Quelles difficultés rencontre-t-on avec les journalistes?

Discussions à propos des radios et du journalisme en radio : comment créer une maquette ? Quel matériel utiliser ? Les radios qui recrutent ? Où se former ?
Desbouit
Messages : 1
Inscription : 27 juin 2012, 11:44
Contact :

Quelles difficultés rencontre-t-on avec les journalistes?

Message non lu par Desbouit » 27 juin 2012, 11:50

Bonjour,

Je suis attachée de presse depuis près de 4 ans dans le secteur de la gastronomie/ tourisme/ art de vivre.
Je m'aperçois qu'il est aujourd'hui de plus en plus difficile de communiquer avec les journalistes, qui sont extrêmement sollicités.
Etes-vous d'accord avec ce constat et la difficulté croissante que nous avons à réunir des journalistes aux conférences de presse...
Si oui, pouvez-vous m'apporter vos témoignages.

Selon vous,quels sont les tops et flops des formats de rencontres presse proposées ? lesquelles supprimer ? lesquelles maintenir ?

Merci,
Nathalie
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Re: Quelles difficultés rencontre-t-on avec les journalistes

Message non lu par PascalSR » 02 juil. 2012, 16:26

Je ne saurais guère répondre directement à ta question. Mais comme la plupart des secteurs des loisirs, services commerciaux afférents, le secteur est un peu en berne.
Pour cause de crise, légère baisse des voyages à l'étranger, ce qui provoque une hausse concurrentielle relativement importante entre les tour-operators et les voyagistes, en partie augmentée par les difficultés que rencontrent les compagnies aériennes et avionneurs dûes à l'augmentation quasi constante des coûts d'amortissement et du carburant.

Quant à la gastronomie, baisse du pouvoir d'achat aidant, les gens réapprennent à se mitonner de bons petits plats, ce qui n'enlève rien au plaisir de dégustation et enseigne un savoir-faire par la même occasion : illustration, les émissions culinaires et télé-crochets gastronomiques qui remportent un immense succès. L'engouement pour la cuisine pour son propre plaisir vient remplacer celui pour la déco d'il y a 4, 5 ans. Les livres de cuisine récupèrent les lecteurs des parutions et guides gastronomiques.

L'économie change, les modes changent, les goûts changent, les façons de consommer et de se divertir évoluent aussi. Et la façon de communiquer en fonction de ces facteurs — parmi un certain nombre d'autres — doit s'adapter en conséquence, en B to B et, par cause primaire, en B to C.

Il faut travailler autrement et communiquer à l'avenant. Dans la forme et dans l'approche. Dans le fond, cela change assez peu.

Capacité d'adaptation, réactivité, flexibilité, veilles sectorielle et concurrentielle dynamiques ; on en est tous là.

Bon courage !

Et il peut être bon de rappeler que parmi les gens susceptibles de potentiellement faire l'objet de ta sollicitation se trouvent quelques brebis galeuses de ce genre-là. Dans ce cas, qu'attendre d'une telle engeance, si ce n'est mensonges et magouilles, et dans le meilleur des cas, une salutaire indifférence ?
Ces technologies fabriquent une société qui détruit ce qui permet une vie décente.
Sous nos yeux, on voit le monde plonger dans le libéralisme.
Répondre

Revenir à « Radio & journalisme »