preuves en tant que pigiste régulier

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
caravane

preuves en tant que pigiste régulier

Message non lu par caravane » 04 juin 2008, 08:31

Salut,

Je travaille pour une publication depuis 2002. C'est mon principal revenu même si j'ai d'autres piges.
Mon travail se répartit comme suit:
-la réalisation de dossiers qui sont prévus à l'avance et pour lesquels je dispose d'un calendrier écrit. Comme preuves, on ne fait pas mieux... C'est pour l'instant 60 à 70% de mon salaire.
-je fais d'autres articles, même cette fois sans preuves écrites de commande. Des dossiers de couverture d'actu + une rubrique internationale que j'ai réalisée une fois sur deux l'an dernier puis reprise en totalité ce printemps.

Or, il y a eu des tensions récemment. Le redac chef a crisé très violemment (et avec une parfaite mauvaise foi évidemment) plusieurs fois parce que je me suis rendue compte qu'on me chouravait quelques centaines de signes par article sur le relevé de piges. Au total, cela faisait 90 euros de manque à gagner sur deux mois. J'étais d'autant moins disposée à passer l'éponge que la rubrique internationale était auparavant traitée par une agence de presse qui facturait 40% plus cher que moi, et qu'on commençait à me demander de fournir des tas de photos gratuitement...

En plus, le redac chef m'avait parlé un peu avant d'un changement souhaité dans la répartition de mes tâches. Il s'agissait de me confier plus de dossiers de couverture d'actualité. A priori, ces sujets sont plus intéressants que les dossiers pour lesquels j'ai un calendrier écrit. Car ceux-ci sont de grosses merdes attrape-pub... Sauf que les dossiers de couverture sont moins bien payés (j'ai un forfait pour les dossiers attrape-pub) . Le nombre de dossiers de couverture que je pourrais faire me paraît aussi très incertain. Surtout, ils ne donnent pas lieu à l'établissement systématique d'un planning écrit, qui est un para-tonnerre juridique extra.

En fait, il semble que le redac chef a un ou des pigistes nouveaux qu'il veut placer sur les dossiers attrappe-pub. Sachez enfin que mon salaire a augmenté avec l'ajout de la rubrique internationale en 2007. Et pourrait encore plus augmenter maintenant que je la traite entièrement. Donc, il peut aussi y avoir une volonté de réduire (de combien???) mes piges pour s'exonérer de certaine contraintes sociales (ils ont par exemple été obligés de me filer des bons du CE...)

Donc, je souhaite éviter un marché de dupes: lacher des dossiers certes chiants mais plus rémunérateurs et m'offrant une bonne garantie juridique en cas de pépin contre un machin peu clair.

Après divers raccrochages de téléphone au nez et m'être faite sortir du bureau (pas manu militari, mais gueuli militari...), le redac chef me demande un rendez-vous mi-juin, en assurant qu'il s'est calmé....

Je cherche donc votre avis sur les preuves de mon lien avec eux si la répartition de mon travail change. Je ne pense pas en effet que le redac chef réalise ses menaces de me virer: ils ont trop besoin de moi, principalement pour la rubrique internationale. D'ailleurs, le ton a changé... Mais quand même, cela m'a laissé entrevoir une face que je ne connaissais pas... Le fond du problème est que je suis sous-payée (surprise!). Pour résoudre cette question, je peux faire des moins bons papiers, y passer moins de temps. J'ai ausi commencé une grève, en ne fournissant plus ce qui ne m'est pas payé, comme la titraille, les légendes...

Lors de la réunion, je vais donc demander que soient pris en compte ces travaux gratuits. Je pense évaluer le rapport de force assez justement. Mais j'ai un doute pour évaluer la situation si ça coince et que je doive leur exiger un licenciement. Mes dernières questions sont:
-est-ce que même sans commande écrite, la prise en charge de la rubrique internationale en totalité peut-être démontrée par la simple fourniture des articles? J'ai moins d'antériorité la-dessus..
-est-ce que je m'inquiète trop sur l'affaiblissement de ma protection juridique si je perds des dossiers attrappe-pub? parce que quand même, je travaille pour eux depuis 2002.

Merci. J'espère avoir été claire (bien que longue).
PatriciaD
Messages : 70
Inscription : 09 sept. 2004, 16:25
Contact :

Message non lu par PatriciaD » 05 juin 2008, 09:27

Tous les dossiers sont aujourd'hui des attrape oub et je ne vois pas ce que tu veux dire quand tu parles de protection juridique liée à ces dossiers

Si tes papiers sont signés, tu peux en effet prouver que tu en es en charge depuis un certain temps

Sinon, c'est la baisse du nombre de piges qui peut être assimilée à un licenciement : la preuve en est simplement les fiches de paie ! A partir de 3 tu es en CDI
vdn
Messages : 16
Inscription : 12 avr. 2005, 10:23
Contact :

Message non lu par vdn » 05 juin 2008, 14:47

Ce n'est pas vrai : il ne suffit pas d'avoir trois mois de piges pour être en CDI, ce sont des conneries tout ça ! Seuls restent valables les jurisprudences des tribunaux en la matière. Ce sont ces mêmes jurisprudences qui influenceront les juges des Prud'Hommes si tu es amenée à aller jusque là.
cilou
Messages : 1658
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 06 juin 2008, 09:20

Vdn a raison, les jurisprudences sont contradictoires, il faut se méfier, certains n'ont pas été requalifiés en CDI alors qu'ils accumulaient plus de 6 mois de collaborations consécutives, d'autres l'ont été alors qu'ils avaient une collaboration moins longue.
En revanche, un papier signé de toi est une preuve irréfutable de ton travail, pas de problème là dessus.
A mon avis, le mieux est d'attendre de voir ce qu'il te propose. Si ça ne te convient pas, tu peux faire une lettre avec AR indiquant ton refus. Si ça baisse tes piges, ça modifie substantiellement ton contrat de travail (même s'il n'y a pas de contrat écrit, il y en a un de fait), et tu es donc en droit de contester.
Tant qu'il ne s'agit que d'une discussion, rien n'est officiel. Ne signe rien ce jour là, bien sûr, accorde toi le temps de réflexion, quoi qu'il te demande ou propose.
Tu as raison de ne pas te laisser faire. Attention cependant si tu vas au clash : ce n'est pas un truc qui se règle en référé, il faut donc aller aux prudhommes pour le jugement sur le fond, et ça peut prendre du temps (1 à 2 ans). Il faut que tu aies les moyens de rebondir dans ce cas (ie suffisamment de trésorerie d'avance ou un chéri qui assure, le temps de retrouver des piges qui te nourrissent).
caravane

Message non lu par caravane » 06 juin 2008, 12:06

OK. Je vois venir... Le temps d'augmenter les autres piges que j'ai ailleurs.

De toutes façons, je ne pense pas qu'ils me demanderont de signer quoi que ce soit. Je me demande même si ce n'est pas moi qui devrais leur demander plus de clarté, y compris écrite, sur le volume qu'ils entendent me filer (outre la question des petits à-côtés fournis gratuitement...).
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »