Pigiste, quel bonheur!

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
chelmi
Messages : 20
Inscription : 22 mai 2006, 21:31
Contact :

Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par chelmi » 03 févr. 2012, 10:47

Allez, une petite note d'espoir pour celles et ceux qui galèrent dans le monde difficile de la pige!
J'ai été en CDI à plein temps, je ne le suis plus depuis quelques années et je cumule les piges à droite et à gauche. J'ai de la chance, j'ai plusieurs piges mensuelles qui reviennent automatiquement (je pense d'ailleurs que les employeurs n'auraient désormais plus le droit de les stopper sans me licencier) + quelques autres piges ici et là qui s'additionnent parfois.. Bref, je ne gagne pas tous les mois pareil mais mon "minimum" est plus qu'appréciable et, surtout, je gère mon temps de travail comme bon me semble! Je bosse la plupart du temps de chez moi, c'est très confortable. Surtout quand je vois ma nana partir le matin à 8h pour ne revenir que vers 18h, je me dis que le métier de pigiste est vraiment très très agréable!
Bon, peut-être que je changerai d'avis dans qq mois si je perds des piges mais je ne me pose pas ce genre de question et il faudrait vraiment un très, très beau CDI à plein temps pour que je change mon mode de vie!
valoum
Messages : 1
Inscription : 03 févr. 2012, 12:04
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par valoum » 03 févr. 2012, 12:19

Je voulais réagir à votre bonheur...
Il ne fait pas celui de tous, être pigiste c'est confortable lorsqu'on l'est depuis longtemps, mais depuis 2 ans j'essaie de l'être, je rame et j'en connais bc d'autres comme moi!!!!
Mais je suis rédactrice photo, métier en perdition puisque les rédactions web préfèrent embaucher des journalistes de presse écrite qui sont censés faire à peu près tout!
Fini le travail pour les iconos et les rédacteurs photo, que va t-on devenir???????
nastassiaFilipovna
Messages : 6
Inscription : 24 janv. 2011, 12:40
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par nastassiaFilipovna » 07 févr. 2012, 08:58

Bonjour Chelmi,

Par curiosité j'aimerais bien savoir pour quel type de support vous travaillez, combien d'articles vous écrivez par mois et combien ils sont payés ?
Merci.
yolul
Messages : 1
Inscription : 11 mai 2005, 10:39
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par yolul » 07 févr. 2012, 12:27

Moi aussi je suis ravie d'être à la pige, depuis presque 10 ans maintenant. Surtout en étant maman, je peux aller chercher mon fils pas trop tard à la crèche, le garder quand il est malade. C'est vrai que d'avoir des piges régulières permet d'assurer un salaire fixe, et du confort.

Mais il y a aussi l'exaltation de trouver des nouveaux contrats, d'avoir des nouveaux contacts, des nouvelles collaborations.

Et puis des fois il y a l'incertitude, un peu de doute, du stress de perdre une collaboration intéressante. Parfois on croit qu'on a décroché une pige en or, et finalement ça ne se fait pas. La crise est particulièrement dure avec les indépendants c'est vrai.

Heureusement que mon mari a un job fixe, du coup on a moins de stress vis à vis de mes revenus plus irréguliers.

La pige c'est top, mais seulement quand ça marche. Il faut s'accrocher, et si c'est trop dur : ne pas hésiter à prendre un poste à temps partiel ou à temps plein, le temps de se refaire une santé financière et morale.

Bon courage à tous !
docjones
Messages : 13
Inscription : 11 oct. 2007, 16:16
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par docjones » 07 févr. 2012, 19:27

Pigiste depuis deux ans ici. après une première année difficile, j'arrive enfin à faire 1 mois sur 4 à plus de 1000 euros (mais pas beaucoup plus). Je travail essentiellement avec un magazine et son site web ce qui veux dire que je peux me retrouver à la rue du jour au lendemain. Bien sur la vie de pigiste est plus cool : travail chez soi, pas de transport, excitation de décrocher une pige mais il y aussi beaucoup de stress pendant les périodes creuses et le manque d'assurance sur l'avenir. je dirais que la pige est idéal à partir du moment ou l'on travail régulièrement pour au moins trois publications qui vous payent correctement et régulièrement. bref, c'est pas toujours évident.
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par cilou » 07 févr. 2012, 21:04

docjones a écrit :Pigiste depuis deux ans ici. après une première année difficile, j'arrive enfin à faire 1 mois sur 4 à plus de 1000 euros (mais pas beaucoup plus). Je travail essentiellement avec un magazine et son site web ce qui veux dire que je peux me retrouver à la rue du jour au lendemain.
En effet, c'est risqué, il faut absolument que tu démarches d'autres rédactions pour sécuriser ta vie de pigiste, même si ça signifie réduire un peu pour ce support là.
je dirais que la pige est idéal à partir du moment ou l'on travail régulièrement pour au moins trois publications qui vous payent correctement et régulièrement.
Oui, comme les tabourets, le pigiste est stable s'il a au moins trois pieds :wink:
Nol12

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par Nol12 » 07 févr. 2012, 21:59

Comptez moi dans la catégorie pigiste fauchée. Ceux qui arrivent à en vivre, combien avez-vous de collaborations/employeurs ?

Moi ce qui me dérange le plus dans ce boulot, c'est cette tendance qu'ont les chefs de rubrique à nous considérer comme corvéable à merci, à nous payer comme et quand ils veulent, sachant qu'on ne peut pas trop se rebeller de peur de perdre une pige en temps de crise. Les rapports sont déshumanisés et j'ai vraiment l'impression d'être traité parfois comme le dernier maillon de la chaîne. Tous ces gens vont finir par me dégouter du journalisme à terme.
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par cilou » 08 févr. 2012, 22:53

Nol12 a écrit :Comptez moi dans la catégorie pigiste fauchée. Ceux qui arrivent à en vivre, combien avez-vous de collaborations/employeurs ?
Lorsque j'étais pigiste, j'avais deux employeurs principaux (pour lesquels je faisais plusieurs pages chaque mois) et deux-trois collaborations ponctuelles, plus quelques prestations de communication.
...sachant qu'on ne peut pas trop se rebeller de peur de perdre une pige en temps de crise.
Souvent, celui qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, en restant ferme mais courtois sur les questions de payement, se fait plus respecter que celui qui s'écrase. C'est en ayant une attitude pro, aussi bien dans le rendu de son travail que dans l'exigence d'être payé comme un pro, que l'on est considéré comme pro.
melimelo278
Messages : 13
Inscription : 30 juil. 2007, 11:15
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par melimelo278 » 09 févr. 2012, 11:13

Je suis aussi de ces pigistes heureux...
J'ai tenté l'aventure il y a deux ans et demi, après un licenciement économique, et j'en vis -mieux qu'avant même- depuis un an et demi. Je collabore régulièrement avec un mensuel local, un quotidien et deux titres nationaux spécialisés... Et je fais parfois des CDD d'un mois ou deux pour des remplacements dans le quotidien en question.
Ce qui ne m'empêche pas d'être constamment inquiète, toujours en quête d'idées, même dans mes conversations avec mes amis ou mon épicière (pleine de ressources d'ailleurs !). La liberté, oui, mais aussi beaucoup d'anxiété, par moment du moins...
Ce qui m'embête le plus en fait, c'est dès que j'annonce à quelqu'un que je suis pigiste, je déclenche des réactions de "pitié" : on me prends pour une précaire ! Que je ne suis pas... Ou plus !
walou
Messages : 15
Inscription : 18 juin 2009, 17:40
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par walou » 10 févr. 2012, 09:07

Ha ! Ha ! Pareil pour moi Melimelo278 ! Mon compagnon est indépendant et on ne lui demande pas s'il gagne sa croûte correctement, alors que me concernant et allez savoir pourquoi, l'inconscient collectif semble considérer que je fais un métier de crevarde et que je suis une femme entretenue (?!?)... Ce qui me concernant est plutôt exact (pour la partie crevarde, pas pour la femme entretenue... soyons précis), je cumule des piges plus ou moins régulières, quelques travaux de com' ponctuels et des remplacements en hebdo, on va dire qu'il y a des mois avec et des mois sans, et que bon en mal an j'arrive à en vivre à peu près, à condition de ne pas faire de folies. Par contre, je connais des pigistes qui vivent très bien de leur métier. Pour ma part et pour l'avoir testé, le travail en rédaction à temps partiel cumulé aux piges me convient parfaitement: travail et sujets variés, collègues ou non, autonomie et liberté à tous points de vue et grand luxe, du temps pour écrire ! J'aspire à retrouver ce rythme.
Nol12

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par Nol12 » 10 févr. 2012, 14:38

Comment faites-vous pour vous loger ? Est-ce que vous vivez seuls ou à deux? A paris ? De mon côté, c'est la grosse problématique. J'ai l'impression que même avec un bon salaire, le statut de pigiste fait peur aux proprios.
docjones
Messages : 13
Inscription : 11 oct. 2007, 16:16
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par docjones » 10 févr. 2012, 16:34

Il faut se débrouiller pour tomber sur des proprios ou des agences sympas :roll: . La vie en couple est un gros plus je pense. Impossible de trouver de quoi se loger sans ça, à moins de gagner de façon régulière 3 fois le loyer. Tu peux aussi chercher du côté des collocations.
PYLG
Messages : 50
Inscription : 17 avr. 2005, 01:26
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par PYLG » 10 févr. 2012, 17:16

Tant mieux si tu t'en sors...mais ne crois pas que tu seras licencié si tes piges s'arretent. De plus en plus de journaux pratiquent le tarrissement a petit feu. Au lieu de cesser net une collaboration, ils la reduisent progressivement pour ne pas licencier...
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par cilou » 11 févr. 2012, 15:19

Dans le cas d'arrêt ou de baisse des piges, il y a la solution prud'hommes. C'est long, mais ça marche. Je l'ai fait.
chiara Min

Re: Pigiste, quel bonheur!

Message non lu par chiara Min » 13 févr. 2012, 21:28

Ca fait du bien de ne pas lire que des messages négatifs sur les pigistes!
Journaliste depuis 6 ans et maman de 3 enfants, je suis très heureuse d etre pigiste. Je gagne très très bien ma vie (surement mieux que les chefs de rubrique qui me font bosser), j'écris pour la presse et la com, je gère mes horaires comme je l'entends et je profite de mes enfants.
Pour rien au monde j'intégrerai une rédac.
J'ai pu acheter une maison car mes avis d'imposition montrent mes bons revenus depuis plusieurs années. Ils valent parfois mieux qu'un CDI mal payé...
Par contre, je travaille beaucoup (souvent le soir quand les enfants sont couchés, parfois le week-end) et je m'éclate. Il n'y a pas de secret!
Bon courage à tous et à toutes
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »