par cookie » 27 mars 2006, 19:41

Je n'ai rien demandé à l'Urssaf puisque je viens de recevoir cette information (après 1 an et demi de travail). Alors il va falloir que je vois ça rapidement.
Et quand un journaliste te prend ton article pour en faire un sujet très important, ça se passe comment ? Et quand tes articles ne passent pas (par oubli des journalistes, ou manque de place...) ? Et quand on t'envoie faire un article dont l'évènement est déjà passé de la veille, ou qu'un des journalistes l'a fait et personne ne t'a prévenu, on peut prétendre à quelque chose pour le déplacement ?

Personnellement, je n'ai aucun document décrivant mes possibilités de rémunération ou frais pouvant être remboursés, ni cas de figure ou autres. Je ne sais pas si ça existe mais pour le coup, c'est un peu à la sauvage je trouve.

Enfin y'a pas mort d'homme ! :D Mais dites moi pour gagner 300 euros, il faut faire combien d'articles par mois ?? une vingtaine par semaine ?? :shock:

Je tente de me reconvertir en tant que correctrice, mon rédacteur en chef m'a dit que dans la presse, ça se perdait comme profession. Vous confirmez ?

Merci pour votre réactivité. C'est très stimulant et pratique. :wink:
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1607
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 27 mars 2006, 19:50

Oui ca se perd.
Pardon, mon barême s'étend sur deux mois, en, fait.
zoom
Messages : 344
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 27 mars 2006, 20:14

Il faut arrétez de réver, on est sur un forum de journalistes ou de gens qui essaient de l'etre. Journaliste, c'est un metier, ou on essaye de gagner sa vie, c'est adire minimum un smic mensuel.
Correspondant de presse c'est un hobby avec un peu d'argent de poche au bout. Comme dit plus haut, c'est ideal pour un retraité qui s'emmerde chez lui: mon pere a fait çà après avoir vite épuisé les joies de la peinture a l'huile et du golf apres sa retraite. Il s'est eclaté, a gagne de quoi payer ses clopes, mais ca lui a a peine financé l'ordi tout neuf qu'il a du acheter ! Et encore son canard (l'EST eclair) le traitait bien, l'estimait, lui remboursait bien les frais et lui a même prété un APN ...
Mais pretendre gagner sa vie comme correspondant de presse, c'est quasiment faire injure a la profession. Les quotidiens entretiennent cependant le mythe, car çà les arrange: que de pages, d'informations qui ne coutent pratiquement rien et rapportent souvent plus de lecteurs que les pages generales !

Et puis comme çà, ils n'ont pas à acheter, même à bas prix (mais au tarif minimum syndical quand meme ! ) le boulot de pigistes, qui en plus d'avoir une carte de presse exigent d'etre payés en salaires, ces va-nu-pieds ! Vous avez remarqué comme la PQR travaille generalement peu avec des pigistes ?

Alors bon pour le CV ou pas, bosser comme correspondant de presse quand on ambitionne de devenir journaliste professionnel relève a mon avis d'un aveuglement coupable: pourquoi le dit quotidien s'emmerderait ensuite a vous remunerer comme pigiste alors qu'il peut avoir votre boulot, de qualité, pour rien. 9 euros l'article, JE REVE ! :twisted:
Proposes un tel salaire a une femme de menage, elle rigolera doucement...
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »